Photo numérique et généalogie

De GeneaWiki
Aller à : navigation, rechercher
Illustration photos.jpg
La photo numérique est pleinement entrée dans les mœurs, de plus en plus de généalogistes désirent maintenant l'utiliser pour faciliter le stockage, la sauvegarde et la consultation de leurs documents généalogiques.


Les appareils-photos

Quel appareil photo choisir ?

Si vous possédez déjà un appareil photo récent (3 Mégapixels ou plus), il n'est fort heureusement pas nécessaire d'en changer ! Il conviendra peut-être seulement d'acquérir une carte mémoire de plus grande capacité (moins de 10 € la carte de 2 Go auprès des sites d'e-commerce spécialisés).

Si votre appareil photo est assez ancien, il conviendra alors d'en changer. Il existe de très nombreux modèles d'appareils photos et les gammes évoluent en permanence. Conseiller le meilleur modèle est impossible. Mon conseil sera donc de garder à l'esprit que vous ne voudrez pas un appareil photo exclusivement dédié aux photos d'archives.

Pour vous aider à choisir, vous pouvez consultez les comparatifs dans les revues spécialisées.

Quelques points importants à prendre en compte lors du choix de votre appareil :

  • Prise en main / Simplicité d'utilisation : un modèle trop compact sera parfois difficile à manier, si le modèle est trop complexe, il vous faudra consulter le guide d'utilisation dans les salles d'archives !
  • Rapidité entre les prises de vues, si vous faites des photos de registres entiers, le rapidité de l'appareil entre 2 prises de vue est primordiale.
  • Possibilité de désactiver le flash
  • Autonomie des batteries : quoi de plus désagréable que de tomber en panne de batterie juste au moment de vouloir photographier l'acte que l'on a passé l'après-midi à chercher.

Enfin, si vous souhaitez prendre des photos en grand nombre, choisissez de préférence un modèle permettant le pilotage de l'appareil photo depuis un PC (via le port USB), certains modèles de la gamme Canon le permettent.

La prise de vue

Tout d'abord, préparez votre séance de numérisation avant de vous rendre en archives (carte mémoire disponible, batterie pleine). Au besoin consultez le manuel pour vous remémorer les quelques fonctions utiles.

En ce qui concerne la prise de vue à proprement parler, toujours placer l'objectif de l'appareil sur la perpendiculaire du centre du document. Évitez de vous placer à la verticale d'une source lumineuse, sinon vous aurez des ombres portées.

  • La résolution à adopter : Il n'est pas forcement nécessaire d'utiliser la résolution maximale de votre appareil photo, une photo en 3 ou 4 Mégapixels sera souvent suffisante. Vous pouvez faire quelques essais au préalable pour trouver le bon compromis. Il est également préférable de prendre une compression maximale dès le début (là aussi faire des essais). En effet des recompressions successives au format JPEG font perdre à chaque fois de l'information. Le poids d'une photo de 6 Mégapixels entre 600 et 900Ko est largement suffisant.

Fonction Macro Si votre appareil dispose d'une fonction "macro", utilisez-la car vous pourrez prendre vos photos à petite distance 15 à 50 centimètres sans flash et de bonne qualité.

  • Le flash n'est pas recommandé pour les photos d'archives. Il est d'ailleurs interdit dans les salles de lecture (pour une protection des documents d'archives).
  • Le zoom : Plus le zoom est important, plus la quantité de lumière entrant dans l'objectif diminue, cela se traduit par une augmentation du temps de pose. Cette pratique est à éviter si vous ne disposez pas de pied. En effet, le moindre mouvement aura des effets importants sur la netteté.

Le zoom présente par contre un avantage optique, qui est de réduire les effets de la profondeur de champ. Plus on est près, plus le rapport des distances entre le centre et les bords du document devient important. On risque d'avoir une image nette au centre mais floue sur les bords.

  • Le trépied : il peut parfois être utile de disposer d'un pied pour de meilleures prises de vue. Il sera par contre nécessaire d'acquérir un déport (bras) permettant de placer l'appareil photo à la perpendiculaire du registre à photographier. Vous pouvez trouver ce type de matériel dans les magasins spécialisés.
  • Quelques mots sur la photo de microfilms : C'est délicat.

Il existe 3 modèles de lecteurs de microfilms :

  • La projection sur verre dépoli, en général peu lumineux
  • La projection par miroir à partir d'un objectif placé en bas
  • La projection verticale directe sur une tablette blanche à partir d'un objectif placé en haut

Pour obtenir de meilleurs résultats, le troisième type de lecteur est optimal. Ne pas oublier d'intercaler une feuille de papier blanc entre la tablette blanche (très souvent revêtue d'une matière brillante) et votre appareil. Vous éviterez l'éclairage plus fort au centre de la tablette et les marques d'usure de celle-ci.

Avant de commencer, vérifiez l'état de la propreté des lentilles du lecteur. Il faut placer l'objectif de l'appareil photo le plus près possible de l'objectif du lecteur en visant dans la même direction que ce dernier.

Solution spécialisée pour les photos d'archives

2 solutions existent :

Les scanners

De nombreux généalogistes ont conservé, au cours des années, des photocopies d'actes anciens. Plus rares sont ceux qui détiennent des documents originaux. Mais dans les deux cas, la numérisation sera plus aisée avec un scanner, le document étant scanné sur une surface plane, sans interférence.

Types de scanners

Ils sont devenus, comme l'imprimante (imprimante et scanner sont d'ailleurs souvent réunis dans le même appareil, qui se transforme ainsi en photocopieuse), un accessoire presque indissociable de l'ordinateur. Le principe est simple : on dépose un document à plat, face retournée, sur une vitre. Certains scanners permettent de numériser des diapositives ou des négatifs-photo. La taille la plus répandue reste le A4, mais on trouve des scanners A3, beaucoup plus chers.

Prix

Pour à peine 100 euros, on trouve aujourd'hui dans les grandes surfaces diverses sortes de scanners. Les scanners d'entrée de gamme seront souvent suffisants au généalogiste amateur pour numériser ses actes anciens, mais aussi ses photos de famille.

Utilisation

Simple à utiliser (on trouve en général des fonctions d'utilisation allégées pour les débutants, sans pour autant négliger les professionnels), le scanner permet en quelques minutes la transformation d'un document papier en une image haute-résolution qui pourra être dupliquée à l'infini.

La retouche d'images

Si vos prises de vue en archives ou scans ne sont pas parfaits, tant du point de vue de la forme géométrique que dans les couleurs, il peut être nécessaire de procéder à quelques retouches.

Il existe de très nombreux logiciels de retouche d'image. Certains sont destinés à un public expert (PhotoShop, Gimp), d'autres à un public débutant. La gamme de prix est également très vaste.

Il n'est pas possible de vous donner un cours de retouche d'images en quelques mots. Néanmoins les opérations de retouches à effectuer sur vos photos d'actes resteront assez simples :

  • Géométrie
  • Recadrage
  • Contraste

Généaphoto(PC)

Généaphoto est le seul logiciel destiné prioritairement à la retouche d'image et au classement de document anciens.

- Corrections géométriques, miroir, rotation, perspective, scindage auto des doubles pages, détourage auto ...

- Corrections colorimétriques, négatif, relief, anti-halo pour les microfilms, anti-tache ...

- Classements, pagination de registre, indexation, nommage des actes suivant des régles généalogiques ...

- Insertion de texte, filigrane, export par lots ...

- Capture d’écran en pleine largeur et pleine hauteur par défilement de l'acte

Photofiltre (PC)

Photofiltre est un logiciel de retouche d'image en français gratuit. Son utilisation est très simple, il dispose d'une documentation importante et d'un forum utilisateur.

Paint Shop Pro (PC)

Paint Shop Pro est un logiciel très réputé. Il est très puissant mais reste assez simple d'utilisation.

Compter une soixantaine d'euros pour la version complète. Vous pouvez télécharger une version de démonstration limitée à 60 jours pour vous faire une idée.

On trouve facilement ce logiciel d'occasion ou en version ancienne (consulter un site d'enchères réputé), ce qui est suffisant pour un usage généalogique.

Paint.Net

Logiciel gratuit en français et qui a toutes les qualités du Pro.

Gimp (PC, MAC, Linux)

Logiciel Open Source, gratuit.

C'est un logiciel extrêmement performant mais assez complexe à utiliser.

Photoshop (PC / Mac)

La Rolls des logiciels de création graphique. Destiné aux experts.

Aperçu (Mac )

Fourni avec tous les ordinateurs Apple, ce logiciel gratuit sert à la fois de visualiseur universel d'images (format PDF inclus), et d'acquisition Twain pour scanners.

iPhoto (Mac)

Fourni avec tous les ordinateurs Apple, ce logiciel gratuit sert à la fois d'outil de classement et de retouche simple de ses photos.

Pour vous perfectionner, vous pouvez aller dans votre librairie, et trouver un petit guide sur la retouche photo. Veillez à choisir un guide en adéquation avec le logiciel (et la version) que vous avez.

Le stockage

Quelques conseils de stockage pour vos photos :

  • S'il s'agit de photos d'actes individuels, vous pouvez stocker chaque photo dans un répertoire indépendant sur votre disque dur. Ce répertoire pouvant être préfixé de la date de l'acte puis du nom des parties.
1760-05-12_m_MARTIN_DURAND.jpg
  • S'il s'agit de registres entiers, veillez à garder une numérotation incrémentale.

Pour cela conservez celle de l'appareil photo – la solution la plus simple. Vous pouvez également renommer chaque photo avec un numéro d'ordre :

0001.jpg
0002.jpg
...
amplepuis-3E1245-0001.jpg
amplepuis-3E1245-0002.jpg
amplepuis-3E1245-0003.jpg

Pour retrouver facilement une année dans ce registre, vous pouvez également ajouter la mention de l'année et du mois à la suite du numéro d'ordre :

0001-170101.jpg
0002-170102.jpg
...

On peut trouver des logiciels très simples permettant de renommer tous les fichiers d'un répertoire.

Pensez également à la sauvegarde ! Il existe aujourd'hui pour une centaine d'euros des disques durs externes permettant de stocker plusieurs centaines de Go.

La diffusion

Au delà de la diffusion de vos photos auprès de vos cousins généalogiques, vous pouvez également partager vos travaux auprès du plus grand nombre via internet.

L'une des solutions possibles est la diffusion via GeneaNet via le service Registres en ligne.

Il suffit d'envoyer la totalité d'un registre, qui se présentera sous la forme d'un ouvrage à compulser. Des outils d'indexation peuvent être mis à disposition (saisie des individus et couples présents dans les registres). Cette indexation sera utilisable par tous les visiteurs.

Cette formule vous permet également de sauvegarder vos travaux.

Pensez également à diffuser vos travaux auprès de votre association et pourquoi pas à la mairie concernée si vous avez effectué la numérisation systématique des registres de celle-ci.

Voir aussi.png Voir aussi (sur GeneaWiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)


Medaille geneawiki.png
Cet article a été mis en avant pour sa qualité dans la rubrique "Article de la semaine" sur l’encyclopédie GeneaWiki.