Paris - Église Saint-Pierre de Montmartre

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Retour

C.Angsthelm

2 rue du Mont-Cenis 75018 Paris

H
Histoire.pngistorique

Sur un oratoire à la vierge que la légende attribue à Saint-Denys (250), l'abbaye royale a été fondée par Louis VI le Gros et sa femme et confiée aux moniales bénédictines. Belle église romane d'origine, bénite par le Pape Eugène III, Saint-Bernard et Pierre le Vénérable en 1147.

Pierre tombale d'Adelaïde de Savoie 1154
  • L'église Saint Pierre de Montmartre est l'une des plus anciennes églises de Paris. L'origine de la dévotion mariale sur la butte Montmartre remonte probablement à l'an 250 avec la construction par Saint Denis, premier évêque de Paris et martyr, d'un modeste oratoire dédié à la Vierge. En 944 les moines de l'abbaye de Saint Martin des Champs s'étaient établis à l'emplacement de l'oratoire. Vers 1133 Louis VI le Gros et sa femme Adelaïde de Savoie fondent l'abbaye royale de Montmartre. La reine Adelaïde en deviendra abbesse et sera inhumée dans l'église.
  • La partie abbatiale du chœur et transept fut tout naturellement placée sous le vocable de Notre Dame et Saint Denis tandis que la partie paroissiale (église actuelle) reçut le vocable de Saint Pierre. Considéré par le peuple, les nobles et les rois comme un traditionnel chemin de pèlerinage, la ferveur autour du culte de Notre Dame de Montmartre est telle qu'en 1534 c'est tout d'abord à elle qu'Ignace de Loyola et ses compagnons confient leur projet de vie religieuse avant de descendre en contrebas à la chapelle du Martyrium.
  • L'histoire de l'abbaye Notre Dame de Montmartre s'interrompt brutalement en 1794. La dernière abbesse est guillotinée, les autres religieuses renvoyées. L'abbaye et la statue originelle de la Vierge sont détruites. Menacée plusieurs fois de démolition l'église paroissiale Saint Pierre résiste miraculeusement... dans l'attente du retour de sa Sainte Patronne.
  • Abandonnée en 1871, elle fut restaurée par l'architecte Sauvageot et rendue au culte en 1908.
  • Le 20 novembre 1942 la joie du peintre Gazi est grande : à la lumière du dossier qu'il a constitué à destination du diocèse, son Eminence le cardinal Emmanuel Suhard archevêque de Paris donnait officiellement le retour du culte de Notre Dame de Montmartre dans son sanctuaire après 147 années d'interruption. Le peintre décore l'actuelle statue de la Vierge, une oeuvre anonyme retrouvée dans l'église au milieu de gravats.
  • Le renouveau du culte de Notre Dame de Montmartre dans son sanctuaire est né de la rencontre providentielle entre deux peintres : Suzanne Valadon et la prince Gazi Igna Guireï dit Gazi le Tatar. La profonde affection filiale qui unissait les deux artistes (Gazi parlait de Suzanne Valadon comme de sa mère d'adoption) allait être à l'origine du retour de la vénération de la Vierge Marie sur la butte Sacrée.

Source : panneau d'information dans l'église

Patrimoine.png Patrimoine

Colonnes antiques. Portes en bronze par Gismondi (1980). Vitraux iconographiques de Max Ingrand (1954).

Tableaux attribués à Ribera, Guerchin, Parrocel. Mobilier cuivre et émaux de J.P Froideveaux (2005).

  • L'église Saint Pierre est le seul témoin de l'ancienne abbaye royale de Montmartre. Lieu chargé d'histoire qui fait la jonction entre l'art roman et le gothique primitif. L'abside voûtée de six branches a remplacé à la fin du 12e siècle l'abside primitive en cul-de-four. Les trois premières travées datent de la même époque, les voûtes étant du 15e siècle. Le chœur est séparé de l'abside par un double arc qui repose sur des colonnes coiffées de chapiteaux mérovingiens en marbre (6e et 7e siècles) très abîmés.
  • La façade est du 18e siècle. Les trois portes en bronze sont l'œuvre de Gismondi .


Les vitraux

St Pierre de Montmartre Verrières choeur.jpg
St Pierre de Montmartre Détail vitrail du Christ.JPG
  • L'installation des vitraux du maître-verrier Max Ingrand (1908-1969) en 1954 a déclénché une vive polémique de la part du clergé de ne pas respecter l'esprit roman de l'édifice.


Autres photos

Voir aussi

Blason de Paris
Portail de Paris
Blason de la région Île-de-France
Portail de la région Île-de-France