Paris - Église Notre-Dame-de-l'Assomption

De Geneawiki
Aller à : navigation, rechercher

Retour

Église Notre-Dame-de-l'Assomption
Contact
Adresse : 263 bis rue Saint Honoré
Code Postal - Ville : 75001 Paris
Heures d'ouverture :
photo
C.Angsthelm


HHistoire.pngistoire

Cette ancienne église des Filles de l'assomption, dont le couvent fut supprimé en 1793 devint église paroissiale à partir de 1802 sous le vocable de Sainte-Madeleine. On y célébra les funérailles de La Fayette en 1834 et de Stendhal en 1842.

Depuis 1850, l'église est la paroisse des Polonais de Paris.

  • Le couvent des Dames de l'Assomption, ou Nouvelles Haudriettes, fut donné en 1622 par le cardinal de La Rochefoucauld, Grand Aumonier, par transformation de l'institution des vieilles Haudriettes, remontant au 13e siècle. Il s'installa rue Saint-Honoré et fut aux 17e et 18e siècles, une des maisons de retraite et d'éducation à la mode. La chapelle fut reconstruite en 1670, sur les plans de Charles Errard, premier directeur de l'Académie de France à Rome, et sous la direction effective de l'entrepreneur Chéret, elle fut consacrée le 14 août 1676 par Michel Poncet, évêque de Bourges.
  • Sous la Révolution, le couvent fut loti et l'église utilisée comme magasin de décors. L'Empire en fit la paroisse du 1er arrondissement, en remplacement de La Madeleine de la Ville-L'évêque, dont elle prit le vocable, après l'achèvement en 1842 de la nouvelle église de la Madeleine, elle en devint la chapelle des catéchismes.
  • En 1844, Mgr Affre, archevêque de Paris, attribue l'église Notre Dame de l'Assomption aux polonais.


Patrimoine

Outre la fresque de la coupole, l'Assomption par Charles de Lafosse qui date de 1676, l'église possède plusieurs tableaux de grande valeur.

Notre Dame de l'Assomption détail coupole.jpg
  • Elle se compose d'une rotonde de 24 mètres de diamètre, surmontée d'un dôme et précédée d'un porche qui imite celui de la Sorbonne, formé de huit colonnes corinthiennes, également espacées, portant une corniche et un fronton triangulaire. La partie inférieure de la coupole est épaulée par des bâtiments renfermant la sacristie et ses dépendances.
  • Au bas du tambour une première corniche est décorée de guirlandes de fleurs et de fruits. Au-dessus, les fenêtres hautes sont séparées par des niches ornées de pilastres et de moulures et surmontées d'un entablement dont la frise porte des rinceaux et dont la corniche est soutenue par des consoles. La coupole couverte en ardoise est sillonnée de nervures saillantes en plomb et couronnée d'un campanile en bois que portent huit consoles renversées. Disproportionnée pour sa destination, elle fut qualifiée par les contemporains de Sot Dôme.
ND de l'Assomption l'Assomption de Chalres Delafosse.JPG
  • L'intérieur est divisé en huit travées par pilastres corinthiens accouplés, portant un entablement avec corniche à modillons. Huit fenêtres hautes, rectangulaires, sont encadrées de chambranles à crossettes et séparées par des panneaux de stuc moulurés. Une seconde corniche, ornée de perles d'oves et de denticules, soutient une coupole décorée de caissons dorés, au centre de laquelle une calotte de dix mètres de diamètre porte une fresque de Charles Delafosse représentant l'Assomption.

(Source : Panneau d'information)


Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
Aleksander JELOWICKI 1850-1876  
Vladyslaw WITKOWSKI 1876-1893  
Vladyslaw BAKANOWSKI -1893  
Karol GRABOWSKI 1893-1896  
Vladyslaw OPISZEWSKI 1896-1903  
Leon PODSTAWKA 1903-1922  
Wilhelm SZYMBOR 1922-1929  
Leon LAGODA 1929-1934  
Witold PAULUS 1934-1937  
Franciszek CEGIELKA 1937-1947  
Kazimierz KWASNY 1947-1972  
Zöigniew BERNACKI 1972-1985  
Stanislaw JEZ 1985-  

Référence.png Notes et références



Blason de Paris
Portail de Paris
Blason de la région Île-de-France
Portail de la région Île-de-France