PONTAC Thomas de

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche



Page en construction.png
Cet article est une ébauche à compléter.
Vous pouvez partager vos connaissances en le modifiant.

Histoire

Thomas de PONTAC, seigneur d'Escassefort, conseiller. — Avocat au parlement de Paris, pourvu de l'office de conseiller au Grand Conseil par lettres du 8 novembre 1567, prêta serment entre les mains du chancelier le 12 mars 1568 et fut reçu au Grand Conseil le 30[1]. Il obtint le 8 septembre 1573 des lettres de dispense pour exercer son état de conseiller avec l'office de notaire et secrétaire et greffier civil et criminel du parlement de Bordeaux en survivance de son père[2].

Il était fils de Jean, notaire et secrétaire au parlement de Bordeaux, et de Jeanne de Bellon, sa première femme, frère d'Arnaud, évêque de Bazas, et oncle de Geoffroy, qui précède. Il avait épousé d'abord, le 21 septembre 1573, Bertrande de Goûts (ou de Goth), fille de Bernard (ou Marc), chevalier, seigneur de Castets et du Bouzet, guidon d'une compagnie de 60 lances des ordonnances du roi, et de Nicole de La Lanne (ou La Lande), dont il eut quatre enfants.
L'aîné, Etienne, fut secrétaire du roi en 1603, sur la résignation de son père, et greffier en chef du parlement de Bordeaux, et épousa Catherine de Geneste, fille de Pierre, trésorier de France à Bordeaux. L'aînée des filles, Nicole, épousa en 1594, Jacques d'Escars, seigneur d'Availles[3].
En secondes noces, Thomas de PONTAC épousa Lisette de Teula[4].

Cf. : Notice extraite de C. Trani, les officiers aux grand conseil, in mem Paris Île-de-France, 1991.

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références

  1. Arch. nat., U 632, p. 126-127, et Bibl. nat., ms. fr. 14015, p. 43.
  2. Bibl. nat., ms. fr. 32989, fol. 192, et ms. fr. 32990, p. 189. — Thomas de Pontac fut destitué pendant quelque temps, en 1590, pour rébellion, de son office de secrétaire du roi (Bibl. nat., Dos. bleus 534, dos. 14006, fol. 3, et F. Dumont, op. cit., t. II, fasc. 3, n° 12371 (27 janvier 1607).
  3. Bibl. nat., Dos. bleus 534, ibid., et Nobiliaire de Guyenne et Gascogne, t. II, p. 335.
  4. F. VINDRY, op. cit., t. II, p. 127, et F. Dumont, op. cit., t. II, fasc. 1, nos 3353 (11 novembre 1600) et 4170 (27 juin 1601) et fasc. 2, n° 6019 (13 janvier 1603). — Thomas de PONTAC vivait encore en 1609 (F. DUMONT, op. cit., t. II, n° 17476 (19 juin 1609).