Ordre royal et militaire de Saint-Louis

De GeneaWiki
Aller à : navigation, rechercher

< Retour à l'article sur les décorations

Ordre de Saint-Louis


Histoire

Cet insigne fut créé par l'édit royal de Louis XIV le 9 avril 1693, il était destiné de par la volonté du Roi aux officiers catholiques qui s'étaient distingués dans les armées royales par le courage et le mérite.

En 1750, Louis XV édicta qu’un chevalier de Saint-Louis roturier pouvait être anobli dès lors qu’il comptait deux ascendants en ligne directe décorés de même.

L’ordre de Saint Louis fut supprimé, le 15 octobre 1793, par un arrêté de la Convention.

Louis XVIII le rétablit le 28 septembre 1814, tel à peu près qu'il était à l'époque de sa suppression.

Louis-Philippe fit chevalier de la légion d'honneur les chevaliers de Saint-Louis afin de les inciter à ne plus porter la croix de Saint-Louis.

Il ne se confère plus depuis la révolution de Juillet 1830.

Insigne

Une croix blanche avec 4 fleurs de lys d'or entre les branches semblable à celle des chevaliers de Saint-Michel, dont l'image centrale est Saint-Louis en armure, revêtu de son manteau royal. Cette inscription était entourée de l'inscription :

  • LUD. MAG. INS. 1693
Lud: Ludovica, Mag : Magnus, Ins : Instituit

Cette inscription rappelait l'origine de l'Ordre.

  • Ruban
  • Rouge feu avec nœud ou rosette
  • Les chevaliers portaient la croix attachée à la boutonnière de leur habit par un petit ruban rouge couleur feu.
  • Les Grands-croix et les Commandeurs la suspendirent à un large ruban de même couleur, passé en écharpe de droite à gauche.

Devise

La devise : Bellicae virtutis praemium qui signifie Récompense du courage militaire

Conditions d'admission

Cet ordre était réservé aux militaires de carrière ayant exercé au moins 10 ans en tant qu'officier, qu'ils soient nobles ou roturiers. Il était par contre indispensable d'être catholique.

Le Roi nommait les chevaliers parmi les candidats proposés pour l'admission, les commandeurs parmi les chevaliers, les grands-croix parmi les commandeurs.

"Le candidat nommé recevait une lettre d'avis, il devait être reçu par le roi ou un membre de l'ordre agréé par lui. Lors de la cérémonie, il jurait de vivre et mourir dans la religion catholique et de rester fidèle au roi, de défendre ses droits et ceux de la Couronne, conformément à l'éthique chevaleresque médiévale et de se comporter en tout comme bon, sage, vertueux et vaillant chevalier".

Le Roi ou le membre de l'ordre frappait le chevalier d'un coup de plat de son épée sur chaque épaule, en prononçant la phrase : "Par Saint-Louis, je vous fais chevalier", et lui remettait sa croix.

Pension

Cette décoration s’accompagnait d’une pension.

Archives concernées par cet ordre

Archives nationales

  • Série A : Lois et décrets
  • 1089 à 1121 : 1814 - 1830
  • Série C : Assemblée Nationale
  • 2026 à 2049 : Pétitions 1814 - 1818
  • 2053 à 2226 : Pétitions jusqu'en 1848
  • Série CC : Cour et Chambre des Pairs
  • 422 à 476 : Pétitions à la Chambre des Pairs
  • 499 à 812 : 1815 - 1847 Procès politiques
  • Série F Affaires militaires
  • 1349 : 1790-1820 : Pétitions, projets d'ordres militaires présentés par des particuliers
  • Série M : Ordres Militaires et Hospitaliers
  • M64 : Statuts, mémoires historiques, listes de chevaliers du 17e au 18e siècle
  • Série O : Maison du Roi - Maison militaire du Roi. 1814 - 1830
  • Lettres de provision dressées par le roi
  • Fonds de la Marine
  • Marine C8 : Ordre de Chevalerie
  • 2 à 16. Ordre de Saint-Louis
  • Législation, listes générales, nominations, propositions et demandes d'admission, pensions, lettres de noblesse, brevets, comptabilité. 1693-1831.

Archives de l'Armée Terre - SHAT

  • Série X : Xq1-119 : ordres, décorations, armes d’honneur, 1791-1900
  • Xq 1-10 ordre de Saint-Louis : dotations, pensions, secours, 1816-1832
  • Xq 64-106 registres de l’ordre de Saint-Louis, 1791-1830
  • Série Y : Ya v1-528 : Archives administratives du département de la guerre - 17e - 18e siècles
  • Dossiers dans la sous-série Ya pour le 18e siècle

Archives Municipales en région

Archives de Lyon

  • Série EE : Affaires militaire
  • Sous série : EE096 - Ordre militaire de Saint-Louis 1719-1785
  • Arrêt et ordonnance concernant l'Ordre Militaire de Saint-Louis : arrêt, avis, déclarations, règlements concernant la loterie en faveur de l'Ecole Militaire.

Association paternelle des chevaliers de l’ordre royal et militaire de Saint-Louis et du mérite militaire

Elle fut créée le 6 décembre 1814 et reconnue comme institution de bienfaisance et d’utilité publique par ordonnance royale du 19 février 1823, elle avait pour but de secourir les familles pauvres des chevaliers de l'Ordre de Saint-Louis, en participant aux frais d'éducation des enfants. Elle était gérée par un comité d'administration générale, établi à Paris, avec des annexes dans les chefs-lieux de départements.

L’association gérait deux maisons d’éducation, à Versailles (filles) et à Senlis (garçons) ainsi que trois maisons de veuves à Villeneuve-Saint-Georges (Val-de-Marne), Cluny (Saône-et-Loire) et à Salins (Jura).


Archives Nationales

Vous trouverez le fonds de cette association aux Archives Nationales :

  • Série 2 AS 1 À 50 - 1816-1829.
  • Procès-verbaux des séances
  • Pièces d'Administration et Etats Nominatifs de chevaliers.
  • Secours et Pensions (2 AS 27-31)


Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

Logo internet.png Liens utiles (externes)