Navires de la Marine royale

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Marine-royale.png

Marine royale

La Marine royale est le nom donné à la marine de guerre française sous la monarchie.
Elle a eu l'appellation de Marine royale de sa création en 1624 jusqu'à la chute de la monarchie en 1848.
Elle s'est appelée Marine impériale sous les deux empires, puis Marine nationale à l'avènement de la République.
Avant la Révolution, la Marine royale était composée de deux flottes :

  • celle du Ponant, œuvrant dans la Manche, l'Atlantique et en Amérique, et
  • celle du Levant chargée de la Méditerranée et son pourtour.

La flotte du Ponant, créée par Richelieu, était d'abord basée à Brest, Brouage et au Havre. Puis sous Louis XIV deux garnisons se rajoutèrent, Lorient et Rochefort, enfin Cherbourg sous Louis XVI.

Des navires


La Cigogne
Gabarre du roi Louis XVI
Equipage de La Cigogne
Le Foudroyant (1691-1692)
Vaisseau de la flotte royale de Louis XIV, de 1 600 tonneaux. Œuvre de Blaise Pangalle, sa construction débuta en 1690 à l'arsenal de Brest. Il fut achevé en 1691[1].
Naufrage le 3 juin 1692, lors de la bataille de la Hougue (Manche) : il fut brûlé par la coalition anglo-hollandaise.
Le Foudroyant
Soleil-Royal (1692-1713)
Il sort des chantiers navals sous le nom de Foudroyant.
Il est rebaptisé en mars 1693 Soleil-Royal en remplacement du précédent de ce nom, détruit le 2 juin 1692 devant Cherbourg,
Il est suivi par un troisième exemplaire portant le nom de Soleil-Royal en 1749.
Brigantin de 15 tonneaux, armé à Lorient par la Compagnie des Indes.
Capitaine : Joachim Fontaine [2].
La Garonne
Flute du Roy
Équipage : Jean Rebel, mousse, ✞ 24 décembre 1763, hôpital d'Aix [3].


L'Hermione (1755-1766)
Frégate de 450 tonneaux, armée à Lorient par la Compagnie des Indes.
capitaine : François de la Mothe [4]
L'Hermione (1779-1793)
Frégate emblématique du règne de Louis XVI ayant eu l'honneur de transporter La Fayette jusqu'en Amérique.
L'Orient
Équipage : Jean Baptiste Rivière, matelot : ° Toulouse, ✞ 2 janvier 1763, hôpital de Rochefort (entré à l'hôpital le 29 décembre 1862).

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références

  1. Étude archéologique appliquée aux sites de l'époque moderne - Épaves de la Hougue - Thèse de Michel l'Hour et de Élisabeth Veyrat - 1er décembre 1996
  2. memoiredeshommes
  3. Archives hospitalières - Rochefort - 1763
  4. memoiredeshommes