Musée maritime de La Rochelle

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

< Retour à la page de La Rochelle

Musée maritime de La Rochelle
17300 - La Rochelle - Musée Maritime 1.JPG
Contact
Adresse : Place Bernard Moitessier
17000 La Rochelle
Téléphone : 05 46 28 03 00
Télécopie : 05 46 41 07 87
Pictos contact.png Courriel : musee.maritime@ville-larochelle.fr
Logo internet.png Site Web : Accéder au site
Directeur:
Informations pratiques
Horaires d'ouverture: Du 1er avril au 31 octobre
Tour les jours de 10h00 à 18h30
Tarifs : Musée complet : 9€
Jeune de 4 à 18 ans : 6.50€
Gratuit pour les étudiants, titulaires du RSA,
demandeurs d'emploi et handicapés 

Le Musée maritime est un musée situé à la Rochelle en Charente-Maritime. Il se compose de plusieurs navires et d'un pavillon d'exposition. La principale pièce du musée est son navire météorologique, le France I, à flot et visitable. D'autres navires, pour la plupart classés monuments historiques, sont aussi visibles comme les chalutiers Angoumois et Manuel-Joël ou le remorqueur Saint-Gilles, mais aussi une collection de yoles, ketch, canots et dériveurs retraçant l'histoire de la petite plaisance.

Autrefois situé le long du quai Sénac de Meilhan, le musée se trouve aujourd'hui place Bernard Moitessier et occupe la partie sud de l'ancien bassin des chalutiers du Vieux-Port de la ville.

La Rochelle, née de la mer

Depuis avril 2015, et le déplacement du musée du quai Sénac de Meilhan au sud de l'ancien bassin des chalutiers, le musée comprend une enfilade de pavillons en bois abritant l'exposition permanente "La Rochelle, née de la mer". Cette extension du musée présente l'histoire maritime de la Rochelle depuis sa fondation vers l'an 1000, on y découvre l'évolution de la vie maritime à la Rochelle, sa place dans le commerce triangulaire, la vie des anciens métiers liés à la mer et l'histoire des différents ports de la ville. Les diverses salles abritent aussi de nombreuses maquettes (ancien encan, môle d'escale de la Pallice en 1960, quartier des Minimes) et modèles réduits.

Navires

Le France I

À la fin des années 1950 la France s'équipe de deux navires météorologiques stationnaires : le France I et le France II. Ils sont lancés en 1958. Le France I restera en service jusqu'au 31 décembre 1985, date à laquelle la France se modernise et se retire du programme de navires stationnaires au profit des satellites météorologiques et autres technologies. Le navire sera d'abord racheté par un armateur grec en 1986 puis revendu en 1988 à la ville de La Rochelle.

Le navire est presque entièrement visitable et l'on découvre les différents ponts de la salle des machines aux outils météorologiques. On y trouve aussi un restaurant bar aménagé sur le pont supérieur. Le France I est classé objet historique depuis le 24 février 2004[1].

L'Angoumois et le Manuel-Joël

L'Angoumois est un chalutier de pêche arrière construit à Dieppe et lancé en 1969. Il partait pour des marées de 12 jours au nord et à l'ouest de l'Espagne ou dans les eaux du sud de l'Irlande. Il fut exploité jusqu'en 1992 par la SARMA, dernier armateur industriel de la Rochelle. Depuis le 6 septembre 1993 il est classé au titre des Objets Historiques[2]. Le 12 juillet 2012 un incendie se déclare sur le chalutier, le feu ne sera maitrisé que 24h après.

Le Manuel-Joël, chalutier de pêche latérale dit Classique, fut construit en 1955 et resta en activité jusqu'en 1992. Il pêchait le thon à la ligne puis, de novembre à mai, la langoustine au chalut. Dans la soirée du 30 mars 2017 le Manuel-Joël sombre dans le port juste avant l'ouverture d'une nouvelle saison, il sera par la suite restauré et remis à flot[3]. Depuis le 22 septembre 1994 il est classé au titre des Objets Historiques[4].

Le Saint-Gilles

Le remorqueur Saint-Gilles.

Le Saint-Gilles est un remorqueur portuaire construit au port de la Pallice en 1958 par les Ateliers et Chantiers de La Rochelle (ACR) pour l'Union des Remorqueurs de l'Océan (URO). Il passa sa carrière au port de Saint-Nazaire puis en rade de Brest avant de finir au port de la Pallice où il sera désarmé en 1989. Il est restauré de 2005 à 2009 sur le Slipway du port de la Rochelle. Le remorqueur Saint-Gilles est classé objet historique depuis le 17 juin 1995[5].

Le Slipway

Le Slipway de la Rochelle.

Le Slipway[6] de la Rochelle est situé au sud de l'ancien bassin des chalutiers. Aujourd'hui inséré dans le musée maritime, un projet de restauration est en cours. Le Slipway (de l’anglais « to slip » : glisser et « way » : voie) est un plan incliné en pente douce afin de sortir les bateaux de l'eau pour les travaux de carénage ou de réparation. Il est classé monument historique depuis le 13 décembre 2002[7].

L'installation d'un Slipway à la Rochelle est demandé par les armateurs de pêche dès 1926. Après le non aboutissement de plusieurs projets et la crise de la pêche, cet équipement sera finalement construit durant la guerre sous l'occupation allemande par des soldats français réquisitionnés. Il sera opérationnel dès 1943. Le Slipway est utilisé pour les bateaux de pêche jusque dans les années 1990 où désormais il fonctionne uniquement pour le musée maritime[8].

Expositions temporaires

  • Du 9 novembre 2016 à octobre 2017 : "Nous avons fait La Delmas"

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références

  1. Le France I est classé objet au titre de Objets Historiques (Base Palissy)
  2. Le Chalutier l'Angoumois est classé au titre des Objets Historiques (Base Palissy)
  3. Article du 31 mars 2017 de Pascal Coussy sur FranceInfo
  4. Le Chalutier le Manuel-Joël est classé au titre des Objets Historiques (Base Palissy)
  5. Le remorqueur Saint-Gilles est classé au titre des Objets Historiques (Base Palissy)
  6. Le Slipway sur le site du musée maritime
  7. Le Slipway de la Rochelle est classé au titre des Monuments Historiques (Base Mérimée)
  8. Notice sur le Slipway sur le site Histoires Maritimes Rochelaise


Medaille geneawiki.png
Cet article a été mis en avant pour sa qualité dans la rubrique "Article de la semaine" sur l’encyclopédie Geneawiki.