Maurice THOREZ

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

< Retour à Noyelles-Godault



Maurice THOREZ (1900-1964)

Maurice THOREZ (1900-1964)
  • Né le 28 avril 1900 à Noyelles-Godault (Pas-de-Calais - France)
  • Décédé le 11 juillet 1964 à Istamboul (Turquie)

Biographie

Petit-fils de Clément BAUDRY, mineur socialiste de Noyelles-Godault [1]
Maurice ne connaîtra jamais son père biologique, le fils de l'épicier [2] du pays qui se tranchera la gorge en 1914.
Reconnu à deux ans et demi par Louis THOREZ [3] , un mineur qui l'élève comme son propre fils, il ne connaît que tardivement le secret de sa naissance.
Clémence, la fille de Clément BAUDRY, et Louis THOREZ auront quatre autres enfants, deux fils et deux filles qu'ils élèvent dans une maison du coron appartenant à la Compagnie des mines de Dourges.
Louis THOREZ est touché par une maladie professionnelle.
Le 15 mars 1920, il commence son service militaire.
Au printemps 1922, à son retour du service, la mine refuse de le réembaucher.
Il exerce alors une série de petits métiers tout en restant un ardent militant aux Jeunesses communistes et au syndicat unitaire des mineurs.
Il se marie avec Aurore MEMBOEUF [4] , la nièce du secrétaire de la fédération communiste du Pas-de-Calais.
Maurice THOREZ commence alors une ascension spectaculaire au sein du jeune parti communiste.
Le 29 janvier 1947, il divorce avec Aurore Marie Joseph MEMBOEUF.
Maurice se remarie le 17 septembre 1947, à Choisy le Roi, avec Julie Marie (dite Jeannette) VERMEERSH.

Victime d’un accident vasculaire cérébral le 10 octobre 1950, paralysé du côté droit, il part se faire soigner en Union soviétique et n’en revient – avec des séquelles – qu’en avril 1953, après la mort de Staline.

Homme politique français

Secrétaire général, du Parti communiste français, à dater de 1930, puis président du P.C.F
En 1919, il adhère au Parti socialiste, puis après le Congrès de Tours (1920), au Parti communiste.
De 1923 à 1924, Maurice Thorez est secrétaire de la fédération du Pas-de-Calais, puis de la région du Nord qui regroupe les départements du Pas-de-Calais, du Nord et de la Somme.

  • Député de la Seine de 1932 à 1940
  • Membre de la première et de la seconde Assemblée nationale constituante (Seine)
  • Député de la Seine de 1946 à 1958
  • Ministre d’Etat du 21 novembre 1945 au 26 janvier 1946
  • Vice-président du Conseil du 26 janvier au 16 décembre 1946 et du 22 janvier au 4 mai 1947

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

  • Du 8 mai 1932 au 31 mai 1936
  • Du 26 avril 1936 au 21 janvier 1940 [5]
  • Du 21 octobre 1945 au 10 juin 1946
  • Du 21 octobre 1945 au 10 juin 1946
  • Du 2 juin 1946 au 27 novembre 1946
  • Du 10 novembre 1946 au 4 juillet 1951
  • Du 17 juin 1951 au 1er décembre 1955
  • Du 2 janvier 1956 au 8 décembre 1958
  • Du 30 novembre 1958 au 9 octobre 1962
  • Du 18 novembre 1962 au 11 juillet 1964

Julie Marie dite Jeannette THOREZ-VERMEERSCH (1910-2001)

Fille d'ouvrière textile, elle-même tisserande de 1922 à 1930, Julie Marie dite Jeannette THOREZ-VERMEERSCH (1910-2001) se lance très tôt dans la vie politique.
Membre du secrétariat des Jeunesses communistes du Nord (1930-1931), de la commission nationale des jeunes syndiqués de la CGTU (1931-1932) puis du bureau national des Jeunesses communistes (1932-1934), co-directrice de l'Union des jeunes filles de France (1934-1935), Jeannette THOREZ-VERMEERSCH est député (1946-1958) puis sénateur de la Seine (1959-1968).
Membre du bureau politique du Parti communiste français depuis 1950, elle en démissionne en octobre 1968.
Elle est également vice-présidente de l'Union des femmes françaises de 1945 à 1974. [6]

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références

  1. Source: Assemblée nationale
  2. né BAUDRY reconnu et légitimé par le mariage de sa mère avec Louis THOREZ qui le reconnais comme son fils (son vrai père est Henri BRETON fils d'un épicier et qui c'est tranché la gorge
  3. Marié le 31 janvier 1903 à Noyelles-Godaut (Pas de Calais)
  4. Marié le 8 septembre 1923 à Noyelles-Godaut
  5. Un décret de juillet 1939 a prorogé jusqu'au 31 mai 1942 le mandat des députés élus en mai 1936
  6. Archives nationales (France) Pierrefitte-sur-Seine - Par C. Sibille, Ch. Nougaret



^ Sommaire