Maroc - Essaouira (Mogador)

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Retour

Essaouira
(Mogador)
Blason Essaouira.jpg
Informations
Pays Drapeau du Maroc    Maroc
Région Marrakech-Tensift-El Haouz
Code postal
Population hab. ()
Densité hab./km²
Nom des habitants
Superficie
Point culminant
Altitude
Coordonnées (long/lat)
Localisation

Histoire.png Histoire de la commune

Histoire ancienne

Essaouira, ce mouillage utilisé par le navigateur carthaginois Hannon en 500 av. J-C, protégé des alizés et riche en eau potable, servit pendant plusieurs siècles de poste avancé sur la route du Cap-Vert et de l'Équateur.
Le site fut conquis ensuite par les Romains, lors de la Troisième guerre punique en 146 av. J-C Ceux-ci placèrent comme vassal, à l'époque d'Auguste, le roi de Maurétanie, Juba II. Le bâtisseur de Volubilis favorisa l'installation de son équipage et le développement de l'industrie des salaisons et de la pourpre.
C'est cette seconde activité (production de teinture à partir d'un coquillage : le murex) qui explique la renommée des iles purpuraires jusqu'à la fin de l'Empire romain. Cette couleur, chez les Anciens, était synonyme d'un rang social élevé.

Ville nouvelle

Mogador : nom d'hier, aux origines à la fois phéniciennes, portugaises et marocaines évoquant tous l'idée d'une Forteresse ou d'un lieu fortifié.

Née en 1765, de la volonté d’un souverain ambitieux, elle devient, jusqu'au début du siècle, le port européen le plus important du Maroc.

Mogador a toujours été un comptoir commercial très prisé, qui connu de nombreuses invasions successives.

Nommée Mogador, du nom d'un sultan que les Portugais défirent au seizième siècle. Ceux-ci y bâtirent une forteresse, toujours présente; mais les habitants les décourageront à rester !

En 1626, les Français essaient de s'installer sur l'île faisant face mais renoncent, car elle est trop inhospitalière. Mais c'est seulement un siècle plus tard que le sultan Alaouite Sidi Mohammed Ben Abdallah fonde véritablement Mogador.

Ce Sultan demanda alors à un Français, Nicolas Théodore CORNUT, qui habitait Gibraltar et qui avait travaillé pour le roi Louis XV, de lui dessiner une ville magnifique : Théodore CORNUT s'inspira donc de Saint-Malo pour faire Mogador !

Avec son plan très régulier, la ville mérite bien son nom actuel d'Es Saouira, qui signifie « la Bien-Dessinée ». L'importance d'Essaouira n'a cessé de croître jusqu'à la première moitié du XIXe siècle, et la ville connut une formidable prospérité grâce à l'importante communauté juive. On y compta jusqu'à 17 000 juifs pour à peine 10 000 musulmans. La bourgeoisie marocaine accourait y acheter des bijoux.

Mais la plupart des juifs partirent après la guerre des Six Jours. Aujourd'hui, il ne subsisterait que quelques familles juives dans la ville. Pendant des années, ce fut le seul port marocain ouvert au commerce extérieur.

Mogador possède également un port très actif, qui faisait de la ville le premier port sardinier du Monde : on le surnomme encore le « Royaume de Dame Sardine » !

Aujourd’hui, jumelée avec Saint Malo, en France, elle présente le même type d’architecture, car elle fut également construite en grande partie, non par Vauban, mais par un de ses disciples, Théodore Cornut, architecte français.
Des fortifications et remparts enserrent les trois quartiers de la ville : la casbah, le port et les vieux remparts, la Scala et la médina, le mellah et les remparts actuels.

La Casbah, le port, la Scala et les remparts justifient pleinement étymologie du premier nom de la ville « Mogador ou petite forteresse » .
Mais cette architecture d’origne militaire, assez rectiligne et sévère, se révèle en réalité d’une étonnante poésie. Et malgré la présence des canons, des créneaux des remparts et des tours de garde, qui rythment cette architecture, tout n’est que légèreté, pouvoir d’évocations et lieu de ressourcement.

Essaouira-Mogador, la ville aux trois couleurs; blanc des maisons, des terrasses, bleu des volets, et de la mer, ocre rouge des remparts.

Mogador, une ville construite en trois temps, entourée de trois remparts successifs délimitant trois quartiers pour trois communautés. et entre ces trois quartiers, une libre circulation et un libre échange.

Essaouira ne s'appelle ainsi que depuis l'indépendance du Maroc. nom actuel, issu de « Essouira », qui signifie « petite image »

Essaouira-Mogador : un modèle de tolérance : trois peuples trois religions, mais un respect réciproque et une amitié mutuelle.

Le protectorat français

Francais.jpg Le Protectorat : 1912 - 1956

En 1909, l'Espagne débute la conquête militaire du croissant rifain, ensuite, deux ans après, le Sultan Moulay Hafid appellera l'armée française pour libérer Fès, cernée par des tributs factieuses. Suite à la pénétration française, le Sultan sera acculé à accepter un traité de protectorat signé le 30 mars 1912; une zone d'influence sera confiée à l'Espagne.

La ville aujourd'hui

Indépendance en 1956 à nos jours

Patrimoine.png Patrimoine bâti

Les remparts

La ville d'Essaouira se dota, au cours du 16e siècle, d'une forteresse et de remparts pour se protéger des invasions étrangères. Un port fut également construit et sera un des plus importants port du pays pendant plusieurs siècles.

Une vue exceptionnelle sur la vielle ville, sur le port et sur l'océan Atlantique, s'offre aux visiteurs, depuis les remparts. De nombreux canons jalonnent le parcours du visiteur.

Le port

Le port d'Essaouira est un important port de pêche et naval.

Il se hisse à la troisième place des ports de pêche sardinier, derrière Casablanca et Agadir. Les poissons frais rapportés par les bateaux sont vendus à la criée ou achetés par des professionnels. Nombreux restaurants implantés sur le port proposent des grillades de poissons accompagnées de salades variées et de boissons fraîches. Un vrai régal dans un cadre idyllique, une ambiance fabuleuse. Un moment inoubliable.

Non loin de là, des ouvriers s'affairent à la construction ou à la restauration de bateaux.

La médina

La plage

Au pied la ville, s'étend l'immense plage de sable fin d'Essaouira. La longueur de la baie permet aux adeptes de la marche de d'adonner à leur passion. Le vents soufflant font le bonheur des surfeurs et agitent la mer, les vagues étant nombreuses. Pour toute baignade, il est impératif de respecter les consignes; les vents, les fortes vagues et le courant marin peuvent rendre la baignade dangereuse, comme dans tout autre lieu.

La vue sur l'océan et sur la vieille ville est magnifique.

Repère géographique.png Repères géographiques

Essaouira est une commune située sur la côte Atlantique, à 180 kilomètres de Marrakech, à 170 kilomètres d'Agadir et à 400 kilomètres de Casablanca (distances approximatives).

Cliquez sur la carte pour l'agrandir

Carte Maroc.JPG

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Recherches généalogiques.png À savoir pour vos recherches généalogiques

Recherches au Maroc

Patronymes

Archives consultables

Adresse de l'administration communale

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

  • « Essaouira Mogador : Parfums d'enfance » Auteurs : Katia Azoulay, Elsa Rosilio & Régine Sibony Editions MARSAM et Ibis Press. (A signaler que la première édition de ce livre, parue fin 1991, a connu un succès immédiat et le livre est devenu très vite introuvable. En 2005, une nouvelle édition est disponible).

Logo internet.png Liens utiles (externes)