Maroc - Agadir - le tremblement de terre de 1960

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

< Retour à la page d'Agadir

Le tremblement de terre de 1960


Agadir et la Kasbah
dans le fond sur la colline
Photo P. BELLIER


Le 29 février 1960, un tremblement de terre d'une magnitude 5,7 sur l'échelle de Richter s'est produit à Agadir, ville de front de mer du sud du Maroc. 15 secondes ont suffi à détruire la ville, à endommager des bâtiments, et à faire de très nombreux morts et blessés. Environ 15 000 morts et 25 000 blessés ont été dénombrés. L'épicentre de ce tremblement de terre était situé sous la ville ce qui explique ce lourd bilan. Les constructions anciennes n'ont pas résisté. Construite sur une faille, Agadir se trouve situé sur la "ceinture sismique" de Montessus de Ballore. Cette secousse destructrice a été précédée de plusieurs secousses : une légère secousse le 23 février, une autre a suivi, une forte secousse eu lieu le 29 février à 11h45 suivie le même jour de la secousse destructrice à 23h41.

Les secteurs les plus touchés ont été la Kasbah totalement rasée, Founti, Talbordj détruit à près de cent pour cent, Yachech construit le long de la faille. Situé en contrebas de la Kasbah, la ville européenne, tel qu'appelée à l'époque, a été partiellement détruite. D'autres villages situés aux alentours, notamment sur les contreforts de l'Atlas, ont été totalement ou partiellement détruits, de nombreux morts et blessés ont été enregistrés.

Ce tremblement de terre est le plus destructeur de l'histoire du Maroc et aussi du 20e siècle du fait d'une magnitude dite modérée, c'est à dire inférieure à 6 sur l'échelle de Richter.

Dès l'annonce de ce tremblement de terre par les médias, une immense émotion s'est emparée du pays et même au delà. Un élan de solidarité a été enregistré dans le pays. Les secours se sont rapidement organisés pour venir en aide aux sinistrés, aux blessés. Français, Américains, Espagnols, Néerlandais viennent en aide.
Compte tenu du grand nombre de morts, les autorités ont décidé d'évacuer la ville afin d'éviter toute propagation de maladie. Des fosses communes ont été creusées sur la route de Benzergao et à Anza.

Agadir, grand port de pêche, débouché de l'arrière pays, sera reconstruite, selon les souhaits du roi Mohammed V, qui pose la première pierre du chantier de reconstruction le 30 juin 1960. Le prince héritier Moulay Hassan, futur roi Hassan II, assure le suivi de cette reconstruction.

Les effets destructeurs de ce tremblement de terre sont encore visibles. Pour cela, il faut se rendre sur le site de la Kasbah, empreint d'émotions. La Kasbah offre un point panoramique sur la ville d'Agadir, sur sa magnifique plage.

Le tremblement de terre de 1755


Agadir fut précédemment touché par le tremblement de terre meurtrier du 1er novembre 1755, dit "Séisme de Lisbonne".

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Visuel sources.png Sources

Référence.png Notes et références