Marmot

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Retour


Article rédigé à la demande de Monsieur Masmaud.

MASMAUD est de toute évidence une réécriture pour MASMEAU ou MASMOT et peu importe le suffixe -EAU ou -OT ou même -ET, c'est un suffixe diminutif avec un sens affectif et sans doute filiatif « fils de MASME alias MERME ».

MASMAUD est un nom relativement rarissime par rapport à la forme MERMET qui est de loin la plus répandue et nettement localisable sur l’Ain et ses confins, grosso modo sur la région qui fut occupée par les Burgondes à l’époque de Clovis.

Il ne faut donc pas voir d’étymologie différente pour MASMAUD et MERMET.

MASME est un sigmatisme de MARME (passage de R en S). Le sigmatisme est un phénomène très fréquent qu’on rencontre par exemple en français dans CHAISE issu de CHAIRE issu de CATHEDRA.

A une époque ancienne, sans doute gallo-romaine, le mot latin MINIMUS "petit" a subi lui-même un autre phénomène appelé rhotacisme, la transformation de N latin en R. MINIMUS est devenu MIRMUS avec amuïssement des I et de sa terminaison masculine –US. Il est devenu MARME ici et MERME là avec le sens de "petit" et nous connaissons tous le mot MARMOT "enfant".

Le rhotacisme en France qui est le plus proche de MARME alias MERME et celui du nom des Gaulois LINGONES qui ont donné son nom à la ville de LANGRES. De ce point de vue LANGRES et MARME ont suivi très exactement le même processus phonétique.

En latin cependant le contraire de MINIMUS "petit" est MAXIMUS "grand" et il est tout à fait possible de voir dans MARME alias MERME une contamination et un enchevêtrement de sens. En effet MAXIMUS a pu développer en français moderne une forme devenue MÊME, anciennement MESME ayant subi alors un rhotacisme de S en R.

Deux formes extrêmement proches par la forme mais contraires par le sens ont donc pu cohabiter sur différentes régions. Cet état de fait explique bien souvent qu'un mot puisse signifier alors son contraire mais seulement à cause d'une évolution phonétique et d'un glissement de sens inévitable.

De là notre clin d'œil "Il est grand ce petit".

La terminaison -AUD est une modification due à un scribe à une date inconnue mais récente et la terminaison -AUD est peut-être considérée comme plus « onomastique » ou « aristocratique »

Pour terminer, ne pensez pas que les gens qui portent un même nom sont tous de la même lignée. Pensez aux PETIT de France et de Navarre ! Quelle famille nombreuse ils formeraient !

Texte et analyse de Patrick Jouannès en contribution à geneawiki