Maître

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


< Retour

MAÎTRE

Le titre de maître était au moyen âge, une qualification honorifique qui s'est conservée pour quelques professions, entre autres pour celle d'avocat.

Ce mot s'emploi encore dans la campagne pour caractériser un chef de famille et d'exploitation rurale.
On appelait maître, au moyen âge, les docteurs dans une des facultés des universités.
Le nom de maitre désignait un cavalier, parce primitivement, il était accompagné d'écuyers et d'archers
Enfin on appelait maître l'artisan qui avait obtenu des lettres de maitrise.

Un appellatif honorifique réservé aux roturiers, sous l'Ancien Régime

  • Maître ès arts  : Gradué des anciennes universités qui pouvait a la suite d épreuves soutenues avec succès enseigner les humanités et la philosophie Le mot arts était synonyme de lettres dans l'organisation primitive des universités; Le grade de maître ès arts était d abord conféré par le recteur à la suite d une thèse de philosophie Plus tard les candidats furent soumis à deux examens l un devant des juges de leur nation l autre devant quatre examinateurs tirés des Quatre Nations de l université de Paris
  • Maître de chapelle : Officier la maison du roi chargé de diriger chapelle-musique. Cette office fut supprimé en 1761.
  • Maître d'hotel : Les maîtres d'hôtel présidaient au service de table
  • Maître queux : Cuisinier en chef
  • Maître (Grand) des arbalétriers : Commandant en chef de l'infanterie française depuis le règne de Louis IX jusqu au XVIe siècle Le grand maître des arbalétriers avait sous ses ordres non seulement l'infanterie mais les charpentiers, maîtres d'engins, fossiers etc., en un mot tout ce qui dans les armées modernes serait designé sous les noms de génie et d artillerie. C'était lui qui plaçait les sentinelles ou, comme on disait alors, les escoules recevait du roi le mot d'ordre et en cas de prise d'une ville ou château, fort il avait toutes les machines de guerre qui s'y trouvaient.
  • Maître (Grand) de l artillerie
  • Maître (Grand) de Malte : Chef de l'ordre de Malte; cette dignité était élective et à vie.
  • Maître (Grand) de l'Université  : Chef de l Université impériale établi en 1808.
  • Maître de chambre : Nom donné au camérier ou secrétaire des prélats.
  • Maître de la chambre aux deniers  : Membre d une commission spéciale chargée de surveiller la comptabilité de la maison du roi Ce titre était encore employé au XVIIe siècle dans la maison du roi Mlle rie Montpensier dit dans ses Mémoires édit Petitot t III p 48 Esselin Tnaifre de la chambre aux deniers de chez le roi m avait fait prier d aller faire collation a sa maison d'Essonne
  • Maître de la milice  : Ce nom était donné dans l'empire romain aux gouverneurs militaires de quelques provinces et entre autres au gouverneur de la province armoricaine appelée dans la suite Bretagne
  • Maître des cérémonies  : La charge de grand maître des cérémonies fut établie par Henri III en 1585 (2 janvier). On trouve antérieurement, sous Henri II, desofficiers que l'on peut considérer des maîtres des cérémonies, mais titre et la charge ne datent que du régne de Henri III. Le grand maître des cérénomies prêtait serment entre les mains du grand maître de la maison du roi. Sa principale fonction était de régler l'ordre des cérémonies et de fixer les rangs et préséances.
  • Maître des oeuvres : Ces mots sont souvent employés au moyen âge pour désigner les architectes. C'est une abréviation pour maîtres des œuvres de maçonnerie
  • Maître des engins  : Ingénieur en chef. Au moyen âge, on appelait engins les machines de guerre
  • Maîtres d'école : Sous l’Ancien Régime,
  • Le maître d’école a bien entendu la charge d’enseigner. Il doit apprendre à ses élèves à lire, à écrire et à compter.
  • Le maître d’école est très liés au clergé, voire membre de l’Église.
  • Le maître d’école, même s’il n’est pas clerc, demeure le bras droit du curé.
  • Le maître d’école assure encore la fonction d’agent paroissial.
  • Maîtres des comptes : Magistrats de première classe de la chambre des comptes.
  • Maîtres des postes  : Le Maître de poste dirige le relais, surveille ses écuries et ses chevaux, pourvoit aux changements d’attelage.
  • Maîtres des Requêtes : Les maîtres des requêtes remontaient à une très haute antiquité et étaient chargés primitivement de recevoir les plaintes et requêtes que l'on présentait aux rois, de les examiner et d'en rendre compte.
  • Maîtres des eaux et forêts  : Le maître informe des délits et infractions dans le cadre des eaux et forêts
  • Maîtres des monnaies  : Le Maître de la Monnaie est à la tête de l’Hôtel de la Monnaie (lieu où l'on frappe les monnaies), il y a 30 Hôtels en France. Il dirige la fabrication, dont il est responsable.

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)