Louis XVI de France

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

< Retour à la liste des rois de France


Généalogie

  • °23 Août 1754 à Versailles, sous le titre de Louis Auguste, duc de Berry, baptisé le 18 Octobre 1761 par l'archevêque de Narbonne. Louis Auguste est le fils du Dauphin Louis Ferdinand de France et de Marie Josèphe de Saxe, petit-fils de Louis XV et de Marie Leszczynska.
  • Il devient dauphin de France le 20 Décembre 1765 à la mort de son père.
  • Il succède à son grand-père Louis XV, le 10 mai 1774, et est sacré roi de France à Reims le 11 Juin 1775 par le cardinal de la Roche-Aymon, archevêque de Reims.
  • Il épouse, 16 mai 1770, Marie-Antoinette Josèphe Jeanne de Lorraine dite Marie-Antoinette, archiduchesse d'Autriche (°2 Novembre 1755 Vienne - 16 Octobre 1793 Paris), fille de François 1er empereur d'Allemagne et de Marie Thérèse d'Autriche, reine de Hongrie et de Bohême.
    • Marie Thérèse, madame royale et duchesse d’Angoulême ( 1778 - 1851 )
    • Louis, dauphin de France ( 1781 - 1789 )
    • Louis, duc de Normandie puis dauphin de France
    • Sophie ( 1786 – morte le 19 juin 1787 )

Histoire Politique

1774

  • 5 Juin 1774, le jeune roi nomme M. le comte de Maurepas, 1er ministre (cet homme fut éloigné de la cour royale pendant 23 ans, parce qu'il avait fait une chanson parodiant la marquise de Pompadour)
  • A son avènement le roi :
  • Rendit aux protestants l'usage des droits civils dont ils étaient depuis la Revocation de Nantes
  • Rétablit sous la protection de la reine, la Société de la charité maternelle
  • Affranchit les serfs des terres domaniales
  • Juin 1774, le roi nomme le comte de Vergennes, ministre des affaires étrangères, le comte du Muy, ministre de la guerre.
  • 4 Août, une grêle saccage une grande partie des provinces françaises
  • 24 Août, il nomme M. Hüe de Miromesnil, garde-des-sceaux.
  • 26 Août M. Turgot passe de la Marine aux Finances suite à la démission de l'abbé Terray. M. de Sartine lieutenant de police, devient ministre de la Marine.
  • 12 novembre, le roi rétablit le parlement, le nouveau prendra le titre et les fonctions du grand conseil
  • 14 décembre : le roi pose la 1ère pierre de l'amphithéâtre de l'école de chirurgie, rue des cordoliers à Paris

1775

  • Turgot instaure la libre circulation du commerce et du grain, provoque la hausse du pain ; des troubles éclatent en province notamment à Dijon, Beaumont, Pointoise, et Saint-Germain.
  • 3 mai 1775, les émeutent gagnent Paris et Versailles, les gens pillent sur leur passage, c'est la guerre des farines. Le roi se résoudra sur les conseils de Turgot à employer la force pour éclater cette émeute
  • 5 mai 1775, "le roi tint un lit de justice à Versailles, et déclare les prévôts de maréchaussées, seuls jugent en dernier ressort des crimes des crimes de rébellions" ( l'art de vérifier les dates ). Deux hommes furent exécutés au gibet. La sedition s'apaise
  • 8 Mai 1775 : le conseil d'état accorde une gratification à ceux qui font venir du grain de l'étranger dans les provinces d'Alsace et de Lorraine et des trois évêchés.
  • 11 mai 1775 : une amnestie est publiée.
  • 11 Juin au 15 juin 1775 : Louis XVI est sacré à Reims
  • 21 juillet 1775 : l'Ordonnance de cette date, Phélypeaux, duc de la Vrillière (ancien ministre de Louis XV) est disgracié, le roi nomme à sa place M. Lamoignon de Malesherbe (1er président de la cour des aides)
  • 10 Octobre 1775 : le Ministre de la guerre, le comte de Muy, décède, Maréchal de France. Le comte de Saint-Germain est nommé à sa place.
  • 15 Novembre 1775 : une ordonnance du roi rétablit les milices sous leurs anciennes dénominations (c'est la loi du 4 Août 1771 qui les nommèrent Régiments et soldats provinciaux

1776

  • Début 1776, le froid envahit la France, il fait jusqu'à - 16°, à Lyon et Strasbourg le thermomètre atteint les - 17°, plusieurs cloches se fendent en sonnant. Le roi fait supprimer les sentinelles de Versailles et fait ouvrir les portes des cuisines pour accueillir les pauvres qui ont froids
  • Le roi par l'intermédiaire de Turgot, rédige un édit pour la suppression des corvées (charge publique qui obligeaient les habitants à travailler gratuitement pour la confection des routes dont seuls les riches profitaient). Le parlement en refuse l'enregistrement.
  • 12 Mars 1776 : "Louis XVI tient un lit de justice à Versailles dans lequel il fait enregistré en sa présence, l'édit qui supprime la corvée, et le remplace par un impôt pécuniaire, auquel tous les français doivent concourir". ( Agrégé chronique de l'histoire de France)
  • 24 Mars 1776 : Turgot créer la caisse d'escompte
  • 12 Mai 1776 : le contrôleur Général, M. Turgot reçut sa démission, M. de Clugny, intendant de Bordeaux le remplaça (il mourru le 18 Octobre 1776). M. Amelot est nommé à la place de Malesherbe.
  • 10 Juin 1776 : Louis XVI ordonne que 20 vaisseaux seront armés à Brest et à Rochefort
  • 30 Juin 1776 : création de la Loterie royale de France
  • 11 Août 1776 : Le roi retire l'édit d'abolition des corvées, enregister au Parlement le 19 août
  • 4 Octobre 1776 : les provinces d'Amériques signent l'acte de confédération et prennent le titre dEtats-Unis d'Amérique, le marquis de la Fayette et quelques gentihommes français se rendent en Amérique pour soutenir les insurgés
  • 30 Octobre 1776 : M. Taboureau est nommé contrôleur général des Finances, M. Necker, banquier né en Suisse, devient sont adjoint sous le titre de Conseiller des Finances.
  • 1776 : création de la Société Royale de Médecine

1777

  • 10 mai 1777 : ordonnance du roi qui accorde le rang de lieutenant-colonel aux 50 plus anciens lieutenants de vaisseaux
  • 18 mai 1777 : traité d'alliance entre la France et la Suisse pour une durée de 50 ans

1780

  • En 1780, Necker est renvoyé (il avait communiqué au roi un rapport où il conseillait de créer des assemblées régionales afin de limiter les pouvoirs des parlementaires. Ce rapport fut communiqué au Parlement par le comte de Provence).

1783

  • En 1783, Calonne est nommé ministre des finances.
  • En 1783 et 1784, 2 hivers rigoureux diminuent les récoltes de blé.

1786

  • En 1785 et 1786 éclate l'affaire du collier de la reine: la comtesse de La Motte-Valois persuade le Cardinal de Rohan d'acheter un collier à crédit afin de s'attirer les faveurs de la reine. Le collier est revendu par un faux officier de la reine. Le bijoutier envoie la facture à Rohan puis à la reine. Cette affaire jette le discrédit sur la reine.

1787

  • 1787: louis XVI convoque une assemblée des notables du royaume (membres des 3 ordres) pour s'occuper des impôts. Le rapport de Calonne sur le déficit du royaume sert de base au parlement pour imposer des réformes au roi. Mais Louis XVI force Calonne à lever un nouvel emprunt.

1788

  • 1788: Le parlement exige un partage des pouvoirs entre le roi et le parlement. Louis XVI réplique en faisant diminuer les droits du parlement. De graves émeutes éclatent et Louis XVI doit promettre la convocation des états généraux, sans toutefois préciser de date. En attendant qu'une date soit fixée, le parlement impose la suspension des impôts jusqu'à la convocation des états généraux.

1789

  • 5 Mai 1789: Ouverture des états généraux à Versailles. Le 17 Mai, le tiers-état se proclame assemblée nationale et jure de ne pas se séparer avant d'avoir donné une constitution au royaume. Ils seront rejoints par la majorité du clergé et quelques nobles. Louis XVI doit céder.
  • Le 9 Juillet 1789, l'assemblée se proclame assemblée nationale constituante. Necker est renvoyé par le roi.
  • Le 14 Juillet prise de la Bastille.
  • Le 16 Juillet, Necker est rappelé. La commune de Paris est proclamée.
  • Des émeutes de paysans éclatent demandant l'abolition des privilèges (ensemble des droits féodaux). Ces privilèges seront abolis lors de la nuit des privilèges (le 04 Août 1789).
  • Le 26 Août 1789 est proclamée la déclaration des droits de l'homme et du citoyen.
  • En 1790, Louis XVI s'engage à maintenir la constitution. Des émeutes pro et anti-royalistes éclatent un peu partout.

La Disgrâce

  • 20 Juin 1791: Louis XVI tente de fuir pour rejoindre l'armée royaliste du marquis de Bouillé, mais il est arrêté à Varennes et ramené à Paris. La monarchie entre ensuite dans une phase constitutionnelle. Louis XVI détient un droit de veto sur les décisions de l'assemblée législative. Mais Louis XVI abuse de ce droit de veto. Le peuple envahit les Tuileries pour protester contre le veto royal. Les sections parisiennes demandent la déchéance du roi.
  • 10 Août 1792, les Tuileries sont prises d'assaut, la famille royale doit se réfugier à l'assemblée. L'assemblée législative prononce la suspension du roi. L'assemblée législative remet les pouvoirs à la commune de Paris.
  • 15 Octobre 1792 des députés demandent le jugement du roi (la découverte d'une armoire contenant des papiers compromettants aux Tuileries sera une pièce accablante pour le roi). Le procès s'ouvre le 11 Décembre. louis XVI est condamné à mort le 17 Janvier 1793.
  • 21 Janvier 1793 : Louis XVI est exécuté place de la révolution (aujourd'hui place de la Concorde).

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

  • Abrégé chronologique de l'histoire de France - Charles-Jean-François Hénault, Joseph Fr. Michaud - Ed. H.S. Dautreville et Cie, 1853
  • L'Art de vérifier les dates depuis l'année 1770 jusqu'à nos jours - Ed. Arthus-Bertrand, 1821
  • Dictionnaire des sciences philosophiques, par une société de professeurs de philosophie - A. Franck - Ed. Hachette 1851
  • Droit public Français ou histoire des Institutiones politiques - Jean B. J. Pailliet - 1822
  • Recueil général des anciennes lois françaises, depuis l'an 420 jusqu'à la révolution de 1789 - Volume 29 - Alfred Jourdan, Decrusy, Isambert - Belin-Leprieur, 1833
  • Recueil général des anciennes lois françaises, depuis l'an 420 jusqu' à la révolution de 1789 - Alfred Jourdan, Decrusy, François André Isambert - Ed. Belin-Le-Prieur, 1826
  • Tables synchroniques de l'histoire de France - Vincent Marie Viénot Vaublanc (comte de), Jean Baptiste Bernard Viénot de Vaublanc, Louis-Pierre Anquetil - Ed. Janet et Cotelle, 1828