Lexique des termes religieux

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Termes religieux.jpg

N'hésitez pas à apporter vos connaissances en la matière.


A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

A

  • Apôtre : du grec apostolos qui signifie envoyé, chargé de mission.
L'évangile de Luc donne le nom d'apôtres aux douze choisis par Jésus et chargés par lui d'annoncer l'évangile au monde entier
Ce nombre de douze, correspondait au nombre des tribus d'Israël et symbolisait le peuple de la nouvelle Alliance.
Jésus a appelé à sa suite, Pierre, André, Jacques dit le Majeur, Jean, Philippe, Barthélémy, Thomas, Matthieu, Jacques, Jude appelé aussi Thadée, Simon surnommé le Zélote et Judas l'Iscariote.
  • Archevéché : territoire sous la juridiction d'un archevêque. Lieu de résidence de l'archevêque.
  • Archevêque : évêque placé à la tête d'une province ecclésiastique et qui a plusieurs évêques pour suffragants.
  • Ascension : c'est la fête qui marque le jour ou Jésus-Christ est monté au ciel. Elle a lieu 40 jours après Pâques.
  • Aspirante : fille qui a fait son noviciat, qui aspire à être reconnue et à faire les vœux solennels.
  • Assembler (s') : le 1er jour de la semaine, les fidèles s'assemblaient et chacun devait offrir ce qu'il avait mis de côté du gain de la semaine pour les besoins communs.
  • Assomption : fête que l'Église romane célèbre tous les 15 août en mémoire du jour où la Sainte Vierge fut enlevée au ciel.

B

  • Ban : terme d'église romaine : proclamation de mariage qui se fait solennellement à l'église paroissiale par trois dimanches consécutifs durant le prône de la messe paroissiale, pour savoir s'il n'y a aucun empêchement légitime au mariage qui doit se faire entre les personnes accordées. On épouse après les trois bans.
  • Baptiser : conférer le baptême. On baptise avec de l'eau, au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit.
  • Baptiser une cloche, un navire : employer certaines cérémonies ecclésiastiques pour les bénir, les mettre sous la protection du ciel et leur donner un nom.
  • Baptismal : qui se rapporte au baptême
  • Robe baptismale : robe blanche, qui était porté huit jours durant et après le baptême.
  • Baptistère : registre où l'on met le nom de ceux qu'on baptise, ainsi que ceux qui ont tenu l'enfant sur les fonts baptismaux.
  • Béatifier : mettre au rang des bienheureux, béatifier des gens qui ont vécu saintement de façon exemplaire.
  • Bénédiction nuptiale : terme de l'Église romaine, c'est le signe visible du sacrement du mariage. Cette bénédiction est donné par le curé. La communauté commence. Le douaire est dû du jour de la bénédiction nuptiale.
  • Bible : livre qui contient des textes sacrés pour les religions juive et chrétienne.
  • Bréviaire : livre de prières appelé aussi liturgie des Heures, par lesquelles l'Église loue Dieu et intercède pour toutes les intentions du monde aux différents moments de la journée.

C

  • Cartulaire : papier terrier de l'Église où sont écrits les contrats d'achat, de vente, les privilèges et immunités.
  • Cellérier : titre d'office donné dans un monastère au religieux ou à la religieuse qui prend soin de la dépense des denrées alimentaires.
  • Chemin de croix : cérémonie célébrée le Vendredi saint pour commémorer la Passion de Jésus-Christ en évoquant 14 moments particuliers des stations.
  • Circoncire : opérer la circoncision d'un enfant juif ou d'un adulte qui veut entrer dans la religion juive.
  • Complies : dernière heure de l'office divin, qui « accomplit » la journée.
  • Concordat : du latin médiéval concordatum, du latin classique concordare, s'accorder.
  • Cotte morte : dans quelques couvents, succession d'un religieux en fait d'habits, de meubles, d'épargnes.
  • Custode : (masculin) il désigne un moine chargé de l'inspection dans certains ordres religieux.
(féminin) c'est un vase liturgique ou une boîte dans laquelle le prêtre transporte des hosties consacrées (pour la communion des malades par exemple).

D

  • Diocèse : peuple chrétien confié à un évêque. Par extension, le territoire correspondant.
  • Domerie : bénéfice particulier qui donne le nom de Dom à l'abbé qui en est titulaire

E

  • Église : l'Église est le rassemblement de tous les baptisés affirmant leur foi en Jésus ressuscité.
  • église : le mot église s'écrit avec un « é » minuscule lorsqu'il désigne un édifice consacré au culte et aux rassemblements des chrétiens.
  • Encensoir  : brûle parfum suspendu par des chaînettes dans lequel se consume l'encens.
  • Épiscopat : c'est le temps pendant lequel un évêque est responsable d'un diocèse. C'est aussi l'ensemble des évêques.
  • Ermite : religieux retiré dans un lieu désert appartenant à des Ordres anciens ou à des Instituts nouveaux, ou encore en dépendance de l'évêque.
  • Eucharistie : L'eucharistie est la célébration du sacrifice du corps et du sang de Jésus-Christ présent sous les espèces du pain et du vin consacrés.
  • Évêque : ils sont les successeurs des apôtres. Les évêques (choisis parmi les prêtres) reçoivent, comme les apôtres, la plénitude du sacrement de l'ordre.

F

  • Funérailles (Obsèques-Enterrement) : ensemble des cérémonies accomplies pour rendre les derniers hommages à une personne défunte.

G

  • Graduel : texte bref lu ou chanté à la messe en réponse à la première lecture. Aujourd'hui, il est remplacé par un psaume.
  • Gyrovague : nom donné, dans les premiers temps du monachisme, a un moine vivant seul, dans l'errance et passant de monastère en monastère sans être membre d'aucun.

H

I

  • Imblocation : c'était le nom donné à la sépulture des excommuniés, dont le corps était jeté sur la voirie et recouvert d'un monceau de terre ou de pierre.
  • Immersion : autrefois dans la religion catholique quand on baptisait les enfants, on les plongeait dans l'eau. C'était ce que l'on appelait baptême par immersion. Dans la religion orthodoxe, cette pratique est encore d'usage.
  • Infidèle : désigne les non baptisés et non évangélisés ou celui qui a eu la foi et qui l'a reniée.
  • INRI : inscription sur les crucifix qui résume l'inscription de condamnation demandée par Pilate : en latin : Iesus Nazarenus Rex Iudaeorum (Jésus de Nazareth, roi des Juifs).
  • Institut catholique : autre nom donné en France aux universités catholiques, établissements d'enseignement supérieur constitués de facultés, de centres et de grandes écoles.
  • Interdit : censure ecclésiastique qui interdisait de célébrer l'office divin ou d'administrer les sacrements dans un lieu déterminé.

J

  • Jésuites : religieux de l'ordre de la « Compagnie de Jésus » fondé par Ignace de Loyola en 1540.
  • Jésus : l'ange de l'annonciation indique par ce nom, que le Seigneur vient accomplir, par l'enfant qui va naître de Marie, une mission de salut. Le nom de "Jésus" indissociable de "Christ", témoigne du mystère de ce salut en la personne du Fils de Dieu.
  • Jeûne : privation substantielle de nourriture selon l'âge et les forces de chaque chrétien, en réservant un temps notable à la prière.

K

  • Kyrie eleison : Formule grecque qui signifie Seigneur, prends pitié - Cette formule est très ancienne dans la liturgie catholique.

L

  • Lectorat : le lecteur lit les textes de l'écriture autres que l'évangile lors des célébrations liturgiques, ainsi que la prière universelle.
  • Linges liturgiques : voir l'inventaire
  • Liturgie : culte public rendu à Dieu par l'assemblée des fidèles unie au Christ mystérieusement présent en son sein.
  • Liturgie dominicale : on appelle liturgie dominicale celle qui se rapporte au dimanche, jour du Seigneur.
  • Liturgie des Heures ou office divin : nom donné depuis le XIIe siècle à la grande prière quotidienne de l'Église.
Les heures principales sont celles du matin, les Laudes et du soir, les Vêpres ; un office est prévu pour le milieu du jour, à moins que l'on veuille célébrer les trois petites heures traditionnelles de Tierce, Sexte et None. L'office des lectures peut être dit au moment le plus favorable. Complies achève la journée.
Tierce : troisième heure du jour, se chante ou se dit vers 9 heures et commémore le moment où le Saint-Esprit est descendu sur les apôtres, le jour de la Pentecôte.
Sexte : sixième heure du jour, soit environ midi, commémore le moment où le Christ a été cloué sur la croix.
None : neuvième heure du jour c'est-à-dire vers 15 heures, commémore l'instant où le Christ est mort sur la croix.

M

  • Messe : dans la religion catholique, appelée aussi Eucharistie, célébration du sacrifice du corps et du sang de Jésus-Christ présent sous les espèces du pain et du vin.
  • Messeigneurs (pluriel de monseigneur) : titre dont on se sert en parlant ou en écrivant à plusieurs personnes qui ont droit au titre de monseigneur. (autre pluriel de monseigneur : Nosseigneurs)
  • Mobiliers d'une église : l'inventaire
  • Monastère : établissement abritant une communauté de moines ou de moniales, cloitrés ou non.
  • Monseigneur : le titre de Monseigneur (Mgr) est donné aux princes des familles souveraines, aux cardinaux, aux archevêques, aux évêques, aux prélats (prêtres qui ont reçu le titre de prélat de sa Sainteté, dans ce cas, c'est une appellation honorifique).
(mon-sè-gneur ; au XVIe siècle, Palsgrave dit, p. 56, qu'on prononçait monseinieur). Source : Dictionnaire de la langue française Littré

N

  • Noces de l'Agneau : symbole biblique qui signifie l'alliance de Jésus-Christ et de son Église.
  • Noël : fête chrétienne célébré le 25 décembre, en commémoration de la naissance du Christ.
  • Nonce apostolique : agent diplomatique du Saint-Siège, accrédité comme ambassadeur du pape auprès des États.
  • Nonciature : fonction ou résidence d'un nonce.
  • None : neuvième heure du jour c'est-à-dire vers 15 heures, commémore l'instant où le Christ est mort sur la croix.
  • Nourriture cachère : les aliments cachers (kasher) sont ceux qui obéissent aux commandements du rituel juif et sont conformes aux prescriptions de la Torah.
  • Nosseigneurs (autre pluriel de monseigneur) : on s'en servait principalement dans les requêtes présentées au conseil du roi, aux cours du parlement, et autres cours souveraines. Au roi et à nosseigneurs de son conseil. On dit aussi aujourd'hui nosseigneurs les évêques.

O

  • Offertoire : c'est un ensemble de rites et de prières qui accompagnent la bénédiction du pain et du vin.
  • Office divin  : l'ordre des offices est donc le suivant : Vigiles (ou Matines), Laudes, Tierce, Sexte, None, Vêpres et Complies.
  • Ondoiement : baptême réalisé d'urgence, en l'absence d'un ecclésiastique par de simples ablutions d'eau lorsque l'on craint le décès de l'enfant à la naissance. Toute personne, catholique ou non, peut ondoyer, c'est-à-dire verser de l'eau sur le haut du front et dire "je te baptise au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit".
  • Oratoire : lieu aménagé destiné à la prière. L'oratoire peut aussi bien désigner une petite chapelle privée ou une chapelle publique élevée au bord d'une route.

P

  • Pain : dans la Bible, le pain symbolise la subsistance et la force de l'homme.
  • Pallium : ornement sacerdotal tissé de fine laine blanche d'agneau composé de deux bandes pendantes brodées de six croix noires. Le pape, les primats et les archevêques métropolitains le portent autour du cou pendant les célébrations liturgiques. Il est le symbole de l'unité de la hiérarchie catholique.
  • Paraclet : synonyme de Saint-Esprit.
  • Pape : évêque de Rome et donc, selon la tradition catholique, pasteur de l'Église universelle et patriarche d'Occident. Le pape est aussi chef de la Cité du Vatican. (Liste des Papes)
  • Patenôtre : première prière qu'on apprenait aux enfants, prières chrétiennes.
  • Pentecôte : fête chrétienne qui célèbre la venue du Saint-Esprit sur les apôtres. Elle a lieu cinquante jours après Pâques.
  • Produit sur terre : signifie que l'enfant n'était pas désiré (par Dieu) et donc produit sur terre, ce serait un enfant illégitime. Terme trouvé dans les registres de Normandie (Eure).
  • Primat : prélat ayant la prééminence sur plusieurs archevêchés et évêchés. L'archevêque le Lyon est le primat des Gaules. (Titre aujourd'hui honorifique).
  • Province ecclésiastique : regroupement de diocèses permettant une plus grande concertation pastorale entre évêques de diocèses voisins.
  • Psaumes : prière de l'Ancien Testament. Les psaumes ont été utilisés par Jésus, seul ou avec ses disciples. Ils formaient le recueil des chants d'Israël pour le culte : louanges, supplications, demande de pardon, action de grâce.

Q

  • Quasimodo : on dit dimanche de la quasimodo, le dimanche qui suit Pâques.
  • Quête : offrande faite au cours des messes par les fidèles.

R

  • Relevailles : cérémonie qui se fait à l'église, lorsqu'une accouchée y revient pour la première fois et se fait bénir par le prêtre.
  • Rosaire : c'est à la fois une prière et une méditation.
  • Rote : tribunal d'appel. La rote juge en particulier en deuxième instance les causes jugées par les tribunaux ordinaires.
  • Rouelle : au Moyen Âge, était une marque jaune distinctive en forme de roue que les Juifs portaient sur leur vêtement suivant les prescriptions du concile du Latran en 1215.

S

  • Sacristain : personne employée par la paroisse, chargée de la sacristie, de préparer les objets nécessaires au culte et aux cérémonies, d'entretenir et d'orner l'église.
  • Sacrements (Les) : ce sont des signes visibles du don gratuit (la grâce) de Dieu, institués par le Christ et confiés à l'Église.
  • Séminaire : établissement dans lequel les jeunes qui se préparent à devenir prêtre reçoivent une formation en conséquence.
  • Sermon : du latin sermo, conversation. Discours religieux adressé aux fidèles.
  • Soutane : habit des clercs
  • Suffragant : personne qui a droit de suffrage dans une assemblée. Se dit d'un évêque en dépendance canonique d'un archevêque, se dit également d'un ministre protestant qui assiste un pasteur.
  • Suppléer les cérémonies du baptême : présenter à l'Église un enfant qui n'a été qu'ondoyé, pour que son baptême reçoive les formes omises dans l'administration du sacrement.

T

  • Tabernacle : c'est la petite armoire, située généralement près de l'autel, destinée, depuis le XVIe siècle, à conserver les hosties consacrées dans le ciboire.
  • Tabernacle ou Tente de la rencontre :
  • Titulature : ensemble des titres portés par une personne.
  • Transept : nef transversale coupant la nef principale donnant ainsi la forme d'une croix latine dans une églises.
  • Trinité : c'est la réalité mystérieuse d'un seul Dieu dans l'unité d'amour de trois personnes distinctes, égales et indivisibles, le Père, le Fils et le Saint-Esprit.
  • Tropaire ou trope : strophe ou courte pièce poétique introduite dans un texte liturgique.

U

  • Urbi et orbi : formule latine signifiant "à la ville et au monde". C'est une bénédiction solennelle qui s'applique aux actes du pape destinés à tout l'univers chrétien.

V

  • Veilleuse : lampe allumée qui brûle en permanence devant le tabernacle où est conservé le pain eucharistique.
  • Vendredi saint : célébration de la passion du Christ et de sa mort sur la croix.
  • Vêpres : heures de l'office divin, c'est la prière solennelle du soir (vers 17 h).
  • Vicaire : le collaborateur du curé.
  • Vin : lors de la Cène, repas pascal, en même temps que le pain, le Christ prend le vin pour instituer l'eucharistie
  • Voussures : partie cintrée qui encadre le portail de l'église.

Z

  • Zoé : terme grec qui signifie « vie ».