Lexique - E

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


  • Egance : répartition des impositions entre divers co-propriétaires, fraction de cense.
  • Edit : Loi publiée sur l'ordre d'un roi et s'appliquant dans tout le royaume. Synonyme d'ordonnance :
  • Edit d'Henri II : de 1556 qui obligeait les mères célibataires et les veuves à déclarer leur grossesse, ces déclarations forment les cahiers de grossesse (on trouve ces cahiers conservés aux Archives départementales en série B).
  • Ego : Individu de référence à partir duquel les relations de parenté sont définies
  • Endogamie familiale : Règle ou pratique enjoignant à un individu de choisir son conjoint à l’intérieur du groupe (familial, de parenté, statutaire, territorial...) il en existe 2 sortes :
    • fonctionnelle : règle positive, qui précise que l'on doit prendre son conjoint dans une classe particulière de parents (ex mariage entre cousins croisés, et prohibition des cousins parallèles)
    • vraie : règle qui précise que l'on doit prendre son conjoint au sein de son groupe d'appartenance (territorial, statutaire)


  • Emphytéose : convention par laquelle un propriétaire cédait la jouissance d'un héritage pour un temps très long ou même à perpétuité sous la réserve d'une redevance.
  • Enfant adultérin : on appelle ainsi l'enfant qui est né de deux personnes dont l'une était libre ou l'autre mariée au moment de la conception, ou mariées l'une et l'autre, mais pas ensemble. Les enfants de prêtre : étaient autrefois considérés comme adultérins et incestueux à la fois.
l'adultérin était privé des droits de successions sous les lois de l'ancienne monarchie
La loi du 12 brumaire an II assurait à l'adultérin le tiers d'une portion héréditaire, pour les enfants nés après cette loi.
La reconnaissance d'un enfant adultérin était interdite
  • Enfant incestueux : c'est l'enfant né de deux personnes libres, mais auxquelles il est interdit de se marier ensemble à cause des liens de parentés ou d'alliance qui les unissent. Les règles des enfants adultérins, sont les mêmes que ceux des incestueux
  • Enfant naturel : c'est l'enfant né de deux personnes libres qui auraient pu contracter mariage ensemble.
  • l'enfant naturel porte le nom du père qui l'a reconnu, sinon de la mère
  • l'enfant à la qualité nationale de la mère, si le père est inconnu
  • les enfants naturels n'avaient point les honneurs ni les droits de la famille, le mariage formant la famille, ils sont réputés n'appartenir à aucune
  • lorsque la mère d'un enfant naturel se marie, le mari devient cotuteur solidaire de l'enfant
  • le conseil de famille d'un enfant naturel, ne peut se composer que d'amis
  • la recherche de paternité était défendue dans l'intérêt de l'enfant, sauf si l'enfant avait été enlevé
  • la recherche en materné était admise
  • Enfant légitime : Enfant né de parents unis par les liens du mariage (on dit aussi légitime et naturel).
  • Enfant reconnu : Enfant né de parents qui reconnaissent être les auteurs biologiques (ou enfant reconnu par le père et parfois par la mère, quand il est naturel ou adultérin)
  • Enfant légitimé : Enfant légitimé par reconnaissance officielle qui pouvait être jusqu'en 2006 :
    • Né hors mariage : légitimé par le mariage de ses parents biologiques,
    • Né hors mariage non reconnu par son père : légitimé par le mariage de sa mère, avec un homme n'étant pas le père biologique de l'enfant, si celui ci l'avait reconnu avant l'union.
    • Né hors mariage, non reconnu par sa mère : légitimé par le mariage de son père, avec une femme n'étant pas la mère biologique de l'enfant, si celle-ci l'avait adopté avant l'union.
  • Notion Légitime : Les enfants né hors mariage sont les mêmes que ceux des enfants nés de couples mariés depuis la loi de juillet 2005 appliquée à partir de juillet 2006. Cette notion légitime n'existe plus.
  • Epicière : Désigne dans la Grèce antique, une fille qui en l'absence de frère devait à la mort de son père être épousée (ou dotée) par le plus proche parent paternel.
  • Épître (côte de l')' : Côté droit de l'église par rapport aux assistants, parce que l'épitre se lit de ce côté (épitre = morceau emprunté aux épîtres des Apôtres ou à quelque autre des livres saints, qui se lit ou qui se chante à la messe avant l'évangile).
  • État civil  : Ensemble des actes de naissance, mariage et décès (N.M.D.) depuis 1792, date à laquelle cette tâche fut laïcisée.
  • Etat matrimonial : Situation d'une personne au regard des lois sur le mariage.
    • Les différents états matrimoniaux sont les suivants :
      • célibataire,
      • marié,
      • divorcé,
      • veuf.
  • Exogamie familiale : Règle ou pratique enjoignant à un individu de choisir son conjoint à l'extérieur de son propre groupe (groupe de parenté, territorial, statutaire etc...)
  • Extraction : Origine d'où quelqu'un tire sa naissance. Il est de grande extraction, de noble extraction, de basse, de vile extraction


  • Extrait d'acte : Copie partielle et incomplète d'un acte quelconque.
Lexique des termes utilisés en généalogie

Choix de la 1re lettre : Accueil - A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z