Le bienheureux Frère André BESSETTE

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Biographie de chronologique

Le saint frère André BESSETTE (1845-1937).

Alfred BESSETTE naît à Saint Grégoire d'Iberville (40 km de Montréal dans la province du Québec au Canada, le 9 août 1845. Il est le fils légitime de l'union d'Isaac-Valentin BESSETTE et Clotilde FOISY qui se sont mariés le 27 septembre 1831 à l'église Saint Mathias du Richelieu de Rouville.


Le 10 août 1845, le curé le baptise et reçoit le prénom Alfred.

Ces grands parents sont Joseph BESSETTE Jr et d’Angélique GEORGE, et Claude FOISY et Ursule BARSALOU.

Il est le huitième de leurs douze enfants, et toute cette famille vivait dans une petite maison d'une seule pièce. Sa famille était pauvre, son père travaillait le bois et sa mère s'occupait du foyer.

Le 20 février 1855 son père Isaac-Valentin BESSETTE décède d'un accident de travail; un arbre qu'il abat lui tombe sur la poitrine et meurt. Alfred, qui n’a que dix ans, et Clotilde FOISY se retrouve avec neuf enfants.

Le 10 novembre 1857, sa mère Clotilde FOISY décède de tuberculose à l'âge de quarante-trois ans.

Alfred devint orphelin alors qu'il n'avait que 12 ans. Il a été adopté à l'âge douze ans par un oncle Monsieur Joseph-Timothée NADEAU et sa tante Rosalie FOISY qui est fermier.

C'est durant cette période de douloureux apprentissage qu'Alfred fut préparé à sa première communion par le curé André PROVENÇAL et, lors du grand jour, il décida d'imiter saint Joseph pour le restant de sa vie. Alfred BESSETTE fais sa première communion en 1857.

Le 7 juin 1858, Alfred BESSETTE recevaient le sacrement de confirmation par l'archevêque Mgr Jean-Charles PRINCE, évêque de Saint-Hyacinthe.


À 20 ans, il parti travailler aux États-Unis puis revint au Canada en 1867.

L'abbé André PROVENÇAL ayant remarqué la piété du jeune homme, il le recommanda aux pères de Sainte-Croix et malgré sa faible santé et son peu d'instruction. Il se présente au collège Notre-Dame à la congrégation de Sainte-Croix pour faire son noviciat le 22 novembre 1870. Il fut reçu le 27 décembre 1870 et prit le nom de frère André. Le 22 août 1872 à prononce ses vœux temporaires. À l'âge de 28 ans et 6 mois, le 2 février 1874, le frère André fait sa profession perpétuelle.

Il eut la charge de portier du collège Notre-Dame qu'il pratiqua plusieurs années ainsi que diverses autres tâches au service de sa communauté.

La chapelle du frère André

En 1904 après que la congrégation de Sainte-Croix eut acheté le terrain sur le Mont-Royal en face du collège Notre-Dame, frère André avec l’aide de son confrère le frère Abundius PICHÉ construisirent entre juillet et octobre une petite chapelle entièrement en bois sur le Mont-Royal. Cela se fit avec l'argent qu'il avait gagné à faire des petits travaux.
Les dimensions sont modestes : la chapelle ne mesurait que 4,50 m (15 pieds) sur 5,50 m (18 pieds). Deux grandes portes de noyer s’ouvraient sur le Sanctuaire. Sur le devant une balustrade mobile permettait aux fidèles de venir communier. La messe y était alors célébrée qu’à l’extérieur et la chapelle n’était ouverte que pendant la période estivale. La chapelle fut inaugurée et bénite le 19 octobre 1904.

Quatre ans plus-tard en 1908, la congrégation de Sainte-Croix décida d’agrandir et de chauffer la chapelle. Cet agrandissement était rendu nécessaire étant donné l’augmentation rapide de la renommée du frère André, de la multiplication des récits de guérisons et de l’affluence des pèlerins. Enfin en 1910, on agrandit pour une troisième fois la chapelle en y ajoutant la nef actuelle, la chambre du frère André et le clocher. C’est à cette époque que l’on donna à la chapelle son aspect extérieur que l’on peut voir encore aujourd’hui. Cet oratoire est agrandi deux fois par la suite.

En 1913, des laïques réclament la construction d’une basilique et Mgr BRUCHÉSI accepte. Les services des architectes Alphonse VENNE et Dalbé VIAU sont retenus. La crypte est inaugurée le 16 décembre 1917 et celle-ci peut recevoir 1 000 personnes.

Chronologie de sa cause

  • Sa cause est soutenue par les pères, frères et sœurs de Sainte-Croix
  • Sa cause a été présentée au Vatican le ?
  • À l’ouverture du tombeau par le tribunal ecclésiastique le 11 septembre 1963 on retrouva son corps était intact et en état de momification.
  • Vénérable : il est déclaré vénérable grâce à l’héroïcité des vertus le 12 juin 1978 par le pape Paul VI
  • Béatifié : le 23 mai 1982 par le pape Jean Paul II
  • Canonisé : dimanche le 17 octobre 2010 par le pape Benoit XVI à Saint-Pierre de Rome
  • Sa fête a été fixée le 6 janvier.

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

  • Réf. dans l’Osservatore Romano, 1982 n° 18, n° 20, n° 22
  • Réf. dans la Documentation Catholique, 1982 p. 607


Logo internet.png Liens utiles (externes)