Le Mauff

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Retour

LE MAUFF est un nom porté en Bretagne par environ 500 personnes selon nos estimations. La forme du nom se rapporte au terme breton moderne MAV dont le sens est "joyeux" et même "éméché, enivré, qui a le vin bon". De fait, l'orthographe LE MAUFF correspond à une sorte de compromis entre sa prononciation en ancien breton et en breton moderne tout en se rattachant à une distinction entre le breton vannetais, héritier plus ou moins direct du gaulois continental et le breton du nord et de l'est, beaucoup plus proche du gallois et du cornouaillais de Grande Bretagne d'où émigrèrent de nombreux Celtes vers l'Armorique sous la pression des envahisseurs saxons dans le haut Moyen-Age.

MAV "joyeux" a signifié jadis "gaillard, gars, garçon, valet" avec un sens qu'on retrouve encore aujourd'hui dans son dérivé moderne mais vieilli MEVEL "valet de ferme". Ce terme MAV correspond à l'irlandais moderne MOGH "serf, villain" et remarquons au passage qu'on ne prête aux serfs liés à la terre que de mauvaises manières dans toutes les langues puisque que le mot français VIL(L)AIN qui signifiait "paysan" signifie aujourd'hui "mauvais, mal élevé" et que le breton MAV qui désignait un serf a pris de nos jours le sens de "joyeux fêtard".


Ce terme MAV breton qui correspond donc à MOGH en irlandais remonte à un mot très ancien qui est noté MAGOS dans les plus anciens textes alors que les textes contenant des termes gaulois vieux de 2000 ans sont rarissimes. Le sens le plus ancien de MAGOS a dû être "homme libre" puis ce sens a pris au haut Moyen Age un sens contraire sans doute à la suite des conquêtes guerrières qui ont asservi d'anciens hommes libres. Ainsi LE MAUFF doit-il être compris avec le sens ancien de "valet de ferme, garçon de ferme" qui est une réalité sociale aujourd'hui pratiquement disparue.


De nos jours LE MAUFF coexiste avec deux autres formes de même origine, LE MAO dont l'orthographe se rattache au vieux breton des textes anciens, et LE MAVE qui est rare mais le plus proche de la prononciation moderne. LE MAUFF est une écriture intermédiaire dans le temps mais surtout spécifique de la Bretagne du sud et qu'on rapprochera sans problème des autres noms de famille LE PAUDER "le pâtre", LE PAUGAM "la patte tordue", LE PAULIC "le Paulot", LE PAUTREMAT "le bon pâtre", LE SAUCE "l'anglais", LE LAUSQUE "l'indolent", LE MAUGUEN "le valet blond".


Le -FF final de LE MAUFF est donc phonétiquement un -V et son -AU- est une diphtongue -AO- qui impliquent que ce nom était prononcé {LE MAOF}.


Le -V final de MAV est quant à lui un -G étymologique amuï qui est toujours noté -GH en irlandais et dont la prononciation était proche du W anglais. On a eu alors une évolution sur 2000 ans d'histoire du type MAGOS =) MAG =) MAO =) MAOF =) MAUFF =) MAF =) MAV.


Rappelons encore pour terminer que LE dans LE MAUFF est ordinairement expliqué comme l'article français LE. Cependant si ce LE est bien français, ce qui est loin d'être certain, il est sûr que le terme breton homonyme LE signifiant "serment" a joué un rôle dans son adoption dans le système anthroponymique breton. Etymologiquement LE "serment" remonte à une racine LEGOS "parole". Il est probable que pour un Breton du Moyen Age ne connaissant pas la langue française, ce LE a été perçu comme ayant le sens de "réputé" et donc "fils de". On a alors le plus naturellement du monde LE MAUFF "fils du dénommé Valet".


Texte et analyse de Patrick Jouannès alias Dictionaric en contribution à geneawiki.com