Le Journal de Saône et Loire

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

< Retour

HHistoire.pngistoire du journal

Au début du XIXe siècle, le 2 juillet 1826 paraît à Mâcon, à l’initiative de personnalités locales, le Journal de Saône et Loire ; un journal fondé sur les fonts baptismaux par entre autres Alphonse de LAMARTINE.

Un journal dont le but et la raison d’être sont simples ambitieux et rappelés avec clarté en première page : « Nous nous attacherons spécialement à présenter à nos lecteurs les évènements locaux, des opérations relatives à notre commerce et à l’agriculture surtout qui fait notre richesse... »

Ce Journal de Saône et Loire a connu bien des vicissitudes : hebdomadaires, puis bi-hebdomadaire, il est repris par un « plus jeune» que lui, Le Courrier de Saône et Loire (1830/1840) et devient le Courrier, Le Journal de Saône et Loire.

Le Journal de Saône et Loire est aujourd’hui le plus important journal de Bourgogne : 76 590 exemplaires imprimés chaque jour, plus de 201 000 lecteurs quotidiens.


  • 2 juillet 1826 : parution à Mâcon du premier numéro du Journal de Saône et Loire. Hebdomadaire paraissant le dimanche, prix de l’abonnement 15 f par an. Il est réalisé à l’imprimerie Dejussieu.
  • 30 juin 1832 : parution à Chalon du premier numéro du Drapeau Tricolore devient Le Courrier de Saône et Loire
  • En juin 1940 : devant l’arrivée des Allemands René Lavenir (PDG) et René Prétet (rédacteur en chef) décident de saborder Le Courrier qui restera muet durant toute l’occupation.
  • 6 septembre 1944 : dans une France qui retrouve sa liberté, Le Courrier de Saône et Loire reparaît et bénéficie de la faveur reconnaissante de son public.
  • 1989 : la société du Courrier de Saône et Loire et la société Delaroche, éditrice du Progrès, créent une troisième société Les Journaux de Saône et Loire.
  • 18 septembre 2000 : parution du Journal de Saône et Loire, nouvelle formule

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)