Le Journal d'Avranches

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

< Retour à la page Avranches

Journal d’Avranches. Feuille hebdomadaire, agricole, commerciale, scientifique, littéraire, d'annonces légales et judiciaires, affiches et avis divers puis feuille politique, agricole, commerciale, scientifique, littéraire, etc. 2 juillet 1837 - février 1868.

Absorbé en février 1868 par l’Avranchin


Fondé par E. Tostain, imprimeur au 6 de la rue des Fossés. Dans un premier temps, le journal déclare «  Point de politique, telle est la devise que nous inscrivons au seuil de notre tente, tel est le drapeau que nous adoptons ». Le directeur et principal rédacteur avant 1845 en est Fulgence Girard, avocat et secrétaire de la société d’archéologie. Ce dernier, par ailleurs, soutient le mouvement ouvrier et les société des droits de l’homme sous la Monarchie de Juillet ; en 1839, il défend Blanqui, Barbès et Bernard devant la Chambre des Pairs. En juillet 1837, lors du passage de la guillotine à Avranches, le journal prend position pour l’abolition de la peine capitale.

Progressivement, le journal représentera l’opposition monarchiste et catholique.

En 1864, le Journal d’Avranches ainsi que l’imprimerie sont rachetés par M. Beau auparavant imprimeur à Saint-Germain-en-Laye et destitué de son brevet par le tribunal de la Seine pour avoir prêté le concours de ses presses au duc d’Aumale (auteur d’une violente diatribe contre le prince Louis Napoléon). Le journal était dirigé notamment par l’abbé Deschamps du Manoir, Louis de Tesson, président de la Conférence de Saint-Vincent-de-Paul, Lainé, ancien principal du collège. Comme le rappelle Oscar Havard qui en fut le rédacteur en chef, le journal d’Avranches représentait l’opposition royaliste.


sources :

  • "Bibliographie de la presse française politique et d'information générale, 1865-1944", 50- Manche ; Françoise Poggioli ; Paris Bibliothèque nationale ; 1970
  • La Manche Libre du 30/5/2009, "Le premier journal d’Avranches", David Nicolas-Méry
  • Le Pays de Granville, 1907 : "Souvenir d’un ancien collaborateur de l’abbé Deschamps du Manoir" ; Oscar Havard


Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)