Le Gaulois

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le Gaulois
Lundi 1er janvier 1900

< Retour

HHistoire.pngistoire du journal

Fondé en 1868 par Edmond Tarbé des Sablons et Henri de Pène, ce quotidien est à l'origine de sensibilité monarchiste, railleur sous l'Empire.

Zola y publie 59 articles entre 1869 et 1869.

Il est supprimé par la Commune, en même temps que le Figaro, il reparaît à Versailles.

Bonapartiste et anti-républicain ensuite, il se rallie à la cause légitimiste en 1879.

En 1882, il est repris par Arthur Meyer, petit-fils de rabbin, fusionne avec le quotidien la Civilisation et devient le journal mondain, politique et littéraire de la bonne société.

De haute tenue littéraire, essentiellement lu par l'aristocratie et la haute bourgeoisie, puissant politiquement plus par son lectorat que par son engagement, il supplante par moment le Figaro.

Echos mondains, vie des salons parisiens, des villes d'eaux et des cours étrangères, contes et nouvelles y tiennent plus de place que la politique et les faits divers.

Il a compte parmi ses collaborateurs des écrivains de talent tels que Barbey d'Aurevilly, J.-K. Huysmans, G. de Maupassant, O.Mirbeau, ...

Le journal comptera dans ses pages les premières chroniques cinématographiques dès mars 1916.

Son siège était au n°2 de la rue Drouot, à Paris. Diffusion entre 15.000 et 30.000 exemplaires.

Cet organe de presse disparaît en 1929, absorbé par Le Figaro.

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

  • Arthur Meyer, Directeur Du Gaulois - Un Patron De Presse Juif, Royaliste et Antidreyfusard : Odette CARASSO
  • Arthur Meyer, juif et gaulois Par Sophie DESORMES dans L'Histoire n°275 | p. 20 - 21

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)