Le Bassin minier du Nord-Pas de Calais

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Trois siècles d’extraction du charbon (XVIIe au XXe siècle)

Aux yeux de l'Unesco, le bassin minier est désormais reconnu en tant que paysage culturel évolutif.

La première veine de charbon dans le Nord Pas-de-Calais a été découverte en 1720 à Fresnes-sur-Escaut.

Les biens

Les 120 000 hectares du site sont constitués de 109 biens individuels qui peuvent être

  • des fosses (la plus vieille date de 1850), (Fosse N°11-19 à Loos-en-Gohelle - Fosse d'Arenberg à Wallers)
  • des chevalements (supportant les ascenseurs), (Les trois chevalements de la fosse d'Arenberg à Wallers)
  • des terrils (dont un qui couvre 90 hectares et dépasse les 140 mètres de haut),(Terril N° 98 à Estrevelles)
  • des infrastructures de transport de la houille,
  • des gares ferroviaires,
  • des corons (Coron des 120 à Anzin et Valenciennes )
  • des villages de mineurs comprenant
  • des écoles, (École ménagère de la cité d'Arenberg à Wallers)
  • des édifices religieux, (Église Saint-Edouard de la Cité N°12 à Lens)
  • des équipements collectifs et de santé, (Salle des fêtes de la cité d'Arenberg à Wallers )
  • des bureaux de compagnies minières,
  • des logements de cadres (Cité Sabatier à Raismes)
  • châteaux de dirigeants,
  • des hôtels de ville,
  • etc.

Sur 120 kilomètres de long allant de Bruay-La-Buissière à Valenciennes, 87 communes, 17 fosses, 21 chevalements, 51 terrils, 3 gares, 124 cités, 38 écoles, 26 édifices religieux, des salles des fêtes ou encore 4.000 hectares de paysage vont porter les couleurs d'un héritage patrimonial de trois siècles d'exploitation du charbon.

Le centre historique minier de Lewarde : la mémoire de la mine (plus grand musée de la mine en France)

  • dix chantiers d’extraction du charbon retracent l’évolution du métier, du XIXe siècle jusqu’aux années 1990.

Les dates marquantes du Nord-Pas-de-Calais

  • 1662 : On découvre le gisement d'Hardinghem, dans le Boulonnais.
  • 1712 : Thomas Newcomen met au point une machine à vapeur à piston.
  • 1720 : 3 février, découverte dune veine de charbon maigre à Fresnes-sur-Escaut.
  • 1782 : James Watt met au point la machine à vapeur rotative.
  • 1807 : Le procédé d'éclairage public au gaz de houille, inventé par Philippe Lebon, est appliqué à Londres.
  • 1813 : Le travail de fond est interdit aux enfants de moins de 10 ans.
  • 1823 : 9 avril, un coup de grisou fait 22 victimes à la Cie d'Anzin. Le Préfet du Nord prescrit des mesures de sécurité, rend obligatoires les lampes à huile, interdit de fumer au fond.
  • 1841 : Le forage d'un puits d'eau, à Oignies, chez Mme de Clerc permet de repérer le gisement du Pas-de-Calais.
  • 1885 : Émile Zola publie "Germinal".
  • 1892 : Les travaux du fond sont interdits aux femmes ; elles étaient souvent employées comme hercheuses, c'est-à-dire au roulage.
  • 1906 10 mars, un coup de grisou provoque la mort de 1 101 mineurs de la Compagnie des Mines de Courrières.* Le travail de fond est interdit aux jeunes de moins de 12 ans.
  • 1920 : Au fond, le marteau-piqueur, appelé "Ie saxophone à pointe", remplace progressivement le pic.
  • 1925 : De nombreux Polonais s'installent dans le Bassin minier où l'on recherche la main d'œuvre. Ils seront 200 000 en 1930.
  • 1951 : Création de la Communauté Européenne du Charbon et de I'Acier CECA.
  • 1965 : Lancement du boulet sans fumée Anthracine 20 à I'Usine Rousseau.
  • 1971 : Les HBNPC entreprennent la rénovation de leur parc immobilier qui compte 115 000 logements.
  • 1974 : 27 décembre, à Liévin, un coup de grisou fait 42 victimes.
  • 1982 : Le Centre Historique Minier est créé à Lewarde.
  • 1990 : La société holding Filianor regroupe les douze sociétés industrielles issues des HBNPC
  • 26 octobre 1990 : arrêt du 9 de l'Escarpelle, à Roost-Warendin.
  • 21 décembre 1990 : arrêt du dernier puits, le 9 d'Oignies.

Sources : Les Charbonnages de France

Les hommes

L'histoire du Bassin minier, c'est aussi l'histoire de tous les mineurs. Il y a eu 29 nationalités dans les mines.

  • Dans les décennies 1870, 1880, 1890 ce sont les belges qui arrivent les premiers dans le Nord de la France.
  • En 1929, les mineurs polonais composent, tous bassins confondus, 49 % de l'effectif du fond où le travail commence à se mécaniser.
  • Italiens, hongrois, autrichiens, tchèques, roumains et yougoslaves sont également recrutés.
  • Des bataillons d'italiens et d'espagnols sont recrutés.
  • Le gouvernement se tourne aussi vers les pays du Maghreb, l'Algérie et le Maroc
  • En 1975, ce sont 5 000 ouvriers marocains qui travaillent dans les mines françaises.

Sources : Les Charbonnages de France

Son exploitation va commencer à partir de 1841, suite à la découverte de charbon dans le jardin de la famille DECLERCQ à Oignies. À l’époque, on comptait environ 9 000 mineurs.

Ils seront 100 000 au début du XXe siècle et plus de 200 000 après la Seconde Guerre mondiale.

Le 21 décembre 1990, les derniers mineurs du Pas-de-Calais remontaient l’ultime berline de charbon.

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Metier mine.jpg Les musées miniers

  • Anzin (Musée Théophile-Jouglet) : 215, avenue Anatole-France 69220 Anzin - Tél. : 03 27 29 00 45
  • Auchel (Musée de la Mine) : Boulevard de la Paix 62260 Auchel - Tél. : 03 21 52 66 10
  • Bruay-Labuissière (Musée de la Mine) : Cours Kennedy 62700 Bruay-Labuissière - Tél. : 03 21 52 53 33
  • Denain (Musée municipal) : 9, place Wilson 59220 Denain - Tél. : 03 27 44 62 12
  • Escaudain (Musée municipal) : 6, rue Paul-Bert 59214 Escaudain - Tél. : 03 27 44 07 04
  • Harnes (Musée de l’École et de la Mine) : 24, rue Montceau 62440 Harnes - Tél. : 03 21 20 46 70
  • Lewarde (Centre historique minier) : Fosse Delloye - BP 39 59287 Lewarde - Tél. : 03 27 95 82 82
  • Marles (Musée de la Mine) : 62540 Marles-les-Mines - Tél. : 03 21 62 60 30
  • Nœux-les-Mines (Office municipal de la culture) : Centre Georges Brassens, avenue Guillon 62290 Nœux-les-Mines - Tél. : 03 21 26 34 64
  • Oignies (Centre Denis-Papin) : Rue Emile-Zola 62590 Oignies - Tél. : 03 21 74 80 50
  • Le Molay-Littry (Musée de la Mine) : Rue de la Fosse-Frandemiche 14330 Le Molay-Littry - Tél. : 02 31 22 89 10
  • Rieulay (La Maison du Terril) : Rue Suzanne Lanoy 59870 Rieulay - Tél. : 03 27 86 03 64