L'Alsace

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


< Retour

L'Alsace
Presse Quotidien L'Alsace.JPG
Une du 29 juin 2020
Contact
Date de fondation novembre 1944
Fondateur(s) Louis Zimmermann, Raoul Hillmeyer,

René Kœnig et Jean-Frédéric Durm

Date du 1er numéro 24 novembre 1944
Date du dernier numéro en cours
Logo internet.png Site Web http://www.lalsace.fr
Directeur de publication Laurent Couronne
Informations
Pays d'origine France
Langue Français
Périodicité Quotidien
Genre Presse régionale
Site d'édition Mulhouse

Histoire.pngHistoire du journal

L'Alsace voit le jour après la Libération de Mulhouse et pourrait correspondre à un "journal de revanche".

  • Le quotidien précédent, le « Mülhauser Tagblatt »[1] était en effet un des trois journaux autorisés par les Nazis et en même temps un outil de propagande à leur service. Mais les locaux du Tagblatt sont détériorés en août 1944 par un bombardement, et la rotative[2] ensevelie et abimée. Si les Allemands la croient perdue et l'oublient, quatre employés mulhousiens[3] s'en préoccupent et envisagent de la restaurer pour créer un journal français qui fêtera la Libération.
  • Ces quatre professionnels audacieux se donnent les moyens de réaliser leur projet en secret, se procurant papier, linotypes, et débusquant un local dans un sous-sol. Ils trouvent un financement approprié grâce à un camarade FFI, René Waechter, qui est aussi membre du Comité de Libération et en possession de capitaux issus d'une boucherie familiale.
  • Mulhouse est libérée le 21 novembre 1944, et dès le surlendemain la rotative restaurée se met à tourner. Le 24 novembre, L'Alsace est tiré à 30 000 exemplaires avec, à la Une, le titre « Mulhouse est redevenu français »[4] accompagné d'un portrait du Général de Gaulle.
  • Le succès est au rendez-vous et les premiers abonnements démarrent en décembre. Pendant quelques mois, le journal n'est d'abord constitué que d'une page, en français d'un côté, en allemand de l'autre. Mais dès le mois de mars 1945, L'Alsace propose aux lecteurs deux versions différentes (française ou bilingue). En mai, le tirage s'élève à 70 000 exemplaires.
  • Des autres quotidiens qui ont vu le jour dans l'après-guerre, seul celui-ci a perduré dans le temps.

Quelques particularités

- Quotidien couvrant la région Alsace, concurrencé par les Dernières Nouvelles d'Alsace, mais en première place dans le Haut-Rhin
- Édité par la Société Alsacienne de Publications. Propriété du Crédit Mutuel depuis 1972
- Siège social précédent : 25 avenue du Président Kennedy. Installation rue de Thann, dans des anciens bâtiments de DMC, dans les années 1990
- Dix agences locales (Altkirch, Colmar, Guebwiller, Mulhouse, Saint-Louis, Thann, Sélestat, Strasbourg, Belfort et Montbéliard)
- Produits dérivés : "Le journal des enfants" (1984), une version vocale pour non-voyants (1993)
- Informatisation en 1994, numérisation en 1996 et site internet en 1998

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

  • Revue trimestrielle Les saisons d'Alsace n° 74, "L'histoire de la presse en Alsace", Strasbourg, Éditions des Dernières Nouvelles d'Alsace, 2017.

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références

  1. Article d'Hervé de Chalendar, intitulé "L'ALSACE, née dans les combats de la Libération, pages 110 à 113, in Revue trimestrielle Les saisons d'Alsace n° 74, "L'histoire de la presse en Alsace", Strasbourg, Éditions des Dernières Nouvelles d'Alsace, 2017
  2. Il s'agit d'une Marinoni 1930
  3. typographes et/ou linotypistes
  4. Article d'Hervé de Chalendar, intitulé "L'ALSACE, née dans les combats de la Libération, pages 110 à 113, in Revue trimestrielle Les saisons d'Alsace n° 74, "L'histoire de la presse en Alsace", Strasbourg, Éditions des Dernières Nouvelles d'Alsace, 2017



^ Sommaire