L'Allemand Gothique

De Geneawiki
Aller à : navigation, rechercher
Alphabet Sutterlin.

Quiconque a des ancêtres en Alsace et Lorraine germanophone devra bien assimiler la langue orale allemande, mais également écrite, la graphie dite gothique étant utilisée couramment avant le XXe siècle. Si celle-ci est facilement déchiffrable en lettres d'imprimerie, son écriture manuscrite est délicate à déchiffrer.

En Allemagne, les polices gothiques sont souvent connues sous le nom de Fraktur. Dans la période nationaliste de la fin du XIXe siècle, les écritures « latines » furent considérées comme non-germaniques voire non-aryennes, entraînant de nombreuses créations de polices de caractères. Ce mouvemennt culmina avec la standardisation de l'écriture manuscrite en 1915 dans l'enseignement scolaire.
Un autre nom allemand de cette graphie est Sütterlin (ou Suetterlin). C'est en effet Ludwig Suetterlin (1865-1917) qui établit la norme d'écriture manuscrite. Mais le 3 janvier 1941, un décret signé Martin Bormann abolit cet usage, l'écriture fraktur ayant selon les nazis "des origines juives". L'écriture "romane" était vue comme symbole de la "Nouvelle Europe" que les nazis souhaitaient "construire". C'est donc sans connaître cela que les vainqueurs de 1945 prohibèrent son usage dans l'Allemagne occupée.

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Pour lire l'écriture gothique allemande (écriture pointue alias Spitzschrift) qui a eu cours en Alsace-Lorraine et en Suisse, voici quelques liens :

et d'autres liens :