Journaux et quotidiens

De GeneaWiki
Aller à : navigation, rechercher


HHistoire.pngistoire

Coupure.jpg

Les formes des journaux sont diverses et variées. Cela va des libelles, placards et gazettes à la main occasionnels des XVIe siècle et XVIIe siècle, jusqu'aux journaux web ou aux gratuits distribués dans les grandes villes, en passant par les grands quotidiens nationaux et les journaux locaux, sans oublier les journaux d'entreprise ou universitaires.

Le plus ancien journal Le Mercure de France paraît en 1605 et cesse sa publication en 1644. Ill réapparait en 1672 sous le titre de Mercure Galant. La Gazette de France est créée en 1631 par Théophraste Renaudot.

La presse régionale naît au XVIIIe siècle. Plusieurs villes provinciales vont, en effet, posséder un journal local, ainsi les "Affiches de Nantes" naissent en 1757, Bordeaux en 1758, Marseille en 1760, Toulouse en 1775...

De très nombreux titres apparaissent durant les premières décennies du XIXe siècle. Beaucoup de ces titres ne sont publiés que durant quelques années, d'autres sont rachetés par des concurrents, etc...

Que trouver dans les journaux ?

La presse régionale est consacrée en premier lieu aux informations locales : faits divers, commerce, affaire judiciaires, horaires des bateaux dans le cas d'une ville maritime, horaires des trains... Une autre particularité de la presse régionale est la publication d'informations plus « familiales » : avis de décès en particulier.

La presse ancienne permet ainsi de mieux connaître la vie de ses ancêtres.

La rubrique des faits divers peut parfois révéler le nom d'un ancêtre, ainsi que la rubrique nécrologique.

État civil / faire-part

Les avis de décès permettent d'informer rapidement les amis, la famille d'un défunt. Cette rubrique est bien évidemment une source d'information très riche pour le généalogiste.

Faits-divers

Cette rubrique - plus anecdotique permet néanmoins de connaître un peu mieux la vie de ses ancêtres via les récits d'exploits (sauvetage lors d'une noyade) ou les récits d'accidents ou de meurtre.

Informations judiciaires

Les journaux locaux publient les jugements des tribunaux. On y trouve le nom du ou des condamnés ainsi que la nature de la condamnation.

La presse régionale est donc une source à ne pas négliger ! L'annuaire ci-dessous devrait faciliter votre travail de recherche en archives ou dans les bibliothèques.

Informations commerciales

On y trouve les créations et cessations d'activité (départs à la retraite, avis judiciaires...), les nouveaux propriétaires, les ventes aux enchères...

Comment les consulter ?

  • Les bibliothèques municipales sont les premiers lieux de conservation des titres régionaux. Selon les bibliothèques, ils pourront être consultés dans leur version papier ou sur microfilms.
  • Le Centre Pompidou et sa Bibliothèque publique d'information (Bpi) possède un espace dédié à la presse françaises ou étrangères, sur support papier, ou microfilmées, totalisant près de 3 700 abonnements, que l'on trouve au 2e étage de la Bpi. Il propose un accès en ligne via PressDisplay de 1 800 titres couvrant 50 langues et 95 pays. Cette accès en ligne est disponible sur tous les postes multimédias de la bibliothèque.
  • La Bibliothèque nationale française (BnF) dispose d'un espace dédié à la presse, dans le site François-Mitterrand, qui permet d'avoir accès à 270 titres de presse politique et d’information française et étrangère
La BnF a numérisé des anciens journaux et périodiques français et étrangers que l'on trouve sur son site Gallica
  • Les grands groupes de presse tel que "Le Figaro", possèdent leurs propres archives, consultables à leurs sièges sociaux.
  • Les archives départementales et municipales ont des fonds de presse. Il est possible de les consulter sur place ou en ligne quand ceux-ci ont été numérisés.

Presse parisienne

La presse régionale

Journal carte pqr.jpg

L'origine des journaux de province, que l'on appelait alors "Affiches" remonte au XVIIe siècle. Mais c'est surtout au XVIIIe siècle que les journaux locaux se développent.

La fin du « Paris qui dirige », du « Paris qui sait tout », « qui autorise ou interdit », « qui, seul, communique » est proche... D'autant qu'une certaine population régionale aimerait bien avoir accès aux « nouvelles » qui, parfois officiellement mais surtout officieusement, circulent dans les gazettes parisiennes.

Malgré une réglementation de la presse extrêmement sévère, plusieurs villes achètent l'autorisation de réimprimer "La Gazette" (à Toulouse, dès 1673) ; "Le Mercure" (à Bordeaux). Strasbourg fait ici figure de ville pionnière puisque le premier journal régulier y paraît en 1609. "La Gazette de Strasbourg" est tirée, chaque semaine, à quelques centaines d'exemplaires.

Chaque grande ville créée sa publication locale. En 1870, on compte 179 titres régionaux.

Vous trouverez ci-dessous des journaux disparus et publiés actuellement, ils sont classés chronologiquement.


Nord de la France

  • Généralistes
  • Aisne
  • Nord
  • Pays de Dunkerque
Pays de Roubaix
  • Pays de Calais
  • Pays de Boulogne
  • Somme
  • Pays d'Amiens

Nord Est de la France



Est de la France

Lorraine Alsace Franche-Comté


Centre de la France

Centre Bourgogne


Limousin Auvergne


Ouest de la France

Finistère

Bretagne Pays de la Loire
Généralistes
Pays nantais
Anjou


Basse-Normandie Haute-Normandie


Sud-ouest

Aquitaine Poitou-Charentes


Sud de la France

Midi-Pyrénées Languedoc-Roussillon


Sud-est de la France

Provence Alpes-Côtes d'Azur Rhône-Alpes
Généralistes
Généralistes
Généralistes

Départements d'Outre-Mer

Guadeloupe Martinique


Guyanne La Réunion Mayotte


Presse des anciennes colonies Françaises

Algérie
Généralités
Régionale

Voir aussi.png Voir aussi (sur GeneaWiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Medaille geneawiki.png
Cet article a été mis en avant pour sa qualité dans la rubrique "Article de la semaine" sur l’encyclopédie GeneaWiki.