Islande

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Islande
Drapeau de l'Islande
Cartes
Informations
Capitale Reykjavik
Population 318 000 hab. (2011)
Superficie 103 000 km²
Densité 3,1 hab/km²
Langue(s) officielle(s) Islandais
Nom des habitants Islandais, Islandaises
Liens complémentaires
Associations de généalogie
Recherche généalogique en Islande
Historique
Armorial
Localisation
Localisation de l'Islande

HHistoire.pngistoire

Le traité de Kiel, en 1814, laisse l'Islande au Danemark, qui fait des concessions : deux députés au Parlement danois (1834), conseil de dix membres à Reykjavík (1838), rétablissement de l'Althing (supprimé depuis 1800) en 1843, institution de deux Chambres près du gouverneur (1874).

En 1903, l'Althing obtient qu'un ministère islandais soit créé à Reykjavík, et Hannes Hafstein est nommé ministre.

La Constitution de 1918 fait de l'Islande un État indépendant en union personnelle avec le Danemark.

Lors de la Seconde Guerre mondiale, sa position géographique confère au pays une valeur stratégique considérable.

Les Britanniques occupent l'île à titre de défense (10 mai 1940) ; les Américains les remplacent en 1941.

L'Islande, coupée du Danemark, est gouvernée par le régent Sveinn Bjørnsson, qui ne renouvelle pas le traité de 1918.

À la suite du plébiscite du 23 mai 1944, l'Islande devient une république indépendante (17 juin).

Une Constitution institue un président de la République et une Assemblée, l'Althing, élus pour 4 ans par le peuple, et un ministère responsable. Bjørnsson est le premier président.

Source : Larousse

Chef de l’État : Ólafur Ragnar Grímsson (1996, 2000, 2004, 2008, juin 2012).

Repère géographique.png Repères géographiques

République d'Islande ou Islande.

Monnaie : Couronne islandaise (ISK)

Villes principales : Akureyri, Keflavik, Egilsstadir, Hafnarfjördur, Kopavogur.

Organisation territoriale de l’Islande

L’Islande possède un territoire d’environ 100 000 kilomètres carrés, pour une population de quelques 318 000 habitants, répartie très inégalement sur le territoire : la conurbation urbaine de Reykjavik (la capitale elle-même et les six communes limitrophes) compte environ 201 000 habitants, tandis que moins de 117 000 personnes habitent sur le reste du territoire islandais.

Les communes sont en général très étendues et faiblement peuplées, sauf dans la région de Reykjavik.

En Islande, toute forme d’administration intermédiaire entre l’État et les collectivités locales a été abolie, afin de garantir une meilleure autonomie locale.

Les 8 Régions d'Islande

  • Austurland
  • Suðurland
  • Höfuðborgarsvæði
  • Suðurnes
  • Norðurland vestra
  • Vestfirðir
  • Norðurland eystra
  • Vesturland

Le pays conserve néanmoins certaines structures possédant une superficie plus vaste que celle des communes.

  • des districts opérationnels ayant des territoires variables selon les fonctions exercées
  • 26 districts dirigés par des commissaires chargés de collecter les impôts et d’accomplir d’autres tâches administratives
  • 15 districts de police

Démographie.png Démographie

Les données démographiques sont à cet égard significatives : 9 communes seulement (sur un total de 77) comptent plus de 5 000 habitants et 44 autres ont une population inférieure à 1 000 habitants.

Note : le nombre des communes est passé de 204 en 1990 à 77 aujourd’hui.

Année 1951 1955 1960 1965 1970 1975 1980 1985 1990 1995
Population 143 792 155 847 173 720 190 764 203 167 216 712 227 050 240 029 253 525 266 772
Année 2000 2005 2007 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016
Population 279 915 294 915 303 151 316 189 319 536 322 219 324 400 326 355 328 372 330 680

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Patrimoine.png Patrimoine mondial

  • Parc national de Thingvellir (Þingvellir) (2004)
Þingvellir (Thingvellir) est le site en plein air de l'Althing, assemblée plénière représentant l'ensemble de l'Islande, qui s'est tenu à partir de 930 jusqu'en 1798. Durant une session annuelle qui durait une quinzaine de jours, l'assemblée élaborait des lois conçues comme des pactes entre hommes libres et réglait les différends. Pour la population islandaise, l'Althing est un lieu aux profondes résonances historiques et symboliques. L'ensemble comprend le Parc national du Þingvellir ainsi que les vestiges de l'Althing proprement dit, soit des fragments de quelque 50 cabanes de tourbe et de pierre. Il devrait subsister des vestiges du Xe siècle enfouis sous terre. Le site comprend également des vestiges de l'activité agricole au cours des XVIIIe et XIXe siècles. Le parc est un témoignage de l'aménagement du paysage sur près d'un millénaire.

Source: Site du patrimoine mondial de l’UNESCO

  • Surtsey (2008) (île volcanique créée par des éruptions qui ont eu lieu de 1963 à 1967)

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)