Hospices de la Seine - Assistance publique

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

HHistoire.pngistoire chronologique

  • 1362 : une confrérie se créée sous l'autorité de l’Évêque de Paris, elle est vouée à l'enfance. Une maison fut construite du nom d'Hôpital du Saint-Esprit.
  • 1445 : Charles VII par lettres patentes déclare que cet hôpital devra être affecté aux orphelins et aux enfants nés hors mariage. Les enfants trouvés n'y étaient pas admis, seuls les aumônes devaient aider ces enfants.
  • vers 1500 : Une crèche dans la cathédrale Notre-Dame de Paris est créée, des filles charitables y déposent des enfants délaissés par leur parent. Elles font des quêtes au profit de leur pupille et reçoivent des dons des offices religieux.
  • 1536 : François 1er fonde un hospice pour les enfants dont les parents sont décédés à l'hôpital, celui-ci portait le nom de Enfants-dieu
  • 1541 : Il permit que l'on reçoit dans cet hospice les orphelins indigents de la banlieue de Paris
  • 1636 : Une veuve pieuse recueilli quelques enfants trouvés dans sa maison Maison de la couche à Paris, aidée par ses servantes elle prenait soin de ses malheureux. Elle dû accepter que les enfants dont un tirage au sort avait désigné, tellement d'enfants se présentaient chez elle. Elle mourut, et les enfants arrivaient encore dans cette maison. Une rumeur courait sur le sort que l'on assignait à ces enfants. Un missionnaire Saint-Vincent de Paul visita ce lieu, et découvrit que les servantes faisaient le commerce de ces enfants, qui les vendaient à d'ignobles individus qui les faisaient souffrir pour recevoir l'aumône publique.
  • 1638 : de nobles dames charitables aidèrent Saint-Vincent-de-Paul dans l'oeuvre des enfants trouvés. Elles louèrent une maison à la Porte Saint-Victor à Paris, afin d'élever 12 enfants, la tâche était rude et les moyens financiers devenaient faibles. Saint-Vincent-de-Paul reçu des dons d'Anne d'Autriche.
  • Louis XIV accorda à l'oeuvre des enfants trouvés un bâtiment dans la rue Neuve Notre Dame, dans la cité, appelé La Marguerite. Cette maison prit le nom ensuite dHôpital des enfants trouvés ou de la Miséricorde
  • Juin 1670, par lettres patentes, Louis XIV déclare que la Maison des enfants trouvés devient un des hôpitaux de Paris. Des enfants venaient de provinces et de l'étranger dans cet hôpital. L'institution était chargé en 1670 de 312 enfants.
  • 1680 : le nombre d'enfant passa à 890.
  • 1690 : le nombre d'enfant passa à 1504. Les hivers rigoureux expliquent pour une grande partie l'évolution du nombre d'admission.
  • La maison des enfants trouvés prospère, on y accueillait aussi les enfants délaissés par leur mère.

Parcours de l'enfant

  • Les bébés et enfants sont reçus par la Soeur de Charité, les plus jeunes sont mis au berceau.
  • On dresse un procès verbal du jour et de l'heure d'arrivée de l'enfant, de son sexe, de la manière dont il est vêtu.
  • S'il n'y a aucun signe de reconnaissance, on donne un nom à l'enfant, sous lequel il est inscrit dans le registre

Le Registre contient les premiers éléments, nom, sexe, date et heure d'arrivée, destinations de l'enfant. Celui-ci est tenu secrètement.