Histoire de l'Immigration

De Geneawiki
Aller à : navigation, rechercher


Prologue

"Un immigré est une personne qui est venu de l'étranger, soit pour s'établir momentanément ou durablement, soit pour travailler..." (source Dictionnaire Méthodique du Français actuel "Le Robert Méthodique")


Dans chaque généalogie, il peut y avoir une histoire d'immigration, cela concerne chaque continent, avec des règles particulières pour chaque pays, d'où la difficulté de trouver la trace, l'histoire de cette migration. L'ancêtre partait vers de nouveaux horizons pour des raisons diverses : économique (la misère, le chômage), politique (guerre dans son pays, discrimination raciale ou politique), familiale (rejoindre des membres de la famille déjà installée un pays).

HHistoire.pngistoire de l'immigration

De tout temps l'immigration a existé, l'histoire est mêlée de peuple qui partait pour découvrir et peupler de nouveau monde. Qui ne connaît pas l'exode des juifs avec moïse vers la terre promise ; de l'épopée des celtes qui traversent l'Europe d'est en ouest et dans le sud de l'Europe en Espagne et en Afrique du nord ; de ces grands marins les vikings qui partirent explorer le monde pour commercer et fonder de nouveaux états ; des Conquistadores partit découvrir et coloniser l'Amérique.

L'immigration a joué un rôle capitale dans l'économie des pays, tous les pays ont fait appel à une main d’œuvre étrangère qui manquait pour reconstruire leurs infra-structures après les guerres, pour développer leurs industries, leurs axes routiers...

Cette migration a permit à de nombreux étrangers de fuir les persécutions, religieuses (Cathares, protestants, juifs), politiques (Espagnols au 19ème siècle, kurdes et Arméniens, Communistes, Argentins, répressions artistiques...)

Mais chaque Pays a un moment donné de son histoire est une devenu une terre d'asile pour l'individu en quête d'une nouvelle vie. Ils offraient une terre agricole pour les ouvriers agricoles, un travail pour les mineurs qui furent très demandés après la seconde guerre mondiale, des nouvelles terres à civiliser...

Certains continent ont reçu plus d'immigrés que d'autres :

Continent Américain

États-Unis

"Au fil des quatre siècles derniers, des dizaines de millions d'immigrés ont fait des États-Unis ce qu'ils sont aujourd'hui. Ils sont venus pour vivre une nouvelle vie. L'histoire de l'immigration des états unis se divise en cinq périodes distinctes, chacune correspondant à des vagues particulières d'immigrants. Toutes furent dans une grande mesure le reflet de la société et de l'économie américaine de l'époque, qu'elles contribuèrent en même temps à influencer" 3  :

"Les colons du Nouveau Monde' sont arrivés par plusieurs vagues ou périodes :

  • La première période, et la plus longue aussi, s'étend du 17ème au début du 19ème siècle. Des immigrés de plusieurs nationalités :
  • Anglais, Écossais, Gallois, Irlandais de l'Ulster
  • Allemand, venant principalement du Palatinat,
  • Français
  • Hollandais (Juifs principalement)
  • Polonais (Juifs principalement)
"Ces immigrés, généralement qualifiés de « colons », étaient essentiellement des cultivateurs, la promesse de terres bon marché attirant les habitants des pays relativement appauvris d'Europe du Nord et de l'Ouest qui se trouvaient dans l'incapacité de tirer parti de la modernisation de l'économie chez eux. D'autres étaient des domestiques liés par un contrat, ils faisaient le voyage aux frais de leur futur employeur. Après des années de dur labeur, ils finissaient par acquérir un petit lopin de terre qu'ils pouvaient cultiver pour leur propre compte". 3
  • La deuxième période, la plus massive
A partir des années 1820 eut lieu la première grande migration des États-Unis. "Jusque vers la fin des années 1880, environ une quinzaine de millions d'immigrants vinrent s'établir aux États-Unis, un bon nombre d'entre eux choisissant de tenter leur chance dans l'agriculture dans le centre et le nord-est du pays, tandis que d'autres optèrent pour les villes, New York, Philadelphie, Boston et Baltimore". 3
"La demande de travailleurs immigrés augmenta à cause de la colonisation du centre des États-Unis (Construction du Canal Erié en 1825) et la croissance connexe du port de New York. Ces immigrés avaient pour nationalité". Cette période vit la première arrivée d'immigrant catholiques. 3  :
  • Irlandais
  • Suédois
  • Norvégien
  • Danois
  • Tchèque (Bohême)
  • Allemagne
  • Chinois (un petit nombre dans l'ouest des États-Unis)
  • La troisième période, une marée d'immigrés
"Les moyens de transports maritimes (des bateaux à vapeurs, des transatlantiques) devenant de plus en plus nombreux, amenèrent de plus en plus d'immigrés. Ces immigrés venaient principalement de l'Europe du Sud et de l'Est :
  • Italiens,
  • Grecs,
  • Hongrois,
  • Polonais (et d'autres slavophones)
Parmi eux figuraient quelque 2,5 millions à 3 millions de Juifs".
"Ils affluaient dans les villes et formaient la plus grande partie de la main-d'œuvre industrielle, rendant ainsi possible l'apparition de grosses entreprises, notamment dans les domaines de la sidérurgie, du charbon, de l'automobile, des textiles et de la production de vêtements, ce qui permit aux États-Unis de prendre place parmi les géants économiques du monde." 3
Entre 1890 et et 1920 l'immigration fut limité aux États-Unis, certains Américains incitèrent les gouvernements et le Congrès à limiter l'immigration, il y eut plusieurs mesures restrictives. Après la 1ère guerre mondiale, le congrès vota une loi (loi de 1921) sur les origines nationales, limitant le nombre d'étrangers à s'établir aux États-Unis, et imposant des quotas par nationalité.
  • La Quatrième période. "Malgré cette loi, l'immigration continua de prospérer. Les immigrés de nationalités :
  • Mexicains
  • Antillais
  • Autres nationalités d'Amérique du Sud
étaient libres de venir aux États-Unis, et c'est ce qu'ils firent". 3
Pendant la période entre 1938-1960 d'autres immigrés (juifs, hongrois et autres pays de l'Est, Cubains) grossirent la population américaines, ils fuyaient le nazisme, ils espéraient reconstruire une famille (holocauste), ils fuyaient le régime communiste, ils fuyaient les régimes marxistes.
  • La Cinquième période
Tout changea avec l'adoption de la loi Hart-Cellar en 1965, que le Président Lyndon Johnson en faveur de la "Grande société" fit voter au congrès. Cette loi supprima les quotas de nationalités. C'est une loi qui accordait la priorité aux immigrés potentiels qui avaient de la famille aux États-Unis et dont les compétences professionnelles étaient jugées essentielles par le ministère du travail des États- Unis. Entre 1965 et 1970 beaucoup d'immigrés européens arrivèrent aux États-Unis. Après 1970, on vit arriver des étrangers venant de la Corée, de la Chine, de l'Inde, des Philippines, du Pakistan et de pays africains.


Canada

  • Déjà, en 1541, lors de la troisième expédition de Jacques CARTIER vers le Canada, ses bateaux emportèrent quelques personnes destinées à l'installation d'une colonie. Voir [1].
  • L'immigration eut lieu entre le 17ème siècle et le 18ème siècle, l'immigration vers la Nouvelle France fut encouragée petit à petit, avec un but de la christianisation des autochtones, l'exploitation des ressources naturelles. Ces colons furent principalement des Français, mais on y trouve aussi des Allemands ainsi que des Suisses, des Écossais, ainsi que des Irlandais. La victoire des Britanniques dans la guerre des 7 ans, met fin à l'immigration des Français. Peu de colons anglais vinrent au Canada à cette période, seuls des administrateurs, des militaires et commerçants. 1
  • Ensuite viendront pendant la première moitié du 19ème siècle, plusieurs millions de colons britannique arrivent aux canada, connus sous le nom de Loyalistes ce sont des protestants et réfugiés politiques. Les dirigeants leurs promettent terres agricoles et biens. Ils donnent naissance à de nouvelles villes.
  • En 1846, la grande famine d'Irlande amène de nombreux colons irlandais aux États-Unis et au Canada, ils constituent malgré leur différence religieuse, sociale et culturelle, une main d'œuvre prête à de nombreux sacrifices (salaire, travail, habitat...).
  • A la fin du 19ème siècle beaucoup de canadiens anglophones et de canadiens partent travailler dans la Nouvelle-Angleterre (États-Unis), soit pour cultiver des terres arables ou pour le travail en usine. Les règles d'immigration changent au canada et le gouvernement accepte d'accueillir des agriculteurs qui ne viennent pas des îles Britanniques, du Nord de l'Europe ou des États-Unis, le besoin de fermier ce fait sentir et on dresse une liste d'immigrant par ordre de préférence :
  • Britanniques, Américains, Français, Belges, Hollandais, Scandinaves, Suisses, Finlandais, Russes, Austro-Hongrois, Allemands, Ukrainiens et Polonais
  • Italiens, Slaves du Sud, Grecs et Syriens; à la fin de la liste : Juifs, Asiatiques, Gitans et Noirs. 1


  • A la fin de 1945, le Canada rouvre ses portes à l'immigration européenne privilégiant les immigrés du Royaume-Unis et de l'Europe de l'Ouest, puis de l'Europe de l'Est.
  • En 1971 le Canada rend illégale la discrimination sur son territoire ce qui tend à éliminer les barrières raciales, religieuses et ethniques de sa politique d'immigration et les immigrés d'autres continent affluent dans le pays, ce sont principalement des réfugiés de guerre et de répression politique. Ainsi, ce pays accueillera des Hongrois, des Tchèques, mais aussi des vietnamiens "Boat People".
  • Dans les années 80, le gouvernement resserre la réglementation de l'immigration privilégiant les immigrés à fort capital d'investissement et de diplômes.


Continent Européen

France

Depuis des siècles des hommes et des femmes sont venus sur le territoire français, franchissant ainsi des frontières terrestres ou maritimes. Certains étaient de passage, d'autres sont restés quelques temps, d'autres se sont installés durablement. C'étaient souvent des migrations de proximité. Ils quittaient un village, une région pour aller travailler plus loin.

  • Dès le Moyen-âge la France accueille des marchands venus d'Italie, d'Allemagne ou des Flandres. Les étrangers sont indispensables dans l'armée et le commerce. Les artistes, tels les comédiens italiens, les peintres de la renaissances, des musiciens venus d'Italie, d'Allemagne, des philosophes participent à l'élan culturel de la France.
  • La Révolution Française fonde une nouvelle conception de la nation et distingue celui qui est étranger de celui qui est citoyen. Elle proclame l'égalité de tous et accorde la qualité de Français à ceux qui sont nés sur son sol. Le grand bouleversement de l'âge industriel, la migration vers la France devient de plus en plus importante.
  • Dès la 1ère moitié du 19ème siècle, de nombreux migrants arrivent en France, pour travailler dans l'agriculture, les mines, et les nouvelles industries. Ils viennent principalement des pays frontaliers. La France est dans sa période de Terre de liberté, les révolutions se succèdent au nom du droit des peuples, attirant ainsi tous les bannis des pays européens.
De nombreux allemands s'installent en France, des artisans, des intellectuels, des artistes, et des politiques fuyant les répressions. Ensuite viendront les polonais. De nombreux étrangers participent à la Commune de Paris.
Italiens, Suisses, Allemands et Belges passent la frontière pour chercher de l'embauche en France.
  • Entre la fin du Premier Empire et la monarchie de Juillet, ce sont des dizaines de milliers d'Espagnols qui y trouvent asile en France. La mort de Ferdinand VII en 1833 fait plonger le pays dans le chaos de la guerre civile et dynastique. L’Espagne sombre dans la crise économique et les départs des Espagnols vers la France, au gré des défaites de l'un ou de l'autre camp, sont de plus en plus massifs, jusqu'en 1840. Beaucoup de réfugiés s'installent à Paris, occupant des activités de négoce de tissus et de nouveautés, de comestibles et de boissons. Ils vivent essentiellement dans les quartiers de la rive droite les plus commerçants, entre les boulevards et la Seine, vers la place Vendôme et à Montmartre. 2
En 1866, les belges sont les plus nombreux à venir, pour travailler dans l'industrie textile et les mines du nord, ainsi que comme journalier dans l'agriculture.
Après 1870, l'immigration augmente encore.
En 1881, 1 million d'étrangers vivent en France.
En 1881, les juifs persécutés dans l'empire du Tsar de Russie, viennent trouver refuge dans la patrie des droits de l'homme.
La 3ème république adopte en 1889 une loi qui fixe pour l'avenir le code de la nationalité. Elle impose la nationalité française dès leur naissance aux enfants d'étrangers nés en France d'un parent déjà né en France ; pour ceux dont les parents sont immigrés, c'est à leur majorité que la nationalité est attribuée sauf s'ils y renoncent.
L'état met en place des mesures destinées à réglementer et surveiller les étrangers, pour calmer les tensions xénophobes dues à la présence des étrangers. Un décret de 1888 leurs impose de se faire enregistrer en mairie pour pouvoir travailler.
A partir de 1893, ils doivent être immatriculés pour obtenir la feuille de 46 sous, ce permis de travail est l'ancêtre de la carte de séjour


  • Vers 1900, les industries marseillaises, les chantiers parisiens, la sidérurgie lorraine, embauchent des italiens pour des travaux durs et mal payés. A Marseille et en Lorraine, les italiens participent à la naissance du mouvement ouvrier. Des immigrants kabyles arrivent dans les mines du nord ainsi que des ouvriers agricoles polonais. La xénophobie française envers les étrangers diminuent avec une bonne conjoncture économique. Les petits commerces étrangers se multiplient.
  • "Dès l'entrée en guerre 1914-1918, les immigrés s'engagent dans l'armée française. Près de 43000 hommes de 52 nationalités sont mobilisés de marche de la Légion étrangère. 3000 volontaires italiens forment un bataillon "Les Garibaldiens". La France et le Royaume unis font appellent à leurs troupes coloniales, 172000 algériens" rejoignent les rangs de l'armée française, 160000 tirailleurs sénégalais sont recrutés dans l'Afrique noire française, des troupes d'Indochine, du Maroc, de Tunisie et de Madagascar la renforceront. 4
  • Fin 1914, on utilise des immigrés belges pour l'effort de guerre, ils viennent travailler dans les usines industrielles. 400000 immigrés venant de pays neutres ainsi que 140000 chinois, ainsi que des portugais sont recrutés pour l'industrie et pour l'agriculture.
  • 1919-1920, la France doit reconstruire le pays, et l'immigration de masse s'effectue. "La France devient le 1er pays d'immigration devant les états unis qui ferment ces portes avec les lois des quotas." En 1919-1920, l'état signe des conventions d'immigration avec les pays surpeuplés d'Europe : la Pologne, l'Italie, et la Tchécoslovaquie. 4
  • 1927, le parlement adopte une loi qui facilite l'accès à la nationalité française. Il suffit de seulement de 3 ans de séjour au lieu de 10 pour pouvoir déposer une demande de naturalisation. Une française qui épouse un étranger n'est plus obligée de prendre la nationalité de son mari. 4 .
Pour le recrutement de étrangers, les patrons l'organisent via la société Générale de l'Immigration, celle-ci gère la recherche, la sélection, le transport et le placement de quelques 500000 ouvriers et ouvrières d'Europe centrale.
L'immigration est d'origine diverse et de nombreux pays sont représentés :
  • Italien (représenté dans la métallurgie en Lorraine)
  • Espagnols (dans l'agriculture au Sud Ouest de la France)
  • polonais (représenté dans les mines charbonnières du Nord)
  • russe (exilés politiques de la révolution d'octobre, que l'on retrouve dans la région parisienne)
  • arménien (exilés des massacres de 1915, on les retrouve dans la vallée du Rhône)
  • portugais (chimie, de la métallurgie, des travaux forestiers)
  • algérienne
  • 1931-1932, c'est la crise en France, le chômage s'installe et la xénophobie envers les étrangers gagnent du terrain. En 1932 une loi régente le nombre d'étrangers dans les industries, on renvoi des chômeurs chez eux, tels que les portugais et les polonais.
  • 1933-1935, de nouveaux immigrés arrivent en France, des anti-nazis, juifs venus d'Allemagne, d'Europe centrale, républicain espagnol, l'antisémitisme s'aggrave en France. Sous la pression des médecins et avocats, musiciens, le parlement adopte une loi interdisant à ces populations l'exercice des professions libérales. Les étrangers participent au grève du Front National.
  • 1938-1945 "En 1938 Les décrets-lois du gouvernement Daladier facilitent les expulsions et ouvrent des « camps de concentration » selon le terme de l’époque, pour les étrangers « indésirables » que l’on ne peut renvoyer dans leur pays". Les réfugiés républicains espagnol de 1939 seront ainsi internés dans des camps vers Perpignan. 3
En 1939, la France fait de nouveau appel à des étrangers venus des colonies, 120000 soldats seront déployés sur le front. Les étrangers vivant dans le pays, veulent s'engager auprès des Français, les allemand, autrichiens même anti-nazis sont considérés comme des ennemis et interner, les tchèques et polonais créeront des bataillons autonomes, les arméniens sont incorporés dans l'armée française, les républicains espagnols sont engagés dans la légion étrangère. La défaite française, enverront ces derniers dans des camps nazis, les coloniaux sont internés dans des camps français. 3
Pour vichy, les étrangers sont des indésirables, engageant des procédures de dénaturalisation, en particulier pour les juifs de l'Europe de l'est, un décret d'octobre 1940 autorise l'internement des juifs étrangers sur simple avis préfectoral, les première rafle ont lieu en mai 1941. Les autres étrangers sont utilisés par les allemands pour des travaux. En 1942, la mise en œuvre de la solution finale par l'Allemagne nazie amplifie les rafles juives vers la déportation et de l'extermination, sans distinction, les juifs français et étranger.
Les italiens et polonais et certains travailleurs coloniaux s'engagent dans la résistance française, ils participeront à la libération de la France et de l'Italie.
  • 1945-à nos jours, il faut reconstruire la France, l'Office Nationale de l'Immigration est créé en 1945 pour recruter la main-d’œuvre nécessaire au développement de la France. Des conventions sont signées avec des pays ayant de la main d'œuvre : Italie (1946), Espagne, Portugal, Yougoslavie, Turquie, Maroc, Tunisie (1960). Les espagnols seront majoritaires en France en 1868. Les portugais fuyant la dictature arrivent clandestinement en France
En 1947, les algériens peuvent circuler librement entre la métropole et l'Algérie, ils sont 200000 en 1954. Malgré la guerre d'Algérie en 1962 la migration algérienne s'amplifie, ils seront 700000 en 1975. L'immigration marocaine et Algérienne s'amplifiera pendant cette même période. En juillet 1974 le gouvernement suspend l'immigration, la crise est là. Le Gouvernement incite le retour au pays par des aides au retour. En 1976 le regroupement familiale est de nouveau autorisé. Dans les mêmes années les 'Boat People' arrivent en masse du Vietnam, du Cambodge et du Laos. C'est ainsi que certains quartiers de villes sont devenu des 'Chinatown' comme le 13e arrondissement à Paris. 3
Le nombre de demandeurs d'Asile est 47000 en 2005 venant de tous les pays du monde et le statut de réfugiés est de plus en plus difficile à obtenir. Les pouvoirs publiques privilégiant la limitation de l'immigration.


Royaume-Uni

  • 250 - 1066

les peuples venus d'ailleurs se sont succédés au Royaume-Uni, ce fut d'abord les Celtes et les Pictes qui ont formés les premières communautés, vinrent ensuite les romains, puis les peuples germaniques que sont les Jutes, les Angles, et les saxons qui s'installèrent principalement dans le sud de l'Angleterre. Ensuite vinrent les vikings qui influencèrent le nord de la Grande-Bretagne, vinrent ensuite les Normands, descendant des vikings, ils arrivèrent en force en 1066. Leur Roi Guillaume Le Conquérant pour développer le pays, incita les Juifs à venir en Grande-Bretagne, pour développer le commerce, les finances... 5


  • 1250-1598

Les Lombards remplacèrent progressivement les Juifs entre 1250 et 1598, comme financiers du pays. Ensuite vinrent les Flamands et les Wallons arrivent à l'est de l'Angleterre entre le 13ème siècle et le 14ème siècle fuyant la guerre civile, puis au 16ème siècle fuyant les persécutions religieuses. En 1440 on compte 16000 étrangers en Grande-Bretagne. A partir de 1500 arrivèrent les Tsiganes. Viennent ensuite les Huguenots, ceux de France après le massacre de la St Barthélemy, mais aussi après l'édit de Nantes en 1685, fuyant les persécutions, près de 80000 débarquèrent en Irlande et en Angleterre.


  • 1700 - 1772

La conquête du nouveau monde, la colonisation provoquent l'arrivée d'esclaves noirs chez les riches ménages anglais. La Grande-Bretagne devenu le Royaume-Uni développe de plus en plus ses colonies, et les riches colons anglais, de retour dans leur pays amènent avec un eux un nombre incroyable d'esclaves africains et antillais. Environ 14000 personnes noires vivaient au Royaume-Uni en 1770. Ils n'étaient pas totalement libre et un mouvement d'abolition régna dans les années 1772 visant à abolir cet esclavage. Les abolitionnistes gagnèrent une petite victoire : on ne pouvait pas transporter de force en Angleterre. Ces manifestations populaires amenèrent par la suite des évènements provoquant l'interdiction de l'esclavage.


  • Années 1800

En 1807, le parlement interdit le commerce des esclaves mais pas l'esclavage en lui même. En 1833 le parlement interdit toute forme d'esclavage dans le Royaume Britannique. Cette loi provoqua l'arrêt de l'arrivée des Noirs au Royaume-Unis. La colonisation du Royaume-Uni en Inde, provoquèrent l'arrivée d'Etudiants, de marins et de travailleurs Indiens ; quand au chinois particulièrement des marins, ils arrivèrent dans le royaume après les traités de Nankin en 1842 et celui de Pékin en 1860, lorsque la Chine s'ouvrit au commerce britannique.

Tout au long du 19ème siècle, beaucoup d'immigrants venus d'Europe, vinrent s'installés au Royaume-Uni. Entre 1830 et 1850, des dizaines de milliers d'Irlandais arrivèrent dans le royaume fuyant la pauvreté. Le recensement de 1871 enregistre pour l'Angleterre et le Pays de Galles, 32.823 Allemands nés hors du pays. Ce même recensement enregistra 5063 Italiens.


  • Années 1914-1945

Les deux guerres mondiales ont amenés à un lot d'immigrants, 19.000 soldats blessés belges sont arrivé dans le royaume pendant la 1ère guerre mondiale rejoint par 240.000 réfugiés belges en 1919 qui se sont répartis dans tous le Royaume-Uni. La plupart sont repartis dans leur pays, mais on en dénombrait encore 9.892 en 1921.

La seconde guerre mondiale amena beaucoup d'immigrés, ils vinrent de Pologne, d'après le recensement de 1951 il y a 162.339 personnes d'origine polonaise, 334.000 prisonniers de guerre allemands et italiens seront employés dans l'agriculture. Quelques 15.700 Allemands et 1.000 Italiens restèrent après la guerre.


  • Années 1946- 1972

À la fin de la Seconde Guerre mondiale, la pénurie de main-d’œuvre en Grande-Bretagne incita le gouvernement à prendre des immigrants. Quelques 157.000 Polonais ont été les premiers à être autorisés à s'établir au Royaume-Uni, suivis par les Italiens.

Beaucoup d'hommes en provenance des Antilles avaient combattu pour la "mère patrie" et le gouvernement les incita à venir s'installer dans le pays. Cette immigration massive a continué dans les années 1950, tout comme la montée de la violence et les préjugés raciaux. Ces mouvements raciaux prirent de l'ampleur.

Aussi en 1972, le parlement vota une loi : "Un détenteur d'un passeport britannique né à l'étranger ne pouvait s'installer en Grande-Bretagne que s'il avait eu un permis de travail d'une part, et, que d'autre part, il pouvait prouver qu'un parent ou un grand-parent était né au Royaume-Uni. En pratique, cela signifiait que seul des enfants nés dans des familles blanches dans les états de l'Empire ou des anciennes colonies pouvaient entrer en Angleterre. Leurs homologues noires ne pouvaient pas.


  • Années 1972 à nos jours

Malgré cette restriction, 83.000 immigrants en provenance du Commonwealth obtinrent un permis de travail ou la permission de rejoindre des parents au Royaume-Uni. En 1972, le dictateur ougandais Idi Amin général expulsa 80.000 Asiatiques. Beaucoup détenaient des passeports britanniques et le Royaume-Uni en admis 28.000 en deux mois. En 1976, le gouvernement a créé la Commission pour l'égalité raciale, organe statutaire chargé de la lutte contre la discrimination raciale.

Dans les années 80, le gouvernement a durci, sa politique de l'immigration. Suite à l'assassinat d'un adolescent noir par un policier, Stephen Lawrence a mena le parlement à voter pour une loi anti-discrimination qui fut adoptée en 2000. Après la chute du rideau de fer, beaucoup d'européens des pays de l'est vinrent au Royaume-Uni. Entre 1998 et 2000, quelque 45.000 personnes sont arrivées d'Afrique, 22.700 du sous continent indien, 25.000 de l'Asie et près de 12.000 dans les Amériques. Quelques 125.000 personnes étaient autorisés à s'installer au Royaume-Uni en 2000. Mais la hausse des arrivées de demandeurs d'asile a connu une hausse des tensions raciales. 5

Recherche généalogique d'un immigré

La difficulté de comprendre le voyage d'un ancêtre se vit chaque jour. Pour retrouver sa trace, ce n'est pas toujours évident. On est amené souvent à chercher d'abord dans le pays d'arrivée plutôt que dans celui du départ, on ne se pose pas forcément toutes les questions, on ne sait pas où chercher. Vous trouverez dans une autre page une petite méthodologie de la recherche d'un immigré, des fiches d'informations sur le domaine de l'immigration de chaque pays et quelques listes de bateaux et de compagnies qui ont fait voyager vos ancêtres vers la terre promise.

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

Sites Internet

1  : Encyclopédie Canadienne

2  : L'émigration espagnole à Paris (1813-1844) - Thèse de 2004 - Anne Leblay - La Sorbonne

3  : L'histoire de l'immigration aux États-Unis - Hasia Diner - Relation International - Journal de l'USA - Oct.2008

4  :Centre National de l'Histoire de l'Immigration

5  : BBC - Histoire de l'Immigration au Royaume-Uni


Livres

  • Les phases de l'immigration portugaise, des années vingt aux années soixante-dix - Marie Christine Volovitch-Tavarès - Mars 2001
  • Hidden Exodus, The Listener, Baron Archie - 1er Novembre 1990
  • A history of Immigration to Britain - Alistair McConnachie - Sovereignty - Novembre 2002

Logo internet.png Liens utiles (externes)

  • Catalogue Odysseo - Recherche sur l'immigration en France de 1800 à nos jours - base de données, documents, iconographie, périodiques, affiches, dictionnaires... A voir absolument