Histoire de Mayotte

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Retour

Mayotte : le 101e département français

Commes pour les îles de l'archipel des Comores, les premières migrations débutent au VIIIe siècle.

Le premier sultana se serait établi sous les noms de Maoré ou Mawati vers 1500.

Ce qui correspondrait également aux premières rencontres avec les occidentaux.

  • A partir du XIIIème siècle, l’île entre sous l’influence de clans venus de la côte swahilie et sudarabique.
  • 1832 : Conquise par Andriantsoly, Roi de Iboina à Madagascar
  • 1833 : Conquise par Mohéli
  • 1835, 19 novembre : Conquise par Anjouan
  • 1836 : Independence
  • 1841, 25 mars : Etablissement d'un protectorat qui est ratifié le 13 juin 1843. Mayotte dépent administrativement du Gouverneur de la Réunion
  • 1896, 30 mars : Le protectorat s'étend sur l'ensemble de l'archipel, Mamoudzou en est la capitale.
  • 1912, 25 juillet : Annexion de la France, L'ensembre de l'archipel est sous dépendance administrative de Madagascar.
  • 1974, Décembre : C'est la seule île de l'archipel à voter aux référendums pour conserver ses liens avec la France. Les autres îles de l'archipel déclarent leur indépendance. Le vote est de 63,8% en faveur de la conservation de ce lien, alors qu'il n'est que de 0,6% dans les autres îles (soit 99,4% contre). La société mahoraise, plus encore que celles des autres îles des Comores, est alors très peu influencée par le mode de vie occidentale et vie au rythme de la vie musulmane traditionnelle.
  • Depuis 1975, l'île est toujours revendiquée par l'Union des Comores et l'Union africaine reconnaît ce territoire comme occupé par une puissance étrangère.
  • 1976, 24 décembre : Mayotte confirme son premier vote et devient un collectivité territoriale. Si le droit français s'applique, le droit traditionnel musulman peut également y être appliqué au gré des justiciables par les tribunaux locaux présidés par les cadis.
En 1976, La RFI des Comores a saisi le Conseil de sécurité des Nations Unies qui ont reconnu par 14 voix sur quinze la souveraineté de le RFI des Comores sur Mayotte.
  • A partir des années 1990,
On note un fort investissement économique français et un profond changement de la société mahoraise, ce qui ne va pas sans créer un certain malaise.
Pourtant la volonté de modernité ne faillit pas.
En résumé, on peut dire, pour résumer l'état d'esprit des mahorais, que : hors modernité forcé, pas de salut.
  • 2001, 11 juillet : Suite à une élection dont le résultat ne laisse aucun doute sur la volonté des mahorais de rester français (73%), le statut de l'île a changé pour un statut assez proche de celui des départements d'outre mer : une collectivité départementale d'outre mer.
  • En 2004, la France a opposé son droit de véto contre une autre résolution. Durant ce temps, les élus de Mayotte, fortement poussés par la population, tentent d'obtenir de la France, pour l'île, le statut de département afin s'assurer un ancrage définitif au sein de la République française.
  • 2011, jeudi 31 mars : La collectivité départementale de Mayotte devient officiellement le 101e département de France.


Mamoudzou était la capitale administrative de Mayotte. Elle est située sur Grande Terre.