HERNANDEZ

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Retour

Etymologie des patronymes HERNANDEZ et FERNANDEZ

- Origine :

"Hernandez" est un nom de famille espagnol (castillan), variation de Hernán ou Fernand, avec le suffixe « ez » marquant la filiation c'est- à dire « fils de Hernán ou fils de Fernand»

- Signification du prénom : Hernan :

Diminutif de « Hernando », prénom espagnol issu de la culture wisigothique, Hernan porte également les racines germaniques de « Hernán ». Ce prénom masculin latinisé provient du prénom composé « Fard-nanth », signifiant « doux voyageur » ou « pèlerin spirituel ».

Autre source : germanique : de frido, paix et nanthjan, oser, risquer. Hernan peut également être utilisé comme patronyme d’origine teutonique-gothique.

En anglais, Hernan est une expression utilisée pour décrire un homme qui se prend pour un héros et qui se bat pour le bien-être d’autrui. (Vient du celte "haer et nin" Signifie : "fort et sommet, hauteur")


- Donc renvoi également à Fernand qui donne Fernandez:

Nom d'origine germanique issu de frid qui signifie paix et nand hardi .

(Il faut savoir que Fernand(o) et Ferdinand renvoient au même nom de personne d'origine germanique (Fernandes est le plus souvent une forme portugaise, parfois galicienne.)

- A savoir:

Dans la première partie du Moyen Âge les Espagnols n’avaient qu’un nom unique le nom de baptême. L’usage du nom de famille s’est répandu dans la bourgeoisie au XIIe siècle. Le patronyme était formé du nom de baptême du père avec le suffixe -ez ( ou à l’ouest -es, comme au Portugal). L'épouse mentionne son propre nom de famille en le faisant suivre de celui de son mari les deux patronymes étant reliés par la préposition de ; le mot « épouse » est sous-entendu : donâ Maldalena Gonzalez de Ortega.


- Exemple :

Hernando Cortés.jpg

Hernán Cortés (parfois écrit Cortez), dont le nom complet est :

Fernando Cortés de Monroy Pizarro Altamirano

Conquistador

Conquête de l'Empire aztèque

Naissance 1485 Medellín, Couronne de Castille



Portrait de Cortés d'après l’œuvre originale obtenue par l'historien Paul Jove




-Texte écrit par Gil Duporge Gironde