Hôpital Maritime - Toulon

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

< Retour Toulon
< Retour Hôpitaux maritimes

Historique

Hôpital maritime de Saint-Mandrier

La marine possède dans la presqu'île de Saint-Mandrier, à l'entrée de la rade, un vaste hôpital dont l'origine remonte à 1670, mais les bâtiments furent terminés en 1830. En raison de sa situation, en pleine ville, de l'hôpital principal, on a de tout temps envoyé à l'hôpital Saint-Mandrier les malades contagieux, et très grands ont été les services rendus par cet hôpital pendant les épidémies de typhus et de choléra qui ont sévi à diverses époques à Toulon.
De plus, les nombreux malades évacués de notre colonie Indochinoise sont toujours débarqués directement à Saint-Mandrier.
L'hôpital se compose de trois pavillons à deux étages occupant les trois cotés d'un rectangle de 100 mètres environ. Chaque pavillon contient 400 lits. Le pavillon central faisant face à la rade au nord ne reçoit que les officiers malades et comprend le logement des médecins; au rez-de-chaussée, les cuisines, pharmacie, bains, lingerie, etc...

Hôpital maritime de Sainte-Anne



Le 1er septembre 1910, l'hôpital Sainte-Anne est inauguré. Il se compose de plusieurs pavillons séparés et d'illustres médecins de Marine donnent leur nom. En 1932, de nouveaux pavillons sont construits. En 1966, l'hôpital maritime devient l'H.I.A. Sainte-Anne. Un accueil et des urgences ont été créés. Ainsi l'hôpital Sainte-Anne est entré dans la technologie médicale et chirurgicale du 21e siècle.

Formations

École des élèves infirmiers de la caserne Grignan

En 1979, l'école est implantée dans la proche caserne Grignan à Toulon, dispose d'un bâtiment rénové destiné en partie au logement des élèves et pouvant accueillir plus de 300 personnes et des salles de cours et travaux pratiques, des bureaux et des locaux communs.
La totalité des salles de cours réservées à l'enseignement théorique représente une capacité d'accueil de 340 élèves.
L'école est constituée de trois compagnies d'élèves où viennent s'instruire et se perfectionner chaque année 300 officiers et militaires du rang engagés auxquels s'ajoutent quelques stagiaires étrangers de pays francophones.
Premier niveau d'enseignement permet l'exercice d'aide-soignant.
Deuxième niveau d'enseignement permet l'exercice d'infirmier. Les élèves de la Marine obtiennent un brevet supérieur d'infirmier.
Troisième niveau d'enseignement souhaitant accéder à ce niveau est difficile et le nombre de places limité. Les certificats obtenus sont tous reconnus par la Santé publique. Il sanctionnent les compétences élevées; leur durée est de 2 à 3 ans. Ceci jusqu'en 1990.

École du Personnel Paramédical des Armées (EPPA)

Le Service de santé se restructure dans le cadre du plan Armée 2000. Le 1er juillet 1990, naissait l'École du personnel paramédical des Armées. Interarmées, sa mission principale est de former le personnel non officier paramédicales des Armées. Installée sur le site de la caserne Grignan rassemble la majorité des centres d'enseignement paramédicaux préexistants et hérita les infrastructures de l'école des infirmiers de la Marine et de la proximité de l'hôpital d'instruction des armées Saint-Anne pour l'enseignement pratique hospitalier des élèves.

L'EPPA est l'aboutissement pour rassembler de nombreuses écoles dont certaines remontent au XIXe siècle.

Sœurs de la Sagesse

Les sœurs de la Sagesse dirigeaient l'établissement en 1802. En 1854, une épidémie de choléra qui tua 2 127 personnes dans l'hôpital maritime.

40 sœurs travaillaient sous la direction de sœur Auguste-François [1] :

  • Marie Magdelaine Louise Emma PAILLET, née le 7 Janvier 1836 à Niort, sœur supérieure Auguste-François, chevalier de la Légion d'honneur le 28 février 1896, fille de Auguste Louis et de Marie Virgine MORILLON, entré à l'hôpital 14 octobre 1862, service dans les salles de malades, à la dépense, au magasin, elle devint supérieure le 24 janvier 1883.Dossier Légion d'honneur

Visuel sources.png Sources

  • Archives de la Légion d'honneur - Base Léonore
  • L'hebdomadaire de la Marine Cols Bleus 1991 - domaine public

Abréviations utilisées

- HIA : Hôpital d'Instruction des Armées
- EPPA : École du Personnel Paramédical des Armées

Référence.png Notes et références

  1. Étoile de Vendée - 1903