Guerre 1914-1918 ~ Les Ambulances de Guerre

De Geneawiki
Aller à : navigation, rechercher


Les ambulances furent affectées à leur mise sur pied, à raison théoriquement d’une par division de cavalerie ; deux, par division d’infanterie ; seize, par corps d’armée.

Ambulances

Rôle de l'ambulance

Sur ordre du commandement transmis par le médecin divisionnaire, le médecin-chef d'ambulance s'installe soit dans des locaux de la localité indiquée par l'ordre, soit dans un pli de terrain situé dans la région; dans ce dernier cas, il est fait usage des tentes Tortoise.

L'ambulance a pour mission :

  • 1° de compléter l'action du service régimentaire;
  • 2° de préparer l'évacuation des blessés

Personnel

Chaque ambulance comprend comme personnel : 60 hommes

  • 1 médecin-major, chef de service,
  • 5 aides-majors,
  • 1 pharmacien,
  • 2 officiers d'administration
  • 38 infirmiers dont 2 sous-officiers et 4 caporaux,

avec un détachement du train des Équipages militaires comprenant:

  • 1 sous-officier
  • 13 hommes de troupes

Matériel

L'ambulance comprend:

  • 1 voiture pour le personnel,
  • 4 fourgons du service de santé,
  • 1 fourgon de vivre.

Il n'y a pas de voitures de chirurgie.

Dans les fourgons du service de santé, sont renfermés des paniers classés du N 2 au N 14, des caisses et des ballots.

Voici la composition sommaires de ces paniers, caisses et ballots.:

Paniers:

  • N 2 et 12, médicaments -
  • N 3 à 5, pansements petits et individuels, moyens, grands.-
  • N 7 et 8 Appareils de lavages. -
  • N 9 accessoires de pansements -
Ambulance idéale
  • N 10 et 10 bis, arsenal chirurgical. -
  • N 11 appareils plâtrés. -
  • N 13 objets de propretés. -
  • N 14 chemises, brassards etc.

Caisses:

  • N 1 Appareils à fractures. -
  • N 2 matériel d'éclairage.-
  • N 3 ustensiles de cuisine. -
  • N 4 et 5 denrées.

Ballots :

  • N 1 gouttières en fil de fer. -
  • N 2 couverture de laine. -
  • N 3 sac à denrées,.-
  • N 4 drap de lits.

En outre, les fourgons portent comme matériel en vrac,

  • 4 supports-brancards pour tables d'opération,
  • 2 tentes Tortoise,
  • 20 brancards,

Numérotation des Ambulances [1]

Une hypothèse qui semble correct pour le début de la guerre, à l'entrée en guerre les ambulances sont effectivement numérotées par un double chiffre type XX/YY

Ambulance d'un CA (Corps d'Armée)
le premier chiffre XX de 1 à 16 (Chaque C.A. ne disposant que de 16 ambulances, XX ne dépasse jamais 16) et le second YY représente le corps d'armée CA
Ambulance de la DI (Division d'Infanterie)
le premier chiffre XX est de 1 à 5 et le second YY à partir de 37

Donc, une amb. dont le premier chiffre est supérieur à 5, appartient forcément à un CA et une amb. dont le premier chiffre est ≤ 5 et le second ≥ 37 appartient à une DI.

Exemples :
l’ambulance 15/16 signifie : amb. n° 15 du 16° CA.
La 57e DI a 3 ambulances numérotées de 1/57 à 3/57;
La 66e DI a 5 ambulances numérotées de 1/66 à 5/66)

Mais avec la création de nouvelles Ambulances, la numérotations est bouleversée, cette logique de base semble se compliquer sérieusement.

Aussi est-il crée le premier janvier 1916, 50 ambulances numérotées de 201 à 250 qui sont équipées à Limoges et envoyées en différents points du front.

Enfin il existe aussi des ambulances de la série "300" qui sont exclusivement des ambulances alpines déployées dans les Vosges. Elles sont au nombre de 6 numérotées de 301 à 306.

Aussi est-il illusoire de vouloir rattacher une ambulance quelconque – à de rares exceptions – à l’épopée d’une grande unité durant la Grande Guerre.

L’histoire de chaque ambulance doit être singularisée et c’est ce qui fait toute la difficulté du suivi de leurs pérégrinations sur les théâtres de guerre.

Les groupes de brancardiers divisionnaires

En arrière des Divisions et à une certaine distance des ambulances marchent les groupes de brancardiers divisionnaires formés de deux sections et comprenant:

Comme personnel

  • 1 médecin major,
  • 1 officier d'administration,
  • 1 officier du train des équipages,
  • des ministres des cultes,
  • 4 médecins auxiliaires.
  • Comme hommes de troupes, 138 infirmiers dont 6 sous officiers;
  • un détachement du train des équipages militaires, comprenant
  • 4 sous officiers montés,
  • 4 brigadiers,
  • 148 conducteurs.

Comme matériel

Chaque groupe de Brancardiers dispose de :

  • 2 voitures médicales,
  • 6 voitures à 2 roues pour blessés,
  • 5 grandes voitures à 4 roues pour blessés,
  • 2 fourgons de service de santé,
  • 2 fourgons à vivre,
  • 2 chariots de parc.

Dans les voitures, on trouve cille matériel :

  • un panier N 6 Passe partout,
  • 54 brancards,
  • 30 brouette porte brancards,
  • 16 paires de cacolets, etc
  • du matériels pour la désinfection, etc.

Ambulance dans l'Aisne

  • Buzancy (11/16)


Savoir.jpg À savoir

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références

  • Organisation des Ambulances de Guerre - Bonnette P, Médecin major de 1er classe - La Presse Médicale du 12 août 1914 - Article paru en 1912 dans la nouvelle pratique médico-chirurgicale
  1. Informations extraites des pages du forum Pages 14-18


^ Sommaire