Grands officiers de la Maison du Roi

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Grands officiers de la Maison du Roi

Sous l'Ancien Régime la Maison civile du Roi était dirigée le Grand Maître de France. Celui-ci avait sous ses ordres un certain nombre d'officiers (au sens de titulaire d'un office), souvent de très haute noblesse, intervenant chacun dans un domaine bien précis.

Grand aumônier de France

  • Prérogatives :
    • Rang d'évêque sous le titre d'Evêque à la Cour depuis 1552.
    • Commandeur de droit de l'Ordre Royal du Saint-Esprit depuis 1578.
  • Préogatives cérémoniales :
    • prend place à la droite du Roi dans les processions et aux prières,
    • reçoit l'ordre du Roi pour le temps de offices religieux,
    • bénit les dîners et les soupers royaux,
    • baptise, fiance et marie le Roi, les Enfants de France et les princes du Sang,
    • présente au Roi le livre d'heures et le goupillon à la messe royale,
    • Quand le Roi communie, il prend le chapeau et les gants du Roi. Il accompagne le Roi à l'offrande et présente les évangiles à baiser. Il donne l'hostie au Roi et les cendres au commencement du carême.
  • Il dirige :
    • les maladrerie de France
    • les lecteurs du Collèges de France
    • les collèges de Maître Gervais et de Navarre
    • les hôpitaux de Quinze-Vingt, Houdriette et des Vingt Six Aveugles
    • le service divin
  • Il distribue les aumônes du Roi.
  • Il est souvent titulaire d'un archevêché.
  • Il peut être chef de l'assemblée générale du Clergé.
  • Il peut être titulaire de la Feuille des bénéfices.
  • Il conseille le Roi pour les évêchés, les abbayes et autres postes ecclesiastqiues.
  • Il dispose d'un appartement au château de Versailles.


Grand aumônier de France

  • 1643-1653 : S.E. le cardinal de Richelieu
  • 1653-1671 : S.E. le cardinal Barberini
  • 1700-1706 : S.E. le cardinal de Coislin
  • 1706-1713 : S.E. le cardinal de Forbin de janson
  • 1713-1749 : S.E. le cardinal de Rohan-Soubise
  • 1749-1756 : S.E. le cardinal de Rohan-Soubise
  • 1756-1757 : S.E. le cardinal de La Rochefoucauld
  • 1757-1759 : S.E. la cardinal de Saulx-Tavannes
  • 1760-1777 : S.E. le cardinal de La Roche-Aymon
  • 1777-1786 : S.E. le cardinal de Rohan-Guémené
  • 1786-1791 : Mgr de Montmorency-Laval

Les officiers de la garde robe

Les officiers de la garde robe du roi étaient:

  • le grand maître de la garde robe
  • les deux maîtres de la garde robe
  • les quatre premiers valets de la garde robe
  • le valet de garde robe ordinaire
  • seize autres valets de garde robe
  • le porte malle
  • les quatre garçons ordinaires de la garde robe
  • les trois tailleurs chaussetiers
  • et valets de chambre
  • l'empeseur ordinaire
  • etc ...

Premier échanson

Le premier échanson peut être appelé aussi Grand échanson.

  • Il sert au sein dans la Maison Bouche du Roi dans la catégorie des anciens officiers de la Maison du Roi.
  • Il goûte les vins et sert à boire lors des festins (aujourd'hui on dirait un sommelier) .


Premier échanson

  • 1643-1660 : Jean de Bueil, comte de Marans
  • 1665-1670 : Pierre de Perrien, marquis de Crenan
  • 1670-1702 : Louis de Beaupoil de Saint-Aulaire (1663-1702), marquis de Lanmary
  • 1702-1731 : Marc-Antoine de Beaupoil de Saint-Aulaire (1689-1749), marquis de Lanmary
  • 1731-1756 : André de Gironde, comte de Buron
  • 1756-1791 : Eusèbe-Félix Chaspoux (1720-1791), marquis de Verneuil

Premier panetier

Le Premier panetier peut être appelé aussi Grand Panetier.

Il sert au sein dans la Maison Bouche du Roi dans la catégorie des anciens officiers de la Maison du Roi.

Jusqu'en 1711, il a une juridiction sur tous les boulangers de France. On ajouta par tradition, que le roi saint Louis donna à son Maître Panetier, le droit de recevoir les boulangers de la ville de Paris, et lui attribua une petite justice correctionnelle, jusqu'à six deniers d'amende contre le maîtres et trois deniers contre les garçons.

Il change les assiettes, les serviettes et les couverts lors de festins.


Premier panetier

  • 1643-1651 : duc de Brissac
  • 1651-1661 : duc de Brissac
  • 1661-1675 : comte de Brissac
  • 1675-1709 : duc de Brissac
  • 1709-1732 : duc de Brissac
  • 1732-1780 : duc de Brissac
  • 1780-1792 : duc de Cossé-Brissac

Premier écuyer tranchant

Le premier écuyer tranchant , est un des principaux officiers de la Maison du Roi

On trouve dans une ordonnance de Philippe-le-Bel, faite en l'année 1306, que dès ce temps-là le premier valet tranchant (c'est ce que nous appelons aujourd'ui Premier Écuyer Tranchant), avait la garde de l'étendard royal, et qu'il devait dans cette fonction marcher à l'armée le plus prochain derrière le roi, portant son panon, qui doit aller çà et là partout où le roi va, afin que chacun connaisse où le roi est.

Ces deux charges étaient unies en la même personne sous Charles VII et sous Charles VIII , et l'ont presque toujours été depuis ; c'était sous cet étendart royal, nommé depuis cornette blanche , que combattaient les officiers commensaux du roi, les seigneurs et gentilshommes de sa maison, et les autres gentilshommes volontaires qui accompagnaient le roi. L'exercice de cette charge à l'armée subsistait certainement en 1620, et vraisemblablement en 1636 et 1742 ; mais il a cessé depuis.

Grand prévôt de France

  • Il dirige la grande prévôté de France et est à ce titre responsable de la planification et de l’accomplissement de sa mission.
  • Le grand prévôt de France est habilité à mener enquête en personne sur l’ensemble du territoire français. Il peut également mandater tout membre de son office afin d’agir en ces lieux et places.
  • Le grand prévôt de France décide seul sur la base des éléments à sa disposition d’ouvrir ou non une enquête, sauf ordre contraire du Roy, de la Reyne ou du grand maître de France.
  • Tout Français est par ailleurs libre de déposer plainte auprès du grand prévôt de France.
  • Le grand prévôt de France est aussi en charge, en coordination avec le connétable de France, des missions relevant de la sécurité intérieure.
  • Le grand prévôt de France a également le devoir de pourvoir chacun des postes suivant afin d'assurer le bon fonctionnement de son office : prévôt de l'hôtellerie royale, prévôt de Paris, prévôt royal des provinces vassales, commandeur des services secrets, chef douanier du domaine royal.


Grand prévôt de France

  • 1578-1590 François du Plessis (1538-1590), seigneur de Richelieu
  • 1590-1604 Nicolas Rapin, seigneur de Fontenay
  • 1604-1621 Joachim de Bellengreville (+1621), seigneur de de Neuville et de Gambais
  • 1621-1630 Sébastien Le Hardy (+1632), baron de La Trousse
  • 1630-1642 Georges de Monchy (+1645), marquis d'Hocquincourt
  • 1642-1643 Charles de Monchy (1599-1658), marquis d'Hocquincourt
  • 1643-1677 Jean du Bouchet (+1677), marquis de Sourches
  • 1677-1714 François-Louis du Bouchet (1645-1716), marquis de Sourches
  • 1714-1746 Louis du Bouchet (1666-1746), marquis de Sourches
  • 1746-1788 Louis du Bouchet (1711-1788), marquis de Sourches

1788-1791 Charles du Bouchet (1768-1815), marquis de Sourches

Grand maréchal des logis

  • Sous la première race de nos rois, il dépendait des comtes du palais; sous la seconde, du sénéchal; et dans ce temps-là, il portait le nom de Mansionarius.
  • Il dépend immédiatement du roi; il prête serment de fidélité entre ses mains , et il le reçoit des maréchaux et fourriers des logis qui sont sous ses ordres, et dont les charges dépendent toutes du roi. Il a sous ses ordres , à la guerre, le capitaine des guides du roi.
  • Il porte un bâton garni d'or en pomme et en pointe , semé de fleurs de lys, et sur le pommeau sont gravées les armes de France, entourées de la légende : Grand maréchal-des-logis.
  • Ses fonctions sont de recevoir les ordres du roi pour tous les logements de Sa Majesté, même dans les maisons royales, pour ceux de sa maison et de toute la cour, et de les faire entendre aux maréchaux et fourriers des logis; de même pour les logements, routes et quartiers de toutes les troupes de la maison du roi ; savoir , des gardes-du-corps écossais et français , des cent-suisses de la garde du roi, des gardes de la porte, des gardes de la prévôté de l'hôtel , des gendarmes et chevau - légers de la garde, des deux compagnies des mousquetaires, tant qu'ils ont existé, et des deux régiments des gardes françaises et suisses. Il était dû au grand-maréchal les présents ou vins de ville , toutes les fois que le roi y logeait.

Grand maréchal des logis

  • 1650-1671 : Charles de Froulay (1601-1671), comte de Froulay (ou Froullay)
  • 1671-1675 : comte de Froulay
  • 1677-1716 : Louis Oger de Cavoye (1640-1716), marquis de Cavoye
  • 1716 : Michel II de Chamillart (1689-1716), marquis de Cany
  • 1716-1771 :Louis Michel Chamillart (1709-1774), marquis de la Suze et de Courcelles
  • 1771-1792 : Louis François de Chamillart (1751-1833), marquis de la Suze et de Courcelles

Grand maître des cérémonies

  • La charge est créée par Henri III et fixée l'ordonnance du 1er janvier 1585.
  • Règle le protocole des mariages, baptêmes, sacres,audiences des Ambassadeurs, Lits de justice.
  • Transmet les ordres du Roi au Parlement et aux Cours Souveraines.
  • Se trouve au Lever du Roi pour y reccevoir les ordres de ce dernier.
  • Organise les rencontres entre le Roi et les Institutions.


Grand maître des Cérémonies

  • 1643-1666 : de Rhodes
  • 1666-1684 : marquis de Rhodes
  • 1684-1701 : marquis de Blainville
  • 1701-1749 : marquis de Dreux
  • 1749-1755 : marquis de Brézé
  • 1755-1781 : marquis de Dreux
  • 1781-1792 : marquis de Dreux-Brézé

Grand veneur

La charge est créée en 1413 par le roi Charles VI, en même temps que celles de grand fauconnier et de capitaine du vautrait. Le grand veneur est alors responsable d'une meute de cent chiens environ, pour le cerf. Sous Charles VIII, son service comprend neuf écuyers, neuf veneurs, deux aides, six valets de limiers et un garde des chiens à renard. Son importance grandit sous François Ier puis Henri II, l'apogée du service étant atteinte sous Henri IV. En 1596, il comprend 182 personnes en tout : lieutenants, sous-lieutenants, gentilshommes, valets de limiers, valets de chiens à cheval ou encore valets de chien ordinaires, sans oublier un chirurgien et un apothicaire.

La charge de grand veneur est la plus importante de celles relatives à la chasse. Au XVIe siècle, la maison de Guise compte cinq titulaires de la charge ; les Rohan-Montbazon leur succèdent au XVIIe siècle avec trois titulaires. Au début du siècle suivant, la charge est attribuée par Louis XIV au comte de Toulouse, l'un de ses bâtards légitimés, qui la transmet ensuite à son fils, le duc de Penthièvre. Le 12 décembre 1669, la charge de grand veneur est attribuée à Charles-Maximilien-Antoine de Belleforière, marquis de Soyecourt, âgé de 50 ans.

À partir du XVIe siècle, les gages liés à la charge s'élèvent à 1 200 livres par an, montant assez modeste au sein de la Maison du roi. Il faut cependant y ajouter des «appointements» de 10 000 livres, ainsi que des gratifications. La valeur de la charge fluctue suivant les règles de l'offre et de la demande ; nous ne disposons pas de montants certains pour les transactions. Selon Saint-Simon, le duc de La Rochefoucauld vend sa charge 500 000 livres en 1714.


Grand veneur

  • 1472 : Yvon du Fou (mort en 1475)
  • Louis de Brézé, seigneur d'Anet (mort en 1531)
  • 1526 : Claude de Lorraine, premier duc de Guise (1496-1550)
  • 1550 : François de Lorraine, 2e duc de Guise (1519-1563), fils du précédent
  • vers 1580 : Charles Ier de Lorraine, duc d'Aumale (1555-1631)
  • 1602-1643 : Hercule de Rohan (v. 1568-1654)
  • Louis VIII de Rohan (1598-1667), fils du précédent
  • 1655 : Louis de Rohan (1635-1674)
  • 1669 : Charles-Maximilien de Belleforière, marquis de Soyecourt (mort en 1679)
  • 1679 : François VII de La Rochefoucauld, 3e duc de La Rochefoucauld (1634-1714)
  • 1714-1737 : Louis Alexandre de Bourbon, comte de Toulouse (1678-1737), fils naturel de Louis XIV
  • 1737 : Louis Jean Marie de Bourbon, duc de Penthièvre (1725-1793), fils du précédent
  • 1804 : Louis Alexandre Berthier (1753-1815)
  • 1821 : Armand-Emmanuel de Vignerot du Plessis (1766-1822), duc de Richelieu
  • 1823 : Jacques Alexandre Law de Lauriston (1768-1828)
  • comte de Girardin
  • 1852 : maréchal Magnan (1791-1865)
  • 1865 : comte Ney, prince de la Moskova (1812-1882)

Grand fauconnier de France

Le grand fauconnier de France avait la supervision sur toute la fauconnerie du roi, depuis l'élevage des oiseaux à l'organisation des chasses.


Grand fauconnier

  • 1616-1622 : Charles d'Albert (1578-1621), seigneur puis duc de Luynes et pair de France, marquis d'Albert, connétable de France
  • 1622-1643 : Claude de Lorraine (1578-1657), prince de Joinville, puis Duc de Chevreuse et pair de France, grand chambellan de France
  • 1643-1650 : Louis Charles d'Albert (1620-1690), duc de Luynes et pair de France, marquis d'Albert et comte de Tours, duc de Chevreuse
  • 1650-1672 : Nicolas Dauvet Vicomte des Marets, baron de Boursault
  • 1672-1688 : Henry François Dauvet (+1688) (fils du précédent), comte des Marets, marquis de Saint-Phale
  • 1688-1717 : François Dauvet (+1718) (fils du précédent), comte des Marets, baron de Boursault
  • 1717-1748 : François Louis Dauvet (fils du précédent), comte des Marets, baron de Boursault, de Rupereux, de Berneuil, de Fraucourt
  • 1748-1762 : Louis César de La Baume-le-Blanc (1708-1780), comte puis marquis de La Vallière, puis duc de La Vallière et pair de France, seigneur de Pagny
  • 1762-1780 : Louis Gaucher de Châtillon (1737-1762), comte de Châtillon, puis duc de Châtillon et pair de France
  • 1780-1789 : Joseph Hyacinthe Fançois de Paule Rigaud (1740-1817), comte de Vaudreuil, puis comte de Vaudreuil et pair de France

Grand louvetier

Comme le grand louvetier, par l'exercice de sa charge, était obligé d'être toujours à la suite de la cour, avec l'équipage du loup, pour veiller à la conservation du gibier du roi, il se choisissait des lieutenants pour le représenter dans les provinces, et il leur délivrait des commissions à cet effet.


Grand louvetier

  • 1582-1601 : Jacques le Roy, chevalier, seigneur de la Grange le Roi et de Grisy-en-Brie (Ile-de-France)
  • 1601-1606 : Claude de l'Isle, seigneur d'Andresy, de Puiseux, de Boisemont et de Courdemanche, cesse ses fonctions en 1606
  • 1606-1612 : Charles de Joyeuse, seigneur d'Espaux (Vivarais)
  • 1612-1615 : Robert de Harlay, baron de Montglat (Ile-de-France), tué en duel en 1615
  • 1615-1628 : François de Silly, duc de la Rocheguyon, damoiseau de Commercy, marquis de Guercheville (Lorraine), mort en 1628
  • 1628-1628 : Cl. de Saint-Simon, duc de Saint-Simon, pair, vicomte de Clastres, baron de Benais, vidame de Chartres, etc. 1628
  • 1628-1643 : Philippe Anthonis seigneur de Roquemont, cornette de chevau-légers de la garde, nommé grand louvetier sur la démission de seigneur de Saint-Simon en 1628, il lui remit la charge lorsque celui-ci fut fait duc, en 1636
  • 1643-1651 : Charles de Bailleul, seigneur du Perray et du Plessis-Briart, gentilhomme de la chambre du roi, son maître d'hôtel, grand louvetier en 1643, se démit pour son fils en 1651
  • 1651-1655 : Nicolas de Bailleul, seigneur du Perray, du Plessis-Briart et de Courcouronne
  • 1655-1701 : François Gaspard de Montmorin, marquis de Saint-Herem, seigneur de Volore, de Châteauneuf, de Saint-Germain, etc.
  • 1701-1718 : Michel Sublet, chevalier, marquis de Heudicourt, de Saint-Paire, d'Hébécourt, du Mesnil, etc. (Lorraine)
  • 1718-1736 : Pons Auguste Sublet, marquis de Heudicourt, mestre de camp du régiment de Vivarais, (fils du précédent) mort en 1736
  • 1736-1741 : Armand de Belzunce, comte de Castel-Moron (Navarre), mort en 1741
  • 1741-1780 : Gaston de Grossoles, marquis de Flamarens (Guyenne)
  • 1780-1789 : Clairon, comte d'Haussonville (Bourgogne)

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

  • Nicolas Viton de Saint-Allais (1773-1842), Dictionnaire encyclopédique de la noblesse de France, Paris, 1816