George Alfred VIENNOIS

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


George Alfred VIENNOIS
Portait extrait du site Paroisse de la Rédemption-Saint Joseph

George Alfred VIENNOIS (1835 - 1892)

Fils de Jean Claude et de Louise PERICHON (ou PERRICHON), George Alfred est né à Lyon, 9 rue du Bât d'Argent, le 25 décembre 1835 (1).

Il fut le fondateur de la Paroisse Saint Joseph des Brotteaux à Lyon.

Il mourut dans le sixième arrondissement de Lyon le 27 janvier 1892 (2).

Biographie

Bien que déclaré officiellement George Alfred à sa naissance, il fut prénommé Alfred-Georges ou Georges Alfred tout au long de sa vie.

D’un père négociant et d’une mère ménagère, il entre dans les ordres.

Le 9 avril 1859, il est ordonné prêtre des mains du cardinal de Bonald.

Très rapidement, l’archevêché le nomme vicaire à Chazelles-sur-Lyon (Loire) puis le 22 octobre 1860, vicaire à Saint Nizier.

C’est en février 1872 qu’il reçut sa nomination officielle de curé de la paroisse Saint Joseph des Brotteaux.


  • La nomination du curé fondateur de la paroisse Saint Joseph des Brotteaux.

En quelques années, le quartier des Brotteaux a pris une extension qui allait toujours croissante. La population de l’agglomération lyonnaise augmentait avec tous les nouveaux venus de la campagne.
Le trop plein des habitants se répandait dans cette vaste plaine sablonneuse et couverte de lônes qui s’étendaient sur la rive gauche du Rhône. Les Brotteaux se remplissaient d’une population de plus en plus dense.

On dut, dès 1871, songer à la création d’une nouvelle paroisse dont les limites s’inscrivaient au nord par le parc de la Tête d’Or, à l’est : la voix ferrée. Au sud, le cours Lafayette et enfin la rue Sainte Elisabeth au couchant. Pour créer cette nouvelle paroisse, il fallait choisir un prêtre dont le patrimoine lui permît de se suffire et de commencer les travaux les plus indispensables « qu’il eût assez de vertus et de qualités personnelles pour attirer à lui, et par lui à Dieu, tout ce monde de pauvres, de cœurs ulcérés par la souffrance, d’esprits hostiles à l’idée religieuse ».
Dès la première idée de ce projet, l’administration diocésaine jeta les yeux sur l’abbé Viennois, qui en septembre 1871, alors qu’il était vicaire à Saint Nizier, accepta en pleine connaissance du sacrifice qui lui était demandé et des difficultés qu’il trouverait dans le poste qui lui était proposé.


Le Père Viennois fait construire une église « provisoire » rue Ney qui s’avère beaucoup trop petite.
Le dimanche, avec la série des messes et des offices, elle ne désemplissait pas. Il fallut bien aviser à construire une église définitive.

Vers la fin de l’année 1882, une occasion s’offrit d’acquérir à un prix modéré un terrain de 2 600 m2.
Le Père Viennois demanda alors à l'architecte Gaspard André de réaliser les plans du futur édifice.
Le terrain est béni le 19 mars 1885.
Monseigneur Jourdan a béni la première pierre le 23 mai 1886. Cette première pierre contient une statue de la Chaire de Saint Pierre (bénite par le Pape Léon XIII), une médaille de bronze représentant saint Joseph portant l’inscription : « Tu eris super domini meam » (Tu seras le chef et le protecteur de ma maison) et 3 cœurs renfermant les noms des bienfaiteurs de la paroisse et de l’église ainsi qu’ une inscription du père Viennois rappelant que « cette œuvre a été commencée avec l’épargne du pauvre et la libéralité du riche ».
Les travaux commencent en mai 1885. Monsieur Viennois avait absolument voulu une crypte pour son église pour être destinée aux catéchismes et aux réunions pieuses.

L’inauguration de l’Église Saint Joseph des Brotteaux a lieu le 28 octobre 1888.

Après sa mort

Ses funérailles ont été célébrées le 30 janvier 1892.

Il avait été envisagé de l’inhumer dans la crypte de l’Église Saint Joseph mais il en fut autrement et il repose au cimetière de Loyasse à Lyon, sur la colline de Fourvière.

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

  • Actes de naissance (1) et de décès (2) de George Alfred VIENNOIS

Visuel sources.png Sources

  • Panneau informatif dans l’Église Saint Joseph comprenant un extrait de la « Vie de Monsieur VIENNOIS » par l’Abbé L.LAPLACE

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

  • « Vie de Monsieur VIENNOIS » par l’Abbé L.LAPLACE, Ed. Librairie Catholique - Lyon - Version en Ligne.

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références