France-Soir

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


< Retour

France-Soir
La Une 1974, Mort du Président G. Pompidou
Contact
Date de fondation
Fondateur(s)
Date du 1er numéro
Date du dernier numéro
Logo internet.png Site Web
Directeur de publication
Informations
Pays d'origine France
Langue Français
Périodicité
Genre
Site d'édition

Histoire.pngHistoire du journal

Création

France Soir est un quotidien généraliste français créé en 1944.

Chronologie des faits principaux liés à l’histoire du quotidien France-Soir

  • 8 novembre 1944 : France Soir succède à Défense de la France, créée par deux résistants, Philippe Viannay et Robert Salmon en 1941 et publiée clandestinement.
  • 1949 : Pierre Lazareff, ancien directeur de Paris-Soir est nommé PDG, alors que la librairie Hachette acquiert le journal.
  • 1954 : France-Soir est vendu à 1 million d’exemplaires par jour.
  • 1960 : L'absorption au milieu des années 1960 de Paris-Presse et de son équipe l'empêche de basculer dans un populisme sans limite.
  • 1961 : Année record pour le journal avec une vente moyenne de 1 115 783 exemplaires par jour en huit éditions.
  • 1969 : La mention « Le seul quotidien vendant plus d’un million d’exemplaires » disparaît.
  • 10 novembre 1970 : A la mort du général de Gaulle, que France-Soir annonce le premier, 2 millions d’exemplaires sont tirés.
  • 1972 : Mort de Pierre Lazareff.
  • 1976 : Hachette revend le titre à Paul Winckler (Presse Alliance), qui en rétrocède aussitôt la moitié, avant d'en céder le contrôle total, à Robert Hersant. Sur les 200 journalistes, 80 font jouer la clause de conscience. Des grèves à répétition font chuter le lectorat qui n'est plus que de 400 000 en 1983. Robert Salmon quitte France-Soir.
  • 1995 : France-Soir ne vend plus que 185 000 exemplaires par jour.
  • 1998 : le quotidien déménage à Aubervilliers, se dote d’une nouvelle imprimerie et sort au format tabloïd. C’est le « plan de la dernière chance » pour le PDG Yves de Chaisemartin.
  • Avril 1999 : Georges Ghosn, ancien patron de la Tribune et du Nouvel Economiste, rachète pour 1 franc symbolique le journal à la Socpresse (éditeur du Figaro).
  • Décembre 2000 : Le groupe de presse italien Poligrafici Editoriale récupère le titre pour 1 franc symbolique.
  • 2002 : Projet de nouvelle formule dirigée par Philippe Bouvard qui souhaite en faire le « journal de la télé ».
  • 2003 : Philippe Bouvard quitte le journal. Il est remplacé par André Bercoff.
  • Août 2004 : Le promoteur immobilier Jean-Pierre Brunois, pressenti pour racheter France Soir fait faux bond aux Italiens.
  • Octobre 2004 : L’homme d’affaires franco-égyptien Raymond Lakah en devient le propriétaire.
  • Septembre 2005 : Raymond Lakah est remplacé à la tête du journal par le banquier belge Jacques Lefranc.
  • 31 octobre 2005 : France Soir, en cessation de paiement, est placé en redressement judiciaire.
  • 24 janvier 2006 : Le tribunal de commerce de Bobigny est dessaisi du dossier France Soir, délocalisé à Lille.
  • 23 février 2006 : Vincent Lallu, propriétaire et directeur des éditions La Vie du rail, renonce à son offre.
  • 16 mars 2006 : Arcadi Gaydamak, dirigeant du groupe de médias russe Moscow News, présente un plan de continuation.
  • 12 avril 2006 : Le tribunal de commerce de Lille a désigné mercredi le journaliste Olivier Rey et l’homme d’affaires Jean-Pierre Brunois comme repreneurs du quotidien France Soir.
  • 2 juin 2006 : La Correspondance de la presse annonce une reparution le 7 juin. Le "nouveau" France-Soir, dont le format tabloïd ne change pas, "fera 32 pages plus huit pages de courses".
La nouvelle direction de France Soir, qui n'est pas paru depuis le 13 avril, a confirmé mardi à l'AFP que le journal devait reparaître mercredi "sur toute la France", à 150.000 exemplaires et avec une nouvelle maquette.

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références


^ Sommaire