Filiatus

De GeneaWiki
Aller à : navigation, rechercher

Retour

Filiatus
Informations
Editeur / Auteur Michel DESMORET
Version 2.0.52c
Date Version 11/02/2008
Date de création 2003
Système d'exploitation Windows
Licence Commercial
Catégorie Logiciels complets
Langues supportées Français
Tarifs 49.00 € - Code de débridage ou 69 € Filiatus Pro
Liens Site éditeur
Page produit
Forums
Configuration requise Windows XP.
64 Mo RAM.

20 Mo d'espace disque disponible.

Version d'évaluation Version d'évaluation complète limitée à 30 utilisations.

Présentation du logiciel

Filiatus

  • Le slogan de Filiatus est "Le biographe de vos ancêtres"

Un logiciel axé sur l'édition de sa généalogie sur un support papier.

Voici son histoire :

  • Filiatus est né de l'imagination d’un généalogiste versé depuis quelques années dans la programmation informatique, Michel Démorest, qui a déjà publié toute une panoplie de logiciels d’héraldique et de généalogie.
  • Alors que tous les programmeurs, il y a une dizaine d’années encore, pour traiter de très grosses masses de données, étaient contraints de travailler à l’économie en utilisant un langage informatique concentré multipliant les raccourcis, la capacité et la vitesse d’exécution des ordinateurs sont devenues telles, de nos jours, qu’un créateur de logiciel peut employer désormais, dans sa programmation, un langage moins parcimonieux mais bien plus convivial et compréhensible. L’utilisateur des logiciels conçus récemment ne voit ainsi plus la moindre différence entre tous ceux qui ont été écrits de manière très concentrée et les autres, plus volumineux.
  • Mais il y a en fait un gros revers de la médaille au développement très rapide, beaucoup trop fulgurant de l’informatique : les logiciels deviennent obsolètes, voire caducs, en très peu de temps et tous les créateurs qui veulent prolonger la durée de vie de leur produit doivent constamment en élaborer de nouvelles versions, mieux adaptées aux dernières nouveautés technologiques qui viennent tuer dans l’œuf les précédentes. Les fichiers généalogiques constitués avec de tels logiciels trop vite périmés sont donc tous, à des termes de plus en plus rapprochés, condamnés à mourir en bas âge si l’on ne veille à les transférer régulièrement, et de plus en plus souvent, sur des supports plus modernes, ceci avec des logiciels remis à jour et intégrant les nouvelles donnes. Bref, le progrès a rendu les choses éphémères.
  • Comme tout logiciel est périssable à brève échéance, et puisque les bases de données numériques qu’il permet de créer sont difficilement transmissibles sur plusieurs décennies, un informaticien avisé, voulant véritablement contribuer à la pérennité des travaux des généalogistes, doit donner une priorité absolue à la production, à partir des données enregistrées, de vrais textes imprimés sur papier, bien rédigés et destinés surtout à la publication sous forme de livre ou d’article. En effet, seuls les écrits couchés sur papier traversent sans peine les âges pour le moment. Ce sont eux qui sont conservés dans les bibliothèques et communiqués aux générations futures. Ce sont eux que liront les chercheurs de demain, tandis que les logiciels et fichiers informatiques d’aujourd’hui, trop vite dépassés, auront tous disparus.
  • À la suite de ce constat, Michel Démorest a alors décidé de créer un nouveau logiciel qui réponde vraiment aux besoins des généalogistes, leur donnant les moyens de laisser une trace écrite bien présentée de leurs travaux.


UN PRODUIT NOUVEAU :

  • Le logiciel FILIATUS a pour objectif d’aider les gens, fort nombreux, qui hésitent devant une page blanche et ne savent comment rédiger une généalogie cohérente pour la diffuser dans leur famille, auprès de leurs amis, voire du grand public. Ce compagnon de route permet de générer de façon automatique, à partir de toutes les données déjà saisies, ou importées d’un autre logiciel, de vrais textes bien charpentés présentant l’ensemble des rameaux, branches et sous-branches d’une famille particulière, avec, pour chaque personnage, une notice biographique formée de phrases non stéréotypées et de styles variés, ponctuée avec rigueur.
  • L'auteur a employé pour ce faire le langage informatique Visual Basic qui a été développé par la société Microsoft dans son système d’exploitation connu sous le nom de Windows, langage peu complexe devenu tout aussi rapide que les autres en raison de la vitesse d’exécution accrue des ordinateurs. Il s’agit d’un choix pratique, qui permet une bien meilleure ouverture sur tout l’éventail des outils informatiques inclus dans le système Windows, dont Word et Access. Tout le travail de programmation a duré un an, sans discontinuer, ceci des mois de janvier à décembre 2003.
  • Il dût aussi définir les besoins prioritaires des généalogistes, pour centrer le travail de programmation sur l’essentiel. N’ont point été développées, toutes les options qui ont été conçues au fils des ans par les autres créateurs de logiciels de généalogie. Il est vain en effet de créer de nos jours un nouvel outil qui entrerait directement en concurrence avec les précédents, alors que l’on sait fort bien que les généalogistes dotés d’ordinateurs utilisent souvent plusieurs logiciels à la fois, ceci pour profiter au mieux des qualités particulières de chacun.
  • Dans cet esprit, deux principes majeurs ont présidé à la conception et à la réalisation du logiciel FILIATUS : tout d’abord l’innovation, avec pour objectif principal de permettre aux utilisateurs de produire des généalogies rédigées de grande qualité, prêtes à la publication sous forme d’articles divers, mais aussi la complémentarité, avec pour contrainte de veiller étroitement à ce que les échanges entre FILIATUS et les autres grands logiciels de généalogie se fassent sans déperdition.

INNOVATION

  • La production de textes écrits à imprimer sur papier est la raison d’être de FILIATUS. Aucun autre logiciel de généalogie, à ce jour, ne répond de façon satisfaisante au souci qu’ont la plupart des généalogistes de laisser une trace rédigée de leurs travaux. En règle générale, on n’effectue pas des recherches pour soi mais surtout pour communiquer avec son entourage : nombreux sont les passionnés de la chasse aux ancêtres, en effet, qui déclarent avoir débuté leurs investigations pour offrir un jour à leurs enfants, ou leurs petits-enfants, un ouvrage de leur cru relatant l’histoire de leur famille. L’innovation consiste à reconnaître le caractère évanescent de tous les fichiers informatiques et à privilégier par conséquent la qualité des textes à imprimer.
  • Plusieurs formules sont proposées aux utilisateurs de FILIATUS qui désirent mettre par écrit tout ce qu’ils ont saisi par ordinateur. Ils peuvent choisir la rédaction d’une généalogie ascendante ou descendante, avec un style simplifié ou rédigé, présentant chaque personnage ou seulement les porteurs du nom. Ils ont également le choix entre différentes façons de numéroter et ordonner les biographies au sein du texte final.
  • L’innovation porte aussi sur d’autres points. Afin de permettre à tout moment une vérification des dates, un calendrier a été prévu, tant julien que grégorien, tenant compte des styles romain et français, voire de certains styles régionaux utilisés au Moyen Âge. Il est possible ainsi de trouver aisément la date exacte correspondant par exemple à “ la veille de Pâques ” ou à “ deux jours après la Pentecôte ”, ceci quelle que soit l’année.
  • A été prévu également tout un ensemble de fiches détaillées destinées à la saisie d’actes divers, dont les inventaires après décès très riches en renseignements sur les biens familiaux. Ces fiches permettent à tous les utilisateurs de FILIATUS de travailler acte par acte dans les dépôts d’archives, au contact direct des documents originaux, et d’enregistrer de nombreux détails figurant dans chacune des pièces consultées. Enfin, puisque la vie de nos ancêtres n’est véritablement mise en valeur que si elle est replacée dans son contexte de l’époque, un répertoire chronologique d’événements historiques a été joint, que l’on peut compléter et modifier à sa guise, ainsi qu’un autre répertoire chronologique laissé vierge, que l’on peut remplir à sa convenance en créant divers fichiers informatiques d’événements locaux.
  • Ce sont là les principaux apports de FILIATUS en matière de généalogie. On trouvera cependant d’autres nouveautés portant sur des points plus mineurs. Entre autres, on peut signaler la bonne visualisation sur écran des arbres généalogiques ascendants et descendants, et la bonne représentation des implexes.

COMPLÉMENTARITÉ

  • À l’heure où se multiplient toutes sortes de logiciels de généalogie, on ne peut rendre service aux chasseurs d’ancêtres sans leur assurer un bon transfert de toutes leurs données d’un logiciel à l’autre. Malheureusement, si une norme internationale existe, élaborée autour du logiciel américain Personal Ancestral File (dit PAF), les créateurs français de logiciels ont tendance à ne pas la respecter dans ses moindres détails, provoquant ainsi des pertes de données à chaque transfert de fichier sur un autre logiciel que le leur. C’est une façon regrettable de fidéliser une clientèle de généalogistes, à qui l’on fait croire que les pertes constatées sont dues à la qualité jugée imparfaite des logiciels concurrents.
  • Le créateur de FILIATUS a voulu œuvrer quant à lui dans un esprit non concurrentiel. Il a fait en sorte que son produit puisse être utilisé aisément en complément d’autres logiciels de généalogie, même les moins répandus, dans la mesure cependant où ceux-ci sont entièrement compatibles avec le logiciel PAF créé aux Etats-Unis, berceau de la norme Gedcom diffusée dans le monde entier. C’est ce logiciel américain, dans sa version française, qui a servi de socle pour élaborer toute la structure de FILIATUS. Ce logiciel étranger est en effet un bon outil de saisie des données, présentant surtout l’avantage d’être gratuit, téléchargeable à partir du site “ lds ” des Mormons et d’être largement diffusé sur toute la planète, avec des traductions en plusieurs langues dont la nôtre. On peut tout à fait s’en satisfaire dans un premier temps, pour dresser l’armature d’une généalogie et enregistrer les principaux actes notariés ou d’état civil concernant chaque personnage.
  • Le logiciel PAF, toutefois, est loin d’être parfait. On s’aperçoit vite qu’il est mal adapté aux particularités de notre pays : il ignore le calendrier républicain et ne fait aucune distinction entre les mariages civils et religieux dans son menu principal. Il présente par ailleurs le gros inconvénient de ne proposer aucune exploitation réelle de toutes les données engrangées : il ne génère aucun arbre généalogique descendant et aucun texte relatant l’histoire d’une famille. C’est là qu’intervient FILIATUS, conçu pour remédier à toutes ces insuffisances.
  • Les dates républicaines ne posent pas de problème particulier. Les utilisateurs de PAF peuvent très bien les convertir eux mêmes en dates grégoriennes, avec une table de conversion, ou les saisir telles quelles, sans se préoccuper des messages d’erreur qui s’affichent alors. Lors de l’import Gedcom des données, FILIATUS fera en sorte de convertir en dates grégoriennes toutes les dates républicaines rencontrées. La confusion entre les mariages civils et religieux ne pose également aucune difficulté. À l’import Gedcom, FILIATUS saura exécuter la répartition qui s’impose selon que les mariages saisis dans le menu principal de PAF sont postérieurs à 1792 ou antérieurs à 1793. Reste le cas particulier où, après 1792, un même couple a convolé aussi bien civilement que religieusement. Le menu secondaire de PAF, que l’on trouve dans les options propres au mariage, donne la possibilité d’enregistrer une seconde date en créant un nouvel événement. Sous réserve que l’utilisateur du logiciel PAF ait bien saisi le mariage civil dans le menu principal et qu’il ait bien attribué au nouvel événement du menu secondaire le nom de “ mariage religieux ”, le logiciel FILIATUS saura répartir correctement les deux types de mariage lors de l’import Gedcom.
  • Le mariage religieux d’après 1792 n’est pas le seul événement nouveau que l’utilisateur de PAF peut créer dans le menu secondaire. On peut y ajouter tout ce que l’on veut, des inventaires et partages après décès aux réhabilitations de mariage. À l’import Gedcom, FILIATUS saura reconnaître tous les noms donnés par l’utilisateur de PAF, pour autant que ceux-ci auront été choisis parmi les termes traditionnels employés par les généalogistes. Les noms fantaisistes, en effet, doivent être évités pour un bon transfert des données.
  • On constate que FILIATUS a su tirer parti de toutes les qualités de PAF, tout en contournant ses nombreux défauts. Le même travail d’analyse a été effectué avec d’autres logiciels diffusés en France, pour parvenir à un import et un export de qualité. C’est le meilleur service, en fait, que l’on peut rendre aux généalogistes.

Bon divertissement avec Filiatus

Le 20 avr 2006 Michel Démorest

Principales fonctionalités

  • Comme il est expliqué dans la présentation, Filiatus est axé sur l'édition papier, la fierté de tout généalogiste.

Téléchargement / Site de l'éditeur

Filiatus gratuit :

  • La version complète et gratuite de Filiatus Classique est disponible sur le site de l'auteur http://www.filiatus.com Le programme n'est plus opérationnel au bout de 30 sessions (30 ouvertures). Si vous ne les avez pas sauvegardées, les données seront récupérables par l'intermédiaire de l'achat d'une licence de 49 €. Un fichier d'aide est adressé à tout internaute qui en fait la demande. Il est lisible tel quel ou bien par le menu du logiciel après l'avoir placé dans le répertoire racine de Filiatus (en principe "Program files\Filiatus").


Filiatus Classique :

  • La version complète de Filiatus Classique est téléchargeable sur les sites http://www.filiatus.com et http://www.gene2000.com. Filiatus est également achetable sur support CD-Rom à la Librairie de la Voûte : 24, rue de la Voûte 75012 Paris (fax : 01.43.07.81.63 - Email : librairie@lavoute.org - Heures d'ouverture du mardi au vendredi 17 h 00 à 20 h 00 et le samedi 15 h 00 à 20 h 00).

Une mise à jour mensuelle est téléchargeble sur le site http://www.filiatus.com/telechargements/filiatus/maj_1.html


Filiatus Pro :

  • En plus des fonctionnalités de Filiatus Classique, la version Pro de Filiatus possède une fonction exclusive : l'édition de la généalogie des habitants d'un village, par l'intermédiaire d'un fichier Gedcom, dont les filiations ont été fusionnées (exemple : Brest.ged). Pour y parvenir, il faut au préalable dépouiller une paroisse et la saisir dans son logiciel de généalogie ; énorme travail ! Le logiciel MariaGed http://monsite.wanadoo.fr/mariaged/index.jhtml, conçu pour fusionner les tables des mariages d'un village est le seul, à ce jour, à répondre à cette demande. Cependant, le bouton "Familium" permet également d'éditer toutes les familles de son propre fichier sous une forme généalogique (avec tableaux), tandis que le bouton "Album" les édite sous forme de dictionnaire. La plus value de prix pour débloquer cette fonction est de 15 €, soit 49 + 15 = 64 €. A toutes fins utiles, le prix du logiciel MariaGed est de 49 €.

Forums / Mailling List / Support utilisateur

Forum :

http://filiatus.forum-2007.com/

Support utilisateur :

http://www.filiatus.com/telechargements/filiatus/AssistanceTechnique.html

e-mail : commercial@filiatus.com

Tel : 01 43 96 50 73

Adresse : 43, rue d'Estienne d'Orves, 94700 Maisons-Alfort