Familles Frappé/Frappet/Frappez

De Geneawiki
Aller à : navigation, rechercher

Cet article étudie l'histoire du patronyme Frappé, ses variantes et ses descendances.

Propos introductif

Les patronymes recherchés

Il y a aujourd'hui environ 200 familles dont le patronyme est Frappé, Frappet, Frappez en France et en Belgique. On trouve aussi ceux-ci au Canada, en Afrique du Sud et au Mexique.

Au Royaume-Uni et dans les pays anglophones (Royaume-Uni, Australie, États-Unis), on trouve surtout la forme anthroponymique Frape. Mais l'origine est bien Frappe et continentale.

La localisation francophone de ces familles montre deux grandes zones :

  • Une grande région allant de la Belgique et du département du Nord à celui de la Saône-et-Loire
  • Ouest de la France (de Nantes à Bordeaux) avec un très forte implantation dans les Deux-Sèvres

La recherche généalogique pour un recensement complet de toutes ces familles est en cours depuis 2009. A ce jour (décembre 2014), plus de 3800 personnes ont été recensées, allant du XIIe siècle à nos jours.

Une bonne image de ce patronyme peut maintenant être fournie, et sera encore enrichie, mais probablement sans beaucoup de bouleversements.

L'étude porte donc sur les patronymes Frape, Frapet, Frapez, Frapp, Frappé, Frappet, Frappez. Les liens sur des personnes renvoient en général sur la base pfrappe de geneanet.

Les variantes non étudiées ici

Pour des raisons de volume, cet article ne prend pas en compte les Frappié et ses variantes ('Frappier notamment). Cependant cette graphie peut être utilisée pour des Frappé, quoique assez rarement, comme on peut le voir dans les cartes de répartition. Leur nombre est environ 10 fois supérieurs aux Frappé.

Vous pouvez suivre ce nom sur les deux sites suivants :

D'autre part, le patronyme Le Frapper, courant en Bretagne, a très probablement une origine différente et ne sera pas étudié dans cet article.

De même, les patronymes Frappat, Frappart, Frapery, Frappesauce, Frapaise, ne seront pas étudiés ici, bien que ceux-ci soient sans doute des variantes phonétiques de Frappez.

Enfin, signalons que plusieurs pionniers canadiens portaient le sobriquet Frappe D'Abord. Par exemple, François Lafleur, arrivé au Canada avant 1725 (voir Fonds Desrochers) ou François Quesdra arrivé vers 1690 (voir Généalogie du Québec). Certaines de ces branches ont donné descendance sous le nom de Frapp (Pottawatomie County, États-Unis) ou Frappe (Mexique notamment). Toutefois, s'agissant d'un surnom récent, nous avons laissé ces branches de côté.

Les différentes formes anthroponymiques

Aux époques antérieures au XIXe siècle, les noms ont des graphies variables, parfois dans un même acte. Une même personne peut aussi varier sa signature, allant allègrement de Frappez à Frappet et Frapet. Selon les régions, telle ou telle forme est la plus courante, ... question d'usage, et elle est variable selon les lieux d'habitats. Le patronyme Frappé n'échappent pas à la règle.

Voici un tableau du nombre de personnes recensées toutes époques confondues, selon la graphie (étude de mars 2011).


Nombre Forme Nombre Forme Nombre Forme
21 Frapé 3 Fraper 202 Frapet
1 Frapié 40 Frapier 1990 Frappé
1 Frappée 24 Frapper 161 Frappet
273 Frappez 2 Frappi 3 Frappié
19 Frappier 3 Fraprit

Origine du patronyme Frappé

La signification du patronyme est incertaine car les recherches ne remontent pas assez loin. On peut bien sûr imaginer qu'il s'agit d'un sobriquet ou d'un qualificatif. Mais aucune tradition ancienne ne nous guide. Le mot même frappé a une étymologie incertaine.

Il n'est pas même certain que toutes les branches Frappé proviennent d'un ancêtre commun. Certaines constatations néanmoins permettent d'envisager cette hypothèse :

  • Le peu de personnes concernées malgré une recherche très exhaustive
  • La concentration géographique en deux grandes zones,
  • De la Belgique à la Saône-et-Loire,
  • Du pays nantais à la Gironde
  • L'existence de migrations de la Belgique vers l'Angleterre, le patronyme Frappe devenant Frape
  • L'hypothèse d'une trajectoire Belgique vers Nantes via les voies maritimes (ce type de migration est attesté pour d'autres familles)
  • La source Frapp présente aux États-Unis provient aussi de plusieurs immigrants originaire d'Allemagne du Nord. D'où la possibilité d'une origine belge antérieure. Selon le site allemand nachname.gofeminin.de, 454 personnes portent ce nom en Allemagne.

A l'encontre de cette hypothèse, il est arrivé au Canada au XVIe siècle que le sobriquet frappe d'abord donné à des pionniers soit à l'origine d'une souche Frappe sur le continent Nord-Américain.

On constate que, même si la présence de ce patronyme est nombreuse dans un village, sa répartition demeure constante dans le temps et localisée au village. Si donc on peut envisager l'existence éventuelle d'un ancêtre commun à la branche France ouest, elle doit certainement être antérieure au 12e siècle, ainsi que pour la région Est (Belgique - Yonne - Saône-et-Loire).

Ci-dessous, vous trouverez le nom des familles souches retrouvées du XVIe et du XVIIe siècle. Seuls sont cités les noms des ancêtres ayant une descendance connue. (Les prochaines recherches diminueront certainement cette liste par des regroupements possibles)

Les premières traces

  • Robert Frapet fils de Walter Frapet, est nommé le 1er janvier 1297, dans les attendus de la cour de Wakefield (West Yorkshire), en Angleterre, celui-ci transmet une demi-acre de champ à Simon Tyting pour services rendus.
  • Le 4 février 1387 une cour de Londres autorise John Frape à importer et exporter du Sussex de l'or, des bulles papales, etc.


  • Au 16e siècle, nous trouvons des personnes en :
  • Angleterre (Londres et Gloucestershire)
  • Pays-Bas (Rotterdam)
  • Belgique (environs de Tournai)
  • France (Nord, Yonne, Marne, Rhône, Loire-Atlantique et Gironde)

XVIe siècle

Angleterre

  • En 1568 à Londres, la Société Londonnienne des Huguenots recensa deux familles récemment exilées en provenance de Tournai ("S'ensuivent les noms de ceux qui se sont présentés avec un bon témoignage pour etre receu en leglize depuis ung mois ; fait ce 29ème Januier ; anno 1568.")
  • Dans le comté du Gloucestershire, de nombreuses famille Frape se sont installées, notamment :
  • John Frape, ° ~ 1575, x 12 février 1601 à Cam, Ann Pritchet
  • Richard Frape, x 4 janvier 1577 à Standish, Isabella Beard.

Pays-Bas

  • Rotterdam
  • Niclaes Frappe cité dans un acte notarié du 18/10/1599 concernant une gravure d'imprimerie.

Belgique

  • Gauthier Frappet est fondeur de cloches et carillonneur au beffroi de Tournai en 1536
  • Jehan Frappé, °~1510, acquiert un titre de bourgeois en 1565 à Tournai.
  • Nicaise Frappé est cité le 4 août 1563 à Tournai dans une lettre des commissaires royaux Pierre Asset et François Verliesen à la gouvernante Marguerite de Parme au sujet de la chambre de rhétorique de Tournai
  • Nicaisse Frappé est cité à Tournai en 1586

France

  • Nord
  • Yonne
  • Marne
  • Rhône
  • Loire-Atlantique
  • Gironde
  • Guillaume Frappe, masson, reçoit le 5 janvier 1509, un bail à fief d'une pièce de terre dans la paroisse de Bassens.

XVIIe siècle

Pays-bas (et Afrique du sud)

  • Johanna Frappe °~1698 épouse vers 1720 Cornelis Hendrik Verheijden dont elle a une fille à Bergen op Zoom en 1722.
  • Hendrik Frappe, °~ 1689 à Amsterdam aux Pays-Bas, émigra et serait arrivé en 1706 en Afrique du sud sur le "Rosenburg". Il se maria trois fois et eut treize enfants. La présence de cette branche est attestée jusqu'en 1750 environ.

Belgique

Les sources retrouvées se situent toutes dans le Hainaut, près de la frontière française. A notre connaissance, deux de ces branches (Louis Frappez) fournit des descendants du patronyme au-delà de 1750.

France

Les départements sont présentés du nord au sud (Nord -> Saône-et-Loire, puis Vendée -> Gironde)

  • Nord
La plupart des débuts de lignée connus du Nord viennent de Camphin-en-Pévèle, petit village frontalier avec la Belgique. A l'époque l'orthographe était en général Frappez. On a trouvé les ancêtres suivants :


  • Aisne
  • Antoine Frappé, manoeuvrier à Pavant, °~1663 ([[02596 - Pavant|Pavant ?) x 19 janvier 1688 à Hondevilliers, Marguerite Leduc
  • Charles Frappé né vers 1610, marié le 17 octobre 1630 À Silly-la-Poterie avec Marie Vuarnier. Le 20/1/1632 parraine Anne Du Lot, le 24/9/1636 parrain de Magdeleine Cinq ?, le 18/3/1646 parrain de Jeanne de Jean Warnier et Jeanne Dulot, le 14/3/1648 parrain de Jeanne de Jean Anthoine et Françoise Didier ; 28/7/1648 parrain d'Anthoine... (illisible).
  • Oise
  • Louis Frappé, °1635 † 25 mars 1704 à Ève, x Catherine Piot native d'Ève, ils auront 3 enfants. Louis Frappé serait venu dans l'Oise que pour son mariage, leur premier fils, Michel, naquit le 11 septembre 1663 à Juilly en Seine-et-Marne.
  • Essonne
  • Olgate Frappé, °1616 à Soisy-sur-Ecole, x 14 septembre 1641 à Villiers-Louis, Etienne Cousin. Compte-tenu de l'importante branche Frappé à Villiers-Louis, il est probable qu'Olgate Frappé soit originaire de l'Yonne.
  • Seine-et-Marne
  • Pierre Frappé,°1640 x Nicole Darsonville † 18 mai 1692 Chambry. De ce couple, descendent 61 personnes du même nom, mais cette branche semble éteinte aujourd'hui.
  • Jehan Frappé, x Anne Delor, ils vivaient à Juilly où leur fils Alexandre naquit le 14 juin 1638
  • Antoine Frappé décédé le 26 avril 1721 à Sablonnières est né à Pavant dans l'Aisne, d'où peut-être Catherine Frappé, °1695, x <1725, † 4 janvier 1725 à Sablonnières ?
  • Marne
Ils descendent sans doute du même père car ils sont témoins dans des mariages de l'une ou l'autre famille.
  • Yonne
Au XVIIe siècle, nous avons retrouvé 46 personnes du nom de Frappé à Pourrain.
Certains donneront une descendance du nom :
  • Jehan Frappé né en 1626 - Pourrain et marié en 1658 à Pourrain avec Légère Jaluzot, née en 1638 - Pourrain,
  • Nicolas Frappé décédé après 1782 - Pourrain, marié avant 1773 avec Barbe Meunier
  • Pierre Frappé marié le 24 novembre 1643 à Pourrain avec Agathe Robin
  • Claude Frappé marié avec Claudine X et décédé le 25 décembre 1645 à Pourrain
  • Esmé ou Edmé Frappé décédé avant 1652 - Pourrain qui aura plusieurs enfants
  • Pierre Frappé marié avant 1620 avec Perrette Bonnet, décédé avant 1642 à Pourrain.
Il y a aussi une source à Toucy d'où 13 descendants du nom sur 8 générations :
d'autres, sans descendance du nom :
  • Jehanne FRAPPÉ épouse de Jehan ANDRÉ (vers 1659)
  • Anne FRAPPÉ épouse de Louis DURIER vers 1772
  • Edmée Frappé épouse d'Anthoine Massot, décédée le 20 décembre 1645 à Pourrain
  • Georgette FRAPPÉ épouse d'Estienne DE LAROCHE, décédée le 26 octobre 1664 - Pourrain
  • Josèphe FRAPPÉ épouse de Claude BARILLOT décédée le 5 décembre 1672 - Pourrain
  • Léon Frappé, né en 1789 - Pourrain et décédé le 9 avril 1812 - Vitoria,Espagne, à l’âge de 23 ans, fusilier au détachement du 96 ème régiment armée d'espagne
  • Louise Frappé, mariée le 28 février 1639 à Pourrain avec Estienne Durville
  • Agathe Frappé mariée avec Nicolas Baille d'où Nicole Baille qui épouse Philippe Berault le 9 février 1672 & Pourrain
  • Bonne Frappé mariée le 17 janvier 1640 à Pourrain avec Claude Carré
  • Didière Frappé mariée avant 1636 avec Jehan Calot dont plusieurs enfants à Pourrain
  • Esmée Frappé mariée le 26 mai 1639 à Pourrain avec Etienne Gourland né à Escamps (Yonne)
  • Estiennette Frappé décédée le 24 novembre 1640 à Pourrain
  • Blaisette Frappé mariée avec François Laroche, décédé avant 1654 à Pourrain ;
  • Blaize Frappé mariée avec Jehan Ronchas avant 1652
  • Claude Frappé décédé le 10 février 1640 - Pourrain
  • Claudine Frappé mariée avec Marc Roy avant 1600
  • Gabriel Frappé décédé le 16 mars 1645 - Pourrain
  • Marie Frappé mariée avec Panthallon Gonin avant 1646
  • Marie Frappé mariée avec Edmé Groslon avant 1636
  • Marie Frappé mariée avec Edmé Baillet avant 1642
  • Marie Frappé mariée avec Jehan Pantallon avant 1642
  • Pétronille Frappé mariée avec Pierre Michau avant 1623
  • Saône-et-Loire
En Saône-et-Loire, la graphie la plus courante est Frapet.
  • Vendée
  • Louis Frappé, est cité en 1686 aux Sables-d'Olonne, comme époux de Catherine Gavau.
  • Loire-Atlantique
C'est à Nantes que l'on trouve des Frappet ou Frapet.
  • Jeanne Frapet, °1682, † 5 novembre 1734 à Nantes, x Anthoine Chon,
  • Françoise Frapet,°~1685, † 11 septembre 1737 à Nantes, x Jan Lepage. En 1737, elle demeurait depuis 12 ans dans la paroisse de Rezay et demeurait à Sainte Croix depuis 2 mois.
  • Simon Frapet, x Louise Gauffriau. De ce couple descend de nombreuses branches établies sur Nantes. Le 2 avril 1666, il est nommé parrain dans l'acte de naissance de Catherine Frapet. Le 22 janvier 1669, il est témoin du mariage de Jullien Boissard et de Macée Le Simple.
  • Anne Frapet, °~ 1635, x ~1656 Pierre Menand. Le 5 février 1656, un certificat est délivré à Pierre Menand et Anne Frapet pour qu'ils puissent s'unir à la Sausaye
  • Claude Frappé, x 8 janvier 1669 Le Croisic, Julienne Salaun
  • Deux-Sèvres
  • Charente-Maritime
  • Gironde

Tous les Frappé recensés

Liens vers Geneanet base pfrappe

Voici quelques liens qui vous renverront sur les liste la plus exhaustive des Frappé et variantes trouvées. Ces personnes sont répertoriées dans le site geneanet (base pfrappe).

  • Classements par ordre alphabétique des prénoms
  • Classement par branche

Personnalités attachantes et évènements remarquables

Comme dans la plupart des généalogies, la grande majorité des ancêtres cultivaient la terre dans les villages. Des vies sans histoires notables ou relevées dans les documents. Cependant, parmi toutes les personnes ou les événements recensés, voici quelques perles particulièrement intéressantes.

Une femme d'entreprise au XVIe siècle

Jeanne Couillaud, épouse de Guillaume Frapet n’a pas attendu d’être veuve pour faire des affaires. Mais, au décès de son mari (vers 1690), gabarier à Nantes, elle reprend son entreprise et en reconstitue tout le réseau d'affaires. Son aventure courageuse a été analysée par Nicole Fournaud dans les Annales de Bretagne et des pays de l'Ouest 114-3 les femmes au travail.

Les migrants et les pionniers

Décider de changer de pays, quelles qu'en soient les causes, est un saut dans l'inconnu fascinant. Les siècles précédents offrent quelques familles pionnières de ce genre, de la France vers le Mexique, ou de l'Angleterre vers les États-unis ou l'Australie. En voici quelques exemples :

  • En 1568, la Société des Huguenots de Londres intègre en son sein Nicholas Frappé, émigré avec sa femme, une servante Annat et un serviteur Symon Robert, tous nés à Tournai « sous le roi Philippe »
  • Une Marguerite Frappé, ménagère de 34 ans, (non encore retrouvée), semble avoir participé à la célèbre migration du village de Champlitte, ravagé par le philloxera, vers le Mexique. 98 personnes au premier voyage, embarquent sur l'Aigle le 19 septembre 1833 et arrivent au Mexique 2 mois plus tard. Elles s'installent à Nautla, San Rafaël, Jicaltepec. (voir ici)
  • James Frape et sa femme Mary Ann Yeoldan sont des fermiers du Wiltshire en Angleterre. Ils arrivent avec leur deux filles de 7 et 2 ans en Australie à bord du Magdalena, partis de Southampton le 23 mai 1853 et arrivé à Port Adélaïde le 25 aout 1853. Ils ont 22 et 27 ans...
  • Henry Frape et Elizabeth Hyatt (Bristol) à Bristol (Gloucester) en 1839 et migrent dès 1855 environ en Australie, dans les Nouvelles Galles du Sud ou ils font partie des "pères fondateurs" de la ville de Maclean.

Les familles nombreuses

Un négrier ?

  • Hendrik Frappé, né vers 1689 à Amsterdam,Pays-Bas serait arrivé en 1706 en Afrique du sud sur le "Rosenburg". D'après le « Journal des scavans » de 1907, Hendrik Frappé était écrivain et en 1715 commissaire chargé de la traite des noirs de la ville du Cap.

Frappé, mais de père inconnu

Dans plus d'une vingtaine de cas, le nom Frappé s'est transmis par la mère. Parfois, l'enfant reconnu par son père gardera le nom de famille de sa mère et le transmet à sa descendance. Lorsque la profession nous est connue, il s'agit, très souvent, de domestiques ou de cabaretières.

  • Catherine Frappé née en 1832 à Chevannes (Yonne) est domestique et aura trois enfants de père inconnu.
  • Célina Estelle Frappé, née en 1831 à Linselles (Nord), a deux enfants de père inconnu avant d'épouser Adolphe Saint-Michel.
  • Charlotte Frappé née en 1841 à Camphin-en-Pévèle (Nord) y est cabaretière et donne naissance à Alice Frappé en 1869
  • Louise Frappé née vers 1740 donne naissance à Augustin Frappé en 1760 à Périgné (Deux-Sèvres)
  • Cécile Charlotte Frappé accouche de Caroline Frappé à Paris avant 1850
  • Adeline Frappé donne naissance à Clara en 1871 à Camphin-en-Pévèle (Nord). Cette enfant sera reconnue par Alexandre Beghin en 1873, mais gardera son nom de famille.
  • Marguerite Frappé, née à Bouglon dans le Lot-et-Garonne en 1819, couturière à Paris, donne naissance à Emile en 1860.
  • Charlotte Frappé, née en 1841 à Camphin-en-Pévèle, cabaretière, donne naissance en 1869 à Alice.
  • Catherine Frappé, née en 1807, domestique, accouche de Françoise Frappé en 1831 à Saint-Maurice-sur-Aveyron (Loiret)
  • Marie Séraphine Frappé, née en 1837 à Lille, cabaretière, accouche en 1869 de Georges Émile Frappé.
  • Adolphine Frappé, ouvrière en fabrique puis ménagère, donne naissance à Germaine et Juliette Frappé à Baisieux, en 1896 et 1897. Sa soeur Césarine Adélaïde Frappé, ouvrière, donne naissance à Maurice Louis Frappé en 1891 à Baisieux
  • Jeanne Frappé accouche de Jean Frappé en 1723 à Périgné (Deux-Sèvres)
  • Une autre Jeanne Frappé à Périgné donne naissance à un autre Jean Frappé en 1819
  • Marie-Jeanne Frappé, en 1812, accouche de Jean-François Frappé à Pourrain (Yonne)
  • Marie-Geneviève Frappé donne naissance en 1764 à Marie-Jeanne Frappé à Vignely (Seine-et-Marne). Sa soeur, Louise Véronique Frappé, donne naissance en 1783 à Vignely (Seine-et-Marne) à une autre Louise Véronique Frappé. Elle épousera Jean-Louis Pautre en 1800.
  • Colombe Frappé donne naissance à Rose Frappé en 1831 à Pourrain.
  • Florentine Frappé, domestique, donne naissance à Stanislas Frappé en 1836 à Camphin-en-Pévèle (Nord)
  • Albertine Frappet donne naissance à Pierre Frappet en 1935 d'où suit une descendance encore active.

On trouve également Charles Martin Frappez "trouvé le 23 juillet céans dans la tour de l'hospice des enfants trouvés, âgé d'environ un jour, il était couvert de deux bonnets, une chemise, une mauvaise serviette, et avait pour marque caractéristique un papier contenant : le 23 juillet 1846 est né Charles Martin Frappé"

Frappé, ...des deux côtés

Signalons quelques cas de mariages entre Frappé :

Répartition géographique

France et Belgique

Vous trouverez ci-dessous une carte précisant la répartition géographique du patronyme Frappé et de ses variantes en France et en Belgique, de 1500 à nos jours.

Carte des Frappé de 1500 à 2010.jpg


Cette carte présente les deux principales aires de la Belgique au Sud-Est, et de l'Ouest de la France.

Les trois départements les plus représentés sont (étude d'avril 2011) :

  • Deux-Sèvres (573 personnes)
  • Yonne (338 personnes)
  • Nord (329 personnes)

Vous trouverez ci-dessous la répartition du patronyme Frappé des origines à 1900. La taille des villes est proportionnelle au nombre de personnes citées, ce qui fait bien ressortir les nombreux isolats. Les plus grandes aires correspondent à Périgné (79), Pourrain (89) et Camphin-en-Pévèle (59).

Carte des Frappé des origines à 1900.JPG


Répartition globale

On peut rencontrer le patronyme Frappé à l'étranger avant le 20e siècle. Pour les familles du 20e siècle à nos jours, voir le chapitre Situation actuelle, des souches étrangères ont été trouvées. Elles sont rares et semblent plutôt correspondre à des personnes migrantes venant de France ou de Belgique (sans preuve réelle)

  • Jan Frapé, cité en 1720 à Rotterdam (Pays-Bas) comme charlatan vendeur de potions médicales en tous genre sur le marché de la volaille ;
  • Hendrik Frappe, venant d'Amsterdam (Pays-Bas) et migrant en Afrique du sud en 1706 (voir plus haut) où il fera souche.

Le cas du Royaume-Uni est un peu à part. On trouve beaucoup de familles du patronyme Frape dont les origines tournaisiennes sont avérées et lointaines.

Par exemple, le recensement de 1911 atteste que plus de 200 personnes de ce patronyme existent. Leur étude est en cours et donnera lieu à une analyse ici.

Ci-dessous, la répartition géographique de tous les Frappé retrouvés. Attention : une personne ayant migré dans un autre pays est citée dans les deux.

Pays Total Ancêtres Vivants!
Total tous pays 3366 1164 583
Afrique du Sud 14 1
Allemagne 14 14 2
Angleterre 440 330 220
Australie 16 3 2
Belgique 246 135 10
Canada 14 7 9
Chili 1 1
Colombie 7 1 6
Écosse 7 7 7
Espagne 4 4 4
États-Unis 41 15 15
France 2527 621 291
Guyane française 1 1
Irlande 4 4
Italie 1 1
Mali 1 1
Mexique 6 4 4
Pays-Bas 3 3
Pays de Galles 10 9 6
Pérou 2 2
Roumanie 2 2
Royaume-Uni 4 4
Russie 1 1

Esquisse d'un schéma des migrations

Au vu de l'état actuel des recherches, voici une tentative de résumé de l'histoire du patronyme Frappé, en prenant plusieurs hypothèses de migrations qui sont décrites en italiques.

Le berceau du patronyme pourrait être le Hainaut belge vers le XIe siècle. De là, plusieurs migrations possibles :

  • Une migration lente du Nord de la France vers le Sud-Est ; vers 1500, elle est établie jusqu'en Rhône-Alpes
  • vers 1830, des français de Saône et Loire vont au Mexique et fondent la branche mexicaine de Veracruz
  • Un départ via la mer avec une arrivée vers Nantes ou Bordeaux puis une diffusion dans tout l'Ouest français.
  • De cette branche, il semble que quelques couples partiront de La Rochelle vers le Canada français.
  • Des branches émigrent de Tournai vers l'Angleterre, sous le nom de Frape, une première fois vers 1100 puis vers 1600 au moment des persécutions de huguenots. La majorité d'entre eux s'établit dans le Gloucester.
  • Du Royaume-Uni, une première émigration multiple s'établit vers les États-Unis
  • Une famille des États-Unis (à moins qu'elle ne soit du Canada) fonde la branche de Mexico
  • Une autre, à partir de 1850, envoie des pionniers vers l'Australie
  • Passant par Anvers, une branche s'établit aux Pays-Bas au XIVe siècle
  • En 1706, Hendrick Frappe émigre d'Amsterdam vers l'Afrique du Sud où la branche semble s'éteindre.
  • Une branche belge s'implante en Allemagne du Nord sous le nom Frapp
  • branche dont plusieurs familles émigrent aux États-Unis à partir de la fin du XIXe siècle

Évolution numérique

Vous trouverez sur le tableau ci-dessous le nombre de personnes retrouvées en France et en Belgique, classées selon la graphie et la chronologie.

La ligne "Total" de ce tableau montre un net maximum au XVIIIe et XIXe siècles. Il s'explique à la fois par la rareté des documents avant cette date et par la diminution du nombre d'enfants à partir du XIXe siècle. Si on tient compte de l'allongement de la durée de vie, le nombre de personnes du patronyme "Frappé" à une époque donnée reste globalement constant.


Nom Total XVIe XVIIe XVIIIe XIXe XXe XXIe
Frapé 19 1 8 8 2
Fraper 3 3
Frapet 200 10 54 83 45 2 5
Frapier 40 10 23 7
Frappé 1825 41 369 714 480 124 86
Frappée 1 1
Frapper 24 6 3 8 6
Frappet 164 4 42 66 39 6 3
Frappez 255 1 35 79 96 22 19
Total 2531 56 521 976 683 156 119
Chaque personne est comptée une seule fois, dans le siècle correspondant au milieu de sa vie ou de la période où elle est connue


Les principales familles ayant des descendants actuels du patronyme Frappé

Les recherches étant actuellement en cours, les résultats présentés ici seront régulièrement mis à jour.

En remontant la généalogie des personnes vivantes actuellement, on a pu retrouver plusieurs grandes souches des familles Frappé. Il reste cependant encore une cinquantaine de personnes vivantes actuellement du patronyme Frappé dont on ne connaît pas l'ascendance.

  • En fond blanc : les branches récemment éteintes . Il s'agit de familles du patronyme Frappé ou variantes dont le dernier porteur connu du nom s'est éteint après 1950 et pour lequel nous n'avons pas encore trouvé d'autres descendants vivants du nom.
  • En fond vert, les branches vivantes. Seules les personnes dont nous connaissons l'ascendance antérieure 1900 sont citées ici.

Le tableau ci-dessous donne le nombre de descendants actuels porteurs du nom et la référence de l'ancêtre le plus ancien de cette branche.

On remarquera que les ancêtres des branches belges et du Nord vivaient à moins de 20 km les uns des autres. Il est très probable qu'ils descendent tous d'une même personne.
Note : les liens renvoient vers la liste des descendants, mais vous ne pourrez pas visualiser les personnes vivantes ou actuelles (disposition légale).


Nombre total de descendants Nombre de porteurs actuels du nom Origine Ancêtre le plus ancien de cette branche
107 2 Belgique

Ramegnies

Noël Antoine Frappez (x Mazurelle) On n'a pas de trace de la naissance d'Antoine Noel Frappez. Il épouse en 1729 à Ramegnies (Belgique)Marie Josèphe Mazurelle et toute leur descendance du nom reste dans un rayon de moins de 30 km, sauf une branche qui émigre vers Saint-Omer puis Paris. Les deux derniers descendants actuels vivent dans le Pas-de-Calais et près de Paris.
60 2 Belgique

Blandain

Martin Frappez (x Deside) Né vers 1710, Martin Frappez épouse en 1735 à Blandain (Belgique) Marie Agnès Deside, d'où une branche qui reste globalement en Belgique et a encore deux descendants vivants.
70 9 Belgique

Taintignies

Louis Frappez (x Debaisieux) Né en 1693 et décédé le 12 avril 1742 à Taintignies (Belgique) , à l’âge de 49 ans, il y épouse le 13 janvier 1711 Marie Jeanne Debaisieux, née avant 1695 et décédée avant 1772 dont les descendants actuels sont situés à Lille, Tourcoing et Valenciennes (Nord). Une autre branche est partie vers Guise (Aisne) et nous ne savons pas si elle possède des descendants actuels.
154 23 Belgique

Lamain

André Frappez (x Delenest) Marié le 30 novembre 1696 à Lamain (Belgique), avec Marguerite Delenest. Sa descendance actuelle vit à Lille ou dans l'Eure. Ces descendants sont issus de Célina Estelle Frappé (1831-1895) qui eut deux enfants (Augustine Célina Frappé 1850 et Adolphe Louis Frappé 1851) de père inconnu. Le nom s'est donc parfois transmis par une femme...
233 121 Nord

Camphin en Pévèle

Jehan Frappé situé vers Camphin-en-Pévèle (59), °~ 1540. C'est la plus grande branche du Nord de la France. Aujourd'hui, forte de 121 descendants vivants, dans toutes les parties du monde, c'est, de très loin, la branche vivante la plus nombreuse.
308 25 Deux-Sèvres

Périgné

Jacques Frappé (x Gastineau) °~1606, † 24 septembre 1693 à Périgné (79), x Marie Gastineau. D'eux descendent la plus grande des branches de l'Ouest. Au bout de 13 générations, 16 descendants actuels vivent encore autour de Périgné. Particularité : Louise Marcoux, fille de Louise Frappé et Pierre Marcoux, épouse un Pierre Frappé lui aussi descendant de Jacques Frappé et Marie Gastineau...
37  ? Haute-Vienne

Blond

Jean Frappé (x ?) Journalier vers 1780, cette branche reste sur Blond et a peut-être des descendants non retrouvés. Géographiquement très proche de la branche des Deux-Sèvres, elles sont probablement liées.
56 17 Charente-Maritime

Nieul-le-Virouil

André Frappé (x Moran) Journalier situé vers 1760 à Nieul-le-Virouil (17), épouse Marie-Jeanne Moran. 17 descendants actuels vivent à Saugon (33) et Bordeaux (33)
44 5 Charente-Maritime

Mirambeau

André Frappé (x Audoire) † avant 1746, il épouse N. Audoire, peut-être à Mirambeau (17). Dix générations plus tard, la branche actuelle (5 personnes) est toujours située à Mirambeau.
32 2 Gironde

Marcillac

Jean Frappé (x Moreau) °~ 1685 † 31 décembre 1753 Marcillac (33), x avant 1724 Marguerite Moreau. Les deux derniers descendants du nom vivent encore à Marcillac.
9 1 Paris Léon Honoré Frappé (x Leclerc) °~ 1848 Paris (75), x avant 1879 Aline Leclerc. Cette courte branche est difficile à remonter car l'état-civil de Paris a été brulé en 1871. A notre connaissance, le dernier descendant du nom vit à Ciboure dans les Pyrénnées Atlantiques.
183 1 Yonne

Pourrain

Edmé Frappé (x Chastaignier) né vers 1590 dans l'Yonne, probablement à Pourrain, x Claudine Chastaignier dont descendent 150 familles du nom. C'est la branche la plus importante de l'Yonne. Pourtant il semble qu'aujourd'hui cette branche n'ait plus de descendants vivants du nom depuis 1982.
38 11 Saône-et-Loire

Saint-Didier-sur-Arroux

Lazare Frappet (x Maisière) né vers 1750 en Saône-et-Loire, il épouse Jeanne Maisière d'où une descendance de 38 personnes porteurs du nom dont 11 vivant encore aujourd'hui.
72 Saône-et-Loire

Grury

Marguery Frappet (x Dumousseau) né av 1640 à Grury en Saône-et-Loire, charpentier, x Jeanne Dumousseau (Dumonceau),°~1637. Ils ont une descendance de 72 personnes du nom. La dernière descendante du nom semble s'être éteinte vers 1980.
39 Saône-et-Loire

Thil-sur-Arroux

Marie Frapet (x Boteront) (c'est un homme...) né en 1687 en Saône-et-Loire et décédé le 24 janvier 1747, meunier au Moulin condamné à Thil-sur-Arroux, marchand, cabaretier, épouse Claudine Boteront dont descendent 39 familles du nom. Le dernier connu s'est éteint en 1954.
77 1 Seine-et-Marne

Chambry

Pierre Frappé (x Darsonville) né vers 1640 à Chambry (Seine-et-Marne), xNicole Darsonville. Ils auront une lignée de 61 familles du nom dont il reste une personne vivante, retraitée en Gironde. Toutefois quelques branches masculines n'ont pas été complètement étudiées. Cette branche est probablement issue de l'Aisne où sont notablement présents les Darsonville (et des Frappé ?).

Situation actuelle

En France et en Belgique

La carte ci-dessous montre l'implantation des personnes portant le patronyme de Frappé ou une variante, en 2010.

Carte des Frappé vivants en 2010.jpg


On peut voir la superposition globale par rapport à la carte ancienne, prouvant la grande stabilité géographique des familles

Les descendants Frappé à l'étranger

Angleterre

  • Mary Frappet, fille de Mary Frappet, naquit en 1750 à Deopham (Norfolk, Angleterre)

Argentine

  • Vinotécà Frappé, vinothèque qui porte peut-être le patronyme d'un Frappé, mais nous n'avons pas réussi à entrer en lien avec lui...

États-Unis

  • Stuart Frappe, est cité à Brown (Wisconsin), x Mildred Wolfgram. Dont Vivian Frappe, °1934 et Stuart Charles Frappe, °1932 à Forest (Wisconsin).
  • Elsie Frappe, x Francis Joseph McGee (°3 novembre 1889 †1954 à New York). Elle est citée en 1930 à New York.

Mali

  • Johanne Frapet, °1964, demeurait à Bamako au Mali en 1974, elle est dite étudiante à Calgary et Vancouver (Canada), x Georges Dongar, elle vit à Kingston (Jamaïque) en 2009.

Mexique

  • Il existe une branche du patronyme Frappé dans l'Etat de Veracruz. Ils semblent avoir émigrés de la Haute-Saône en 1833 au moment de l'invasion du Mexique par la France. (sans preuve réelle)
  • Une autre branche vit à Mexico :

Les principales descendances

Il s'agit ici des branches ayant fourni au moins 10 porteurs du nom. Tous les chiffres fournis sont valables en octobre 2012. Les notions de branche vivante ou éteinte correspondent à l'existence ou non de descendants actuels porteurs du nom. C'est ce qu'on appelle une ligne agnatique. Elles sont ici classées par ordre alphabétique des pays d'origine de l'ancêtre le plus lointain.

Les liens renvoient vers la base pfrappe du site geneanet.

L'icône Démographie.png pointe une ligne agnatique ayant des descendants actuels vivants.

Afrique du Sud

  • Voir ci-dessous Hendrik Frappe aux Pays-Bas.

Angleterre

  • Une souche nombreuse du patronyme Frape existe en Angleterre dont le site le plus important est le Gloucestershire. Des traces du patronyme Frape ont été retrouvées depuis le XIIIe siècle. Mais des preuves d'arrivées de migrants en provenance de Tournai existent aussi au XVIe ou XVIIe siècle. Les recherches n'ont pas encore permis de dégager de grandes branches significatives pour ce pays. Deux branches offrent plus de 10 descendants du nom dont une migre immédiatement en Australie.

Australie

  • La branche australienne repérée à ce jour est une branche Frape qui vient en fait d'Angleterre : voir ci-dessus Henry Frape et Elizabeth Hyatt en Angleterre

Belgique

  • C'est dans le Hainaut que se trouve l'origine probable des branches belges. Mais l'absence d'accès aux sources via Internet complique la recherche. Les branches les plus anciennes que vous trouverez ci-dessous remontent vers 1700. Mais la présence du patronyme Frappé est attestée à Tournai depuis 1350 environ. En Belgique le nom s'écrit le plus souvent Frappez et devient Frappé en traversant la frontière française.
  • Cette famille se forme en 1696 à Lamain. D'où une lignée de 154 descendants du nom dont 21 descendants vivants, certains dans les environs de Lille.
  • Cette branche débute vers 1693, d'ou une lignée de 52 descendants du nom dont 13 vivent dans la région de Lille et Valenciennes.
  • Branche commençant à Blandain vers 1710 d'ou une lignée de 52 personnes dont 2 vivantes.
  • Branche commençant à Tournai en 1686 d'où une lignée de 107 descendants dont 4 personnes vivantes.

États-Unis

Toutes les souches du patronyme Frappe ou Frape, des États-Unis viennent d'Europe. Certaines viennent de France, d'autres d'Allemagne alors qu'aucune branche allemande n'a été retrouvé à ce jour.

  • Cette unique famille de 12 personnes est arrivée aux USA dans les années 1830. On la retrouve dans le recensement US de 1880. Nous n'avons pas trouvé à ce jour de descendants vivants.

France

  • Aisne

Dans ce département, le patronyme de la branche est très souvent Frappet ou Frapet :

  • Cet ancêtre des années 1590 et dont on ne connait pas encore le nom, a eu 59 descendants du nom dont une cinquantaine sur Silly-la-Pterie. Cette branche s'est éteinte vers 1854.
  • Charles, °1700, il est l'origine d'une branche éteinte de 15 personnes.
  • Branche de 12 personnes qui débute en 1688.
  • Charente-Maritime
  • Cette branche commence en 1734 et donne 14 descendants du nom. Elle est éteinte.
  • Commencée vers 1700, cette branche éteinte donne 44 descendants du nom. Dix générations après, la branche actuelle (5 personnes) est toujours située à Mirambeau. (Ambiguité, éteinte ou actuelle ?
  • Nés vers 1730, ils auront 55 descendants porteurs du nom dont 17 descendants vivent actuellement à Saugon et Bordeaux en Gironde.
  • Cette autre branche de la même ville n'a pas pu être rattachée à la précédente. Elle commence vers 1700 et concerne 21 personnes.
  • Bris ou Brice Frappé est localisé en 1671 sur la petite commune de Marans. Son fils Bris est boucher de cette commune. 17 personnes composent cette branche.
  • Deux-Sèvres
  • Nés peu après 1600, ils sont à l'origine de la plus grande branche du patronyme Frappé avec plus de 300 personnes recensées. Il s'agit d'un milieu rural très simple. Cette branche essaime sur tout le Sud-Ouest pendant 13 générations. Au bout de 13 générations, 16 des 22 descendants actuels vivent encore sur Périgné ou Melle, commune proche.
  • Jean Frappé °~ 1640 à Périgné d'où une branche de 47 descendants.
  • C'est une autre branche de Périgné de 15 personnes qui débute en 1698.
  • Ce Jean Frappé est localisé en 1704 à Périgné d'où une petite branche de 10 descendants.
  • Ce Louis Frapier est situé à Chenay en 1721 mais son nom a aussi une graphie différente : Frappé. Ils auront une lignée de 10 descendants vivants actuellement.
  • Gironde
La référence la plus ancienne en Gironde est est un Guillaume Frappé qui obtient un Bail à fief en 1509 il est déclaré "masson d'une pièce de terre dans la paroisse de Bassens". Nous ne connaissons pas sa descendance. Il existe encore beaucoup de famille du patronyme Frappé en Gironde et leur ascendance n'est pas connue actuellement. La ville d'implantation la plus importante est sans conteste Marcillac d'où proviennent les trois branches qui suivent :
  • Jean Frappé, °~1685 à Marcillac, x Marguerite Moreau, ils sont à l'origine d'une branche de 32 personnes du nom. Les deux derniers descendants du nom vivent encore à Marcillac.
  • Jacques Frappé, °~ 1710 à Marcillac. Leur descendance comptent 38 descendants du nom.
  • Cette branche, plus récente puisque Pierre Frappé, menuisier, est né en 1762, donne 10 descendants du nom.
  • Loire-Atlantique
  • Cette branche très courte commence vers 1560.
  • Cette branche très courte commence vers 1570
  • Cette branche de 45 personnes commence vers 1600 et ne semble plus présente à Nantes et dans le département. Ces descendants travaillent surtout dans le secteur maritime, localement, dans le transport en gabarres. Sur toute la descendance du nom, elle reste sur Nantes. (?)
  • Nord
  • La deuxième branche du patronyme Frappé par son importance numérique est de loin la plus vivante avec plus de 120 descendants vivants porteurs du nom. Elle remonte vers 1590 et a essaimé dans le monde entier.
  • Autre branche de Camphin, Mathias Frappé y est né en 1647. Sa descendance donne 14 personnes du nom.
  • Saône-et-Loire
Dans ce département le patronyme le plus rencontré est Frapet. Les traces les plus anciennes se répartissent dans 11 villes, notamment Grury (Marie Frappet née en 1615, Pierre Frappé né en 1627 qui épousera Marie Ponchelet), Issy-l'Évêque, Cressy-sur-Somme et peut-être Autun.
  • C'est un charpentier né sans doute vers 1650 à Grury. Sa descendance forme un branche de 85 personnes. La dernière descendante du nom semble s'être éteinte vers 1980.
  • Marie Frappé, °1687, est meunier au "moulin condamné". Leur branche donne 40 descendants du nom.
  • Leur famille est attestée en 1775 à Curdin où naquit leur fils Gabriel. Claude Frapet est journalier et nous le retrouvons dans plusieurs autres villes du département. Leur branche donne 37 descendants du nom.
  • Né vers 1730, François Frapet est gendarme du Roi à Lunéville puis devient bourgeois. Sa descendance comprend 12 personnes du nom.
  • Leur présence est attestée à Grury en 1671 où naquit leur fils Antoine. Leur descendance connue donne 11 descendants du nom.
  • Cette branche début vers 1750 et donne 38 descendants et se poursuit jusqu'à nos jours
  • Seine-et-Marne
La plus ancienne trace est Antoine Frappé, °1663, manouvrier à Pavant. La présence du patronyme Frappé est attestée dans 26 villes du département. La ville la plus significative est Chambry d'où est issue la "branche de Chambry".
  • Nés vers 1640, il donneront une lignée de 61 descendants dont la dernière s'est éteinte en 2010 à Roubaix. Il reste toutefois quelques branches masculines qui n'ont pas été complètement explorées.
  • Yonne
On trouve des familles du patronyme Frappé dans 31 villes de l'Yonne et des début de branche dans 13. La branche la plus ancienne est celle de Claude Frappé, °~ 1570 à Villers-Louis, et Martine Berthollet. Mais leur famille n'ait composé que de 4 filles...
D'autres courtes branches sont situées à Auxerre (Thomas Frappé, ménétrier en Champagne en 1594), Chamoux, Lindry, Parly, Toucy. Mais la principale ville est de loin Pourrain.
  • Cette grande branche dite "Branche de Pourrain" donne 159 descendants du nom. Pourtant, cette grande branche est éteinte aujourd'hui.
  • Débutée vers 1740, cette branche est sans doute apparentée à la précédente, elle donne 14 descendants.
  • Jean Frappé marié vers 1630 avec Jeanne Taffineau (Toucy)
d'où 13 descendants du nom sur 8 générations dont la branche de Versailles
  • Éléonor Frappé et Anne Depuis (Diges) ::* Attesté à Diges à la naissance de leur fils Étienne en 1783, cette branche s'est poursuivie à Pourrain et est sans doute apparentée aux précédentes. Elle donne 10 descendants.

Pays-Bas

  • °~1689 à Amsterdam aux Pays-Bas, il serait arrivé en 1706 en Afrique du Sud sur le "Rosenburg". D'après le Journal des scavans de 1907, Hendrik Frappé était écrivain et en 1715, Commissaire chargé de la traite des noirs de la ville du Cap. Il fut marié trois fois. A ce jour, cette branche éteinte comporte 14 personnes. (Eteinte ou actuellement ?, A ce jour ?)

Armoiries et sceaux

Nous avons retrouvé deux traces héraldiques ou sigillographiques concernant le patronyme Frappé :

  • Jehan Frappé au XVe siècle à Tournai, possède un sceau décrit comme "Sceau rond", de 40 mill.
  • "Un homme sauvage, sa massue de la main droite, la main gauche posée sur un écu chargé d'un arbre, portant la mention Scel Jehan Frappe"
  • Il est conservé au musée du Louvre.
  • Jean Frappe a un sceau répertorié sous le numéro 5947 dans la Collection de sceaux (volume 1) de Douët d'Arcq, Louis Claude, 1808-1882 édité en 1863
  • Matthieu Frappé époux de Marie de Bary vers 1530 est dit :
  • "de sable à l'arbre arraché d'or".

Ces deux descriptions semblent parentes.

Informations diverses

  • Il existe une avenue Frape à Yokin en Australie.

Groupes d'études du patronyme

Nous avons trouvé plusieurs groupes qui effectuent des recherches sur les familles Frappé et leurs variantes. Vous trouverez ci-dessous des liens vers le site lorsque celui-ci est connu :

  • Xavier Frappé, Lille (France) - Etudes sur le patronyme Frappé des régions francophones
  • Philippe Smart, Wollaston, Angleterre sur Ancestry.Com - Etudes sur le patronyme Frape en Angleterre.
  • Angela Miller qui a effectué une recherche sur le patronyme Frape du Gloucestershire.
  • Jenny Schouten dont les recherches portent sur le patronyme Frappe au Pays-Bas

Référence.png Notes et références

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

.