Famille des Touches

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La famille des Touches est une famille du département de la Manche.

des Touches, seigneurs de Montmartin

I - Pierre Destouches. Il a épousé Jeanne Regnault[1] dite Jeanne Destouches, fille de Sanson Regnault, escuyer, capitaine de Bayeux, sieur des Regnauldières, de Rochefort, et du Manoir de Saint-Gervais à Avranches, soeur de Henry Regnault, escuyer, seigneur des Regnauldières et de Rouvyre, sergent hérédital des ressorts de Bretagne.

II - Pierre Destouches, seigneur de Montmartin[2]. Né en 1314[3]. Il a épousé, en 1347, Philipotte du Touchet (décédée avant 1370) d’où

  • Pierrot qui suit en III


III – Pierrot Destouches, écuyer, seigneur de Montmartin, sieur de Reffuveille[4]. Il a épousé, en 1368, Marie d’Anctoville d’où

  • Ollivier qui suit en IV


IV - Ollivier Destouches, sieur de Montmartin. Il a épousé, en 1404, Jeanne de Mathan d’où :

  • Mahier Des Touches de Montmartin
  • Bertran Des Touches dud. Lieu qui suit en V
  • Thomas Des Touches dud. Lieu qui suit en IVb

En 1420, un certain Olivier Des Touches tient une vavassorie à Anneville, relevant de la baronnie de Gouville. On peut émettre l’hypothèse qu’il s’agit de cet Olivier.

En 1463, Montfault[5] mentionne trois frères Des Touches comme seuls nobles résidant à Montmartin.


V - Bertrand Destouches, écuyer, seigneur de Montmartin près la Mer. Il a épousé, en 1445, Jacquemine Le Hoguais d’où

  • Macé
  • Ollivier, auteur de la branche de Trelly qui suit
  • Guillaume, auteur de la branche de Hudimesnil qui suit
  • Pierre

Selon un extrait de registre passé devant Nicolas Le Landais, tabellion à Regnéville, en date du 2 février 1453 contenant : Bertrand vendit la dite terre de Montmartin à Thomas Destouches, en son vivant écuyer, son frère puisné[6].


IVb - Thomas Destouches,écuyer, fils d'Olivier et de Jeanne de Mathan, épouse Philippine de Galon fille du seigneur de Cairon (diocèse de Bayeux) d’où

  • Robert, écuyer
  • Jean, écuyer
  • Guy, écuyer, épouse demoiselle Jeanne Vautier d’où
  • Guillaume
  • Pierre, écuyer, natif de Cartigny[7].

Selon un extrait de registre passé devant Nicolas Le Landais, tabellion à Regnéville, en date du 2 février 1453 contenant : Thomas Destouches achetât la dite terre de Montmartin à Bertrand, son frère ainé[8].

des Touches, de Hudimesnil

V - Guillaume DES TOUCHES épousa, en 1482, Gillette DU HAMEL[9] d’où

  • Nicolas qui suit
  • Jehan, écuyer, qui épouse Françoise Rogerie (contrat du 9 mai 1521 à Coutances) d’où
  • Thomas, écuyer, seul fils, qui épouse Perrette Pottier (contrat du 2 septembre 1548 devant les tabellions de Granville), d’où
  • André qui épouse en première noces Marie Routtier en 1584, en seconde noces Ysabeau Le Febvre en 1592[10].

Rend aveu le 28 mai 1513 à la seigneurie de Hambye de sa terre de Hudimesnil. Attestation de Jehan d’Estouteville, capitaine général des nobles de Normandie, du 24 septembre 1513 que ledit Guillaume Destouches avoir fait le service d’archer à la compagnie des autres nobles à l’aide de Pierre Destouches, son frère.

Lots et partages faits entre Nicolas et Jehan Destouches, frères de la succession de la demoiselle leur mère femme de Guillaume Destouches passés devant les tabellions de Coutances le 15 mars 1534[11].


VI – Nicolas DES TOUCHES épousa Françoise de BRICQUEVILLE[12] d’où

  • Georges qui suit


VII – Georges DES TOUCHES épousa demoiselle Guillemine LE ROUX, en 1537 (contrat du 29 janvier 1537[13] d’où

  • Guillaume qui suit
  • Pierre, non reconnu comme vivant noblement par la Cour des Aides en 1604.

10 janvier 1584, devant les tabellions de Bréhal, partage entre Guillaume et Pierre Des Touches, écuyers, frères et fils et héritiers de feu Georges Des Touches, écuyer de la paroisse de Hudimesnil


VIII – Guillaume DES TOUCHES épousa demoiselle Olive ROUSSELIN ou ROUXELIN, en 1583[14] d’où

  • Gilles qui suit
  • Antoine, marié en 1637 à demoiselle Catherine LE GENDRE d’où
  • François, sieur des Fallesières, 26 ans en 1666

18 novembre 1616, devant les tabellions de Cérences, contrat de parage entre Gilles et Antoine Des Touches, écuyers, frères de la succession de feu Guillaume Des Touches, écuyer leur père[15].

14 janvier 1624, attestation de Messieurs de la commission du Roy selon laquelle Gilles et Antoine Des Touches, écuyers, ont présenté leurs lettres de noblesse et titres concernant leur qualité d’écuyer[16].


IX – Gilles DES TOUCHES

Ecuyer, sieur des Forges. Inhumé en 1654[17] à Hudimesnil. Il épousa, en 1626[18], demoiselle Jeanne CAMPION, fille de Pierre de CAMPION et de Françoise des DOUETILS, inhumée à Hudimesnil en 1687 à l’âge de 90 ans d’où

  • Henri, qui suit
  • Jean, écuyer, sieur des Tourelles, 26 ans, paroisse de Hudimesnil, qui suit dans la sous-branche des Tourelles
  • Louis[19], prêtre, curé de Bourey, né en 1631, décédé après 1684[20].
  • Jacques, né en 1638. Prêtre, curé de Longueville puis chapelain de l’église Saint-Nicolas de Meudon.
  • Marie[21], mariée, en 1709, à Henri LE CAPPELAIN, sieur de la chapelle.


X – Henri DES TOUCHES Ecuyer, sieur des Forges, 36 ans, paroisse de Hudimesnil, marié, le 7 octobre 1659[22], à Demoiselle Marie de MARY, fille de Bernard, seigneur de Longueville, et de Gillette LE POUPINEL, décédée en 1707 d’où 11 enfants[23].

  • Jeanne, née le 9 décembre 1660 à Hudimesnil, baptisée, le 12 dudit mois et nommée par Jeanne de Campion et Louis Des Touches, curé de Bourey. Epouse, en 1685, Jean Le Boucher, sieur du Vigny, avocat[24]
  • Jeanne-Marie, née le 14 mars 1662 à Hudimesnil, baptisée le 22 et nommée par Jeanne Desilles et Bernard de Reviers, écuyer. Décédée, à La Beslière, le 23 février 1723. Epouse, à Bourey, le 15 octobre 1680[25], Odet GUILLEBERT, Garde des bois et chasses de la baronnie de Bréhal appartenant à son altesse de Longueville. Odet décède, à Bourey, le 29 avril 1684[26]. Elle épouse en seconde noces, à La Beslière, le 18 septembre 1685, Estienne PESTEL, sieur de la Guichardière.
  • Charlotte, née le 21 mars 1664 à Hudimesnil, baptisée le 31 et nommée par Françoise Durvie et Charles de Mary, écuyer
  • Jacques, sieur de Rochemont, né le 10 mai 1666 à Hudimesnil, baptisé le 12 et nommé par Jacques Des Touches, prêtre, et Jeanne Des Touches. D'où
  • Denise LIRON, sa fille naturelle avec Suzanne LIRON[27]
  • Barbe, née le 21 novembre 1667 à Hudimesnil, baptisée le 22 et nommée par Barbe de Reviers
  • Nicolas, né en mars 1669 à Hudimesnil, baptisé et nommé par Nicolas de Carbonnel et Marguerite Girard
  • Renée, née en octobre 1670 à Hudimesnil, baptisée et nommée par Renée de Mary et Jacques Payen. Mariée à François Langlois en 1709[28].
  • Jean né le 1er février 1672 à Hudimesnil, baptisé le 4 et nommé par Jean Des Touches, écuyer, sieur des Forges
  • Sébastien, né en décembre 1673 à Hudimesnil, baptisé et nommé par Sébastien de Montaigu, écuyer, seigneur et patron de Montaigu, l’Orbehaie, Sourdeval et autres lieux et Françoise de Mary.
  • Pierre François, sieur de la Fresnaye, né le 22 janvier 1677 à Hudimesnil, baptisé et nommé par Pierre Harasse, procureur du Roi à Coutances et Jeanne Desfontaines, sa femme. Qui suit dans la branche de la Fresnaye
  • Claude, sieur de Villeneuve. Né le 10 juin 1678 à Hudimesnil, baptisé le 11 et nommé par Claude de Mary, sieur de Bourville, et Jeanne Des Touches. Décédé en 1725. Marié à Renée PIGEON d’où
  • Jacques Claude, sieur de Villeneuve. Né vers 1716. Marié, à Granville, le 3 novembre 1744 avec Marie Anne De La Rue, fille de François, capitaine de vaisseau, et Gilette Tapin
  • Marie Jeanne

Sous-branche des Tourelles

Sieur des Tourelles selon Chamillart, sieur des Forges selon nombre de documents.

X - Jean, écuyer, sieur des Forges, sieur des Tourelles, 26 ans en 1666 de la paroisse de Hudimesnil, décédé en 1693, fils de Gilles et Jeanne de Campion, marié :

x1 : avec Louise LEMESNAGER, à Meudon en 1668, Louise Lemesnager est décédée en 1671 sans enfant.

x2 : avec Marie de TOURAINE, fille de Jean, sieur de Rondoult, et de Jeanne LEBRETON, en 1677 à Hudimesnil, d’où

  • François, écuyer, sieur des Forges, né en 1679, marié, en 1699[29], avec Marie-Magdeleine GIRARD, fille de César, sieur de la Burlière et de Suzanne de VAUBOREL, qui suit
  • Louis, sieur de Boismarest, marié le 25 février 1702 à Anctoville-sur-Boscq, avec Louise DES ILLES, fille de Louis, écuyer, sieur de la Rue, et Marie Bazire. Décédé le 15 février 1744 à Longueville. Au moins 10 enfants
  • Jacques, sieur de la Palière, marié le 15 juin 1708 à Anctoville-sur-Boscq, avec Jeanne DES ILLES, fille de Adrien, écuyer, et Suzanne Le BOSQUAIN. Au moins deux enfants dont
  • Louise mariée, à Anctoville, le 13 septembre 1757 avec Charles Jean Eustache DAGUENET, sieur de la Chesnaye, capitaine de vaisseau, décédé à Yquelon le 5 juillet 1759.


XI – François DES TOUCHES

François, écuyer, sieur des Forges, né en 1679, marié en 1699 avec Marie-Magdeleine GIRARD, fille de César, sieur de la Burlière et de Suzanne de VAUBOREL d’où

  • Louis, né en 1703,, sieur des Forges ou de la Besnardière, marié avec Françoise LE DINOT d’où
  • Anne, née à Hudimesnil le 31 juillet1734 et décédée en 1741
  • Louis Jean François, écuyer, sieur de la Besnardière,né à Hudimesnil le 4 mai 1739. Marié, à Cérences le 4 avril 1758, avec Marie Marguerite Françoise MARTIN, fille de Jean, écuyer, sieur du Bois et Marie HASTEY. Décédé à Hudimesnil le 19 décembre 1758 et inhumé dans la nef de l’église. Sans descendance puisque une fille née le 22 mars 1759 et décédée le même jour.
  • Jeanne mariée en 1719 à Gilles ESTORRE[30], sieur de la Chesnée, fils de Philippe et de Magdeleine LEBRETON. Décédée entre 1722 et 1724.
  • Anne Jacqueline, née en 1704. Mariée en 1728 avec Antoine GIRARD, sieur de la Saussaye, fils de Philippe, sieur des Croutes et Anne HECQUARD
  • Jacques, écuyer, sieur de Marville, né en 1706 (vers 1701 selon son acte de décès). Marié à Longueville en 1756 avec Louise Perrinne de Reviers, fille de Melchior et de Charlotte Magdeleine MORAIN. Décédé le 1er août 1770 à Coudeville.
  • Charles, sieur de Vallenville[31].
  • Thomas, écuyer, sieur des Prays, né vers 1712, qui suit en XII
  • Jean, sieur des Prays


XII – Thomas DES TOUCHES

Thomas, écuyer, sieur des Prays, né vers 1712. Capitaine de navire. Marié :

x1 : en 1733[32] avec Anne Charlotte Roberde DAVID fille de Pierre, sieur des Jardins, bourgeois de Granville et de Marguerite Raguet

  • Thomas Louis Richard, écuyer, sieur de Valleinville. Né le 14 septembre 1736 à Granville et baptisé en février 1737 par Maitre Richard David, prêtre, chantre de Dol assisté de Marie Louise Yset. Marié en 1758 avec Marguerite LEFEVRE
  • Louise Thomasse née le 22 janvier 1760. Mariée, le 12 avril 1774 à Saint-Pierre de Coutances, avec René MAILLARD, capitaine général des fermes du roi, fils de feu Marie Maillard, bourgeois de Paris, de la paroisse Saint-Roch de Paris. René Marie Maillard est décédé à Granville le 12 octobre 1814.
  • Anne Marguerite, née le 11 juin 1761, décédée, à Hudimesnil, le 31 janvier 1788. Mariée à Jean-Baptiste Lucas, maître en chirurgie.
  • Adelaïde Geneviève, née le 20 juin 1764, décédée, à Granville, le 1er juin 1767 à l’âge de 3 ans.

x2 : en 1758[33] avec Bonne Hélène Jacqueline LOUVEL, fille de Gilles, sieur du Colombier, bourgeois de Granville et de Barbe Hélène de Mary, veuve de Michel LE DANCOIS.

Sous-branche de La Fresnaye

XI - Pierre François, écuyer, sieur de La Fresnaye. Né le 22 janvier 1677 à Hudimesnil, baptisé et nommé par Pierre Harasse, procureur du Roi à Coutances et Jeanne Desfontaines, sa femme. Décédé, à Ganville, le 7 mars 1727. Marié, à Granville, le 22 octobre 1708 avec Marie LE PELLEY, fille de François, sieur des Monts, et de Marie BAILLON d’où :

  • Jacques René, né à Granville le 23 décembre 1717, qui suit
  • Gilles Pierre, écuyer, sieur du Désert

XII - Jacques René, écuyer, sieur de La Fresnaye, capitaine de navire et armateur. Né à Granville le 23 décembre 1717, baptisé le 25 et nommé par Jacques JOURDAN, sieur de Granclos, et Renée PIGEON, décédé à Granville le 19 septembre 1776. Marié à Granville le 6 mars 1742 avec Bernardine Rosalie HUGON (1713-1798), fille de Nicolas, sieur du Canet, et de Marie Marguerite LAMBARRE d’où :

  • Jacques René, né à Granville le 10 décembre 1742, qui suit
  • Nicolas Jacques, prêtre, chanoine de la cathédrale de Dol-de-Bretagne, vicaire général du diocèse de Dol-de-Bretagne. Né à Granville le 1er janvier 1744, baptisé le 2 et nommé par Nicolas TROTIN, sieur du Clos Neuf, et Perrette LE PELLEY. Exilé pendant la révolution Décédé et inhumé à Londres le 25 octobre 1801 dans le cimetière de l’église Saint-Pancras.
  • Jeanne Françoise, née à Granville le 19 juin 1745 et baptisée le 20.
  • Henri Jean Gilles écuyer, sieur du Chatel, capitaine de navire, né à Granville le 18 octobre 1748, baptisé le 18 et nommé par Gilles Pierre DES TOUCHES, son oncle et Jeanne DRY. Décédé le 9 décembre 1784 lors du naufrage de la Judith en Méditerrannée. Marié à St Malo le 10 février 1784 avec Modeste Jeanne POTIER, fille de Robert POTIER, écuyer, sieur de la Houssaie, négociant demeurant à Saint-Malo. Sans postérité.
  • Marie Michelle Angélique née et baptisée à Granville le 5 septembre 1749, nommée par Marie DE LA RUE, épouse de Jacques Claude DES TOUCHES, écuyer, sieur de Villeneuve. Mariée à Saint-Nicolas-près-Granville le 29 avril 1772 avec Louis (Marie Louis) LE COUPE, sieur des Villes.
  • Marie Guillemette, née et baptisée à Granville le 8 décembre 1750, décédée à Granville le 26 avril 1837. Sans postérité.

Capitaine corsaire (1745-1748, 1758)[34]

XIII - Jacques René, écuyer, sieur de La Fresnaye, capitaine de navire. Né à Granville le 10 décembre 1742, décédé à Saint-Planchers le 5 mars 1798. Marié à Granville le 19 janvier 1773 avec Olive Perrette GANNE de Grandmaison (1757-1830), fille de Jacques, écuyer, sieur de Grandmaison, et de Julienne Jacqueline GALLIEN d’où

  • Jacqueline Julienne, née à Granville le 29 novembre1775, décédée le 29 mars 1777.
  • Rosalie, née à Granville le 2 janvier 1778, décédée à Granville le 29 novembre 1826. Sans postérité
  • Jacques, sieur de la Fresnaye, dit le Chevalier. Né à Granville le 9 février 1780, baptisé le 10, décédé le 18 mai 1858 à Caen. Sans postérité.
  • Ange Françoise, née à Granville le 17 janvier 1786, décédée à Saint-Planchers le 22 janvier 1863. Sans postérité.
  • Marie Françoise, née à Granville le 12 avril 1787, décédée à Granville le 25 août 1847. Mariée à Saint-Planchers le 21 novembre 1815 avec René Pierre Marie MAILLARD, docteur en médecine, né à Paris le 2 mai 1777, fils de René Marie et de Louise Thomasse Des TOUCHES (sous-branche des Tourelles).

Juge consul, administrateur de l’hôpital, député pour le corps de noblesse à l’Hôtel de ville.

des Touches, de Trelly

V - Ollivier Destouches, en son vivant écuyer, et qui, en 1487, a épousé Gilette de Montisangnier, fille de Raoul de Montisangnier, en son vivant sieur de Montbray dans la vicomté de Vire[35] d'où

  • François, écuyer, demeurant à Coutances en 1540[36].

Louis-Ferdinand Céline, né Louis Ferdinand Destouches le 27 mai 1894 à Courbevoie, département de la Seine, et mort le 1er juillet 1961 à Meudon est l'un des descendants de cette branche[37].

Documents

25 septembre 1370

A tous ceulx qui ces lettres verront ou oiront, Johan Corvillant clerc, garde des sceaulx des obligations de la ville et vicomté d’Avranches pour monsieur le roy de Navarre, salut. Comme il soit ainsi que dès longtems a que contredit & empeschement, surquoi procès d’effet des descors avoit été meu par entre homme sage et discret monsieur Robert Porte, par permission divine, evesque d’Avranches, d’une part ; et Messire Henry Regnault, escuyer, Seigneur des Regnauldières & de Rouvyre & sergeant hérédital des ressorts de Bretaigne, fils & seul héritier de feu Monsieur Sanson Regnault, escuyer, capitaine de Baieulx, sieur des Regnaldières & de Rochefort, & du Manoir de Sainct Gervese assis en la cité d’Avranches, fils de feu Messire Guillaume Regnault, chevalier, sieur du Chasteau Regnault & des Regnauldières, de la Boussac… au Pays et Duché de Bretaigne & Pies Destouches, escuyer & demoiselle Philipotte Detouchet jadis sa femme, fils de Pierre Destouches, escuyer, seigneur en partie de Montmartin Sur la Mer & de Demoiselle Jehanne Reganult sa femme, appelée Dame Jeanne Destouches, sœur dudit Henry Regnault, escuyer ; présence de monsieur Berthault Le Gabellier, recteur & vicaire de la Chapelle de Sainct Gervese et de Perrot Lange clerc & serviteur de ladite chapelle & de Massé Onom & de Michelot Ozsanne trésoriers & de tous les paroissiens de la dite chapelle toute venus et assemblés, d’autre part

& touls lesquels dessus dicts disoient… contre le dict sieur Porte, évesque, que du contredfict & empeschement … qu’il avoit voulu prendre la possession & entrée de son évéché ainsi qu’il a été montré par tous les dessus dicts par leurs lettres & chartres & droicts de la dite chapelle au dict Porte évesque qu’il estoit tenu & subjet venir descendre de cheval a la porte de la dicte chapelle & y descendre de dessus son mulet ou mulle sur lequel le dict sieur evesque est monté acoustré de sa robe & saion & chausses, housses & carcaires ou Digats, comme la plus antique chapelle de long-temps, jadis fondée par Messires Gervese Regnault & Prothais Regnault chevaliers sous Judicaël Roy de Bretaigne, prédecesseurs dudict Henry Regnault & de ladite dame Jehanne Regnault appelée dame Jehanne Des Touches, pour être receu ledict Porte à faire sa réception pour prendre la possession de son dict evesché & est tenu& subjet le dict Porte évesque partir les pieds nus sortissant hors de la dicte chapelle dempuis icelle a venir jusques en l’église cathédrale monsieur Sainct Andrieu d’Avranches où tous les prédécesseurs évesques d’Avranches ont de touls temps & touljours mes accoutumés faire, ainsi que avoit faict monsieur Aubert évesque d’Avranches en l’an de grâce sept cent & oict & autres évesques du dempuis auroient ainsi faict comme il est dict et déclaré par les dicts droicts & ensegnement de ladicte chapelle ; & alaquelle reception ledict Regnault & ses dicts predecesseurs, comme fondateurs sont subjets & tenus y assister, présence dudict maistre Berthaut recteur & clerc de ladicte chapelle & ainder à descendre audict évesque ; & laquelle monteure doibt demeurer au profit dudict trésor, ou bien payer trente francs d’or pour icelle monteure, & ladicte robe & saion, chausses & housses, digarts, doivent demeurer au singulier profict du dict clerc & de ses dicts predecesseurs. Sçachant touls que par devant Don Richard Meincent clerc, pretre, tabellion, juré pour mondit sieur le Roy de Navarre, fut présent le dict monsieur Porte évesque d’Avranches, lequel tant pour lui que pour ses prédecesseurs évesques, soi est désisté & départi de l’empeschement par lui mins & a cogneu & confessé audict messire Henry Regnault escuier & de ses hoirs, mesmes audict maitre Berthaut Le Gabellier recteur & au dict clerc de ladicte chapelle, que sans cause ny raison il avoit contredict & empesché lours droictures acoustumées & que a bonne cause ils auroient soustenu contre le dict sieur Porte, suivant qu’il est mins et montré par leurs droicts de ladite chapelle, en accordant ledict evesque aux dessus dicts, de jouir des dictes droicture pour le tems a venir sans y mettre aucun empeschement en aucune manière, ainsi qu’ils ont juré par leur foy et âme, présent le dict juré, de tenir at avoir ce présent pour agréable sans aucun empeschement.

En tesmoing de ce, à la relation dudit juré, ces lettres sont scellées, saouf autrui droict.

Ce fut faict l’an de grâce mil CCC soixante dix le mardi avant la sainct-Michel. Signé R. Mayncent et à côté est le sceau.

Collationné et transcrit mot pour mot, lettre pour lettre, par Me Louis-James Duhamel et Jacques-Michel Burdelot, notaires royaux de la ville d’Avranches & dépendances soussignés sur l’original en parchemin étant au coffre du Trésor de l’église et paroisse Saint-Gervais de la ville d’Avranches par Me Allain-Julien Fleury, maitre apothicaire et Jean Frault, sieur de Mandon, tous deux bourgeois d’Avranches, trésoriers en charge de ladite paroisse de Saint-Gervais qui l’ont remis audit coffre après ladite collation faite en leur présence…

Après lecture faite cejourd’hui dix neuf octobre l’an mil sept cent quatre-vingt. La présente en quatre rôles celui-ci compris a été délivré pour Messire Jacques-René Destouches, chevalier, demeurant en la ville de Granville qui l’a ainsi requise pour lui servir et valoir ainsi qu’il appartiendra ce dit jour & an que dessus

Eugène de Beaurepaire, dans un article critique paru dans les mémoires de l'Avranchin (t. 4), remet en cause ce qu'il considère comme une absurde légende de la fondation chimérique de l'église Saint-Gervais d'Avranches par les frères Gervais et Protais Regnault des Renaudières.


16 juin 1397

16 juin 1397, Paris[38].

Mandement de Louis, duc d’Orléans, au bailli de Saint-Sauveur-Lendelin de laisser ″Olivier Des Touches, escuier, soubraagié″ jouir d’une simple vavassorie assise en la paroisse de Danneville en la vicomté dudit Saint-Sauveur… tenue dudit duc ″à simple gaige et plège senz aucun membre de fieu″, laquelle au temps passé a été relevée par 10 s. t., mais ″parce que après la mort de Pierre Des Touches, jadiz père dudit suppliant, y celui suppliant estoit et est soubraagié eus été ordené″ par les commissaires du duc ″ycelle vavassorie estre prise et mise en nostremain… Ce qui aussi fu et a esté fait au grand grief, préjudice et dommage dudit suppliant et aussi de Gieffroy Heraut et sa femme, mère d’icelui suppliant, qui tient à présent ladite vavassorie pour son douaire″.

Armes

  • des Touches : D’azur, à la rose d’or, accompagnée de trois feuilles d’argent

Référence.png Notes et références

  1. Il s’agit d’une hypothèse. A la lecture du document de l’église Saint-Gervais du 25 septembre 1370, transaction entre l’évêque et Henri Regnault mais dont le texte original ne comporte aucune ponctuation d’Avranches comme le dit Boudent-Godelinière dans son essai historique et statistique sur l’Avranchin en 1844, nous pouvons interpréter que Jeanne Regnault est la femme de Pierre (I) Destouches ou de Pierre (II).
  2. Généalogie baillée de François Destouches le 8 février 1540, Fonds Marguerite Daguenet (AD Manche 284 J 39).
  3. Les dates de naissance, mariage dans cette section sont tirées des Tableaux généalogiques, Fonds Marguerite Daguenet (AD Manche 284 J 38) et Papiers Deschamps-Vadeville et notes de Pierre Lepesant (AD Manche 1 MI 90).
  4. La charte de Navarre (1401) mentionne "une franche vavassorerie en Reffuveille à Olivier des Touches", abbé Masselin dans sa notice sur Reffuveille.
  5. voir les recherches de noblesse.
  6. Généalogie baillée de François Destouches le 8 février 1540, op.cit.
  7. Généalogies des gentilshommes de l'élection de Bayeux, par eux produites, avec les titres justificatifs de leur noblesse, en l'an 1523 Gallica : Pierre Des Touches, natif de Cartigny était descendu d’Olivier Des Touches et de demoiselle Jeanne de Mathan sortirent Bertrand, Michel, Jean et Thomas Des Touches, duquel et de demoiselle Philippine de Galon fille du seigneur de Cairon sortirent Robert, Jean et Guy Des Touches, écuyers, duquel et de demoiselle Jeanne Vautier sont sortis Guillaume et le susdit Pierre Des Touches produisant.
  8. Généalogie baillée de François Destouches le 8 février 1540, op.cit.
  9. Arrêt de la Cour des Aides du 2 juillet 1603 par lequel ledit Guillaume et André, son cousin, sont maintenus en leur qualité de noblesse, Fonds Marguerite Daguenet (AD Manche 284 J 39). "Guillaume et André maintenus en leur privilège et qualité de noblesse ancienne en vivant noblement et sans y déroger et pour le regard dudit Pierre : attendu la dérogeante par luy commise, ladite cour l'a condamné et condamne à payer ses impositions à taille en principal en ladite paroisse de Hudimesnil et à y contribuer à l'avenir. Sauf à lui à se pourvoir par devant le Roy comme le verra bon être."
  10. Arrêt de la Cour des Aides du 2 juillet 1603, op. cit.
  11. Arrêt de la Cour des Aides du 2 juillet 1603, op. cit.
  12. Arrêt de la Cour des Aides du 2 juillet 1603, op. cit.
  13. Arrêt de la Cour des Aides du 2 juillet 1603, op. cit.
  14. Contrat de mariage en date du 21 mars 1583 passé devant Jean et Michel Le Muey, tabellions à Cérences. (AD Manche 284 J 39).
  15. Mémoire du 3 août 1666 à Monsieur de Chamillart. Fonds Marguerite Daguenet (AD Manche 284 J 39).
  16. Mémoire du 3 août 1666 à Monsieur de Chamillart. Op. cit.
  17. Contrat de mariage du 7 février 1626 passé devant Julien Le Coq et Fleury Gallien, tabellions au siège de Sartilly (AD Manche 284 J 39).
  18. Contrat de mariage du 7 février 1626 op. cit.
  19. Papiers Deschamps-Vadeville et notes de Pierre Lepesant (AD Manche 1 MI 90).
  20. Registres de catholicité de Bourey (Manche).
  21. Dispense d’affinité du 27 juin 1709 entre François LANGLOIS et Renée DES TOUCHES.
  22. Contrat de mariage du 3 septembre 1659 passé devant Cotentin, tabellion (AD Manche 284 J 39).
  23. Mémoire du 3 août 1666 à Monsieur de Chamillart. Op. cit.
  24. Papiers Deschamps-Vadeville et notes de Pierre Lepesant (AD Manche 1 MI 90).
  25. Registres de catholicité de Bourey (Manche).
  26. Registres de catholicité de Bourey (Manche).
  27. Rente du 20/8/1744 à sa fille naturelle (notariat Montmartin 5 E 6345).
  28. Dispense d’affinité du 27 juin 1709 entre François LANGLOIS et Renée DES TOUCHES.
  29. Papiers Deschamps-Vadeville et notes de Pierre Lepesant (AD Manche 1 MI 90).
  30. Contrat de mariage du 1 juillet 1719 (notariat de Montmartin 5 E 6354) et dispense d’affinité du 5 janvier 1725 entre Gilles Estorre et Marie Déthorre.
  31. Contrat de mariage du 1 juillet 1719 (notariat de Montmartin 5 E 6354) et dispense d’affinité du 5 janvier 1725 entre Gilles Estorre et Marie Déthorre.
  32. Dispense de consanguinité du 13 janvier 1733.
  33. Dispense de consanguinité du 22 septembre 1758. « le suppliant est capitaine de vaisseau, sur le point de partir en mer ».
  34. Anne CAHIERRE, Dictionnaire des capitaines corsaires granvillais, Collection Sources inédites sur l'histoire du département de la Manche, Saint-Lô, Archives Départementales de la Manche [2009], pp.132-134.
  35. Contrat de mariage en date du 24 février 1487 passé devant les tabellions de la sergenterie de Villiers le Bocage (lire Villers-Bocage), cf. généalogie de François Destouches.
  36. Généalogie baillée de François Destouches le 8 février 1540, op.cit.
  37. Dossiers généalogiques de la famille Des Touches (AD Manche 13 J 569).
  38. Fonds Michel Lepesant (AD50 284 J 39), fichier fiefs. Bibl. Nat., ms franc. 26296, no 65.
  39. Blason, Armorial général de France. Vol. 20 : Normandie (Caen) (906 p.), dressé en vertu de l'édit de 1696 par Charles d'Hozier, Bibliothèque nationale de France, Mss fr.32247, Gallica

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie