Famille des Moustiers

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La famille des Moustiers de Neufmesnil est une ancienne famille de l'aristocratie normande.

Les origines

Les Moustiers ou Esmoutiers, en Bauptois, Terre qui a donné son nom à une Maison du Baillage de Caen et des plus anciennes de la Province de Normandie. Cette famille fut très certainement plus nombreuse mais faute de mémoire, nul n'a pû rétablir une généalogie détaillée. Bertrand, Seigneur des Moustiers, Saint-Pierre, Notre-Dame d'Ollonne fut père de Marie des Moustiers, qui épousa en 1525 Jean Griselaine, noble homme. Raoul des Moustiers vivait en 1340, Pierre et Nicolas des Moustiers vivaient en 1512. Dans le rôle des Chevaliers Bacheliers sous le règne de Charles VI, Jean des Moustiers comparut, comme aîné de sa Maison, avec Jean des Moustiers, Seigneur d'Aisy. On trouve Jean des Moustiers, Seigneur de La Roquelle, Guillebert des Moustiers, seigneur de Bailleul et de Belval qui brisait ses armes d'une aigle de gueules, Pierre des Moustiers dit Valliquet. Charles des Moustiers, Seigneur de Touville épousa Andrée de Semilly, Dame de Crosville et de Tracy veuve de Robert de Thieuville, Seigneur de Briquebec ; Jacqueline des Moustiers était femme de Robert de Briroy.

On apprend aussi que suivant une Charte du Roi Edouard I, roi d'Angleterre, pour les hospitalières de Saint-Pierre d'York, Robert des Moustiers aumôna à ce monastère 40 acres de terre en son fief de Textonne, ce qui laisse supposer qu'il y a une branche de cette Maison en Angleterre mais dont on a aucune connaissance. Dans une autre Charte de Guillaume de Vernon, Comte de Devon, signa Thomas des Moustiers, avec Guillaume de Lisle et Richard d'Anneville, tous Chevaliers. Il y a une autre Charte de Guillaume de Vernon, Comte de Devon, pour l'Abbaye de Lisle, à laquelle signa Thomas des Moustiers. Il est parlé de cette famille dans l'Histoire de la Maison de Harcourt, par de La Roque, tome IV page 2090 et suivantes ainsi que dans le catalogue de Gabriel du Moulin.

Généalogie

Cette généalogie de la Famille des Moustiers de Condé-sur-Vire a été réalisée par Alain de Sedany, d'après la Charte d'Edouard I, Roi d'Angleterre, pour les Hospitaliers de Saint-Pierre d'York.

Cette généalogie donne de précieux renseignements et est plus complète que celle qui fut produite par La Chesnaye Desbois. Elle est conservée aux Archives Départementales de la Manche à Saint-Lô.

Premier degré


Roger des Moustiers [de Monasterüs], Seigneur des Moustiers en Bauptois s'allia vers 1200 avec Egine de Creux (ou de Crux) dont il eut :

1 - Guillaume, qui suit en deuxième degré,

2 - Robert, Sire d'Ouville,

3 - Richard, Sire d'Essy


Deuxième degré


1 - Robert, qui suit en troisième degré


Troisième degré


Robert des Moustiers, Chevalier, qui eut :


Quatrième degré


Robert des Moustiers, Chevalier, seigneur dudit lieu, vendît à Richard de Briroy son fief de Ferville d'après les Titres des années 1334, 1345 et 1349. Il eut pour enfants :

1 – Roger des Moustiers

2 – Jean des Moustiers, allié à Isabelle de Brucourt, dont :

2 – 1 – Jeanne des Moustiers alliée à Robert d'Avaucourt

2 – 2 – Jeanne dite "la jeune" alliée à Ferrand de Tilly, Seigneur de Boissey le Châtel, dont :

2 – 2 – 1 – Jean de Tilly, allié à Jeanne de Tibouville, dont :

2 – 2 – 1 – 1 – Jeanne de Tilly, Dame de Tibouville, alliée à Jean de Ferrières, Baron de Ferrières, dont :

2 – 2 – 1 – 1 – 1 – Marie de Ferrières alliée à Jacques de Harcourt, Baron de Beuvron.


Cinquième degré


Roger des Moustiers, Chevalier, Seigneur des Moustiers, d'Auleaune, de la Rochaire, vivait en 1349 et eut pour enfants :

1 – Jean des Moustiers, qui fut du nombre des Chevaliers Bacheliers au temps du Roy Charles VI et eut pour fille :

1 – 1 – Guillemette des Moustiers qui épousa Robert de Harcourt, Seigneur d'Auvers, comme il appert d'un acte passé devant les notaires de Poëlle le 3 juin 1381

3 – Bertrand des Moustiers


Sixième degré


Bertrand des Moustiers, Chevalier, seigneur des Moustiers, de Saint-Pierre, de Notre-Dame d'Allaune, de Thoville, de Condé-sur-Vire, capitaine de 100 hommes d'armes des Ordonnances du Roy, épousa le 9 mars 1446 Jeanne Corbet dont :

1 – Nicolas des Moustiers

2 – Jacques des Moustiers, curé de Condé

3 – Marie des Moustiers, alliée à Jehan de Griselaine, écuyer


Septième degré


Nicolas des Moustiers, Chevalier, Seigneur de Thoville, Condé-sur-Vire, capitaine de 100 hommes d'armes, partagea avec son frère la succession paternelle par acte passé devant les notaires de Briquebec en l'année 1495, et épousa le 21 février 1511 à Saint-Gabriel, Françoise de Vaux, fille de noble et puissant Seigneur François, Seigneur de Morville-Fontaines, écuyer, Chambellan du Roy, dont :

1 – François des Moustiers

2 – Philippe des Moustiers

3 – Charles des Moustiers

dont les postérités viennent ci-après


Huitième degré


François des Moustiers, Chevalier, Seigneur et Patron de Condé-sur-Vire, épousa à Torigni le 31 juillet 1544 Peronne Moisson, dont :


Neuvième degré


François des Moustiers, Seigneur de Condé-sur-Vire, Capitaine d'une Compagnie de gens à cheval et qui épousa par devant les notaires de Coutances, le 29 juin 1565 Jeanne Campion, fille de Guillaume, Seigneur de la Corbulière, dont :

1 – Robert des Moustiers, Chevalier, seigneur de Condé, qui transigea avec son frère Guillaume devant les tabellions de Torigny, le 25 octobre 1600. Il épousa Louise de la Gonnivière, dont :

1 – X 2 - 1 – Guillaume des Moustiers

1 – X 2 - 2 – Julien des Moustiers, prêtre, curé de Biéville

1 – X 2 - 3 – Madeleine des Moustiers, mariée à Condé le 29 juin 1627 à Georges de Brébeuf, écuyer.


Dixième degré


Guillaume des Moustiers, Chevalier, Seigneur de Condé-sur-Vire, capitaine de Cavalerie, et qui épousa à Torigny le 10 octobre 1598 Roberte Sinel, dont-il eut :

1 – Georges des Moustiers

2 – Jacques des Moustiers, capitaine d'infanterie, tué à l'armée et qui fut père de :

2 – 1 – Joachim des Moustiers, Lieutenant au Régiment du Roy Infanterie, tué en Flandres

2 – 2 – N. des Moustiers, officier de la 2 Compagnie des Mousquetaires du Roi

3 – Guillemette des Moustiers, née à Condé en février 1611


Onzième degré


Georges des Moustiers, Chevalier, Seigneur et Patron de Condé-sur-Vire et la Chapelle du Fest, Capitaine au Régiment du Roy Cavalerie, pensionnaire de Sa Majesté, mort à Condé le 14 juin 1677 et qui épousa à Torigny le 26 juillet 1635 Marie de La Broise,fille de Philippe de La Broise et de Jacqueline Gaultier dont entr'autres enfants :

1 – Joachim des Moustiers


Douzième degré


Joachim des Moustiers, Chevalier, Seigneur de Condé-sur-Vire, Lieutenant au Régiment Royal Etranger Cavalerie et qui épousa le 38 novembre 1686 Marie-Anne de Garaby, fille de noble Nicolas de Garaby, dont :

1 – Charles des Moustiers, Brigadier des Mousquetaires du Roy, de la 1 ère Compagnie, mort Chevalier de Saint-Louis et pensionnaire de Sa Majesté.

2 – Michel-Hervé des Moustiers, baptisé le 7 octobre 1693, Mousquetaire de la 2 Compagnie, mort au service.

3 – Jean-Baptiste des Moustiers, Seigneur de Saint-Fromont, allié à Marie-Marthe Le Prince, fille de Jacques Le Prince, dont deux filles :

3 – 1 – N. alliée à N, Chevalier, Seigneur de Sallen, Tournières, Blagny

3 – 2 – N. alliée à François-Parfait de Berruyer, écuyer

4 – Nicolas des Moustiers

5 – Joachim-Louis des Moustiers, baptisé le 18 juillet 1702


Treizième degré


Nicolas des Moustiers, Chevalier, Seigneur de Condé-sur-Vire, Capitaine au Régiment Dauphin Cavalerie, pensionnaire du Roy, mourut à Condé le jeudi 5 juin 1755 à l'âge de 67 ans et y fut inhumé en l'église paroissiale. Il avait épousé à Vire le 15 octobre 1738 demoiselle Françoise de Lambert, fille de Jacques de Lambert, écuyer, seigneur de Vengeons et de Dame Marie de La Barberie, dont :

1 – Charles-François des Moustiers, Chevalier, né à Condé le jeudi 8 février 1742, baptisé le lendemain, filleul de Messire Charles des Moustiers, Chevalier, Officier des Mousquetaires du Roy, Chevalier dans l'Ordre Royal de Saint-Louis, pensionnaire du Roy, son oncle et de Dame Marie-Marthe Le Prince, épouse de Messire Jean-Baptiste des Moustiers, écuyer, Seigneur de Carville, sa tante. Il est mort à Peronne, Lieutenant au Régiment de Flandres.

2 – Nicolas-Guillaume des Moustiers

3 – Marie-Anne des Moustiers, née le 1 février 1741, religieuse

4 – Jacqueline-Michelle des Moustiers, née le 14 avril 1743, élevée à la pension du Prince de Soubize à Carentan, alliée en l'église paroissiale de Condé-sur-Vire le mardi 27 novembre 1770 à Charles-Louis-François Le Comte de Sainte-Suzanne, écuyer, Gendarme de la Garde Ordinaire du Roy.

5 – Françoise-Léonore, née le dimanche 29 novembre 1744

6 – François-Anne-Charles, né le jeudi 9 novembre 1747


Quatorzième degré


Nicolas-Guillaume des Moustiers, Chevalier, Officier au Régiment de Flandres Infanterie et qui épousa à Paris en 1772 Françoise-Elisabeth Le Blanc.


Quinzième degré


1 - Nicolas-Gaspard-François des Moustiers, né à Condé le lundi 13 décembre 1773, élève à l'Ecole Militaire

2 - Charles des Moustiers, page du Duc d'Orléans

Postérité ignorée – Recherches à effectuer – Attention à la révolution de 1789 ...


Deuxième branche


Huitième degré


Charles des Moustiers, Chevalier, troisième fils de Nicolas, sire de Condé et de Françoise de Vaux, vivant en 1510, allié à Andrée de Semilly, veuve de Robert de Thieuville, seigneur de Briquebosc, et qui fut père de :


Neuvième degré


Lucas des Moustiers, Chevalier, Seigneur du Fest, allié en 1551 à Françoise de Pierrepont, dont :


Dixième degré


Jehan des Moustiers, allié en 1574 à Françoise de Guébriac, dont :


Onzième degré


Roland des Moustiers, marié en 1632 à Isabelle Le Prévot, dont-il eut :


Douzième degré


1 – Hervé des Moustiers

2 – Thomas des Moustiers

3 – Jacques des Moustiers

qui tous, furent maintenus en leur noblesse en 1666


Troisième branche

Seigneurs d'Essy.


Deuxième degré


Robert des Moustiers, Chevalier, Seigneur d'Ouville, troisième fils de Roger des Moustiers et d'Egine de Crux, partagea en 1264 la succession de ses père et mère et eut de son épouse Jeanne du Rozel :


Troisième degré


Adam des Moustiers, Chevalier, Seigneur d'Essy et d'Ouville, qui eut :


Quatrième degré


Jehan des Moustiers, Chevalier, Seigneur d'Ussy et d'Ouville, qui épousa Luce de Briqueville, fille de Guillaume de Briqueville, Seigneur et Châtelain de Laune et de Jeanne de Meullent, et de ce mariage, il eut :


Cinquième degré


Jean des Moustiers (Jehan dans le document mais je modernise), Chevalier, Seigneur d'Essy, de Saint-Germain, de Saint-Gabriel, compris au Rôle des Chevaliers Bacheliers du temps du Roy Charles VI. Il brisait ses armes d'un lionceau de gueules à la pointe de l'écu, comme puîné de sa Maison. Le 1 er septembre 1387, il avait la conduite de 11 écuyers comme il appert du Compte de Jean Le Flament, Trésorier des Guerres du Roi ; Il servit ensuite pour faire la Monstre avec 7 autres écuyers les premiers jours du mois de février, mars, avril et juin de l'an 1388. De son union contractée avec Jehanne de Burel, fille du Seigneur du lieu et de la Carbonnière, il eut :

1 – Guillaume des Moustiers

2 – Nicolas des Moustiers, auteur de la branche des Seigneurs de Neufmesnil


Sixième degré


Guillaume des Moustiers, Chevalier, Seigneur d'Essy, vivant en 1450 et qui fut père de :

1 – Guillaume des Moustiers, seigneur d'Essy et de la Carbonnière, allié à Aimée d'Ouessay, fille du Baron de Gouvetz, dont :

1 – 1 – Gilles des Moustiers, Seigneur d'Essy et de la Carbonnière, dont on ignore l'alliance et la postérité.

2 – Thomas des Moustiers, Seigneur de Groville, maintenu en 1463 avec ses frères

3 – Gilles des Moustiers, Chevalier, Seigneur du Rozel, allié à Pérrine de Grimouville, fille de Guillaume, Chevalier, Seigneur et Baron de la Lande d'Airou et de Guillemette de Larchant, dont :

3 – 1 – Jehanne des Moustiers, mariée en 1544 à son cousin Guillaume des Moustiers, Seigneur de Neufmesnil.


Quatrième branche


Seigneurs de Neufmesnil[1]

Les seigneurs des Moustiers et de cette branche sont inhumés dans l'église de Neufmesnil.


Sixième degré


Nicolas des Moustiers, Chevalier, Seigneur de Neufmesnil, la Vicomterie, le Fest, Saint-Gabriel, second fils de Jehan, Seigneur d'Essy et de Jehanne de Burel, fit preuve de noblesse en 1463 et eut de Jacqueline de Mary :

1 – Jehan des Moustiers, Seigneur du Fest, marié à Anne de Signy, Dame du Tôt et de Tourneville, dont :

1 – 1 – Jehanne des Moustiers, alliée à Guillaume des Moustiers, son cousin [dans cette généalogie, outre les nouvelles informations qu'elle offre, pose le problème de l'épouse de Guillaume des Moustiers, sire de Neufmesil. Soit, il s'agit de Jehanne, fille de Gilles, sire du Rozel, soit Jehanne, fille de Jehan, sire du Fest ... à travailler]

2 – Guillaume des Moustiers, Seigneur de La Vicomterie, ayeul d'Hervé, Seigneur de La Vicomterie, vivant en 1698 et marié à Catherine-Henriette de Guiry

3 – Pierre des Moustiers


Septième degré


Pierre des Moustiers, Chevalier, Seigneur de Neufmesnil qui épousa en 1514 Guillemette de Burel, fille du Seigneur d'Agon ou Avon, de Contrières, de Vassy et en eut :

1 – Guillaume des Moustiers

2 – Jeanne des Moustiers, femme de Charles de Beaugendre, Seigneur de Saint-Martin

3 – Gillette des Moustiers, alliée à :

X1 Charles de Gourmont, Seigneur de Baudrelot

X2 Renaud Anquetil


Huitième degré


Guillaume des Moustiers, Chevalier, Seigneur de Neufmesnil, mort le 23 novembre 1571 et qui épousa en 1544 Jehanne des Moustiers, fille de Gilles des Moustiers, Sire du Rozel ou de Jehan des Moustiers, Sire du Fest [à ce jour, 23 avril 2003 ????]. Il comparut à la Montre tenue à la Hague-Saint-Vaast, par Louis, Sire d'Estouteville et où furent appelés les nobles et noblement tenants du Baillage du Cotentin, et où figurèrent aussi Pierre et Nicolas des Moustiers. Ses enfants furent :

1 – Antoine - Arthur des Moustiers [d'après les épîtaphes données en l'église de Neufmesnil, il convient de penser Arthur ; La Chesnaye Desbois dit Antoine-Arthur. Nous disons Arthur]

2 – Guillaume, Seigneur de Thore

3 – Pierre des Moustiers

4 – Nicolas des Moustiers

5 – Olivier des Moustiers

6 – Gillette des Moustiers

7 – Guillemette des Moustiers qui épousa le 21 août 1578 noble Homme Michel Loir, écuyer, Seigneur du Lude et de Bouilly, Verdier héréditaire de la Forêt de Néhou, veuf de demoiselle Marguerite Ervault.

Epîtaphe sur le mur occidental de la Nef, de l'Eglise de Neufmesnil au fond de l'église, à côté de l'évangile, on lit : (au fond de l'église à droite) : GUILLAUME DES MOUSTIERS EN SON VIVANT SEIGNEUR ET PATRON DE CE LIEU ET DE VERTUEUSE DAMOISELLE JEANNE DES MOUSTIERS LESQUELS ONT APRES EUX UNE HONESTE FAMILLE DECEDERENT LEDICT SEIGNEUR LE 30 NOVEMBRE 1571 ET LA DAMOISELLE LE 20 JANVIER EN L'AN ENSUIVANT DIEU LEUR FASSE PAIX. REGLER SES ACTIONS A LA GLOIRE DE DIEU SUIVRE DES SAINTES LOIX LE DROITUR ET JUSTICE NAYMER QUE LA VERTU ET ABHORER LE VICE SONT LES RARES VERTUS DES GISANTS EN CE LIEU REVERTATUR PULVIS IN TERRAM SUAM UNDE ERAT ET SPIRITUS REDEAT AD DEUM QUI DEDIT ILLUM ECCLESI. 17. REQUIESCANT IN PACE PAR NOBLE HOMME ARTUR DES MOUSTIER AISNE DE LADICTE FAMILLE SEIGNEUR ET PATRON DU DICT LIEU ET ILLUSTRE DAMOISELLE GUILLEMETTE DE TOURLAVILLE SON EPOUSE


Neuvième degré


(Antoine) – Arthur des Moustiers, Chevalier, Seigneur de Neufmesnil et de Germanville qui épousa demoiselle Guillemette Ravalet, morte le 18 juillet 1626, fille de Jacques Ravalet, Seigneur de Tourlaville et de Jeanne d'Yvetot, dont :

1 – Jacques des Moustiers, Seigneur de la Haulle, allié en 1639 à Marguerite du Moncel, fille et héritière de François du Moncel, Seigneur d'Estoubeville et de Jacqueline Osber, sa première femme, fille elle-même de Jacques Osber, Seigneur de Tollevast et de Marguerite du Praël, dont :

1 – 1 – François-Issaac des Moustiers, mort à Paris en 1661

2 – Jean des Moustiers

La Chesnaye Desbois donne à ce degré le prénom d'Antoine. C'est une erreur. Pour qui visite l'ancien fief des Moustiers, s'il entre dans l'église de la Cours de Neufmesnil, il découvrira cette Épitaphe, sur le mur occidental de la Nef, au fond de l'église, en haut de l'escalier, à gauche :

EPITAPHE DILUSTRE SEIGNEUR ARTUR DES MOURTIERS ESCUYER SEIGNEUR ET PATRON DE NEUFMESNIL ET DE VERTUEUSE DAMOISELLE GUILLEMETTE TOURLAVILLE SON EPOUSE LESQUELS DECEDERENT LEDICT SEIGNEUR LE PREMIER DE ........................ 1614 ET LADICTE DAMOI- SELLE LE DIX HUICT JUILLET 1626. ATROPOS QUI SE REND A TOUS INEXORABLE ET QUI NE SAIT QUE CEST NI DE PLEURS NI DE DEUIL DE SON DARD MALHEUREUX A MIS DANS LE CERCEUIL NEUFMESNIL QUI N'EUT POINT EN SES JOURS DE SEMBLABLE LAQUELLE EN APRES DE SON FER REDOUTABLE POUR COMBLER SES ENFANTS D'UN REGRET NONPAREIL A PRIVE DES CLARTES DU RAYONNEUR SOLEIL SA MOITIE, DE CE TEMPS L'HONNEUR PLUS VENERABLE. ENFANS CALMES VOS PLEURS CONTRE UN PLEUR INUTILE. LA PARQUE EST INFLEXIBLE ET TOURSIOURS ......................... PRENDRE EN GRE BIEN ET MAL COMME DIEU NOUS L'ENVOI SI POUR QUELQUE PEU DEUX IN NUS TIENT SEPARES REJOINS POUR VIVRE EN GLOIRE APRES VOUS LE VOERRES CAR ILS SONT IA DEVANT NOUS PREPARER LA VOE ANIMAE EORUM REQUIESCANT IN PACE CUM Xto. AMEN JEAN DES MOUSTIERS ESCUIER SEIGNEUR ET PATRON DE NEUFMESNIL ET VERTUEU- SE DAMOISELLE ISABEAU JALLOT SON ES- POUSE ONT FAIT PLACER CE TABLEAU LAN 1641 M.R.E.P.C.D.C.L.


Dixième degré


Jean des Moustiers, Chevalier, Seigneur de Neufmesnil, Germanville qui épousa en 1623 Ysabeau Jallot, dont :


Onzième degré


Jacques des Moustiers, Chevalier, Seigneur de Neufmesnil, qui était âgé de 28 ans lorsqu'il fut maintenu dans son ancienne noblesse en 1666. Il avait épousé Jeanne de Cherveil, dont :

1 – Jean des Moustiers, allié à Marie-Félix de Beaurepaire, dont :

1 – 1 – Marie-Marguerite-Michelle des Moustiers, alliée à Jacques-Philippe-Félix Le Sens

2 – Jeanne des Moustiers, née le 21 février 1658

3 – Jacques-François des Moustiers, né le 17 avril 1659

4 – N., né le 29 mars 1660

5 – Henry des Moustiers, né le 19 octobre 1662 et qui eut pour parrain Henry d'Orléans, Marquis de Rothelin, Seigneur et Baron de Briquebec

6 – N. né ? 1661et décédé à trois ans le 27 juillet 1664

7 – Marie des Moustiers

8 - Anne des Moustiers, née le 1 janvier 1665 et qui fut alliée à Etienne de Hostingue, Seigneur de L'Isle, le 2 janvier 1701..

De cette union sont les d'Hostingue qui donnèrent au XXIe siècle une descendance assez diverse[2].

Sources complémentaires confirmant ou pas la dite généalogie

Un extrait de la "Saga des Fevardent sous l'ancien Régime", édité par la Société d'Archéologie de la Manche, 18 Série, 1992 dit, pour le fief de la Haulle :

"En 1650, Jacques des Moustiers, esc., nommé trésorier de la paroisse de Gréville est dit seigneur de la Haulle. Il exerce en outre les fonctions de tuteur de son neveu Jacques de Moustiers, esc., seigneur et patron de Neufmesnil. Ce fief continua d'appartenir à la famille des Moustiers jusqu'au 10 septembre 1734, date à laquelle ayant épousé Marguerite des Moustiers, fille et seule héritière de feu Jean de Moustiers, esc., seigneur et patron de Neufmesnil et de la Haulle, Jacques Robert Le Sens, aussi seigneur et patron de Bretteville sur Ay, fit vente à Jean Feuardent, esc., seigneur et patron d'Eculleville, du fief noble, terre et seigneurie de la Haulle, relevant de la seigneurie de Magneville et ne comprenant plus comme domaine non fieffé que le "pré du Sujet" de 2 vergées. Par contre, le domaine fieffé était constitué de nombreuses rentes foncières, tant en nature que en argent. Le tout pour un prix total de 3 559 livres 12 sols 6 deniers".

Armes

Différentes armoiries selon les branches :

D'argent à la bande d'azur fretté d'or pour la branche des premiers sires de Neufmesnil.

Les mêmes armes seront brisées d'un lionceau de gueules à la pointe de l'écu pour les sires de Neufmesnil et les sires d'Aisy. Néanmoins, la branche de Neufmesnil ne semble avoir porté que D'argent à la bande d'azur frettée d'or.

On doit remarquer une autre brisure qui consistait à poser une molette de gueules à la pointe de l'écu pour les sires de La Roquelle.

Référence.png Notes et références

  1. [1].
  2. On compte dans les descendants, David Jourdes [2].

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)