Famille de Malherbe de Poillé

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


La famille de Malherbe de Poillé est une famille subsistante de noblesse d'extraction originaire du Maine qui fut maintenue noble en 1667[1].

Origines

Henri Jougla de Morenas indique dans le Grand Armorial de France que cette famille de Malherbe originaire du Maine aurait selon certains auteurs une origine commune avec la famille Malherbe (Normandie) et qu'elle remonte sa filiation prouvée a Jean Malherbe, écuyer seigneur de Poillé, marié à Jacquine de Poillé, vivants en 1469. Leur descendance qui a été maintenue noble en 1670 a donné les seigneur de Poillé (preuves pour Saint-Cyr en 1731), d'Huchigni, des Gastines, de Gatemo. (Preuves pour les Ecoles militaires en 1756 et 1772) et de Lestang[2].

Nicolas Viton de Saint-Allais, généalogiste considéré comme peu fiable, écrit sans preuves que la famille de Malherbe est issue des seigneurs de La Mausse qui serait une branche de la famille normande de Malherbe[3].

La seigneurie de Poillé dans le Maine passa à la famille de Malherbe par le mariage vers 1450 de Jean Malherbe, écuyer avec Jacquine de Poillé, héritière de sa famille et dame de Poillé.

Généalogie simplifiée

Filiation prouvée' (pour la généalogie détaillée se reporter aux ouvrages)

La filiation suivante est donnée par Louis Pierre d'Hozier dans son Armorial général de la France volume 1, registe 1 (1865) : [4].

  • Jean de Malherbe, écuyer, marié à Jaquine DE Poillé, dame de Poillé, au nom de laquelle il fit un hommage de la métairie de la Borde, le 12 Mars 1469 à Jean de Fromentières, seigneur de Marçon, dont entre autres :
    • Guillaume de Malherbe, éuyer, marié en 1463 à Jeanne des Touches. Il fut commis le 27. Août 1491 pour conduire au siège de la Ville de Rennes, les nobles et autres sujets au ban et arrière ban des pays & duché de Touraine, fit un partage noble avec Jean de Malherbe, son frère puiné. Dont :
      • François de Malherbe, écuyer, seigneur de Poillé, de la Roche-de Pierre et de Villeneuve, marié avant le 17 décembre 1522 avec Marguerite de Garguesalle. dont entre autres :
        • René de Malherbe, chevalier, seigneur de Poillé, d'Huchigni et de Pierre, gouverneur des Pays & Duché de Vendômois, marié en 1541 à Jaquette Huraut. Il fit un partage le 12 Février 1542 avec Jaques de Malherbe, éuyer, Marguerite de Malherbe et Renée de Malherbe. Dont entre autres :
          • René de Malherbe, écuyer, seigneur de Poillé et d'Huchigni, marié en 1563 à Charlotte Gruel. Il fut successivement maitre d'Hôtel ordinaire de la reine de Navarre en 1548, maître d'Hôtel du duc de Vendôme en 1552. capitaine et gouverneur des ville, château et duché de Vendôme en 1562, commandant 5o arquebusiers à cheval, destinés à la garde de la ville de Vendôme. Il fut commis en 1562 pour faire la montre des vassaux nobles du duché de Vendôme à l'arriére-ban. Dont entre autres :
            • Pierre de Malherbe, chevalier, seigneur de Poillé, marié en 1598 à Madeleine de Montauzier. Il fut gentilhomme ordinaire du roi de Navarre en 1588 puis successivement enseigne et Lieutenant de 5o hommes d'armes des ordonnances du roi, sous la charge du seigneur de la Frette. Il eut pour frère et sœurs, Antoine de Malherbe, écuyer, Anne de Malherbe et Renée de Malherbe, avec lesquels il fit un partage noble le 2o novembre 1599. Dont :
              • Jaques de Malherbe, seigneur d'Huchigni, de Châteauguibert et de Poillé, chevalier de l'Ordre du roi, marié en premières noces en 1631 à Marie de Beauxoncles et en secondes noces en 1641. avec Eléonore DE Vachez. Il eut pour sœur Jaqueline de Malherbe. Dont :
                • François de Malherbe, écuyer, seigneur de Poillé et d'Huchigni, commandant la noblesse dû Vendômois en 1674. Marié en 1664 à Geneviève de Vanssay dame de Bouis. Il fut maintenu dans sa noblesse le 29 mars 1667 par ordonnance de M. de Machault, commissaire départi dans la généralité d'Orléans. Dont entre autres :
                  • Joseph de Malherbe (1668-1738), chevalier, seigneur de Poillé, de Bouis et d'Huchigny, lieutenant de dragons au régiment de Senneterre. Marié en 1712 à Marie-Louise Peillot de La Garde. Maintenu dans la qualité de noble et d'écuyer le 7 décembre 1715 et 12 août 1723 par ordonnance de M. Chauvelin de Beauséjour. Il donna l'aveu de sa terre et seigneurie de La Pierre au roi. Dont entre autres :
                    • Amédé Joseph de Malherbe (1717-1760), chevalier de l'Ordre royal et militaire de Saint-Louis, capitaine de grenadiers au régiment d'Auvergne, blessé à la tête de sa compagnie à l'affaire de Clostercamp, et mort peu de temps après des suites de sa blessure, sans avoir été marié.
                    • Adam François Bonnaventure de Malherbe (1714-1800), chevalier, seigneur de Poillé, Marson (Marçon), Huchigny, capitaine au régiment d'Auvergne et chevalier de l'ordre royal et militaire de Saint-Louis, mort en son château de Poillé en 1799. Marié à Marguerite de Sédilhac. Dont entre autres :
                      • Joseph Charles Louis de Malherbe, chevalier, seigneur de Poillé, Marson (Marçon), etc., dit Vicomte de Malherbe-Poillé, capitaine de cavalerie, chevalier de l'Ordre royal et militaire de Saint-Louis, a commencé ses services militaires dans le régiment de Bassigny, d'où il a passé à l'armée des Princes en 1792 jusqu'en 1801. Marié en 1768 à Jeanne de La Porte de Houssay. Dont :
                        • Adolphe de Malherbe, sous-lieutenant au douzième régiment de cuirassiers, mort dans la retraite de Moscou au mois d'octobre 1812.
                        • Armand de Malherbe (né en 1804).

Armes

La famille de Malherbe de Poillé a pour armes D'or à deux jumelles de gueules posées en fasce, accompagnées en chef de deux lions affrontés du même[2].

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Référence.png Notes et références

  1. Régis Valette, Catalogue de la noblesse française, Editions Robert Laffont, 2007, page 132.
  2. 2,0 et 2,1 Henri Jougla de Morenas, Grand Armorial de France, tome IV, page 513.
  3. Nicolas Viton de Saint-Allais, Nobiliaire universel de France, volume 2, 1873, page 217.
  4. Louis Pierre d'Hozier, Armorial général de la France volume 1, registe 1, 1865, pages 365-367