Famille de Grimouville

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La famille de Grimouville est une famille éteinte de la noblesse française.

Origines

La famille de Grimouville était originaire du département de la Manche.

La seigneurie de Grimouville près de Coutances paraît avoir été son berceau. Cette seigneurie dont le nom s est perpétué dans cette famille d’ancienne chevalerie et qu’elle a possédée pendant plusieurs siècles comptait cent quarante un feux et un petit port de mer très fréquenté dont le principal commerce est encore de nos jours la chaux qui se fait à Montchaton et à Montmartin. Les premiers de cette maison dont l’histoire ait transmis la mémoire sont Robert et Nicolas de Grimouville chevaliers qui l’an 1096 accompagnèrent Robert dit Courte-Heuze à la conquête de la Terre Sainte. Georges de Grimouville fut un des quatre chevaliers qui comparurent l’an 1270 au ban de la noblesse pour l’abbé du Mont Saint Michel qui devait service au roi de ce nombre de chevaliers à cause de sa terre de Cotentin. Il est rappelé dans un titre du 17 juin 1448 où il est qualifié chevalier le même acte nous apprend qu’il était issu de l’une des plus nobles et des plus anciennes familles de Normandie. Il avait pour père Jean de Grimouville dont on ne connaît que le nom et pour sœur Jeanne de Grimouville qui était femme en 1270 de Pierre de Maguerie écuyer. Jean de Grimouville, chevalier, probablement frère ou proche parent de Georges servit au ban de la noblesse convoqué l’an 1272.

Généalogie

La généalogie de la famille de Grimouville est la suivante[1] :

Branche aînée

I - Guillaume de Grimouville, 1er du nom, écuyer, seigneur de Grimouville, présumé fils ou petit fils de Georges ou de Jean de Grimouville, épousa Jeanne de Montfort dont il eut un fils nommé Jean qui suit.


II - Jean de Grimouville, 1er du nom, écuyer, seigneur de Grimouville, épousa l’an 1327 Nicolle de Soulle dont naquirent :

  1. Jean, dont l’article suit
  2. Colette de Grimouville, mariée à Jean du Saussay, écuyer

La seigneurie de Carantilly entre dans les possessions de la famille de Grimouville par suite de la succession de Nicole de Soulle. Elle inclut la seigneurie de Cametours.


III - Jean de Grimouville († 1399), 2e du nom, chevalier, baron de La Lande-d’Airou et de Gouville, seigneur de Grimouville, de Carentilly, Saint Célérin, etc. Il épousa Jeanne de Foligny-Meurdrac et mourut en 1399. De ce mariage sont issus :

  1. Jean, dont l’article suit
  2. Geoffroy, qui fonde la seconde branche (aînée par l’extinction de la première) rapportée ci-après
  3. Jean († 25 mars 1414), baron de Gouville, mort sans alliance.
  4. Robert (ca 1379 -), seigneur de Saint-Célerin, chanoine de Coutances et curé de Carantilly.

Le partage de la succession de Jean II eut lieu entre les quatre fils le 8 septembre 1408. La terre et le fief de Carantilly échurent à Jean ; la baronnie de La Lande-d’Airou fut le lot de Geffroy ; la baronnie de Gouville fut le lot de Jean, le troisième frère ; les fiefs de Grimouville et de Saint-Célerin furent le lot de Robert.

La baronnie de la Lande-d’Airou ainsi que le fief de Montmartin dans sa mouvance et dépendants du comté de Mortain appartenait primitivement aux de La Lande, seigneurs de la Lande-d’Airou. En 1332, Guillaume de La Lande était seigneur et patron de la Lande-d’Airou et en partie de Montmartin. Avec lui s’est éteinte la branche aînée des de La Lande et en 1368, ces seigneuries appartenaient à Geoffroy de Soulle. Elles sont vraisemblablement entrées dans la famille de Grimouville par suite de la succession de Nicole de Soulle.

Le fief de Hyenville, qui ne semble pas avoir dépendu du comté de Mortain appartenait aussi aux de La Lande et est entré, comme pour le fief de Montmartin, dans les possessions des de Grimouville par suite de la succession de Nicole de Soulle.


IV - Jean de Grimouville († 11 septembre 1408), 3e du nom, écuyer, seigneur de Grimouville, de Carantilly, etc.. IL avait épousé Jeanne d’Anneville († 1446), dame de Saint-Germain-de-Tournebu, de Saint-Martin-le-Viel (Jeanne d’Anneville épousera en secondes noces Jean Fortescu, seigneur de Saint-Ebremont-sur-Lozon et de la Meauffe, rallié à la cause anglaise) dont il laissa :

  1. Jean, dont l’article suit
  2. Jacques de Grimouville
  3. Louis de Grimouville
  4. Guillaume de Grimouville, qui épousa Jacqueline Mondet et n’en eut pas d’enfants
  5. Olivier de Grimouville
  6. Robine de Grimouville, mariée au seigneur de la Bellière
  7. Jeanne de Grimouville, mariée à Ursin d'Anneville, seigneur de la Baleine
  8. Marguerite de Grimouville, épouse de Jean Osouf, écuyer, seigneur de Colomby.

Dans la vicomté de Vire, il ne possédait que le fief de Roucamp en la paroisse du Tourneur tenu en parage de Jacques de Foligny.


V - Jean de Grimouville (31 août 1498 - † 30 mai 1443), 4e du nom, écuyer, seigneur de Grimouville, de Carantilly, etc., baron de Gouville. Il épousa Marie de Sémilly († 1444), dame de Vaubadon. De son mariage sortirent :

1. Jean de Grimouville (ca 1428 -† 1491), baron de Gouville, seigneur de Grimouville et de Carantilly, qui épousa Gillette de Foligny et mourut en 1491 laissant :
  1. Guillemette de Grimouville (1476 - † ap. 1520), mariée à l’âge de quinze ans à Jean de Magneville († av. 1520), chevalier, seigneur de Magneville et de la Varangière, baron de la Haye du Puits. Après son décès, la terre de Carantilly entre dans la famille de Magneville.
  2. Jeanne, dame de Grimouville, mariée à Nicolas le Maistre seigneur de Maupertuis. Elle hérite de la terre de Grimouville qui passera dans les mains de de ses enfants.
Le 14 octobre 1454 devant les tabellions de Trelly, il vend à Ursin d’Anneville et à Jeanne de Grimouville (sa tante) la seigneurie de Quettreville tenue par parage de la baronnie de Gouville[2].
2. Raoulette de Grimouville (ca 1430 -), mariée à Guillaume de Carbonnel-Canisy.
3. Alison de Grimouville (ca 1434 -).
4. Robert de Grimouville (ca 1435 -), prêtre[3].
5. Thomas de Grimouville (1437 -), qui suit
6. Mariette de Grimouville (v 1438 -).
7. Guillaume de Grimouville (ca 1440 -), mort sans alliance.
8. Henri de Grimouville (ca 1441 -) mort sans alliance.

Il hérite de la baronnie de Gouville de son oncle Jean († 1414) fils de Jean et de Jeanne de Foligny. Au jour de son trépas (30 mai 1443), il possédait les terres de Carantilly et de Gouville. Il avait donné en douaire le fief de Grimouville à dame Jeanne d’Anneville, sa mère. Au décès de Marie de Semilly, leur mère, ses enfants héritent du fief de Saint-Sauveur en la paroisse de Turqueville. Au décès de Jeanne d’Anneville, leur aïeule, les enfants héritent du fief de Grimouville.


VI - Thomas de Grimouville (1437 -), écuyer, seigneur de Saint-Germain-de-Tournebu, né en 1437. Il épousa Marie du Châtel et justifia devant Raimond Montfaut son ancienne noblesse en 1463. Il eut pour fils :


VII - Jean de Grimouville, 5e du nom, écuyer, seigneur de Saint-Germain-de-Tournebu, vivant en 1501. Il épousa Jacqueline Aux Epaules, dame de Fourneville dont il eut :

  1. Jean, dont l’article suit
  2. Jeanne de Grimouville, mariée par contrat du 11 avril 1523 avec Thomas Loir, seigneur du Lude, de Helleville, etc., fils de Michel Loir, seigneur du Quesnay et de Susanne de Briqueville.


VIII - Jean de Grimouville, 6e du nom, chevalier, seigneur de Tournebu, d'Azeville et de Fourneville, chevalier de l’ordre du roi, capitaine de cinquante hommes d’armes des ordonnances, gouverneur de Falaise, vivait le 18 septembre 1529. Il épousa Renée de Mont-Saint-Gilles, fille de Jean de Mont-Saint-Gilles et de Marguerite d'Orglandes. De ce mariage sont issus :

  1. Pierre, dont l’article suit
  2. Jacqueline de Grimouville, mariée à François de Saint-Simon, seigneur de Beuzeville, de la Boudière etc.
  3. Renée de Grimouville, mariée, par contrat du 10 septembre 1575, à Jean Hervieu, seigneur de Mondelaville ; en secondes noces à Adrien Sorin, sieur de la Bonneville ; en troisièmes noces à Henri Achier, sieur de Turqueville.


IX - Pierre de Grimouville, chevalier, seigneur de Saint-Germain-de-Tournebu, de Fourneville, etc. Il épousa, par contrat du 14 mars 1560, Guillemette d'Argouges, dont il eut :

  1. Jacques, dont l’article suit
  2. Jean de Grimouville, seigneur d'Azeville
  3. Françoise de Grimouville, mariée par contrat du 31 juillet 1599 avec Jean de Briqueville 3e du nom seigneur de Breteville, sœur de Guillaume de Briqueville, seigneur de La Vallée, lieutenant général des armées navales et fille de Guillaume de Briqueville 4e du nom, seigneur de Briqueville et de Breteville et de Marie Durevie.
  4. Joachime de Grimouville, mariée en 1589 à Jacques de Guyenro, fils de Jacques.
  5. Anne de Grimouville, mariée à Louis de Sainte-Mère-Eglise.


X - Jacques de Grimouville, chevalier, seigneur Nacqueville, des Marets, d'Auvers, d’Azeville, de Saint-Germain-de-Tournebu, etc., grand maître des eaux et forêts du Cotentin. Il épousa, par contrat du 7 mars 1603, Charlotte de Moy (de Mouy), fille de Jacques de Moy, seigneur de Pierrecourt, conseiller-d’état, capitaine de cinquante hommes d’armes des ordonnances du roi, chevalier de l’ordre du Saint Esprit, et de Françoise de Betteville, et petite fille de Charles de Moy, vice-amiral de France et de Charlotte de Dreux, de la maison de France, dame de la Mailleraye et de Berville. Leurs enfants furent :

  1. Louis, dont l’article suit
  2. Jeanne de Grimouville (ou Madelaine), mariée à Hervé Boucard, seigneur du Mesnil-Hamey et marquis de Sienne dont sortirent trois fils qui tous moururent sans enfants.
  3. Charlotte de Grimouville († mai 1608)qui épousa, par contrat du 5 février 1626, Jacques le Bourgeois († mai 1608), fils de Jean le Bourgeois, seigneur d’Octeville-l’Avenel et de Françoise de Moy († 1607) (tante de l’épouse).


XI - Louis de Grimouville († novembre 1640 à Nacqueville), chevalier, seigneur de Nacqueville, des Marets, de Tournebu, d’Azeville, d’Auvers, etc., marquis de la Mailleraye, fut créé maréchal de camp des armées du Roi par brevet du 16 juin 1658, et fut fait capitaine du château de Wateville, à la mort du sieur Moy, son oncle, par provisions du 5 avril 1659 ; il conserva cette charge jusqu’à sa mort arrivée au mois de décembre 1668. Il avait épousé, par contrat du 12 janvier 1643, Claude Gobelin, fille de Balthazard Gobelin, seigneur du Quesnoy et de Brainvilliers, ancien président en la chambre des comptes, et de Madelaine de l’Aubépine de Verderonne. Leurs enfants furent :

  1. Louis, dont l’article suit
  2. Jeanne de Grimouville, mariée 1°) à René Potier, fils de Nicolas Potier, seigneur de Blancmesnil, président à mortier au Parlement de Paris, et de Marie Barre de Cousteau. 2°) à Henri comte de Saulx-Tavannes, mestre de camp du régiment d’Orléans, fils de Jacques de Saulx-Tavannes, comte de Buzançois, de Beaumont, etc., lieutenant général des armées du roi, et de Louise-Henriette Potier de Tresmes.
  3. Marie de Grimouville, mariée à Henri d’Illier d’Entragues, capitaine lieutenant des gendarmes de la garde, fils de Léon d’Illiers, dit de Balsac, marquis d’Entragues et de Gié, et de Marguerite d’Elbene du Perron sa seconde femme.


XII - Louis de Grimouville († juillet 1685), marquis de la Mailleraye, fut capitaine d’une compagnie de chevau-légers et servit en Flandre de 1648 à 1659. Il fut pourvu du régiment de Piémont, par commission du 28 novembre 1666, le commanda aux sièges de Tournay, de Douay et de Lille en 1667, et en Flandre en 1668. Il obtint le gouvernement du château de Wateville, vacant par la mort de son père, par provisions du 31 décembre de la même année. Nommé brigadier des armées du roi, par brevet du 15 avril 1672, il servit aux sièges d’Orsoy et de Rhinberg, au passage du Rhin, aux sièges d’Arnheim, de Doësbourg, de Zutphen, à la prise d Utrecht, la même année au siège de Maëstricht, en 1673, et se démit du régiment de Piémont en quittant le service à cause des blessures qu’il avait reçues dans les campagnes précédentes, au mois de mars 1674. Il mourut sans alliance au mois de juillet 1685.

En l'année 1687, messire Bon-Thomas Castel, marquis de Saint-Pierre, devenait acquéreur de la terre et seigneurie de Saint-Germain-de-Tournebu.

Seconde branche aînée, barons de La Lande-d’Airou

IV - Geoffroy de Grimouville († 1430), 1er du nom, chevalier, seigneur de la Lande-d’Airou, mort en 1430, second fils de Jean de Grimouville, 2e du nom, seigneur, baron de Gouville, et de Jeanne de Foligny-Meurdrac. Il avait épousé demoiselle Jeanne du Bois, dont il eut :

  1. Guillaume, qui suit

Dans le partage de la succession de Jean II, son père, qui eut lieu entre les quatre fils le 8 septembre 1408, la baronnie de la Lande-d’Airou lui échut. Outre la terre de la Lande-d’Airou, elle comprenait aussi le droit de patronage de l’église de la Lande-d’Airou et de la chapelle Saint-Clair au même lieu.


V - Guillaume de Grimouville († 1463), 2e du nom, chevalier, baron de la Lande-d’Airou, qui épousa Guillemette Larchant, fille et unique héritière de Richard, baron de Larchant et de la Lande-Patry, seigneur de Sevans, etc. Guillaume de Grimouville mourut en 1463, laissant :

  1. Jean de Grimouville († av. 1503), chevalier, baron de la Lande-d’Airou, de Larchant, etc. Marié avec Marie le Marquetel (Catherine de Thieuville selon C.S. de Grimouville-Larchant). Mort sans postérité.
  2. Geoffroy dont l’article suit
  3. Pierre de Grimouville, seigneur de Saint-Clair, baron de Larchant, chevalier de l’ordre du roi, après la mort de Jean, son aîné. Mort sans postérité de Susanne de Saint-Paterne.
  4. Charles de Grimouville († av. 1506), baron de la Lande-Patry, prêtre, chanoine du Saint-Sépulcre de Caen, et curé de la Lande-d’Airou.
  5. Guillaume de Grimouville, prêtre, curé de Larchant.
  6. Gauvain ou Germain de Grimouville, auteur de la branche des seigneurs de Vaussieux rapportée ci-après.
  7. Mathurin de Grimouville, prêtre, seigneur d'Hyenville.
  8. Jeanne de Grimouville, mariée à Nicolas de Percy.
  9. Florence de Grimouville, qui épousa Pierre Costard.
  10. Perrine de Grimouville, mariée, contrat du 1er novembre 1477, à Gilles de Moutiers.
  11. Catherine de Grimouville, mariée en 1495 avec Jean du Mesnil-Eury, seigneur du Mesnil-Eury.

Il fut l’unique héritier de son père Geffroy, mort en 1430 et qui donna lieu à aveu au roi, le 8 septembre 1431.

Guillaume de Grimouville, chevalier, baron de la Lande-d’Airou, seigneur de Montmartin, Hyenville, Urville, Montchaton, Saint-Clair et la Beneurté ; enfin baron de Larchant et de la Lande-Patry et seigneur de Sept-Vents et de Saint-Georges-de-Livoye aux droits de sa femme.


VI - Geoffroy de Grimouville († 8 mai 1516[4]), 2e du nom, seigneur de Sepvans, il devint, après la mort successive de ses frères, héritier des baronnies de la Lande-d’Airou, de la Lande-Patry, Larchant, Hyenville. Il épousa Jacqueline Auvé de la Ventrouze, alliée aux illustres maisons des comtes de Beaumont, d’Alençon et de Vendôme. Ils eurent pour enfants :

  1. Jean, dont l’article suit
  2. François de Grimouville, tige de la branche des barons de Larchant, rapportée ci-après.
  3. Richard de Grimouville, auteur de la branche des seigneurs de Cussy, rapportée ci-après.
  4. Jean de Grimouville, curé de la Lande-Patry.
  5. Gilles de Grimouville, curé de la Lande-d’Airou.
  6. Louise de Grimouville, mariée à Guy Hervieu, seigneur de Cenoville, de Mondelaville et de Languetot.
  7. Madelaine de Grimouville, mariée à Jacques du Homme, seigneur du Homme et frère de Marie du Homme, seconde épouse de Jean de Grimouville, frère de Madelaine.

Le 27 février 1503, il partagea la succession de son frère aîné Jean avec ses autres frères Pierre, Charles, Gauvain et Mathurin.


VII - Jean de Grimouville († av. 1551), 3e du nom, chevalier, baron de la Lande-d’Airou. Il épousa :

x1 - Marie du Homme, d’où :

1. René de Grimouville, († av. 1561), la Lande-d’Airou, de Saint-Quentin, Poilley, Precey, Virey, Sey et Vieux-Chalous. Marié, contrat du 8 avril 1551, à Isabeau de Sillans, fille d’Antoine de Sillans, baron de Creuilly. Il mourut sans enfants.

x2 - Nicolle de Saint-Clair, fille de Guillaume de Saint-Clair et d’Olive du Bouillonné. Elle épouse en secondes noces Jean de Camprond.

2. Pierre, dont l’article suit
3. Isabeau de Grimouville, mariée à Jacques du Saussey, seigneur de Montchaton et Virandeville, fils d’Antoine, baron de Gouville.
Le 30 septembre 1549, Jacques du Saussey avec son frère Jean du Saussey, seigneur de Claids, et demoiselle Marie de Thieuville son épouse, vendent à Gilles d’Argouges, seigneur de Gratot, la terre et seigneurie de Gouville avec ses dépendances[5].
4. Scholastique de Grimouville, mariée, par contrat du 23 octobre 1566, avec Jean de Poilvilain, seigneur du Ménil Adelée, fils de Jean de Poilvilain, seigneur de La Hérissière, etc. et de Marguerite de Costentin de Tourville.
5. Madelaine de Grimouville, mariée à Bertrand de Poilvilain, seigneur de la Rochelle et de Cuves, frère du précédent.


VIII - Pierre de Grimouville († av. 1607), 1er du nom, chevalier, baron de la Lande-d’Airou. Il épousa, par contrat du 26 novembre 1565, Jeanne de la Luzerne, fille d’Antoine de la Luzerne, chevalier, seigneur de Beuzeville, de Brévant, de Lorey, de Saint-Hilaire, etc. ; depuis capitaine des côtes de la mer en la province de Normandie, et de Marie Marquetel de Montfort (fille de Jean, seigneur de Saint-Denis-le-Gast et de Montfort et de Jeanne Martel de Fontaine). De ce mariage sont issus :

  1. Jean de Grimouville, qui n’eut point d’enfants de ses deux femmes : 1°) Nicole de Sainte-Marie, 2°) Charlotte d Arcona, en Bretagne.
  2. Pierre, dont l’article suit
  3. Louis de Grimouville, qui épousa Georgine de Launay. Il en eut un fils Georges de Grimouville chevalier de l’ordre du roi.
a. Jacques de Grimouville, seigneur de la Beneurté, marié à Chardine Le Conte de Coutances d’où :
i. Madelaine de Grimouville, mariée, le 1er août 1673 à Vernix, à François de Gouvets, écuyer, fils de Julien et d’Antoinette de Rumilly.

À la mort de son demi-frère Jean en 1561, la succession et l’aînesse lui revinrent notamment les fiefs de la Lande-d’Airou, Montmartin et Hyenville.


IX - Pierre de Grimouville, 2e du nom, chevalier, baron de la Lande-d’Airou, seigneur en partie de Montmartin et d’Hyenville, épousa Philippe d’Aubert d’Aubeuf, fille de Charles d’Aubert d’Aubeuf, chevalier, seigneur d’Aubeuf et de Vertot, et d’Anne de Pellevé, nièce du cardinal Robert de Pellevé, archevêque de Reims. De ce mariage, dont le contrat est du 28 novembre 1608, sont issus :

1. Pierre de Grimouville, seigneur en partie de Montmartin, tué au siège de Corbie.
2. Jacques, qualifié marquis de la Lande-D’airou par le cardinal de Richelieu. Marié, en 1635, avec Susanne de Vassy, fille de Jacques de Vassy, marquis marquis de Brecey, de Pirou et de la Forest, et de Jeanne de Montgommery. Il n’eut qu’un fils mort sans alliance.
La dame de Vassy, sa veuve, épousa en secondes noces, Jacques le Marchand, seigneur du Grippon, etc. & lui transporta tous ses droits sur les biens de son premier mari. C’est en vertu de ces droits fondés sur le contrat du premier mariage, que la postérité de Susanne de Vassi jouit aujourd’hui de la terre de la Lande-Dairou, possession confirmée par des arrêts du parlement de Paris[6].
3. Julien, dont l’article suit
4. Laurent de Grimouville (ca 1616 -), marié avec Elisabeth de La Mare. Il en eut entr’autres enfants :
a. Jacques de Grimouville, mort chanoine de Bayeux.
b. François de Grimouville, mort sans postérité.
c. Jeanne de Grimouville, mariée à Jean Patry, écuyer, seigneur de seigneur de Vaux-sur-Aure.
d. Éléonore, morte sans postérité.
e. Christine de Grimouville, mariée à René Philippe, écuyer, seigneur de Hautmesnil.
5. Antoine de Grimouville (ca 1624 -), mort au service sans alliance.
6. Louise de Grimouville, mariée à François de Saint-Gilles, écuyer, seigneur de la Meauffe.
7. Claude de Grimouville, épouse de François Regnault, écuyer, sieur de Chantores.


X - Julien de Grimouville (ca 1612 - † 13 mars 1691, Coutances (50)), 1er du nom, chevalier, baron de la Lande-d’Airou. Il épousa :

x1 - Marie Michel, contrat du 10 juin 1639, fille de Jacques Michel, écuyer, sieur de Vesly, et d’Elisabeth de Lamare.

1. Jacques de Grimouville († 27 juillet 1682 à Paris), Inhumé le 28 juillet en l’église Saint-Séverin à Paris ; son cœur fut inhumé dans l’église de Hyenville le 8 septembre 1682. Mort sans alliance[7].
2. Marie de Grimouville (ca 1641 à Hyenville - † 8 janvier 1728 à Saint-Nicolas-de-Coutances), mariée à Louis Tanqueray (1659-1690), écuyer, sieur de la Montbrière.

x2 - Madelaine Le Marchand, dame du Grippon, en 1648[8].

3. Julien de Grimouville († 4 février 1719 à Hyenville[7]), chevalier, seigneur et patron de Hyenville et de Montmartin, marié :
x1 avec Marie Jeanne d Annoville
a. Louis de Grimouville (4 octobre 1685, b 27 octobre 1699 à Hyenville - † 4 avril 1710 à Hyenville[7]), sans postérité.
x2 avec Marie-Madeleine de Piennes († 1er février 1706 à Hyenville[7]), fille de Michel de Piennes et de Françoise de Longaulnay dont :
b. N… de Grimouville, mort en bas âge.
c. Élisabeth, (1er février 1694, b 17 octobre 1699 à Hyenville[7] - † 19 août 1775 Avranches), mariée 1°) le 25 octobre 1707 à Hyenville à Jean de Saint-Germain, seigneur de Regnéville, écuyer ; 2°) le 19 juillet 1745 à Regnéville, à François de Collardin, écuyer, sieur du Montiers, écuyer.
d. Marie-Madaine-Julienne de Grimouville (17 mars 1695 à Hyenville - † 30 août 1720 à Hyenville[7]), morte fille.
e. Françoise de Grimouville (25 mars 1696 à Hyenville -), mariée à Jacques Potier de Courcy (1687-1733), écuyer , sieur de la Verjusière, fils de Jacques et Catherine Loir.
f. Julienne de Grimouville (1er mars 1697 à Hyenville[7] - † 28 mai 1737 à Saint-Pierre-de-Coutances), morte fille.
g. Renée-Madeleine-Françoise de Grimouville (23 juin 1698 à Hyenville[7] -), mariée, le 30 août 1720 à Contrières, à Nicolas le Conte (1692-1738), écuyer, sieur d’Ymouville, fils de François et de Anne-Charlotte de La Bonde.
h. Louis de Grimouville, (5 juillet 1700 à Hyenville - † 22 novembre 1729 à Hyenville[7]), sans alliance.
Après le décès de Louis de Grimouville les fiefs de Montmartin et de Hyenville furent l'objet d'un partage, rédigé en 1731-1732 et réalisé en 1745[9]. Le premier lot avec la Gran'Cour située en la paroisse de Montmartin échut à Renée-Madeleine-Françoise de Grimouville, épouse de Nicolas Le Conte, écuyer, seigneur d'Ymouville. Le second lot avec le manoir et les terres d'Hyenville échut à Julienne de Grimouville. Le troisième lot avec la ferme du Colombier échut à Elisabeth de Grimouville, épouse de Jean de Saint-Germain, seigneur de Regnéville. Le quatrième lot avec un ensemble de terres sur les paroisses de Hyenville et Montmartin échut à Françoise de Grimouville, épouse de Jacques Potier[10].

x3 - Louise de La Broise, le 14 juin 1673 à La Meauffe, fille de Charles, sieur de la Gislardière, et Françoise de Saint-Gilles (Contrat le 20 mai 1673 devant les notaires de Saint-Lô).

4. Thomas, dont l’article suit
5. Charles François de Grimouville, (b 19 février 1676 à Saint-Nicolas-de-Coutances - † 23 novembre 1752 à Coutances), chevalier, marié, le 17 mai 1746 à Saint-Nicolas-de-Coutances, avec Anne-Charlotte Quilleau, veuve de Jacques Varin. Mort sans postérité.
6. Jean Antoine de Grimouville (16 octobre 1678 à Hyenville[7] -), chevalier, mort à Lunebourg en Hanovre.


XI - Thomas de Grimouville (ca 1672 - † 30 août 1726), chevalier, mort capitaine d’infanterie au régiment de Vexin. IL avait épousé, le 26 avril 1717 à l’île d’Oléron, Angélique Bonami, fille de Barthélemi Bonami, docteur en médecine, et d’Élisabeth Bodier. De ce mariage sont issus entr’autres enfants :

  1. Jeanne-Louise-Angélique[11] de Grimouville (8 février 1719 au Château-d’Oléron - † 1731), élevée et morte à la maison royale de Saint-Louis à Saint-Cyr (preuves du 29 janvier 1731).
  2. Charles François, dont l’article suit


XII - Charles François de Grimouville, chevalier, comte de Grimouville-Larchant, chef des noms et armes de sa maison, est né le 28 décembre 1722 à Rouen. Il a épousé, à Malines en Brabant, en 1746, noble dame Isabelle-Pétronille Van-Everbroeck († 24 août 1775 à Saint-Lô) dont sont issus :

  1. Charles François Élisabeth, qui suit
  2. Hippolyte-Barbe-Constantin de Grimouville (12 août 1749 à Saint-Lô -), chevalier, vicomte de Grimouville,officier dans la légion de Saint-Victor à l’île de Saint-Domingue. Marié à Saint Louis (île de Saint-Domingue), à N de Bouet, créole, dont il n’a point d’enfants.
  3. Marie de Grimouville, morte en bas âge.
  4. Charles-Siméon de Grimouville (18 février 1751 à Saint-Lô -), prêtre. Prieur-commendataire du prieuré royal de Saint-Célerin au Maine en 1775 ; chanoine de l’église de Lisieux en 1775 ; vicaire général de Châlons-sur-Marne en 1782, du chapitre de Lisieux en 1783, et de l’évêque en 1789.
  5. Charlotte-Louise (3 avril 1752 à Saint-Lô -), morte en bas âge.
  6. Élisabeth-Barbe-Françoise de Grimouville (12 décembre 1753 à Saint-Lô -), mariée, le 22 juin 1779, à Pierre Ferregeau de la Tour-Malquin, écuyer.
  7. Éléonore-Françoise-Marie de Grimouville (25 novembre 1755 à Saint-Lô -), élevée et religieuse à la maison royale de Saint Louis à Saint Cyr (novice en 1776, religieuse en 1778[12]).
  8. Félicité-Françoise-Pétronille de Grimouville (30 mai 1757 à Saint-Lô -), élevée et religieuse à la maison royale de Saint Louis à Saint Cyr.
  9. Jérome-Armand-Thomas de Grimouville (22 octobre 1759 à Saint-Lô -).


XIII – Charles-François-Élisabeth de Grimouville (22 juillet 1747 à Coutances - ), chevalier, baron de Grimouville-Larchant. Il a épousé en 1785 noble dame Henriette-Jeanne-Michelle de Grimouville-Cussy, l’une des héritières de cette branche, fille de René-Jean-Baptiste de Grimouville, chevalier, seigneur de Cussy-Montfiquet et Héroudeville, et de noble dame Madelaine-Charlotte Morel de Servigny. De ce mariage sont issus :

  1. Félix-Victor de Grimouville
  2. Théodore-Benjamin de Grimouville

Troisième branche : barons de Larchant

VII - François de Grimouville († av. 1572), baron de Larchant et de la Lande-Patry, chevalier de l’ordre du roi, second fils de Geoffroy de Grimouville, baron de la Lande-d’Airou, et de Jacqueline Auvé de la Ventrouze. Il épousa 1°) par contrat du 7 mai 1525, Thibaude de La Grandière, au Perche ; 2°) en 1530, Anne d’Estançon, fille de Jean d’Estançon, seigneur de la Boullaye, et de Jeanne de Rosnivinen. De ce second mariage sont issus :

1. François de Grimouville, mort sans alliance.
2. Jean de Grimouville, prieur du Mont-Saint-Michel, et depuis, en 1572, abbé de la Luzerne.
3. Georges de Grimouville qui suit
4. Nicolas de Grimouville († 1591), seigneur d’Auteuil et de la Boullaye, chevalier des ordres du roi, capitaine des cent archers de la garde du roi, gouverneur du Mont-Saint-Michel en 1563, gentilhomme ordinaire de sa chambre, chambellan ordinaire du roi de Pologne, conseiller d’état, tué au siège de Rouen. Il fut inhumé dans l’église des Grands-Augustins de Paris. Il avait épousé, par contrat du 23 mars 1573, Diane de Vivonne de La Châtaigneraie († 1618), fille d’honneur de Catherine de Médicis, dont il n’eut point d’enfants.
5. Louis de Grimouville († 1618), chevalier des ordres du roi, conseiller d’état, gentilhomme ordinaire de la chambre, colonel de six cents chevau-légers et mestre de camp d’un régiment de dix compagnies de pied et gouverneur d’Evreux. Il avait épousé Susanne Duval, fille de Jacques Duval, seigneur et baron de Houllebec, de Bourdigny, Hectomare, le Genetay, etc. On lui donne pour fils Jean de Grimouville, chevalier, seigneur de la Lande-Larchant qui épousa :
x1 N… :
a. Marie, épouse en 1617 de Procope de Loubert, écuyer, sieur des Adoux
b. Claude, morte sans alliance.
x2 Madelaine de Crèvecœur
c. Madelaine, mariée à Adrien Langlois, écuyer, sieur de Beauvais.
d. Catherine, mariée, par contrat du 23 octobre 1627, avec Philippe de Bonnechose, écuyer, seigneur de la Boullaye et de la Francardière, maréchal-des-logis de la compagnie des gendarmes du duc de Montbazon.
e. Angélique (ca 1681 - † paroisse La Poterie de Bayeux, inhumée 5 août 1763[13] à Vaux-sur-Seulles), morte sans alliance.
6. Susanne de Grimouville, mariée en 1564, à Antoine de Cyresme[14], seigneur de Banville-sur-Mer.


VIII - Georges de Grimouville († ap. 1581), baron de la Lande-Larchant et de la Lande-Patry, chevalier de l’ordre du roi, gentilhomme ordinaire de sa chambre, colonel des arrière bans de Normandie. Il épousa, par contrat du 15 avril 1558, Charlotte de Villemur, dont il eut :

  1. Pierre de Grimouville, baron de Larchant, mort sans postérité.
  2. Gabriel de Grimouville, baron de la Lande-Patry, mort de même sans postérité.
  3. Louise de Grimouville, devenue par le décès de ses deux frères héritière des deux baronnies de la Lande-Patry et de Larchant, les échangea avec le sieur de Crux. Elle épousa 1°) en 1587, René de la Ferrière, écuyer ; 2°) Georges de Verdun, écuyer, sieur de Passay ; 3°) en 1597, Antoine de Guérault sieur des Bois. Le 2 août 1616, elle échange avec Jacques de Crux, écuyer ses terres de Larchamp et de la Lande-Patry contre les seigneuries du Plessis-Antoigney et de Beauvais.

Quatrième branche : seigneurs de Cussy

VII - Richard de Grimouville († v. 1556), chevalier, seigneur de Sevans, troisième fils de Geoffroy de Grimouville, baron de La Lande-d’Airou, et de Jacqueline Auvé de la Ventrouze. Il épousa Françoise de l’Espinay de Broon, d’une illustre et ancienne maison de Bretagne. De ce mariage vinrent :

  1. Richard de Grimouville, prêtre, curé d’Hyenville.
  2. Jean, qui continue la lignée
  3. François de Grimouville, mort sans alliance.
  4. Olivier de Grimouville, sieur de Saint-Laurent, mort sans avoir été marié.
  5. Louise de Grimouville
  6. Nicolle de Grimouville, mariée, en 1561, à Louis de Malherbe, écuyer, sieur de la Malaisière.
  7. Marie Madelaine, morte sans alliance.
  8. Françoise de Grimouville, morte sans alliance.

14 juin 1556, devant les tabellions de Cormolain, lots et partages de la succession faits entre Jean, François et Olivier de Grimouville, fils de Richard de Grimouville.


VIII - Jean de Grimouville, 3e du nom, écuyer, seigneur de la Vallée. Il épousa, l’an 1560, Jeanne d’Escajeul, fille et unique héritière de René d’Escajeul, seigneur de Sully, Cussy, et de Jeanne Patry. De ce mariage naquit :


IX - Étienne de Grimouville, 1er du nom, seigneur de Sully, de Cussy, d’Agneaux, etc. Il épousa, par contrat du 2 décembre 1592, Anne de Héricy, fille de Pierre Le Hericy, seigneur d’Etreham, Marcellet, Tournieres et Colombelles, de Jeanne Le Valois, dame de Vierville, dont sont issus :

  1. Jean, dont l’article suit
  2. Marguerite de Grimouville, mariée, par contrat du 28 avril 1627, à Jacques de Cingal, chevalier, seigneur de Ducy et d’Hermanville.


X - Jean de Grimouville, 4e du nom, seigneur de Sully, Cussy, Agneaux, Argouges, le Coudray, etc. Il épousa :

x1 : Marie Parey par contrat du 28 décembre 1622,

1. Étienne, dont l’article suit

x2 : Élisabeth Le Chevalier

2. Jean-Baptiste de Grimouville, seigneur de Sully, qui épousa Laurence-Avoie Poisson dont sont issues :
a. a. Jacqueline-Renée-Élisabeth de Grimouville, mariée à Jean-François Suhard, écuyer.
b. Avoie de Grimouville, épouse de Pierre Hue de la Roque, écuyer.
3. René de Grimouville, marié à Charlotte Le Vaillant, mort sans postérité.
4. Catherine de Grimouville, mariée à Antoine de la Rivière-Prédauge, écuyer, sieur de Thibermont.
5. Élisabeth de Grimouville, mariée, en 1670, à Jacques Eudes de Tourville.

Par contrat du 25 février 1655, Jean vendit à son fils Etienne, le fief, terre et seigneurie du Coudray.


XI - Étienne de Grimouville, 2e du nom, seigneur de Cussy. Il épousa Marguerite le Vantier dont il eut :

  1. Jacques, dont l’article suit
  2. Jeanne-Catherine de Grimouville, mariée, par contrat du 18 juin 1694 passé à Dieppe, avec Adrien de Masquerel, écuyer, sieur de l’Epinois en Cuverville.


XII - Jacques de Grimouville, 1er du nom, chevalier, seigneur de Cussy, etc. Il épousa, par contrat du 16 décembre 1690, Elisabeth le Forestier de la paroisse de Litteau, fille de Jacques, écuyer, seigneur d’Heroudeville, et de demoiselle de Cingal. De ce mariage sortirent :

  1. Jacques, dont l’article suit
  2. Michel de Grimouville, marié, le 9 septembre 1723 à Amblie (14), avec Madelaine de Marguerie dont il n’eut point d’enfants.
  3. N… de Grimouville, mort sans postérité.
  4. Marguerite-Élisabeth de Grimouville, mariée à Paul François le Vavasseur, écuyer, sieur de Siglas.


XIII - Jacques de Grimouville, 2e du nom, chevalier, seigneur de Cussy, épousa Gabrielle Brunet dont sortit :

  1. René-Jean-Baptiste de Grimouville, qui suit.

En 1723, il fait, avec son frère Michel, le partage de la succession de Jacques de Grimouville, son père et de Marguerite Le Vantier, son aïeule. En 1756, Il hérite pour la moitié de René de Grimouville, son grand oncle.


XIV – René-Jean-Baptiste de Grimouville, chevalier, seigneur de Cussy, Montfiquet, etc., qui épousa 1°) Marie d’Alidan de Vauxbourg dont il n’eut point d’enfants ; 2°) Madelaine-Charlotte Morel de Servigny. De ce second mariage sont issues :

  1. Victoire-Françoise-Madelaine (11 avril 1762 à Cussy -), comtesse de Grimouville, chanoinesse d’honneur au noble et insigne chapitre de Saint-Martin-de-Salles en Beaujolais.
  2. Henriette-Michelle de Grimouville, (31 mars 1763 à Cussy -), mariée, le 28 septembre 1789 à Cardonville, à Marie-Mathieu-Vincent Canteil de Condé, seigneur de Condé-sur-Seulles.
  3. Henriette-Jeanne-Michelle de Grimouville (3 mars 1764 à Cussy -), mariée, le 3 novembre 1785 à Cardonville, à messire Charles-François-Elisabeth de Grimouville, dit le baron de Grimouville-Larchant (de la branche des barons de la Lande-d’Airou).
  4. Rose de Grimouville (30 décembre 1769 à Cussy -).

Cinquième branche : seigneurs de Vaussieux

VI - Gauvain ou Germain de Grimouville († 1516), écuyer, seigneur de Vaux de la Morin et de Vaussieux, sixième fils de Guillaume de Grimouville, chevalier, baron de La Lande-d’Airou et de Guillemette de Larchant. Il épousa en 1496 Guillemette de Grosparmy, fille de Nicolas de Grosparmy, chevalier, seigneur et baron de Flers. De ce mariage sortit :


VII - Guillaume de Grimouville, 2e du nom, seigneur de Vaussieux. Il s’allia en 1526 avec Susanne de Montaigu. De ce mariage vinrent :

1. Guillaume, dont l’article suit
2. Gilles de Grimouville († av. 1615), sieur de Jurques, qui épousa Marie de Pierrepont, fille de Guillaume, seigneur de Pierrepont, dont il eut :
a. Louis, mort sans Postérité
b. Thomas, mort sans Postérité
c. Catherine de Grimouville, mariée, le 23 juin 1615[15] à Vaussieux, à Guillaume Renier, sieur de La Londe et de La Rosière, de la paroisse de Graye.
d. Françoise de Grimouville, mariée, le 3 août 1624 à Vaussieux, à Jean de Thiremois († 30 avril 1697[15] à Vaussieux), écuyer, sieur de Courtonne.
3. Gauvain de Grimouville, auteur de la branche des seigneurs de Sommervieux, rapportée en son rang.
4. Anne de Grimouville.


VIII - Guillaume de Grimouville († av. 1591), 3e du nom, écuyer, seigneur de Vaussieux. Il épousa en 1560 Marie de La Rivière et en eut :

  1. Jacques de Grimouville, allié en 1599 avec Françoise d’Anizy (sœur de Marguerite d’Anizy qui avait épousé Etienne de Grimouville, fils de Gauvain), dont il n’eut point d’enfants.
  2. Joachim, qui suit.


IX - Joachim de Grimouville, chevalier, seigneur de Vaussieux. Demeurant, en 1599, à Saint-Germain-de-la-Lieue, banlieue et élection de Bayeux. Il épousa, contrat du 3 décembre 1591, Gabrielle de Trosley, qui le rendit père de :

1. Guillaume de Grimouville, sieur de Saint-Germain, qui épousa Catherine de Pellevé et dont il eut :
a. Catherine de Grimouville, femme de Jean du Bois, sieur du Parc.
b. Françoise de Grimouville.
c. Anne de Grimouville.
d. Marie de Grimouville.
2. Philibert, qui suit.
3. Gabriel de Grimouville, curé de Saint-Germain-de-la-Lieue, près Bayeux.
4. François de Grimouville, sieur des Trublets, mort sans postérité.
5. Pierre de Grimouville, auteur de la branche des seigneurs de la Carbonnière et de la Haye-Piquenot, rapportée ci-après.

Accord entre Guillaume et François de Grimouville au sujet des successions de Joachim de Grimouville et de Gabrielle de Trosley en date du 6 avril 1627 devant les notaires de Creuilly.


X - Philibert de Grimouville, écuyer, seigneur de Vaussieux. Il épousa l’an 1645 Marie de Varignon qui le rendit père de deux fils :

  1. Gabriel de Grimouville, mort sans postérité.
  2. Jean, dont l’article suit


XI - Jean de Grimouville ((ca. 1637 - † 1er février 1713[15] à Vaussieux), 3e du nom, écuyer, seigneur de Vaussieux. Il épousa l’an 1697 Françoise de Thiremois (ca. 1663 -† 5 septembre 1723[15] à Vaussieux), petite-fille de François de Grimouville et arrière-petite-fille de Gilles de Grimouville, sieur de Jurques (Françoise avait une sœur Jeanne qui fut mariée en 1680 avec Jean de Grimouville fils d’Étienne). Le mariage est validé le 17 août 1702 à Vaussieux[15]. De ce mariage est né :


XII – Jean-François de Grimouville (17 octobre 1700[15] à Vaussieux - † 1768 à Bazenville), écuyer. Marié, le 3 juin 1722 à Noron-la-Poterie, avec Anne-Renée-Louise du Hamel, fille de Jacques, seigneur de Saint-Sauveur, et de Renée de Beaurepaire dont il eut :

  1. Louis de Grimouville (b. 9 juillet 1724[15] à Vaussieux - † 1784 à Bazenville), sieur de Bazenville, ancien capitaine au régiment de Chartres, infanterie, chevalier de l’ordre royal et militaire de Saint-Louis, mort sans enfants de Marie Catherine le Gouët de Cambremer, son épouse.
  2. Françoise-Jacqueline de Grimouville (b. 9 avril 1723[15] à Vaussieux -), sans alliance.
  3. Gabriel, qui continue la lignée.
  4. Jean de Grimouville (1731 à Bazenville -), mort au régiment du roi, dragons.
  5. Henriette-Françoise de Grimouville, sans alliance.
  6. Anne-Louise-Françoise de Grimouville, qui a épousé, le 2 septembre 1762 à Bazenville, Henri Jean André le Gouët de Cambremer, sieur de Cresserons.

Il échangea la seigneurie de Vaussieux avec le marquis de Hericy contre celle de Bazenville.


XIII - Gabriel de Grimouville († 8 mai 1809 à Bazenville), chevalier, seigneur de Bazenville, etc., chevalier de l’ordre royal et militaire de Saint-Louis, pensionné du roi, ancien capitaine de grenadiers au régiment de Chartres, infanterie. Il a épousé, le 30 décembre 1776 paroisse Saint-Jean à Caen, Françoise-Charlotte-Gabrielle du Moustiers († 20 mai 1809 à Bazenville), fille de François-Gabriel du Moustiers, seigneur de Canchy, et de Henriette-Françoise Hüe, dont sont issus :

  1. Louis-Gabriel-Nicolas de Grimouville (2 septembre 1777 – † 4 janvier 1847 à Bazenville).
  2. Françoise-Émilie de Grimouville (13 juin 1779 – † 1855 à Crépon (14)).
  3. Gustave-Gabriel de Grimouville (27 août 1785 – † 12 juin 1861 à Bayeux), reçu chevalier de Saint-Jean-de-Jérusalem de minorité.

Sixième branche : seigneurs de La Carbonnière ou de La Haye-Piquenot

X - Pierre de Grimouville († 28 mars 1661), écuyer sieur des Jardins, cinquième fils de Joachim de Grimouville, seigneur de Vaussieux et de Gabrielle de Trosley. Il demeure sur sa terre de la Carbonnière sur la paroisse de la Haye-Piquenot. Il épousa, le 2 mai 1652 à St-Laurent-du-Rieu (contrat du 20 décembre 1651), Perrette de Sabine († 8 janvier 1667) d'où :


XI - Gabriel de Grimouville (24 avril 1653 – † 18 juillet 1709 à la Haye-Piquenot), 1er du nom, écuyer, sieur du lieu, né en 1653. Il s’allia avec Marie Eudeline († 10 février 1720 à la Haye-Piquenot), fille de Gilles, avocat à Torigny, et de Madeline Toustain qui le rendit père de :


XII - Jacques de Grimouville (2 novembre 1681 à la Haye-Piquenot – † 3 novembre 1708 à la Haye-Piquenot), écuyer, sieur de la Carbonnière, marié en 1705 avec Marguerite du Four de Precanville (15 mai 1680 à Saint-Martin-de-Bonfossé – 18 janvier 1764 à la Haye-Piquenot), fille de Jean du Four, écuyer, sieur des Fontaines, et de Renée de Saumaretz. De ce mariage sont sortis :

  1. Marie-Madelaine de Grimouville (26 juillet 1705 à la Haye-Piquenot – † 10 avril 1780 à Saint-Germain-de-la-Lieue (14)), mariée, le 13 janvier 1728 à la Haye-Piquenot, à Jean Baptiste le Soudier, écuyer, sieur de Saint-Blaise, conseiller du roi en l’élection de Vire.
  2. Gabriel, dont l’article suit


XIII - Gabriel de Grimouville (18 octobre 1708 à La Haye-Piquenot – † 6 octobre 1765 à La Haye-Piquenot), 2e du nom, écuyer, sieur de La Carbonnière. Il épousa Marie-Susanne de Cussy (12 juillet 1722 à La Vacquerie –) d'où :

  1. Gabriel de Grimouville (30 novembre 1743 à La Haye-Piquenot – † 9 juin 1744 à La Haye-Piquenot).
  2. Jean-Baptiste de Grimouville (6 mai 1745 à La Haye-Piquenot – † 24 avril 1747 à La Haye-Piquenot).
  3. Susanne-Nicolasse de Grimouville (28 septembre 1746 à La Haye-Piquenot – † 19 février 1774 à Saint-Germain-de-La-Lieue), morte sans alliance.
  4. Charles-Gabriel-Augustin, qui suit
  5. Charlotte-Jacqueline-Gabrielle de Grimouville (19 juillet 1749 à La Haye-Piquenot – † 3 mars 1774 à Angoville-sur-Ay), qui a épousé, le 16 juillet 1771 à La Haye-Piquenot, Louis-Adrien Le Bachelier, écuyer, sieur de Semilly.
  6. Jeanne-Hippolyte-Pétronille de Grimouville (15 mars 1751 à La Haye-Piquenot –), morte sans alliance.
  7. Louise-Marguerite de Grimouville (20 mai 1752 à La Haye-Piquenot – † 17 mars 1762 à La Haye-Piquenot).
  8. Marie-Madelaine de Grimouville (5 juin 1753 à La Haye-Piquenot –), mariée, le 12 avril 1780 à La Haye-Piquenot, avec Jacques-Philippe de Cyresme, écuyer, sieur du Manoir, fils de François de Cyresme, écuyer, sieur de La Mancelière, et de Marie du Bois.


XIV – Charles-Gabriel-Augustin de Grimouville (8 novembre 1747 à la Haye-Piquenot –), chevalier, sieur de la Carbonnière, , émigré en 1790, vivant en 1819.

Septième branche : seigneurs de Sommervieu

VIII - Gauvain ou Germain de Grimouville († av. 1588), 2e du nom, écuyer, sieur de la Perrette, troisième fils de Guillaume de Grimouville, seigneur de Vaussieux, et de Susanne de Montaigu. Il épousa Guillemette Fouin dont sortirent :

  1. Pierre, dont l’article suit
  2. Étienne de Grimouville, auteur de la branche des seigneurs de Vaux rapportée ci-après.
  3. Marie de Grimouville.

Dès le 22 novembre 1588, Pierre et Etienne de Grimouville avaient faits lots et partages, avec leur mère, de la succession de Gauvain de Grimouville, sieur de la Perelle, leur père.


IX - Pierre de Grimouville, écuyer, sieur de Sommervieu, épousa en 1590 Marie de La Vallée qui le fit père de :

  1. René, qui suit
  2. Guillaume de Grimouville

Le 26 septembre 1626, acte de partage entre René et Guillaume de Grimouville des biens de Pierre de Grimouville, leur père.


X - René de Grimouville, sieur de Sommervieu, écuyer, épousa, le 23 avril 1616[15] à Vaussieux (contrat du 6 décembre 1615), Simonne de Chefdeville dont :


XI - Gabriel de Grimouville, écuyer, qui épousa en 1654 Madelaine de la Cour et en eut :


XII - François de Grimouville (27 décembre 1658 à Sommervieu), écuyer, sieur de Sommervieu, marié, le 17 juillet 1700 à Rochefort (17), avec Henriette d’Auton, veuve de Jean Thorel. Elle le rendit père de :

  1. Françoise-Thérèse de Grimouville (16 mai 1701 à Rochefort – † 15 décembre 1728 à Martragny), élevée à la maison royale de Saint-Louis à Saint-Cyr où elle entra en 1713 (preuves le 20 septembre 1712) et en sortit le 7 octobre 1721[12] ; ensuite demoiselle d’honneur de SAS madame la duchesse de Toulouse ; enfin mariée à Henri de Grimouville, seigneur de Martragny, lieutenant-colonel, chevalier de Saint-Louis.


Huitième branche : seigneurs de Vaux-sur-Seulle

IX - Etienne de Grimouville († av. 1643), 1er de nom, écuyer, seigneur de Vaux-Saint-Clair, second fils de Gauvain de Grimouville, seigneur de la Perelle et de Susanne de Montaigu. Il épousa, contrat du 26 décembre 1594, Marguerite d’Anizy (sœur de Françoise d’Anizy qui avait épousé Jacques de Grimouville fils de Guillaume), fille de Marc d’Anizy, sieur de Bernières, et d’Anne Flambart, dont il eut :

  1. Gilles, dont l’article suit
  2. Étienne, auteur de la branche des Martragny rapportée ci-après.

Le 9 mars 1643, transaction entre Gilles et Etienne de Grimouville, sieurs de Saint-Felix et du Clos, pour le partage de la succession d’Etienne de Grimouville, leur père, écuyer, sieur de Vaux.


X - Gilles de Grimouville († 5 octobre1671[16] à Vaux-sur-Seulles), écuyer, seigneur de Vaux-Saint-Clair, épousa :

x1, en 1622, Marguerite le Mercier

1. Madelaine de Grimouville (– † 8 novembre 1707 à Foulognes (14)), mariée, le 16 février 1654 à Foulognes (14) avec Laurent du Fayel, écuyer, fils de Gilles du Fayel et de Françoise de Pierre.

x2, en 1628, Françoise d Escrametot

2. Joachim de Grimouville, mariée en 1660 à Denis Le Royer.
3. Élisabeth de Grimouville, mariée à Justin de La Bigne, écuyer.

x3, en 1633, Marie Varin

4. Antoine de Grimouville ( † 1677), écuyer, sieur de Vaux-sur-Seulle, marié en 1659 avec Madelaine de Heudebert de Mondelan († 7 février 1720 à Vaux-sur-Seulles), fille de David de Heudebert et de Charlotte de Pierrepont. II mourut en 1677 laissant les enfants qui suivent :
a. Charles de Grimouville ( † 1686), seigneur de Vaux-sur-Seulle, mort officier de marine et sans alliance.
b. Nicolas de Grimouville, prêtre, chanoine de Bayeux, principal du collège, enfin curé de Vaux et seigneur dudit lieu par l’héritage de son frère.
c. Marie de Grimouville, morte sans alliance.
d. Charlotte de Grimouville, († 3 juillet 1727 à Vaux-sur-Seulles), mariée, le 5 novembre 1687[13] à Vaux-sur-Seulles, à Gilles de la Cour († 26 mai 1703 à Vaux-sur-Seulles), écuyer, sieur de la Maillardière, de la paroisse de Longueville.
e. Madelaine de Grimouville, mariée à Thomas de la Motte, écuyer.
5. Nicolas, qui continue la lignée
6. Marguerite de Grimouville, mariée à Charles le Mercier, écuyer, sieur de Saint-Evroult.
7. Anne de Grimouville (21 août 1642 à Martragny), mariée, le 24 mai 1672[16] à Vaux-sur-Seulles, à Jacques le Mercier, sieur du Saussay.
8. Angélique de Grimouville, fiancée le 19 août 1674 à Gilles Léonard, ecuyer, sieur d’Acqueville, de la paroisse de Longraye[16], morte sans alliance.


XI - Nicolas de Grimouville († av. 1687), écuyer, épousa en 1675 Anne de Chéron († 6 janvier 1721 à Lingèvres (14)), fille de Mathurin de Chéron écuyer et de Madelaine de Turpin. De ce mariage sont nés :

  1. François de Grimouville (v. 1676 - † 2 avril 1699 à Lingèvres (14)), mort sans alliance.
  2. Guillaume de Grimouville, mort sans alliance.
  3. René de Grimouville (v. 1684 - † 12 novembre 1696 à Lingèvres (14)).
  4. Julien, dont l’article suit


XII - Julien de Grimouville (v. 1685 - † 29 décembre 1747[13] à Vaux-sur-Seulles), écuyer, seigneur de Vaux-Saint-Clair, épousa en 1737 Marie-Marguerite-Françoise Le Breton († 14 avril 1785[17] à Vaux-sur-Seulles) dont il eut :

  1. Nicolas-Henri-Robert de Grimouville (b. 1er octobre 1738 à Vaux-sur-Seulles -), seigneur de Vaux, prêtre, chanoine honoraire de l’église de Séez et aujourd’hui chanoine de Bayeux.
  2. Marie-Jeanne-Françoise-Madelaine de Grimouville (b. 26 janvier 1741 à Vaux-sur-Seulles - † av. 1782), mariée à Charles-Simon-Richard de Malherbe, seigneur d’Ifs et de Savigny.
  3. Marie-Angélique de Grimouville (ca 1744 - † 28 mai 1770[13]), morte sans alliance.

La terre et seigneurie de Vaux avait été acquise en 1411 par messire Gervais de Larchant, sous-doyen et chanoine de Bayeux, frère de Richard, baron de Larchant et de La Lande-Patry et oncle de Guillemette de Larchant épouse de Guillaume de Grimouville, chevalier, baron de La Lande-d’Airou, seigneur de Montmartin, Hyenville, Urville, Montchaton, Saint-Clair et la Beneurté ; enfin baron de Larchant et de La Lande-Patry et seigneur de Sept-Vents et de Saint-Georges-de-Livoye aux droits de sa femme.

Neuvième branche : seigneurs de Martragny

X - Étienne de Grimouville, 2e du nom, écuyer, sieur du Clos, second fils d’Etienne de Grimouville, seigneur de Vaux et de Marguerite d’Anizy (huitième branche). Il épousa, l’an 1643 (contrat du 23 novembre 1642), Françoise de Baudouin de Fresné-Cingal, fille de Pierre, écuyer, seigneur du Fresné-Cingal et Ambroise Vauquelin, dont il eut deux fils :

  1. Jean, dont l’article suit
  2. Étienne de Grimouville, mort ecclésiastique.


XI - Jean de Grimouville(23 janvier 1648 à Martragny - † 8 février 1726 à Martragny), écuyer, lieutenant de garde-côtes en 1694, capitaine d’infanterie au régiment de Picardie en 1703. Il épousa, le 20 novembre 1680[15] à Vaussieux sur dispense de consanguinité au 4e degré (contrat du 29 juin 1680), Jeanne de Thiremois de Courtonne, petite fille de Françoise de Grimouville, fille de Gilles, seigneur de Jurques (Jeanne avait une sœur Françoise qui fut mariée en 1697 avec Jean de Grimouville fils de Philibert, seigneur de Vaussieux). De ce mariage vinrent :

  1. Françoise de Grimouville (b. 17 novembre 1680 à Vaussieux -), mariée à Charles de Marguerie, écuyer, seigneur d’Esquay
  2. Henri, dont l’article suit
  3. Jacqueline-Christine de Grimouville, religieuse à l’abbaye de Cordillon.
  4. Jeanne de Grimouville, religieuse au même monastère.


XII - Henri de Grimouville (b. 5 août 1682 à Martragny - † 1er janvier 1765 à Martragny), chevalier, seigneur et patron de Martragny, etc., chevalier de l’ordre royal et militaire de Saint-Louis, lieutenant-colonel de cavalerie, pensionné du roi épousa : 1°) comme il a été dit ci-devant Françoise-Thérèse de Grimouville (16 mai 1701 à Rochefort – † 15 décembre 1728 à Martragny), élevée à Saint-Cyr, demoiselle d’honneur de SAS madame la duchesse de Toulouse, et héritière de la branche de Sommervieu ; il n’en eut point d’enfants ; 2°) il épousa, le 17 novembre 1733 à Schelestadt (Sélestat), Marie Françoise Brunck. De ce mariage sont issus :

  1. François de Grimouville de Martragny (b. 25 juillet 1737 à Martragny - † 1759), mort au service en 1759.
  2. Henriette-Jacqueline de Grimouville (9 octobre 1739 à Martragny -), élevée à la maison royale de Saint-Louis à Saint-Cyr (preuves du 10 juin 1749[18]), dame de Martragny, etc. Elle épousa, le 22 avril 1766 en la paroisse Saint-Pierre de Caen, Louis-François-Auguste de Cyresme, chevalier, seigneur de Banville-sur-Mer, lieutenant des vaisseaux de sa majesté, chevalier de l’ordre royal et militaire de Saint-Louis, et pensionné du roi. De ce mariage sont sortis deux garçons et deux filles.

Armes

  • de Grimouville :
De gueules à trois étoiles d’or selon Nicolas Viton de Saint Allais[19]
Trois étoiles d’argent, en champ de gueules selon Chamillart en 1666.

Référence.png Notes et références

L'ossature de ce texte est la copie de l'article de Nicolas Viton de Saint Allais, il est modifié avec des éléments fournis par Charles-Siméon de Grimouville-Larchant, sans que ces modifications soient indiquées. Les autres modifications sont précisées en notes.

  1. Nicolas Viton de Saint Allais, Nobiliaire universel de France ou Recueil général des généalogies historiques des maisons nobles de ce royaume, Paris, 1819, t. 16, pp. 81-104.
  2. Jean de Grimouville, fils de Jean de Grimouville et de Marie de Semilly. Notariat de Coutances, inventaire des papiers de Gratot, 1778
  3. Arch. Dioc. Coutances, dossier Fondations : 9 novembre 1467, Discrète personne maitre Robert de Grimouville, prêtre, seigneur de Gouville, héritier de Gervaise de Say.
  4. Le Mercure de France dedié au Roy, juin 1727, tome II, p. 1356. On voit dans l’église le tombeau Geffroy de Grimouville avec cette inscription : Ci gît Noble & Puissant Seigneur Geffroy de Grimouville, en son temps Seigneur et Baron de la Lande Dairou, la Lande-Patryce & Hienville, & Patron desdits lieux, lequel trépassa le huitième jour de May mil cinq cens seize. Priez Dieu qu’il lui fasse pardon à jamais, et dites Pater, Ave Maria.
  5. Histoire de la famille d’Argouges, p. 318.
  6. Le Mercure de France dedié au Roy, juin 1727, tome II, p. 1360 et s.
  7. 7,0 7,1 7,2 7,3 7,4 7,5 7,6 7,7 7,8 et 7,9 E-C de Hyenville
  8. Mss. Recherche de La Noblesse, faite par ordre du Roi, Louis XIV, en 1666 et années suivantes, pour la Généralité de Caen, Guy de Chamillart, sentence du 12 septembre 1667
  9. Notariat de Coutances, maitre Bonté, notariat de Montmartin, maitre Lelièvre.
  10. Marcel Cauvin, Montmartin-sur-Mer et sa foire médiévale, Editions Lefort, Chatenay-Malabry 1960, p. 110.
  11. Jeanne Louise Angélique dans Archives départementales des Yvelines, en ligne, les demoiselles de Saint-Cyr, Marie-Madeleine acte de baptême du 7 mars 1719 au Château-d’Oléron.
  12. 12,0 et 12,1 Archives départementales des Yvelines, en ligne, les demoiselles de Saint-Cyr
  13. 13,0 13,1 13,2 et 13,3 Inventaire sommaire des Archives du Calvados, serie E, Suplt. § 646.
  14. Gustave Chaix d'Est-Ange, Dictionnaire des familles françaises anciennes ou notables à la fin du XIXe siècle (Volume 13), p. 35
  15. 15,0 15,1 15,2 15,3 15,4 15,5 15,6 15,7 15,8 et 15,9 Inventaire sommaire des Archives du Calvados, serie E, Suplt § 649.
  16. 16,0 16,1 et 16,2 Inventaire sommaire des Archives du Calvados, serie E, Suplt. § 644.
  17. Inventaire sommaire des Archives du Calvados, serie E, Suplt. § 647.
  18. Preuves pour Saint-Cyr.
  19. Armes de Grimouville (site Geneanet).

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

  • Charles-Siméon. de Grimouville-Larchant, Généalogie de la maison de Grimouville, faite sur titres originaux et autres piéces authentiques, en l'an 1788, Saint-Malo, Imprimerie de L. Valais, 1818
  • Nicolas Viton de Saint Allais, Nobiliaire universel de France ou Recueil général des généalogies historiques des maisons nobles de ce royaume, Paris, 1819, t. 16, pp. 81-104