Famille de Grasset

De Geneawiki
Aller à : navigation, rechercher

La famille de Grasset est une famille du département de l'Hérault.

Sources de l'article demandées.
Vous pouvez partager vos connaissances en le modifiant.

Origines

Pézenas dans le département de l'Hérault.

Généalogie

Branche des Grasset, à priori éteinte dans les mâles en 1639 :

I/ Jean de Grasset (né vers 1540 + 8 février 1618), seigneur de Lavagnac, docteur en droit, syndic général des Etats de Languedoc, Marié le 19 août 1562 à Pierrette de Ratte (vers 1545 + 30 septembre 1612), fille de Jean de Ratte D’où : 1/ Charles de Grasset, président à la cour des aides et comptes de Montpellier 2/ Jean de Grasset, qui suit ;

II/ Jean de Grasset (vers 1566 + 1622), seigneur de Farlet et de Lavagnac, procureur général à la cour des aides et comptes de Montpellier, Marié le 17 février 1594 à Pézénas, à Jeanne de Raffelin (avant 1580, Pézénas + 15 mars 1667, Montpellier), seigneur (sic) de Farlet et de Lavagnac Le fief de Farlet relevait de l’évêque d’Agde. Le Farlet se trouve proche de Mèze. Les Grasset sont seigneurs de Farlet à partir de 1590 (AD de l’Hérault, CC3). D’où :

III/ Gabriel de Grasset (1595+ 1639, Pézénas), seigneur de Farlet, conseiller à la cour des comptes et 1er consul de Montpellier, Marié le 5 avril 1626 à Constance de Rouch d’Arnoye, D’où : ( ???)

1/ Antoinette qui épouse Jacques de Manse (Docteur et Avocat, Contrôleur des greniers à sel de la province, substitut du procureur général en la cour de Montpellier depuis le 19 mars 1656 - Trésorier de la Vénerie du Roi - Seigneur de la Tour Manse, Coucon, Sarnelly ) le 8 novembre 1653 à Montpellier (Paroisse Notre-Dame-des-Tables ) avec CM (même date Maître Fesquet). Cette dernière décède le 16 juin 1669 à Montpellier (Inhumée Paroisse Saint-Paul).

2/ Raymond

Ou plutôt : Marie de Grasset (novembre 1627, Montpellier, baptisée le 13 + après 1698), mariée le 17 novembre 1649 à Henri de Lort, seigneur de Sérignan, Lebrettes et autres lieux, dont : Hercule Henri de Lort (vers 1650 + 17 juin 1696), seigneur de sérignan, Lebrettes et autres lieux, marié en 1687 à Antoinette de Rouch d’Arnoye (vers 1660 + 1720), SP, et Jacques Joseph de Lort (7 mai 1659 + 17..), marquis de Sérignan, seigneur de Farlet, chevalier de Malte, capitaine des galères puis chef d’escadre (1723), chevalier de Saint Louis, marié à Anne de Pelet de Moissac, DP


Filiation Grasset :

I/ Raymond (de) Grasset (vers 1617 + mars 1682, Pézénas), marchand bourgeois de Pézénas, 2e consul (1662-1677), procureur des pauvres (1670), Marié en 1655 à Marie Bérard (vers 1630 + juillet 1694) ; D’où :

II/ Jean de Grasset (1659 + 1724), mousquetaire du Roi, puis capitaine au régiment de Navarre D’où :

III/ Jean François de Grasset, conseiller du roi, capitaine châtelain de la ville et comté de Pézénas, marié à Jeanne Milhau D’où :

IV/ Jean Pierre de Grasset (1751 + 1841), président du conseil général de l’Hérault de sa création à 1830 et maire de Pézénas (démission 1830), Marié le 20 août 1788 (Duprés, not. à l’Arbresle) à (Marie Elisabeth Armande Alexandrine) Henriette Geneviève de Bonnet de Maureilhan., fille de Henri de Bonnet de Maureilhan, chevalier, marié à Alexandrine de Simon de Solemy de Palmas (1732 + 1…). Elle lui apporta en dot le château et domaine de Taraillan (500 hectares).

Famille d’Henriette de Bonnet de Maureilhan, madame Jean Pierre de Grasset (1788) : Armes : « D’or au chevron d’azur accompagné de trois mouchetures d’hermine de sable. » Filiation depuis noble Antoine Bonnet, seigneur de Maureilhan, capitaine châtelain de Cessenon, qui testa en 1555. Son petit-fils Pierre, seigneur de Maureilhan, gentilhomme ordinaire de la chambre du Roi sous Henri IV et Louis XIII, était chevalier de Saint Michel.

Petite-fille de : - Bonnet de Maureilhan - Alexandre de Simon de Solemy de Palmas (1684 + 1747, des suites de la campagne de Piémont), officier de marine, d’infanterie (régiment de Conti) puis du génie, botaniste, ingénieur en chef du canal du Languedoc, membre et directeur de l’académie des sciences de Toulouse, marié à Béziers à Elisabeth Fournier Grignats de Chalencey (ou Chalensay)

Arrière petite-fille de : - de Bonnet de Maureilhan - Nicolas de Simon (12 mai 1659, Dieppe + 11 novembre 1702, Marseille), directeur de la Monnaie à Lyon (1668-1679), puis à Aix (1679-1684), contrôleur général des vivres des galères à Marseille (1684), receveur général des forêts et domaines de Provence (1686), marié avant 1672, près de Lyon, à Marie Anne Durand de Solemy. - Fournier Grignats de Chalencey (ou Chalensay)

D’où un fils :

V/ (Jean) Eugène de Grasset (1er avril 1794, Pézénas + octobre 1877), marquis de Grasset, maire de Pézénas, président du conseil général de l’Hérault, député légitimiste de l’Hérault (21 juin 1834, réélu le 9 juillet 1842, puis le 13 mai 1849), Il vota pour l’expédition de Rome et pour la loi Falloux et fut plus de dix-huit ans député de l’Hérault (1834-1852). marié par contrat du 21 mai 1817, à Montpellier, à Pulchérie (Joséphine Marguerite) de Ginestous (1798 + 1856), fille d’Anne Eugène François Louis, comte de Ginestous, baron de la Liquisse, et d’Henriette (Marie Jeanne) de Julien de Vinezac ; D’où :

1/ (Jean Marie) Henri de Grasset (8 avril 1821, Pézénas + août 1877, Pézénas), comte de Grasset (mort avant son père), viticulteur propriétaire, député légitimiste de l’Hérault (du 8 février 1871 à février 1876), conseiller général (du 8 octobre 1871 à sa mort), marié en 1847 à Camille Félicie de Sahuguet d’Amarzit d’Espagnac (ou Ejagnac ?), d’où quatre enfants : a/ Henriette de Grasset, mariée à Xavier de Juvenal (ou Juvenel ?) b/ Marie de Grasset, mariée à Pierre de Juvenal (ou Juvenel ?)

2/ Charles de Grasset, 2e marquis de Grasset, à la suite de son père (octobre 1877), Alliances Forbin, Certaines, Fleurieu, La Serraz, Louvencourt, etc…

3/ Gabrielle de Grasset, mariée le 1838 à Amédée de Ginestous


Le 7 octobre 1848, demoiselle Geneviève-Josèphe de Grasset épouse Alexandre de Crozant de Bridiers, né le 26 octobre 1821, d'où 3 enfants:

1/ Raoul de Crozant de Bridiers, né le 27 juillet 1849

2/ Alphonse de Crozant de Bridiers, né le 7 février 1851

3/ Berthe de Crozant de Bridiers, née le 20 janvier 1853

Armes

  • de Grasset : D’azur à une colombe d’argent tenant en son bec un rameau d’olivier du même, au chef cousu de gueules chargé de trois étoiles d’or (enregistrées en 1697)

Référence.png Notes et références

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie