Famille de Fontanges

De Geneawiki
Aller à : navigation, rechercher

La famille de Fontanges est une famille de la noblesse française subsistante.

Bibliographie ou Sources à compléter

Origines

Cette famille est originaire de la province d'Auvergne (département du Cantal) où elle avait un château de son nom sur un rocher escarpé situé au diocèse de Saint-Flour écrit Gustave Chaix d'Est-Ange qui précise que le premier membre connu de cette famille était Aimeric de Fontanges vivant en 1208, et que la filiation suivie est établie depuis autre Aimeric de Fontanges vivant en 1373[1].

Généalogie

La généalogie ci-après est établie sur des actes authentiques tirés des Archives départementales du Cantal.

Afin de permettre une meilleure étude de cette famille, nous appuyant sur des documents ainsi que sur les travaux de généalogistes professionnels et autres paléographes, nous entendons dévoiler l'ensemble des données sur lesquelles nous voulons nous appuyer. C'est à dire qu'à terme nous publierons une copie de tous les actes numérisés.

Dans tous les cas de figure la présente généalogie est établie selon d'Hozier mais également sur la base de documents familiaux.

1ère génération

Olivier de Fontanges, co-seigneur de Fontanges, est cité dans des actes de 1424, 1428, 1433, 1441, 1459, 1461, Seigneur de Saint Cirgues dans le Cantal, lieutenant d'armes sous Charles VII. Il comparait, en 1459, à la chambre des comptes avec messire Guy de Pestels et messire Guy de Beauclerc. Il épousa Genevièvre de Veilhan

2e génération

Noble ou noble Homme Gui dit Guinot de Fontanges, seigneur de Fontanges et de Palamon[2] « Nobilis vir Guido de Funtangis, Dominus didi loci & de Palamon » qui suivant un titre cité dans l'Inventaire de 1666 était homme d'armes dans les compagnies de Jean d'Estouteville, chevalier des ordres du Roi et de Béraud Stuart, seigneur d'Aubigny. Il épousa Marguerite de Curières, Dame d'Auteroche, l'enfant légitime d'Antoine de Curières, Seigneur d'Hauteroche et de Cousans, le mardi 16 janvier 1466. Ce couple aura deux enfants :Rigaud IV (1.1.1), Louis (1.1.2)

3e génération

1.1.1. Rigaud IV de Fontanges est l'enfant légitime de Guy de Fontanges, homme d'armes dans les compagnies de Jean d'Estouteville, chevalier des ordres du Roi et de Béraud Stuart, seigneur d'Aubigny, Seigneur de Fontanges et de Palemont et de Marguerite de Curières, Dame d'Hauteroche. Il est qualifié d'écuyer, Homme d'armes en 1499 dans la Compagnie de Robert de Balzac, sénéchal d'Agénois. Il épouse Anne de Montjou, Dame héritière de Cropières, en 1508.

Ce couple aura cinq enfants :

- Antoine (1.1.1.1a)

- Nicolas (1.1.1.2a)

- Annet (1.1.1.3a)

- Jeanne (1.1.1.4a)

- Antoine (1.1.1.5a)

A une date non connue, il épouse en secondes noces Jeanne de Bothiny. Il n'y a pas d'enfant connu pour ce couple.

1.1.2 Louis de Fontanges, écuyer, seigneur de Saint-Angel et en partie du Chambon, dans la Paroisse de Neuvic, Diocèse et Sénéchaussée de Limoges. « Ludovicus de Funtangis, Scutifer, filius naturalis & legitimus didi nobilis Guidonis ». Il fut accordé en mariage le 31 octobre de l'an 1507 avec Demoiselle Cécile du Chambon, « Domicella Cœcilia de Chambono, filia naturalis & légitima nobilis viri Joannis de Chambono », fille aînée de noble Homme Jean du Chambon, qui en faveur de ce mariage donna à fa fille ses Châteaux, Châtelenies, Mandement, et tout le Domaine & repaire du Chambon, avec toutes leurs dépendances, en toute Justice haute, moyenne & basse ainsi que tous ses autres biens présents et à venir, sous la seule réserve de conserver l’usufruit sa vie durant et à la charge de pourvoir par mariage honnêtement et selon leur état, nobles Françoise et Marie de Chambon, ses autres filles ; et égard d’une autre Françoise de Chambon, sa dernière fille, de payer les frais nécessaires pour la mettre en religion, supposant qu’elle préférat se marier, de la doter convenablement. « Dietus nobilis vir Joannes de Chambono, (lit-on dans le contrat de ce mariage) Dominus de Chambono, Parochiœ de Novovico, Diocejis Lemovicenjis, donavit in dotem diétce Cœciliœ, ejus filiœprimogenitœ, Cajîrum, Cajlellaniam & totum Domanium & reparium de Chambono, & omnia alia bonafua mobilia & immobilia prœfentia & futur aubicum que jintfituata, refervatis tamen ufufrudibus eorum ; Et primo concordatumfuit quod diâtus nobilis Ludovicus de Funtangis, & diâta Cœcilia ejus uxor tenebuntur mari tare benè, honejlèfecundum earumjîatum, nobiles Francifcam & Mariam de Chambono, filias dicli Joannisde Chambono, &earum quamlibetinduere vejlibus nuptialibus fecundum earum ftatum,... Et quatenus tangit alteram Francifcam de Chambono ultimatè genitam dicli Joannis,.... folvere expenfaspro eamponendo in Religione; aut cafu quo nollet effici Religiofa, ômallet mari tari, ajjignare in dotem &c. »

Il convient de comprendre que les noms évoluent et ce Jean du Chambon paraît avoir été de son vrai nom Jean le Rostelleur. Il n’était seigneur qu’en partie du Chambon car l'autre partie étant possédée par un Bertrand du Chambon, dit le jeune, qui, suivant quelques titres énoncés tant dans l'Inventaire de 1666 que dans un autre Inventaire fait juridiquement en 1677, n’était pas vraiment son frère, mais plus vraisemblablement son cousin. Il fut père d'une Françoise du Chambon qu'on voit au commencement du XVIe siècle mariée avec noble Pierre de Rochefort, baron de Saint-Angel. La Terre de Chambon qui était anciennement une Forteresse et venait à Bertrand et à Jean du Chambon, du chef de Pierre de Rostelleur, leur ayeul commun, à qui Pierre de Beaufort, vicomte de Turenne, l'avait donnée le 21 Janvier 1421, à la charge d'en faire hommage aux Vicomtes de Turenne, donation qu'il avait lui-même ratifiée depuis par un second Acte daté du 19 mai 1440. En conséquence, l'hommage déjà fait dès le premier Juillet 1434, avait été renouvelé une seconde fois par Pierre de Rostelleur le 5 mars 1446 et une troisième fois le 25. Juillet 1471 par son fils Bertrand de Rostelleur, dit le Vieux. Cela se fit sans doute lorsque la Vicomté de Turenne passa de Pierre de Beaufort à Agne de la Tour, IV du Nom, qui avait épousé l'héritière de Turenne. Pour le partage il n'avait été fait que le 30 octobre 1480, entre le père de Jean du Chambon, ou Jean du Chambon lui-même, et la femme de Bertrand du Chambon le jeune, qui dans quelques Actes de l'Inventaire de 1677 est nommée Cécile de Turenne.

Le 2 février 1507, trois mois après le mariage de Louis de Fontanges, Bertrand du Chambon donna à Antoine de la Tour, dit le Vieil, fils & successeur d'Agne de la Tour, le dénombrement de ce qu'il possédait de la Châtellenie du Chambon, & Louis de Fontanges en fit autant pour sa part le 20 février 1524, apparemment à la mort de son beau-père, ou lorsque François de la Tour entra en possession de la Vicomte de Turenne, par la démission ou cession que lui en fit Antoine de la Tour, fon père. Le 6 septembre 1520, Louis de Fontanges fit un nouveau partage du Domaine du Chambon avec Françoise du Chambon, sa cousine ; Et en 1528 , on les voit en procès ensemble à Tulle pour un droit qu'elle prétendait avoir d'édifier & de fortifier à fa volonté tout ce qui lui appartenait dans le Château du Chambon, conformément à différents actes de partages faits entre gens de ce Nom & fa mère ; Mais Louis de Fontanges soutenait que ces partages avoient été révoqués par d'autres actes subséquents & qu'ainsi on ne pouvait plus les lui opposer. Il testa le 27. Odobre 1538 & mourut peu de temps après, laissant quatre fils & trois filles :

1. Noble Jean de Fontanges, seigneur du Chambon, tige des Seigneurs du Chambon qui suit ;

2. Antoine de Fontanges, auteur des Seigneurs de Masclas & de la Borie, dont il sera parlé à la suite des Seigneurs du Chambon ;

3. Rigal de Fontanges vivant en 1570 ;

4. Pierre ou Peyron de Fontanges dit du Chambon, à qui Antoine de Fontanges son frère, transporta par acte du 9 août 1567 tout ce qui pouvait lui revenir des biens de leur père & mère. Ce Pierre de Fontanges fit le 8. Février 1570 fon testament dans la Ville d'Angers, où il était à la fuite du Roi Charles IX. en qualité d'Archer de la Garde du Corps de ce Prince, sous la Charge du Seigneur de Losle, & y étant mort, il fut enterré dans l'Eglise des Carmes qu'il avait choisie pour le lieu de sa sépulture.

Les trois filles de Louis de Fontanges & de Cécile du Chambon furent,

5. Françoise ;

6. Louise ;

7. Renée de Fontanges, toutes trois nommées dans le testament de leur frère Pierre de Fontanges.

4e génération

Noble Jean de Fontanges, I er du nom, écuyer, seigneur du Chambon en partie & des domaines de Mouretz & de Josat dans la paroisse de Neuvic, & que Louis de Fontanges son père, institua son héritier universel en 1538. Il avait épousé par contrat du 12 février 1535 demoiselle Françoise de Veilhan à laquelle noble Jean de Veillan, son père, & François de Veillan, son frère, sieur de la Majorie dans la Paroisse d'Antilhac en Limousin, cédèrent par ce contrat les deux Villages de Betaillole & de Branchadel, dans la Paroisse de Saint Bonnet avec toute Justice haute, moyenne & basse. Jean de Fontanges fit le 23 décembre de l'an 1578 un testament, par lequel il déclara qu'il voulait être inhumé au vase & monument de ses prédécesseurs dans l'Eglise de Saint Hilaire, & rappela tous les enfants qu’il avait eut de son mariage, savoir :

1. Raimond de Fontanges qui suit ;

2. Louis de Fontanges,

3. Antoine de Fontanges, écuyer

4. Noble Frère Jean de Fontanges, religieux au monastère de Pardieu.

5. Dame Maurille de Fontanges, religieuse en l'Abbaye de Bonnesaigues,

6. Demoiselle Jeanne de Fontanges

5e génération

1.1.1.1a Antoine de Fontanges est l'enfant légitime de Rigaud IV de Fontanges, écuyer, homme d'armes en 1499 dans la Compagnie de Robert de Balzac, sénéchal d'Agénois, Seigneur de Fontanges et d'Anne de Montjou, Dame de Cropières.

1.1.1.2a Nicolas de Fontanges est l'enfant légitime de Rigaud IV de Fontanges, écuyer, homme d'armes en 1499 dans la Compagnie de Robert de Balzac, sénéchal d'Agénois, Seigneur de Fontanges et d'Anne de Montjou, dame de Cropières. Il était qualifié dans de nombreux actes de damoiseau, seigneur de Fontanges et de Cropières en Haute Auvergne. Il épousa Antoinette de Flagheac, dame de Flagheac, l'enfant légitime de Bernard de Châteauneuf de Rochebonne, seigneur du Craux, des Arcis et de Jeanne de Flagheac, dame de Flagheac, le vendredi 26 février 1526.

Ce couple aura deux enfants :

- Annet (1.1.1.2a.1) - Aymeric (1.1.1.2a.2)

Le 1 juillet 1536, Nicolas de Fontanges établit son testament. On apprend par d’Hozier que « Noble Nicolas de Fontanges, Damoiseau, Seigneur de Fontanges transigea en 1520 avec noble Gui de Pestel, Chevalier, sur un droit de sépulture qu'il prétendait avoir dans l'Eglise du Prieuré de ce Gui de Pestel, & au sujet de la structure des Armoiries qu'il y avait fait mettre

1.1.1.3a Annet de Fontanges est l'enfant légitime de Rigaud IV de Fontanges, écuyer, homme d'armes en 1499 dans la Compagnie de Robert de Balzac, sénéchal d'Agénois, Seigneur de Fontanges et d'Anne de Montjou, dame de Cropières. Il sera Prieur de Saint Michel et de Paulhenc, protonotaire du Siège apostolique qui testa le 24 mars 1582.

1.1.1.4a Jeanne de Fontanges est l'enfant légitime de Rigaud IV de Fontanges, écuyer, homme d'armes en 1499 dans la Compagnie de Robert de Balzac, sénéchal d'Agénois, seigneur de Fontanges et d'Anne de Montjou, dame de Cropières.

1.1.1.5a Antoine de Fontanges est l'enfant légitime de Rigaud IV de Fontanges, écuyer, homme d'armes en 1499 dans la Compagnie de Robert de Balzac, sénéchal d'Agénois, Seigneur de Fontanges et d'Anne de Montjou, dame de Cropières. Il sera Seigneur de Calmels et de La Salle. Il épousa Marguerite de Nozières.

Ce couple aura deux enfants :

- Louis (1.1.1.5a.1)

- Annet (1.1.1.5a.2)

Antoine de Fontanges meurt le lundi 8 octobre 1562.

1.1.2.1 Françoise de Fontanges est l'enfant légitime de Louis de Fontanges, écuyer, seigneur de Saint Angel, & en partie du Chambon, dans la Paroisse de Neuvic, Diocèse & Sénéchaussée de Limoges : «  Ludovicus de Funtangis, Scutifer, filius naturalis & legitimus didi nobilis Guidonis » et de Cécile de Rastellane du Chambon, dame du Chambon "Domicella Cœcilia de Chambono, filia naturalis & légitima nobilis viri Joannis de Chambono".

1.1.2.2 Pierre de Fontanges est l'enfant légitime de Louis de Fontanges, écuyer, seigneur de Saint Angel, & en partie du Chambon, dans la Paroisse de Neuvic, Diocèse & Sénéchaussée de Limoges : « Ludovicus de Funtangis, Scutifer, filius naturalis & legitimus didi nobilis Guidonis » et de Cécile de Rastellane du Chambon, dame du Chambon "Domicella Cœcilia de Chambono, filia naturalis & légitima nobilis viri Joannis de Chambono". Il sera Ecuyer, Archer de la Garde du Corps de Charles IX. On le connaît aussi sous l’autre prénom de Peyron de Fontanges dit du Chambon, à qui Antoine de Fontanges fon frère, transporta par acte du 9 Août 1567 tout ce qui pouvait lui revenir des biens de leur père & mère. Ce Pierre de Fontanges fit le 8 Février 1570 son testament dans la Ville d'Angers, où il était à la fuite du Roi Charles IX en qualité d'Archer de la Garde du Corps de ce Prince, sous la Charge du Seigneur de Losle, & y étant mort, il fut enterré dans l'Eglise des Carmes qu'il avait choisie pour le lieu de sa sépulture

1.1.2.3 Jean de Fontanges est l'enfant légitime de Louis de Fontanges, écuyer, seigneur de Saint Angel, & en partie du Chambon, dans la Paroisse de Neuvic, Diocèse & Sénéchaussée de Limoges : « Ludovicus de Funtangis, Scutifer, filius naturalis & legitimus didi nobilis Guidonis » et de Cécile de Rastellane du Chambon ; dame du Chambon « Domicella Cœcilia de Chambono, filia naturalis & légitima nobilis viri Joannis de Chambono ». Il sera écuyer, seigneur du Chambon en partie, & des Domaines de Mouretz & de Josat dans la Paroisse de Neuvic. Il épousa Françoise de Veilhan, l'enfant légitime de Jean de Veilhan, le vendredi 22 février 1535.

Ce couple aura six enfants :

- Morille (1.1.2.3.1)

- Jean (1.1.2.3.2)

- Raymond (1.1.2.3.3)

- Jeanne (1.1.2.3.4)

- Antoine (1.1.2.3.5)

- Louis (1.1.2.3.6)

Jean de Fontanges fit le 23 décembre de l'an 1578 un testament par lequel il déclara qu'il voulait être inhumé au vase & monument de ses prédécesseurs dans l'Eglise de Saint Hilaire, & rappela tous les enfants qu'il avait eus de son mariage

1.1.2.4 Antoine de Fontanges est l'enfant légitime de Louis de Fontanges, écuyer, seigneur de Saint Angel, & en partie du Chambon, dans la Paroisse de Neuvic, Diocèse & Sénéchaussée de Limoges : « Ludovicus de Funtangis, Scutifer, filius naturalis & legitimus didi nobilis Guidonis » et de Cécile de Rastellane du Chambon, dame du Chambon « Domicella Cœcilia de Chambono, filia naturalis & légitima nobilis viri Joannis de Chambono ». Il sera Chevalier, Seigneur du Chambon en partie, de Blanchefort, & de Mafclas, Diocèse & Sénéchaussée de Cahors, Mestre de Camp du Roi Henri II. Il épouse Françoise de Blanchefort, l'enfant légitime de Jean de Blanchefort, Seigneur de Blanchefort & de Mafclas et de Charlotte de Veilhan, le mardi 30 septembre 1558.

Ce couple aura trois enfants :

- Françoise (1.1.2.4.1)

- Pierre (1.1.2.4.2)

- Jeanne (1.1.2.4.3)

Il fut, selon l'Armorial d'Hozier, celui de tous ses frères, qui se distingua le plus. Le Roi Henri II ayant ordonné en 1551 cinq Mestres de Camp pour conduire le Ban général de toutes les Provinces du Royaume, divisé en cinq Régiments, il fut un de ces cinq Mestres de Camp, & en cette qualité commanda le Ban & arrière-Ban des Provinces & Pais de la Haute & Baffe Auvergne, du Haut & Bas Limousin, du Périgord, de l'Agénois, de Rouergue, du Querci, de Combrailles, de Forêts, de Beaujolais, de Dombes, & de Lyonnais. La Commission de ce Commandement datée de Villers-Côte-Retz le 23 avril 1557 n'est à la vérité rapportée que dans l'Inventaire de 1666 mais comme entre plusieurs titres rapportés ou cités dans le même Inventaire, il en est dont on a encore les originaux, & qu'ils s'y trouvent entièrement conformes, cette exacte conformité semble devoir ne laisser aucun lieu de soupçonner la fidélité & l'authenticité de celui dont il s'agit, ou du moins forme de grandes préemptions en sa faveur. Quoiqu'il en soit, il est confiant que pendant l’année 1576 Antoine de Fontanges commanda pour le Roi dans la Ville de Gourdon en Quercy, car outre le Brevet de ce Commandement en date du 4 Avril 1576 & rapporté dans le même Inventaire de 1666, on a deux certificats de service bien authentiques, l'un donné à Cahors le même jour que le Brevet, par Gui de Castelnau-de Clermont, Chevalier de l'Ordre du Roi, Gouverneur de Quercy qui y déclarait qu'antérieurement « depuis le commencement des guerres, le Seigneur de Fontanges, Seigneur du Chambon & de Mafclas, avait été par lui employé comme Capitaine pour le service du Roi, à la garde & Gouvernement de la Ville de Gourdon, & qu'il continuait de servir en cette qualité. » L'autre des Consuls de la Ville même de Gourdon en date du 21 mai 1580 & qui porte qu'Antoine de Fontanges avait été Capitaine & Chef de la Garde de leur Ville depuis le 13 février 1579 jusqu'au jour de la date du Certificat ; qu'il en avait aussi eu le commandement pendant les troubles précédents ; & que dans l'un & l'autre temps, il s'était acquitté de cette Charge au contentement & des Magistrats & des Habitants.

1.1.2.5 Louise de Fontanges est l'enfant légitime de Louis de Fontanges, écuyer, seigneur de Saint Angel, & en partie du Chambon, dans la Paroisse de Neuvic, Diocèse & Sénéchaussée de Limoges : « Ludovicus de Funtangis, Scutifer, filius naturalis & legitimus didi nobilis Guidonis » et de Cécile de Rasrellane du Chambon, dame du Chambon « Domicella Cœcilia de Chambono, filia naturalis & légitima nobilis viri Joannis de Chambono »

1.1.2.6 Rigal de Fontanges est l'enfant légitime de Louis de Fontanges, écuyer, seigneur de Saint Angel, & en partie du Chambon, dans la Paroisse de Neuvic, Diocèse & Sénéchaussée de Limoges : « Ludovicus de Funtangis, Scutifer, filius naturalis & legitimus didi nobilis Guidonis » et de Cécile de Rastellane du Chambon, dame du Chambon « Domicella Cœcilia de Chambono, filia naturalis & légitima nobilis viri Joannis de Chambono » On sait qu’il vivait en 1570.

1.1.2.7 Renée de Fontanges est l'enfant légitime de Louis de Fontanges, écuyer, seigneur de Saint Angel, & en partie du Chambon, dans la Paroisse de Neuvic, Diocèse & Sénéchaussée de Limoges : « Ludovicus de Funtangis, Scutifer, filius naturalis & legitimus didi nobilis Guidonis » et de Cécile de Rastellane du Chambon, dame du Chambon « Domicella Cœcilia de Chambono, filia naturalis & légitima nobilis viri Joannis de Chambono »

6e génération

1.1.1.2a.1 Annet de Fontanges est l'enfant légitime de Nicolas de Fontanges, damoiseau, seigneur de Fontanges, seigneur de Cropières en Haute Auvergne et d'Antoinette de Flagheac, Dame de Flagheac. Il était sire de Cropières, de Puechmourier, d'Allebal, Coseigneur de Raulhac et Seigneur de Fontanges, Chevau-léger du Roi en août 1574. Il épousa Gilberte de Ludesse.

Il y a une descendance pour ce couple. A compléter

Annet de Fontanges entretint une relation « extra-conjugale » avec Jeanne Ladoux. Dans de très nombreux actes on retrouve Jeanne Ladoux associée à Annet de Fontanges.

Ce couple aura au moins un enfant :

- Petre Jean (1.1.1.2a.1.1a) Certains généalogistes de ce temps veulent porter un jugement sur les enfants adultérins mais en ces régions d'Auvergne, alors que les taux de mortalité était conséquent, les enfants issus d'autres unions étaient admis et très souvent élevés comme les enfants légitimes. Il convient bien de lire ce testament car il fonde la reconnaissance de Petre Jean mais aussi de tous les autres enfants. En gras les passages les plus importants.

Testament[3] de Annet de Fontanges en date du 26 janvier 1599[4].

L'an mil cinq cent quatre vingts dix neuf et le vingtsixième jour du moys de janvier après midy dans le chasteau et place de Croppières paroisse de Raulhac diocèse de Saint Flour, par devant Jehan Couffinhal Couffinhal notaire royal en la visite de Carlades et les témoins cy bas escripts, personnellement estably Noble et puissant Seigneur Annet de Fontanges seigneur des lieux Pallemont dudit Croppière, Puechmorier, Flassergnes, Aulthenat et autres lieux, et seigneur de Raulhac lequel seigneur étant gisant dans son lict malade mais sain toutefois en son bon sens et parfaite mémoyre bien voulant et ouÏ distinctement, de plus cognoissant qu'il n'y a rien en nature humayne qui ne prenne fin et que la vie des hommes est mortelle et finit par le trépas, estant incertain de changer icelluy pouvoir du salut de son âme et à la dispouzition de ses biens afin qu'à l'advenir il aparaisse entre ses parents quelle a esté sa dernière volonté, et de son bon gré sans induction ni déduction et par volonté a fait et ordonné son dernier testament et valable dispozition fait de sa personne et de ses biens en la forme et manière cy après de surplus en premier lieu s'estant signé du signe de la vénérable Croix + professant les saintes arolles Au nom du père du fils du st esprit plus implorant l'ayde et secours de la trinité et les prières de la benoiste vierge Marie et de tous les saints et saintes du paradis, et veult après que Dieu aura appelé son âme au sein de ses bien heureux, que son corps soyt ensevelly en la forme accoutumée de l'esglise appostolique catolique romayne dans l'esglisze de Raulhac et en la chapelle de Notre-Dasme où furent inhumés ses prédécesseurs et dans le tombeau de ses ayeux, et pour la rédemption de son âme et secourir les ames fidèles de ses parents ses devanciers veult luy estre faites quatre festes en ladite église de Raulhac scavoir les quatre jours depuis sa sépulture neuvaine et quarantaine et bout de l'an. Et veult le dit testateur que tous les prestres de ladite paroisse de Raulhac soient quoique lesdites festes Veult et ordonne que les prestres des paroisses de Juou sous Monjou, de la Cappelle Barrès Saint-Clément, Vic sur Cère, Mortement et aussy Messires les chanoines et prestres de la ville de Mur de Barrez soient appelés à toutes les festes. Veult lesusdit testateur que afin que les prestres soient tenus de prier Dieu pour son ame et de ses prédécesseurs il leur soyt distribué à chacun des prestres à chacun deux livres et qu'il leur soyt donné leur reffection corporelle par son héritier bas nommé ou autre qui en aura la charge. En outre a légué à chacun desdits Chanoines et prestres qui se trouveront à sa sépulture dèslors qu'on sortira son corps de sa maison un escu afin qu'ils chantent le Salve Regina. Veult et ordonne ledit testateur que au bout de l'an après son décès et à semblable jour son héritier universel bas écrit soyt tenu de luy faire dire et s'oblige en divin service dans sainte église de Raulhac où seront appelés tous les susdits messires chanoines et prestres auxquels et à chacun d'eux sera donné cinq sols et leur reffection corporelle auquel camboy seront appelés tous les parents et leur sera après faite une reffection à tous les pauvres membres de Jésus vists. Veult et ordonne que semblables festes des funérailles luy soient faites en l'église de Fontanges de Paulhenc, a dit qu'à chaque prestre de ladite église soyt donné chaque jour des cinq festes leur reffection et cinq sols afin qu'il prient Dieu pour son ame et celle de ses prédécesseurs. Veult et ordonne ledit testateur que son héritier soit tenu le jour de son enterrement d'habiller de drap de bureau suffisant soixantes pauvres indigemments entrés en chacune de ses festes les dits pauvres soient nourris d'une reffection et leur soyt donné à chacun un sol et que lesdits pauvres porteront chacun ung flambeau et torche pendant les cinq festes funèbres. Veult et ordonne que pendant quarante jours consécutifs à conter du jour de sa sépulture luy soyt dict une messe avec diacre et surdiacre et à ceux qui la célèbreront donne et lègue douze sols un denier pour chaque messe. Veult et ordonne que par son héritier bas nommé soyt payé la somme de quarante écus aux susdits messires prestres de Raulhac afin qu'ils célèbrent ung anniversaire à perpétuité en l'église de Raulhac à tel jour que ledit seigneur testateur décèdera et seront tenus de chanter les vigilles des morts et une messe de mortuis avec diacre et surdiacre avec le Libera me accoutumé lu au devant de son sépulchre et audevant de la chapelle de Sainte Anne et seront tenus de sonner les cloches le soir et le mattin. veult et ordonne ledit testateur que par son héritier bas nommé soyt payé auxdits prestres de Raulhac la somme de cent trente trois écus ung tiers renonçant à quatre cent francs pour la fondation qui s'ensuit à savoir que les dits prestres seront tenus de dire et célébrer à perpétuité les messes qui s'ensuivent dans la chapelle, et son héritier sera tenu de différer hors du chasteau de Cropprière au lieu plus comme dedans le jardin appelé de la Fargne, c'est à savoir une messe le jour de sainte Geneviève, une autre messe le jour des Roys une autre messe le jour saint Anthoine plus une autre le jour saint Fabyen et Saint Sébastien, une autre le jour saint Vincent, une autre le jour de la Présentation notre Dame, une autre le jour saint Mathieu une autre le jour de l'Annonciation Notre Dame une autre le jour de la feste de l'Assension, une autre le jour de la Feste dieu, une autre le jour de la saint Jehan Baptiste, une autre le jour saint Pierre et saint Pol, une autre le jour de la saint jacques d'aoust une autre le jour de la sainte Anne, une autre mesme feste de sainte Croix, une autre le jour de Magdeleine une autre le jour de l'Assomption mois d'aoust, une autre le jour St Roch, une autre le jour de la Nativité notre Dame, une autre le jour saint Michel une autre le jour de la Toussaintz une jour le jour de la conception notre Dame, une autre le jour de Noël, une autre le jour saint Estienne, une autre le jour saint Jehan l'évangéliste, une autre le jour des innocents, une autre le jour de saint Martin de liver, une autre à chacun jour des mesmes festes d'Arones, une autre chacun jour de chaque dymanche de l'an, une autre le jour saint Fiacre, une autre le jour saint Germain, une autre le jour saint Hubert, une autre le jour saint Protey une autre le jour saint Marc une autre le jour saint Philippe et saint Jacques le Majeur une autre le jour saint Barthellémy une autre le jour saint Mathieu une autre le jour saint Luc, une le jour saint André une autre le jour saint Thomas une autre le jour saint Laurent une autre le jour sainte Barbe une autre le jour saint George et une autre le jour saint Claude. Et veult ledit seigneur testateur que les mesmes prestres soient tenus de dire un De profundis et ung Libera me à la fin de ces messes, lesquelles sommes ledit seigneur testateur a voulu et veult estre payées auxdits messires prestres par son héritier incontinent après son décès et au cas que son héritier ne les paye comptant d'icelles sommes veult que tant que demeurera ledit payment qu'il soit tenu de leur bailler et payer à chaque an de revenu la somme quinze deniers pour livre et quand les messires prestres seront payés en icelles sommes ledit seigneur testateur veult qu'ils ne puissent prendre et retenir icelles sommes que quinze deniers pour livre et là où ils lempoyeront ny ussy des quarante escuz de l'anniversaire. Lègue ledit seigneur testateur auxdits prestres de Fontanges la somme de cent escuz sol pour dire des messes et faire les prières en ladite esglise de Fontanges et en la chapelle appelée la renestière qui est à noble Jehanne de Fontanges dame de Clutour (?) sœur audit seigneur testateur toutefois lorsque ladite dame de Clutour ou son héritier sera choisi et désigné à la charge et lesdits prestres de Fontanges seront tenus de célébrer une messe haute chaque an à perpétuité le jour et feste sainte Anne dans la chapelle assise sur le roc saint Michel payables lesdites sommes incontinent après le décèz dudit testateur ou bien tant que son héritier sera en retardation et demeurera de leur payer ladite somme, sera tenu leur bailler pour chaque an de revenu quinze deniers pour livre aux choix néantmoins desdits prestres ou de retirer le sort principal ou se comptenter du revenu. Lègue ledit seigneur testateur aux prestres de la paroisse de Juou soubs Monjou la somme de dix escuz et moyennant ce seront tenus de dire chaque an à perpétuié douze messes basses scavoir une chaque premier lyndi de chaque moys de l'an, sept messes de Mortuis et cinq de novedelaine laquelle somme veult leur estre payée incontinent après son décez. Plus donne et lègue aux prestres de la capelle Barrez semblable somme de dix escuz sol à la charge de dire à perpétuité chaque an douze messes basses à chaque premier lundy de moys de l'an scavoir sept de Mortuis et cinq de novedelaine laquelle somme leur sera payée incontinent après son décez. Et lègue ledit seigneur testateur au couvent des religieuzes sainte Clair du Puy la somme de vingt escuz et veult leur estre payées incontinent après son décez. En outre a légué pour la réparation de l'église notre Dame de Furlande la somme de huit escuz ung tierce payable incontinent après son décez. Le mesme a légué pour la réparation de la chapelle de Palhiérolz la somme de seize excuz deux tierces qu'il veut estre payée incontinent après son décez. Lesquelles fondations et dotations a fait ledit seigneur testateur à l'intention des susdits prestres qui sont de présent et seront pour devant, seront tenus de prier Dieu pour son ame et pour celle de messire Nicolas de Fontanges son père et de Dame Anthoinette de Flaghac sa mère, et de Dame Gilberte de Ludesse sa femme et de noble Messire Annet de Fontanges son oncle prieur en son vivant de saint Michel et de messire Rignauld de Fontanges et encore noble Anne de Monjuou ses ayeul et ayeule et généralement pour tous ses parents et bien factenais. Et parce que ladite Dame Gilleberte de Ludesse sa femme avait fondé certaines messes de l'église paroissiale de Ludesse et avait donné vingt trois escuz ung tierce lesquels seront seulement payé de dix escuz, veut et entend que les escuz et un tierce restant soit payés auxdits prestres à la charge de s'acquitter du service, ce qui sera fait par son héritier incontinent après son décez. Et pour accomplir entièrement la volonté de ladite dame sa femme veut et ordonne que son héritier bas nommé donne à toutes pauvres filles quatre escuz ung tierce à chacune telles qu'elles seront choisies en la paroisse de raulhac de Juou et la Capelle et principalement de celles de sa terre. Plus a légué aux pauvres du lieu et paroisse de Paulhenc la somme de trente trois escuz un tierce payables incontinent après son décez. En outre a légué à tous ses serviteurs et chambrières à chacun d'iceux la somme de deux escuz oultre leurs gages, laquelle somme leur sera payée incontinent après son décez. Plus a légué ledit seigneur testateur en manière de légat entretenement et aliment à nobles Annet, Anthoine, Pietre Jehan, Guyon et autre Annet de Fontanges frères fils naturels auxdits testateurs c'est asscavoir audit Annet ainé lasomme de treize cent trente troys escuz ung tierce, audit Anthoine la somme de mille escuz et aux autres Pietre Jehan Guyon et Annet jeune à chacun d'iceux la somme de six cent soixante six escuz sol et deux tierce d'escuz lesquelles sommes seront payées à sesdits fils par son héritier soubs escript par une fois seulement à leur volonté et sera tenu tant qu'ils voudront habiter en sa maison iceux nourrir et entretenir selon leur qualité. Lorsqu'il estimera s'ils sont en volonté d'estudier ou les abaisser aux armes et au cas où sondit héritier serait reffuzant ou discutant de payer lesdits léguats en ce cas leur permet sans autre interpellation de justice de jouir de plus de liquide de son revenu, soyt qu'il consiste en rentes ou autrement jusques à concurrence de leurs deubs. Et advenant le cas que l'un de sesdits filz ou plusieurs décédassent sans testament ou dispositions valables, leurs biens surviendront pour acroistre aux survivants sans que son héritier puisse prétendre droit aucung. Leur permet aussy ledit seigneur qu'ils portent le nom et armes de Fontanges et encore pendant l'année du deuil eux et leurs sœurs soient habillés de noir aux despenses de son héritier et s'ils décèdent en ce pays qu'ils soient inhumés aux tombeaux de sa maison si bon leur semble. Plus a légué ledit seigneur testateur à Jehanne de Fontanges femme à Pierre Vidallenc de Rampon à Guillemyne de Fontanges femme de Jehan Mazier de Baldenitz, à Margueritte de Fontanges femme de Jehan Sobrier filz à Anthoine de Puechmorier et à Anne de Fontanges femme à Jehan Sobier de Peyra, ses filles naturelles oultre leur doct cinquante escuz à chacune payables après son décez. En outre a légué à Jehan Servieres de Croppières la somme de vingt cinq escuz payables pour une fois après son décez. Plus a légué à Anthoine Caze Million de la Vercham trois escuz un tierce ensemble tout ce que ledit Caze luy doibt par dettes ou obligation payable ladite somme après son décez. A légué ledit seigneur testateur à Jehan Rosselier de Puechmorier huit escuz un tierce payables après son décez. A légué semblablement ledit testateur à Guillemyne de Fontanges femme à Pierre Machedepeyradet et ses héritiers la moitié de tout et chacune les dettes et arrérages de rentes qu'elle luy pourrait debvoir. Item a légué à Jehan Meynier et aux héritiers de feu Anthoine Meynier de Croppière cinq livres à chacun payables pour une fois après son décèz. Item a légué à nobles Annet, Guyon et Alexis de Fontanges filz naturels à noble Pietre Jehan de Fontanges seigneur d'Aulthenat son filz et à chacun d'eux la somme de cent escuz payables quant ils seront en age et portant. Plus a légué à Jehanne, Guillemyne et Anne de Fontanges filles naturelles audit sieur d'Aulthenat et à chacune d'elles cent escuz payables quand se marieront ou seront d'age et portant, et d'autant que feu noble messire Annet de Fontanges seigneur de Paulhenc et de saint Michel son oncle avait charge de bouche de payer à Madame de Tournon la somme de mille francz sy veult et ordonne ledit testateur icelle somme luy estre payée ou à son héritier par son héritier bas nommé après son décez. Et pour l'accomplissement de toutes et chacune des clauses et adictions portées par le testament dudit feu seigneur de Paulhenc son oncle en charge l'héritier bas nommé et yppothèque ledit testateur pour l'entretenement et observation d'iceluy tous et chacun de ses biens A aussy légué ledit sieur testateur à noble Marguerite de Fontanges sa niepce, fille légitime et naturelle de feu noble Emeric de Fontanges seigneur de Volzic la somme de cent escuz payable quand il mariera. A semblablement légué à Jehanne de Fontanges femme à Jehan Guardet de Fenerotz la somme de vingt escuz payables après son décez. A légué à noble Annet, Pietre Jehan Anthoine et autre Annet de Fontanges frères filz naturels de feu noble messire Anthoine de Fontanges seigneur de Bronnat la somme de vingt escuz à chacun d'eux payables après son décès. Semblable léguat fait à Guillemyne et Françoyse de Fontanges qui sont à marier sœurs et nièces filles naturelles dudit sieur de Bronnat. Veult et ordonne le seigneur testateur que son héritier bas nommé ung an après son décez fasse et diffuse une chappelle dans le jardin de la Fargne ou autre lieu commode près sa maison de Croppière et icelluy tant luy que ses successeurs seront tenus d'entretenir honorablement afin que le divin service se puysse faire suivant la fondation cy devant faite. Plus a légué à noble Guillemyne et Jehanne de Fontanges dames de Saint Juery et de Cluture ses sœurs et à chacune d'elles dix escuz payables comme dessus. Pareille léguat fait à noble Annet de Fontanges seigneur de Vulzic son nepveu et moyennant ce veult et eexempt de tout droit de succession qu'il pourrait prétendre sur ses biens. Plus a légué à Demoiselle Hélène de la Roque femme à feu sieur Jacques Guache bourgeois seigneur de Belmon Tant qu'elle vivra ung fromaige et une burre Du montant de poix d'un carteron. Et lègue ledit testateur aux curés prestres de communauté de l'esglise de Paulhenc trente trois escuz un tierce payabales pour une fois après son décez à la charge de dire et célébrer telles messes et faire telles prières que par son héritier de l'advis de ladite dame de Saint Juery sadite sœur. Et en tous et chacuns de ses biens tant meubles qu'immeubles, noms, biens, droits et actions advenus ou advenir ledit seigneur testateur a fait et instituéde sa propre bouche, nommé et a présent nomme son héritier universel et général noble Pietre Jehan de Fontanges seigneur d'Aulthenat son fils égitime et naturel à la charge de payer les susdits léguats entretemps toutes les fondations pour luy et ses prédécesseurs faites, faire et obliger et funérailler en la forme prescrite, payer toutes échanges les debtes et charges dudit testateur et au cas où son héritier refuserait de sattifaire à ce qu'il a cy devant ordonné en ce cas le prime de l'hérédite, et veut et entend qu'elle diminue au substitué cy après nommé et advenant le cas que ledit seigneur d'Aulthenat son fils et héritier décédast sans enfant de son légitime mariage ou ses enfants sans enfant en ce cas substitue noble Loys de Fontanges seigneur de la salle et de Valong son cousin et sera héritier au cas où il seroit décédé avant l'évenement de la substitution à la charge de porter tousjours le nom et les armes de Fontanges, laquelle substitution fait ledit testateur tant pour les biens donnés à son dit héritier soit par contrat demariage que autrement, en quelle façon et manière que ce soyt, et au cas où ledit seigneur de la Salle ou ses successeurs décèderaient sans enfant substitue noble Annet de Fontanges seigneur de Vulzic son nepveu et ses enfants à la charge de porter le nom et armes de Fontanges et au cas où ledit seigneur de Vulzic ou ses enfants décèderaient sans enfant substitue noble Marguerite de Fontanges sœur dudit seigneur de Vulzic et ses enfants à la mesme condition et charge de porter le nom et armes de Fontanges et au cas où elle décèderait sans enfants ou ses enfants sans enfant veult que les biens et hérédité sienne advienne au plus proche de la rasse portant le nom et armes de Fontanges, préférant en dernier cas les masles aux femmelles avec condition et pact que le cas advenant que son héritier sus nommé décédast sans enfant légitimes ou ses enfants sans enfants aussy légitimes et que les dites dames de Saint Juery interpellent son héritier. A donné ledit testateur l'usufruit et jouysance du domayne de la Canrya meuble et bestial à ladite Dame de Saint Juery sa vie urant et au cas où le revenu du domayne ne vauldrait cinq cent francs veult que de proche en proche lui soit baillé par son héritier substitué jusques à couverture dudit revenu de cinq cent francs et à ladite Dame de Lhuleux donne et lègue en pareil cas sa vie durant l'usufruit et jouyssance de la place et domayne de Pallinon avec ses appontements jusques à la couverture du revenu de cinq cents francs. Et pour ses exécuteurs testamentaires a ledit testateur nommé hault et puyssant seigneur noble Pierre de Flaghac seigneur de Flaghac et de Cuzieux et noble ïetre Jehan de Saint Martial Seigneur de Drughac par lesquels ou l'ung d'eux veult son testament estre pardotté de point en point en sa forme et teneur. Cassant et révoquant ledit seigneur testateur tous autres testaments, donations en cas de mort, codicilles et dispositions dernières qu'il pourrait avoir cy devant faitz, voulant que présent aye force et vigueur soit par forme de testament, donation en cas de mort, codicilles ou autrement en la meilleure forme et manière que valloir pourra de droit. Item a légué à noble Catherine de Fontanges femme au seigneur de la Tour sa filleule et aux sœurs la somme de cinquante escuz payble une fois après le décez dudit seigneur testateur par son héritier. A légué au couvent des Cordeliers de la ville d'Aurillac et à ceux de Murat, à chcun d'eux quatre escuz payabales incontinent après son décès. Et du présent testament noncupatif et dernière volonté ledit seigneur testateur a signé acte et justement publication par moy notaire royal soubsigne en estre rettenu présent les biens escripts témoins en estre records et mémoratifs et en porter témoignage de vivitté en cas de besoin et signé en seront. Fait et passé les an et jour susdits en présence de Honorable homme messire Guillaume de Guachet docteur lieutenant général en Couladz ( ?) messire Asfor Terrisse notaire de la ville de Mure de Barrez, Claude Decomblat notaire royal du lieu de Raulhac, Pierre Duservyens de la ville de Peyra, Anthoine Lombard de la ville et paroisse de Falgoux, Guillaume Laboria du lieu de Brommat et Messire Michel Ramon prestre du village de la Verucha paroisse de Raulhac témoins appelés à signer. Lesquels ensemble ledit seigneur testateur se sont sousbsignés et moy et nous testateur susdit approuvons la vitieure et léguat par nous fait à nos filles naturelles à chacune desquelles voulons estre payé cinquante escuz outre leur doct.

1.1.1.2a.2 Aymeric de Fontanges est l'enfant légitime de Nicolas de Fontanges, damoiseau, seigneur de Fontanges, seigneur de Cropières en Haute Auvergne et d'Antoinette de Flagheac, dame de Flagheac. Il est seigneur de Velzic du fait de son épouse. Il épousa effectivement Antoinette de Tourdes, d’une ancienne famille d’Auvergne.

Ce couple aura un enfant :

- Annet (1.1.1.2a.2.1)

1.1.1.5a.1 Louis de Fontanges est l'enfant légitime d'Antoine de Fontanges, seigneur de Calmels et de La Salle et de Marguerite de Nozières. Il est écuyer, sire d'Hauberoque, de Tinière et de La Besserette, de Calmels, seigneur de La Salle et de Vallon. Il épousa Jeanne de Sermur, dame de Ténières et de La Besserette, l'enfant légitime de François de Sermur, baron de Ténières, seigneur de La Besserette, de Vérières qui vendit Verières le 7 septembre 1582 à Durand de Baldit, docteur en médecine d'Espalion et de Catherine de Cambefort, le mercredi 13 mars 1574.

Ce couple aura sept enfants :

- Antoine (1.1.1.5a.1.1)

- Marguerite (1.1.1.5a.1.2)

- François-Robert (1.1.1.5a.1.3)

- Jean (1.1.1.5a.1.4)

- Pierre (1.1.1.5a.1.5)

- Guillemine (1.1.1.5a.1.6)

- François (1.1.1.5a.1.7)

1.1.1.5a.2 Annet de Fontanges est l'enfant légitime d'Antoine de Fontanges, Seigneur de Calmels et de La Salle et de Marguerite de Nozières.

1.1.2.3.1 Morille de Fontanges est l'enfant légitime de Jean de Fontanges, écuyer, seigneur du Chambon en partie, & des domaines de Mouretz & de Josat dans la Paroisse de Neuvic et de Françoise de Veilhan. Elle était religieuse en l'Abbaye de Bonnesaigues.

1.1.2.3.2 Jean de Fontanges est l'enfant légitime de Jean de Fontanges, écuyer, seigneur du Chambon en partie, & des domaines de Mouretz & de Josat dans la Paroisse de Neuvic et de Françoise de Veilhan. Il sera religieux au Monastére de Pardieu.

1.1.2.3.3 Raymond de Fontanges est l'enfant légitime de Jean de Fontanges, écuyer, seigneur du Chambon en partie, & des domaines de Mouretz & de Josat dans la Paroisse de Neuvic et de Françoise de Veilhan. Il était écuyer, seigneur en partie du Chambon et de Maumont. Il épousa Antoinette de Monceaux, dame d'Hauteroche, l'enfant légitime de Hugues de Monceaux, Seigneur d'Auteroche, dans la Paroisse de Champs au Diocèse de Clermont en Auvergne et d'Antoinette de Veyssières, le vendredi 27 mai 1577.

Ce couple aura sept enfants :

- Madeleine (1.1.2.3.3.1)

- Antoine (1.1.2.3.3.2)

- Hugues (1.1.2.3.3.3)

- Jean II (1.1.2.3.3.4)

- Françoise (1.1.2.3.3.5)

- Maurille (1.1.2.3.3.6)

- Charles (1.1.2.3.3.7)

Il ordonna, comme son père, par un testament du 25 septembre 1598 qu'après sa mort on l'inhumât dans l'Eglise de Saint Hilaire au tombeau de ses prédécesseurs, laissa en même-temps l'administration de ses biens & de ses enfants, à Antoinette de Monceaux, sa femme

1.1.2.3.4 Jeanne de Fontanges est l'enfant légitime de Jean de Fontanges, écuyer, seigneur du Chambon en partie, & des domaines de Mouretz & de Josat dans la Paroisse de Neuvic et de Françoise de Veilhan.

1.1.2.3.5 Antoine de Fontanges est l'enfant légitime de Jean de Fontanges, écuyer, seigneur du Chambon en partie, & des Domaines de Mouretz & de Josat dans la Paroisse de Neuvic et de Françoise de Veilhan. Il était écuyer.

1.1.2.3.6 Louis de Fontanges est l'enfant légitime de Jean de Fontanges, écuyer, seigneur du Chambon en partie, & des Domaines de Mouretz & de Josat dans la Paroisse de Neuvic et de Françoise de Veilhan. Il était écuyer.

1.1.2.4.1 Françoise de Fontanges est l'enfant légitime d'Antoine de Fontanges, Chevalier, seigneur du Chambon en partie, de Blanchefort et de Mafclas, Diocèse & Sénéchaussée de Cahors, Mestre de Camp du Roi Henri II et de Françoise de Blanchefort.

1.1.2.4.2 Pierre de Fontanges est l'enfant légitime d'Antoine de Fontanges, Chevalier, Seigneur du Chambon en partie, de Blanchefort, & de Mafclas, Diocèse & Sénéchaussée de Cahors, Mestre de Camp du Roi Henri II et de Françoise de Blanchefort. Il était seigneur de Masclas, de Blanchefort. Il établit son testament le 1 septembre 1628. Il épouse Isabeau de La Garde.

Ce couple aura deux enfants :

- Pons (1.1.2.4.2.1)

- Gabriel Aldonce (1.1.2.4.2.2)

Pierre de Fontanges meurt après le 1 septembre 1628. On sait qu’il comparut aux Ban & arriére Ban de fa Province en I615 et en 1616. Le 3 mars de l'année 1617 Catherine Hébrard de Saint-Sulpice, qualifiée Maréchale de Thémines, lui donna au nom de son mari, qui était Sénéchal & Gouverneur de Quercy, une Commission "pour veiller à la conservation de la Ville de Souillac", y commander en qualité de Capitaine dans tout ce qui concernerait le service du Roi, & avoir la garde des Ports de Louizac et de Cousines sur la Dordogne.

1.1.2.4.3 Jeanne de Fontanges est l'enfant légitime d'Antoine de Fontanges, Chevalier, seigneur du Chambon en partie, de Blanchefort, & de Mafclas, Diocèse & Sénéchaussée de Cahors, Mestre de Camp du Roi Henri II et de Françoise de Blanchefort.

7e génération

1.1.1.2a.1.1a Petre Jean de Fontanges est l'enfant naturel et reconnu d'Annet de Fontanges, sire de Cropières, de Puechmourier, d'Allebal, Coseigneur de Raulhac et Seigneur de Fontanges, chevau-léger du Roi en août 1574 et de Jeanne Ladoux, sortie du village de Laverhne dans le Cantal et qui figure dans un grand nombre d’actes avec Annet de Fontanges. Il était sieur de Rioumeyroux. Il épouse Louise de Laborie en 1627.

Ce couple aura au moins un enfant :

- Jacques (1.1.1.2a.1.1a.1)

Petre Jean de Fontanges meurt en 1672. L’essentiel que nous en connaissons, pour l’instant, réside dans les testaments de demoiselle « Louyse Laborie » femme du Sieur de Rioumiroux.

Le quatorziesme mars mille six cent soixante dans la maison de noble Pierre Jean de Fontanges sieur de Rioumiroux, à la réquisition de damoiselle Louise Labrorie femme audit Sieur gisant dans son lit malade, toutefois en son bon sens et parfaite mémoire, après luy avoir administré le sacrement de pénitence et d'eucharistie moy vicaire soussigné ay pris et reçu la disposition de dernière volonté de ses biens à faute de personne publique ans l'extrême nécessité pour dicter à ses parents et amis ny sans question ny différent à raison de sesdits biens par forme de testament comme s'ensuit Premièrement a fait le signe de la sainte croix disant In nomine patris et filii et spiritu sancti amen, a recommandé son âme à Dieu et à toute la cour céleste et a ordonné qu'après la séparation de son âme avec son corps iceluy soit ensevely et inhumé en la sainte chapelle Nostre Dame de Palherols soubs le bon plaisir de monsieur le curé de la dite chapelle et pour cet effet donne pour la réparation de ladite chapelle la somme de douze livres et non autrement payable laditte somme après son décès. Plus ordonne ladite testatrisse que lui soient faites ses obsèques et honneurs funèbres, scavoir sépulture, neuvaine et bout d'an par son héritier bas nommé selon la faculté et portée de ses biens. Plus donne à Pierre Fontanges son fils escholier estudiant à présent au collège des Pères jésuites d'Aurillac la somme de quatre vingt douze livres dues par monsieur Demartis Notaire royal du lieu de Polminihac, laquelle obligation demeurera entre les mains de Mestre Pierre de Fontanges prestre et curé de Polminhac pour icelle somme pour être employée à la poursuite des études dudit Pierre de Fontanges. En outre donne la ditte testatrice audit Pierre de Fontanges du droit et légitime part et portion qu'il pourrait prétendre de sa dite mère la somme de trois cent livres payable sa voir la somme de six vingt livres lorsqu'il se fera prestre ou sera d'âge compettant et le restant à la susdite somme vingt livres par an commençant un an après le premier jusque afin d'entier payement de ladite somme. Plus a donné et légué ladite testatrice à Jean de Fontanges aussy son fils la somme de trois cent livres pour tous les droits qu'il pourrait prétendre pour ses droits de légitime payables comme dessus et en outre luy donne la somme de quatre vingt livres à prendre sur les obligations qu'Anthoine Labro a entre ses mains appartenant à ladite testatrice sans toutefois que l'héritier bas nommé soit obligé à aucune suiction ny garantie pour raison des sommes portées par les susdites obligations tant en faveur dudit Pierre que Jean de Fontanges. Plus a donné et légué à Messire Pierre de Fontanges prestre et curé de Polminhiac son fils la somme de soixante livres payable ladite somme cinq ans après son décès. Plus a donné à demoiselle Jeanne Laborie femme de Jacques de Fontanges la somme de soixante livres payable la susditte somme trois ans après son décès. Plus a donné et légué à Pierre, Jean de Fontanges et Pierre de Fontanges ses neveux la somme de douze livres payable lorsqu'ils se marieront ou qu'ils seront d'âge compétant. Plus a donné à Jacques de Fontanges son fileul la somme de douze livres icelle somme payable comme ci dessus. Plus a donné et légué à Suzanne de Fontanges sa fille légitime et naturelle la somme de soixante livres à prendre aussy sur les obligations qui sont entre les mains d'Anthoine Labro son gendre du village de Cabanos paroisse de Polminihac sans toute- fois que son héritier bas nommé soit obligé au payement de laditte somme, icelle payable quand bon luy semblera trouvant moyen pour se faire. Plus a donné et légué ladite testatrice à Pierre, Jean et Pierre, Anthoine et autre Pierre Labro, fils légitimes et naturels d'Anthoine Labro et de Guillemine de Fontanges mariés au village de Cabanos paroisse de Polminihac comme aussy à ladite Guillemine de Fontanges sa fille à un chacun la somme de trente livres sur une obligation que Jeanne Labro du village de Donsac ditte paroisse doibt à ladite damoiselle Louise Laborie comme héritière de feu messire Pierre Gaidou prestre Et curé de Polminihac, laquelle somme ladite testatrisse Veut et entend être payée lorsque les surnommés se marieront ou seront d'âge compétant et cependant permis au père des susdit enfants de prendre et recevoir le revenu de ladite somme jusques à l'actuel paiement d'icelle sans aussy que l'héritier bas nommé soit tenu ny obligé à aucune suiction ny garantie pour raison de la susdite somme. Plus a donné et légué à noble Pierre Jean de Fontanges sieur de Roumeyroux son mary la résidance et demeure dans sa maison accompagné d'aliment selon la faculté des biens à ladite maison ensemble la somme de quarante livres pour s'en servir en cas de besoin et au cas où icelle somme ne sera nécessaire audit sieur pour le supplément à ces nécessités icelle testatrice veut et entend que la susdite somme demeure à l'héritier bas nommé. Et à tout autre personne qui pourrait prétendre droits et actions sur ses biens, donne la somme de cinq sols laquelle veut leur être payée un an après son décès, et de sa propre bouche a nommé et institué son héritier général et universel sieur Jacques de Fontanges son fils légitime naturel en faveur de tous ses biens en quelque part qu'il y en aye ou en quoi qu'ils consistent, cassant et annulant tous autres donations quodicilles ou testaments que ladite testatrice pourrait cy devant avoir fait, voulant que le présent soit de valeur et eficiant en la meilleure forme que de droit et a prié les témoins bas nommés en être recors et mémoratifs en présence de Jean Arnal prestre du lieu de Palherols, Anthoine Moniou du village de la Bouitie soubs- signés Anthoine Fraissi, Pierre Campi Jean Moniou, Pierre et Annet Boy, Anthoine Amilhac et pierre Amilhac lesquels ont déclaré ne savoir signer le 25 dudit mois et an le susdit testament a esté remis au pouvoir du notaire royal soussigné par le susdit Palhol prestre et vicaire, en présence de Pierre de Brou et Jean Bafinc ( ?) du village de Trouveur Fait au lieu de Palherols Coiffinhac

1.1.1.2a.2.1 Annet de Fontanges est l'enfant légitime d'Aymeric de Fontanges, seigneur de Velzic du fait de son épouse et d'Antoinette de TOURDES, Dame de Velzic. Annet est leur premier enfant. Il épousa Françoise de Scorailles.

Ce couple aura un enfant :

- Guillaume (1.1.1.2a.2.1.1)

1.1.1.5a.1.1 Antoine de Fontanges est l'enfant légitime de Louis de Fontanges, écuyer, sire d'Hauberoque, de Tinière et de La Besserette, de Calmels, Seigneur de La Salle et de Vallon et de Jeanne de Sermur, dame de Ténières et de La Besserette. Il sera seigneur Prieur de Sainte Geneviève, aumônier de la Reine Marguerite.

1.1.1.5a.1.2 Marguerite de Fontanges est l'enfant légitime de Louis de Fontanges, écuyer, sire d'Hauberoque, de Tinière et de La Besserette, de Calmels, Seigneur de La Salle et de Vallon et de Jeanne de Sermur, dame de Ténières et de La Besserette.

Elle épouse Guillaume II de Nattes, Seigneur de Lacalmontie, l'enfant légitime de Bertrand de Nattes, Seigneur de La Calmontie, commandant du Château de Beaucaire et d'Anne de Blanchefort, le vendredi 2 mars 1601.

Ce couple aura deux enfants :

- François (1.1.1.5a.1.2.1)

- Pierre (1.1.1.5a.1.2.2)

1.1.1.5a.1.3 François-Robert de Fontanges est l'enfant légitime de Louis de Fontanges, écuyer, sire d'Hauberoque, de Tinière et de La Besserette, de Calmels, seigneur de La Salle et de Vallon et de Jeanne de Sermur, dame de Ténières et de La Besserette. Il était Lieutenant des Gendarmes de Noailles, Capitaine du Château de Benavert. Il établit son testament devant Solargues, notaire, le lundi 8 mai 1606. Il épousa Delphine de Patris, l'enfant légitime de François de Patris, Trésorier de France en la généralité de Montauban et d'Ysabeau de Gaubert, le lundi 5 janvier 1609.

Ce couple aura quatre enfants :

- Marthe (1.1.1.5a.1.3.1)

- Jean (1.1.1.5a.1.3.2)

- François (1.1.1.5a.1.3.3)

- Anthoinette (1.1.1.5a.1.3.4)

Le vendredi 30 novembre 1635 meurt son épouse, Delphine de Patris, à l'âge de 41 ans. François-Robert de Fontanges meurt le vendredi 30 novembre 1635 à Paris.

1.1.1.5a.1.4 Jean de Fontanges est l'enfant légitime de Louis de Fontanges, écuyer, sire d'Hauberoque, de Tinière et de La Besserette, de Calmels, Seigneur de La Salle et de Vallon et de Jeanne de Sermur, dame de Ténières et de La Besserette.

1.1.1.5a.1.5 Pierre de Fontanges est l'enfant légitime de Louis de Fontanges, écuyer, sire d'Hauberoque, de Tinière et de La Besserette, de Calmels, Seigneur de La Salle et de Vallon et de Jeanne de Sermur, dame de Ténières et de La Besserette. Il était seigneur de La Garde. Il épousa Louise de Buscalets, l'enfant légitime de Charles de Buscalets, Seigneur de Panat et de Capdenaguet et de Louise de La Soulière, le lundi 9 janvier 1623.

Ce couple aura un enfant :

- Louise (1.1.1.5a.1.5.1)

1.1.1.5a.1.6 Guillemine de Fontanges est l'enfant légitime de Louis de Fontanges, écuyer, sire d'Hauberoque, de Tinière et de La Besserette, de Calmels, Seigneur de La Salle et de Vallon et de Jeanne de Sermur, dame de Ténières et de La Besserette.

1.1.1.5a.1.7 François de Fontanges est l'enfant légitime de Louis de Fontanges, écuyer, sire d'Hauberoque, de Tinière et de La Besserette, de Calmels, seigneur de La Salle et de Vallon et de Jeanne de Sermur, Dame de Ténières et de La Besserette.Il était seigneur prieur de Saint Hippolite (selon les titres de l'ancienne Maison de Patris).

1.1.2.3.3.1 Madeleine de Fontanges est l'enfant légitime de Raymond de Fontanges, écuyer, seigneur en partie du Chambon et de Maumont et d'Antoinette de Monceaux, dame d'Hauteroche.

1.1.2.3.3.2 Antoine de Fontanges est l'enfant légitime de Raymond de Fontanges, écuyer, seigneur en partie du Chambon et de Maumont et d'Antoinette de Monceaux, dame d'Hauteroche. Il était écuyer, seigneur en 1623 de la Terre de Verrines ou Verringes.

1.1.2.3.3.3 Hugues de Fontanges est l'enfant légitime de Raymond de Fontanges, écuyer, seigneur en partie du Chambon et de Maumont et d'Antoinette de Monceaux, dame d'Hauteroche. Il était écuyer, seigneur d'Hauteroche, Vernines, Fournols. Il épousa Charlotte de Champetières en décembre 1618.

Ce couple aura un enfant :

- Jean (1.1.2.3.3.3.1)

Selon d'Hozier il eut la Terre de Hauteroche, & demeurait au Château d'Issac dans la Paroisse de Saint Saturnin, Ressort de Riom en Auvergne

1.1.2.3.3.4 Jean II de Fontanges est l'enfant légitime de Raymond de Fontanges, écuyer, seigneur en partie du Chambon et de Maumont et d'Antoinette de Monceaux, dame d'Hauteroche. Il était écuyer, Seigneur du Chambon & de Saint-Hilaire. On sait qu’il épousa Jeanne de Chaunac.

Ce couple aura un enfant :

- Hugues (1.1.2.3.3.4.1)

- Jeanne (1.1.2.3.3.4.2)

"Ce Jean de Fontanges, qui d'abord n'avait, comme ses pères, qu'une partie de la Terre & Seigneurie du Chambon, acquit l'autre partie le 31 Octobre 1617 de Messire Jean de Rochefort, Chevalier, Seigneur Baron de Saint Angel, de Chabannes, de Breuil & de Viermont en Limousin, à qui cette seconde partie appartenait en conséquence des partages faits anciennement entre ses auteurs & ceux de Jean de Fontanges. Il testa le 16 Juillet 1629 & le 20 novembre de la même année, il fit un codicile dans lequel il déclara que si Hugues de Fontanges, son fils qui fuit, & Jeanne de Fontanges sa fille, venaient à mourir sans enfants, l'usufruit de ses biens appartiendrait à Jeanne de Chaunac sa femme, qu'après elle, la propriété en passerait à nobles Antoine de Fontanges, Sieur de Verringes, & Charles de Fontanges, Sieur de Saint Hilaire, ses frères, & Jean de Fontanges de Hauteroche , son filleul & son neveu, qu'il substituait l'un au défaut de l'autre pour la conservation de son Nom & de ses Armes.

Mais il ne survêcut pas longtemps à cet acte, car Jeanne de Chaunac, comme sa veuve & ayant la garde noble de Hugues de Fontanges son fils, fit en 1631, avec Charles de Fontanges, son beau frère, un partage de la Terre de Maumont, Terre située dans la mouvance de Charles de Lévis, Duc de Ventadour, & qu'apparemment ils avoient jusques-là possédée en commun." (Armorial d'Hozier)

1.1.2.3.3.5 Françoise de Fontanges est l'enfant légitime de Raymond de Fontanges, écuyer, seigneur en partie du Chambon et de Maumont et d'Antoinette de Monceaux, dame d'Hauteroche. Elle épousa Pierre Trinquier. On ignore s’il y eut des enfants connus pour ce couple.

1.1.2.3.3.6 Maurille de Fontanges est l'enfant légitime de Raymond de Fontanges, écuyer, seigneur en partie du Chambon et de Maumont et d'Antoinette de Monceaux, dame d'Hauteroche. Elle épousa Gilbert de La Croix d’Ussel. On ignore s’il y eut des enfants connus pour ce couple.

1.1.2.3.3.7 Charles de Fontanges l'enfant légitime de Raymond de Fontanges, écuyer, seigneur en partie du Chambon et de Maumont et d'Antoinette de Monceaux, dame d'Hauteroche. Il était écuyer, seigneur de la Terre de Saint-Hilaire en 1629. Il acquit de plus le 6 décembre I631, de Charles de Levis, Comte de Caylus, la Terre & Baronnie des Granges en Auvergne.

1.1.2.4.2.1 Pons de Fontanges est l'enfant légitime de Pierre de Fontanges, Seigneur de Masclas, de Blanchefort et d'Isabeau de La Garde. Il sera Seigneur de Masclas, Prêtre, recteur du Boulbé.

1.1.2.4.2.2 Gabriel Aldonce de Fontanges est l'enfant légitime de Pierre de Fontanges, seigneur de Masclas, de Blanchefort et d'Isabeau de La Garde. Il était seigneur de Masclas, de Blanchefort, de la Borie dans la Paroisse de Saint-Germain en Quercy, & autres Places, est celui qui ayant été assigné en 1666 devant l'Intendant de Montauban, Commissaire nommé par le Roi pour la Recherche de la Noblesse. Il épousa Anne de Mirandol, l'enfant légitime de Jean de Mirandol, Seigneur de Péchau & de Péruzel dans la Paroiffe de la Chapelle en Périgord et de Madeleine de Salignac, le dimanche 20 mars 1644.

Il prouva par les titres énoncés dans l'Inventaire dont il a été déjà parlé, que non-seulement il descendait de Guinot de Fontanges, Chevalier, Seigneur de Fontanges, de Palamon, d'Efcarmeil, de Montjon en 1456 mais de plus, qu'il remontait la preuve de sa Noblesse jusqu'à Rigal de Fontanges, Chevalier, Seigneur de ce lieu l'an 1279. Il fut dit que quant à ce qui le regardait personnellement, loin d'avoir fait aucun acte dérogeant à la qualité de noble, il avait été employé au service du Roi d'une manière digne de fa naissance, ayant eu une Compagnie de quatre vingt-dix Maîtres dans le Régiment de S. A. R. Monsieur Gallon, Duc d'Orléans, comme on le voyait par sa Commission du 31 décembre 1641 & par divers ordres du 3o mars, du 15 avril, du 1 & du 21 mai 1644 tant pour les routes que pour la conduite de sa Compagnie. Sur la preuve de ces faits le Commissaire, par ordonnance donnée à Montauban le 26 Novembre 1666 le déchargea de l'assignation, & lui accorda acte de la présentation de ses titres, pour qu'on pût y avoir égard lors de la confection du Catalogue des Nobles de la Province.

8e génération

1.1.1.2a.1.1a.1 Jacques de Fontanges est l'enfant légitime de Petre Jean de Fontanges, sieur de Rioumeyroux et de Louise Laborie. Il sera sieur de Rioumeyroux. Il épousa Jeanne du Pouget, l'enfant légitime de Jean du Pouget, Seigneur de la Borne ou de Laborie et d'Anne de Lasteulière, le jeudi 27 mars 1653 à Aurillac.

Ce couple aura cinq enfants :

- Pètre Jean (1.1.1.2a.1.1a.1.1)

- Pierre (1.1.1.2a.1.1a.1.2)

- Antoine (1.1.1.2a.1.1a.1.3)

- Marie (1.1.1.2a.1.1a.1.4)

- Jeanne (1.1.1.2a.1.1a.1.5)

Le lundi 30 mai 1689 meurt son épouse, Jeanne du Pouget. Jacques de Fontanges meurt après lundi 30 mai 1689.

1.1.1.2a.2.1.1 Guillaume de Fontanges est l'enfant légitime d'Annet de Fontanges et de Françoise de Scorailles. Il était écuyer, Seigneur de Velzic (paroisse de Lascelle, Election d'Aurillac). Il épousa Gabrielle de La Rochefoucauld.

1.1.1.5a.1.2.1 François de Nattes est l'enfant légitime de Guillaume II de Nattes, Seigneur de Lacalmontie et de Marguerite de Fontanges.

1.1.1.5a.1.2.2 Pierre de Nattes est l'enfant légitime de Guillaume II de Nattes, Seigneur de Lacalmontie et de Marguerite de Fontanges. Il sera Seigneur de La Calmontie. Il épouse Marie de Résseguier, l'enfant légitime de Jean de Rességuier, Seigneur de Villecontal, de Gradels, de La Tour et d'Anne Dupont, le mercredi 22 mai 1630.

Ce couple aura neuf enfants :

- Guillemine (1.1.1.5a.1.2.2.1)

- Gabrielle (1.1.1.5a.1.2.2.2)

- Marthe (1.1.1.5a.1.2.2.3)

- François (1.1.1.5a.1.2.2.4)

- Jean (1.1.1.5a.1.2.2.5)

- Dauphine (1.1.1.5a.1.2.2.6)

- Antoinette (1.1.1.5a.1.2.2.7)

- Marie (1.1.1.5a.1.2.2.8)

- Rose (1.1.1.5a.1.2.2.9)

Le mercredi 7 mars 1668, Pierre établit son testament.

1.1.1.5a.1.3.1 Marthe de Fontanges est l'enfant légitime de François-Robert de Fontanges, Lieutenant des Gendarmes de Noailles, Capitaine du Château de Benavert et de Delphine de Patris.

1.1.1.5a.1.3.2 Jean de Fontanges est l'enfant légitime de François-Robert de Fontanges, Lieutenant des Gendarmes de Noailles, Capitaine du Château de Benavert et de Delphine de Patris. Il sera Chevalier, Seigneur Comte d'Auberoques, prévôté de Maurs, Lieutenant de Chevau-légers, assista aux sièges de Graveline (1644) et de Dunkerque (1646) ; maintenu dans sa noblesse en 1666.

Le lundi 6 août 1635, Jean établit son testament. Le vendredi 30 novembre 1635 meurt sa mère, Delphine de Patris, à l'âge de 41 ans.Le vendredi 30 novembre 1635 meurt son père, François-Robert de Fontanges.

Il épouse Gasparde d'Espinchal, dame de Dunières et des Ternes, l'enfant légitime de François-Gabriel d'Eespinchal, Seigneur Comte de Dunières et d'Isabeau de Polignac, le jeudi 29 janvier 1665.

Ce couple aura trois enfants :

- Marie-Charlotte (1.1.1.5a.1.3.2.2a)

- Marie-Josèphe (1.1.1.5a.1.3.2.3a)

- Jean (1.1.1.5a.1.3.2.4a)

A une date non connue, il se lie avec une personne dont nous ignorons, pour l’instant, dans l’attente des traductions de certains documents, le nom.

Ce couple aura quatre enfants :

- Louis-François (1.1.1.5a.1.3.2.1b)

- Marie (1.1.1.5a.1.3.2.5b)

- Guillaume (1.1.1.5a.1.3.2.6b)

- Jeanne (1.1.1.5a.1.3.2.7b)

Jean de Fontanges meurt avant vendredi 14 mars 1692.

1.1.1.5a.1.3.3 François de Fontanges est l'enfant légitime de François-Robert de Fontanges, Lieutenant des Gendarmes de Noailles, Capitaine du Château de Benavert et de Delphine de Patris.

1.1.1.5a.1.3.4 Anthoinette de Fontanges est l'enfant légitime de François-Robert de Fontanges, Lieutenant des Gendarmes de Noailles, Capitaine du Château de Benavert et de Delphine de Patris.

1.1.1.5a.1.5.1 Louise de Fontanges est l'enfant légitime de Pierre de Fontanges, Seigneur de La Garde et de Louise de Buscalets. Elle épousa René Marc d'Azémar, le mardi 14 avril 1648.

1.1.2.3.3.3.1 Jean de Fontanges est l'enfant légitime de Hugues de Fontanges, Ecuyer, Seigneur d'Hauteroche, Vernines, Fournols et de Charlotte de Champetières. Jean est leur premier enfant. Il sera Seigneur de Hauteroche, vivant en 1629 selon l'Armorial d'Hozier.

1.1.2.3.3.4.1 Hugues de Fontanges est l'enfant légitime de Jean II de Fontanges, Ecuyer, Seigneur du Chambon & de Saint-Hilaire et de Jeanne de Chaunac. Il sera Seigneur du Chambon & de Hauteroche — Seigneur du Chambon. Il épouse Françoise de Saint-Martial de Puideval, demoiselle de Conros, l'enfant légitime de Henri de Saint-Martial de Puideval, Baron de Conros, Seigneur d'Aurilhac, de Montai, de la Baftide, de Liffac et de Marie de Gouaï de Vassy, le mardi 12 février 1641.

Ce couple aura quatre enfants :

- Marie (1.1.2.3.3.4.1.1a)

- Léonard (1.1.2.3.3.4.1.2a)

- Charles (1.1.2.3.3.4.1.3a)

- Jeanne (1.1.2.3.3.4.1.4a)

A une date non connue, il entretient une autre relation extra-conjugale.

Ce couple aura deux enfants :

- Jean (1.1.2.3.3.4.1.5b)

- Marie (1.1.2.3.3.4.1.6b)

Hugues de Fontanges meurt après mercredi 13 avril 1672.

On sait de lui qu’il commença le 26 Août 1642 pour premier acte de fa majorité, par ratifier le traité de partage que fa mère avait fait en son Nom, avec Charles de Fontanges son oncle ; mais comme apparemment ce traité n'avait pas encore ou terminé ou prévenu tous leurs différends, ils transigèrent eux-mêmes personnellement le 25 février 1651

9e génération

1.1.1.2a.1.1a.1.1 Pètre Jean de Fontanges est l'enfant légitime de Jacques de Fontanges, sieur de Rioumeyroux et de Jeanne du Pouget. Il épouse Hélène Levasseur, le mercredi 20 janvier 1700 à Mur de Barrez.

1.1.1.2a.1.1a.1.2 Pierre de Fontanges est l'enfant légitime de Jacques de Fontanges, sieur de Rioumeyroux et de Jeanne du Pouget. Il sera Laboureur habitant le village de la Bonettie, paroisse de Raulhac.

Il épouse Jeanne Salzet, l'enfant légitime de Guillaume Salzet et de Jeanne Rousset, le mardi 6 mai 1687 à Pailherols.

Ce couple aura trois enfants :

- Guillaume (1.1.1.2a.1.1a.1.2.1)

- Jeanne (1.1.1.2a.1.1a.1.2.2)

- Jacques (1.1.1.2a.1.1a.1.2.3)

Pierre de Fontanges meurt avant lundi 20 juin 1718. Présents : Pierre Dueze, marchand de Pailherols, Jean Arnal, de Pailherols, Guillaume Salzet, frère de l'épouse

1.1.1.2a.1.1a.1.3 Antoine de Fontanges est l'enfant légitime de Jacques de Fontanges, sieur de Rioumeyroux et de Jeanne du Pouget.

1.1.1.2a.1.1a.1.4 Marie de Fontanges est l'enfant légitime de Jacques de Fontanges, sieur de Rioumeyroux et de Jeanne du Pouget.

1.1.1.2a.1.1a.1.5 Jeanne de Fontanges est l'enfant légitime de Jacques de Fontanges, sieur de Rioumeyroux et de Jeanne du Pouget.

1.1.1.5a.1.2.2.1 Guillemine de Nattes est l'enfant légitime de Pierre de Nattes, Seigneur de La Calmontie et de Marie de Rességuier.

1.1.1.5a.1.2.2.2 Gabrielle de Nattes est l'enfant légitime de Pierre de Nattes, Seigneur de La Calmontie et de Marie de Rességuier.

1.1.1.5a.1.2.2.3 Marthe de Nattes est l'enfant légitime de Pierre de Nattes, Seigneur de La Calmontie et de Marie de Rességuier.

1.1.1.5a.1.2.2.4 François de Nattes est l'enfant légitime de Pierre de Nattes, Seigneur de La Calmontie et de Marie de Rességuier. Il sera seigneur de La Calmontie, de Villecontal. Il épouse Marthe de Senneterre (ou de Saint-Nectaire), l'enfant légitime de Hugues de Senneterre, seigneur de Verieyres, Bessenes, co-seigneur de Sansac en Quercy et de Louise de Bonan de Flory le dimanche 5 janvier 1670.

Ce couple aura sept enfants :

- Marthe (1.1.1.5a.1.2.2.4.1)

- François (1.1.1.5a.1.2.2.4.2)

- Jean III (1.1.1.5a.1.2.2.4.3)

- Henri (1.1.1.5a.1.2.2.4.4)

- Louise (1.1.1.5a.1.2.2.4.5)

- Jean Baptiste (1.1.1.5a.1.2.2.4.6)

- Jean Antoine (1.1.1.5a.1.2.2.4.7)

Le jeudi 4 mars 1683, François établit son testament.

1.1.1.5a.1.2.2.5 Jean de Nattes est l'enfant légitime de Pierre de Nattes, Seigneur de La Calmontie et de Marie de Rességuier.

1.1.1.5a.1.2.2.6 Dauphine de Nattes est l'enfant légitime de Pierre de Nattes, Seigneur de La Calmontie et de Marie de Rességuier. Elle épousa Pierre de Roset.

1.1.1.5a.1.2.2.7 Antoinette de Nattes est l'enfant légitime de Pierre de Nattes, seigneur de La Calmontie et de Marie de Rességuier.

1.1.1.5a.1.2.2.8 Marie de Nattes est l'enfant légitime de Pierre de Nattes, seigneur de La Calmontie et de Marie de Rességuier.

1.1.1.5a.1.2.2.9 Rose de Nattes est l'enfant légitime de Pierre de Nattes, seigneur de La Calmontie et de Marie de Rességuier.

1.1.1.5a.1.3.2.1b Louis-François de Fontanges est né en 1665. Il est l'enfant légitime de Jean de Fontanges, Chevalier, Seigneur Comte d'Auberoques, prévôté de Maurs, Lieutenant de Chevau-légers, assista aux sièges de Graveline (1644) et de Dunkerque (1646) ; maintenu dans sa noblesse en 1666 et de N. N. Il sera Ecuyer, sire de Bonastorge, Garde du Corps de son Altesse Monseigneur du Maine. Il épousa Catherine de Poujoulat, l'enfant légitime de Raymond de Poujoulat, sieur de La Fage et de Thérèse Damiquel le dimanche 26 février 1696.

Ce couple aura deux enfants :

- François (1.1.1.5a.1.3.2.1b.1)

- Dorothée (1.1.1.5a.1.3.2.1b.2)

Le mardi 9 mai 1730 meurt son épouse, Catherine de Poujoulat, à l'âge de 53 ans. Louis-François de Fontanges meurt le mercredi 7 mars 1736 à l'âge de 71 ans.

Contrat de mariage passé chez Maître Levergne, notaire (3 E 232, 852). Présentes dame Gaspare Henriette Despinchal dame Dauberoque, dame Charlotte de Fontanges comtesse de Chambonat, épouse de Messire Henry Joseph de Lagarde comte de Chambonas chevalier de l'Ordre de Saint Louis

1.1.1.5a.1.3.2.2a Marie-Charlotte de Fontanges est née en 1670. Elle est l'enfant légitime de Jean de Fontanges, Chevalier, Seigneur Comte d'Auberoques, prévôté de Maurs, Lieutenant de Chevau-légers, assista aux sièges de Graveline (1644) et de Dunkerque (1646) ; maintenu dans sa noblesse en 1666 et de Gasparde d'Espinchal, Dame de Dunières et des Ternes, âgée de 31 ans. Marie-Charlotte est leur premier enfant.

Elle épouse Henri-Joseph de La Garde de Chambonas, Comte de Chambonas, Baron des Etats et lieutenant-capitaine aux gardes françaises, Premier Gentilhomme de la Chambre du Duc du Maine, l'enfant légitime d'Antoine de La Garde de Chambonas, Seigneur Comte de Chambons qui se signala pour le service du roi dans les guerres de religion et fut commandant dans la province de Languedoc et de Charlotte de La Baume, le mardi 5 avril 1695.

Ce couple aura un enfant :

- Scipion Louis Joseph (1.1.1.5a.1.3.2.2a.1)

Marie-Charlotte de Fontanges meurt le lundi 7 juillet 1738 à l'âge de 68 ans.

1.1.1.5a.1.3.2.3a Marie-Josèphe de Fontanges est l'enfant légitime de Jean de Fontanges, Chevalier, Seigneur Comte d'Auberoques, prévôté de Maurs, Lieutenant de Chevau-légers, assista aux sièges de Graveline (1644) et de Dunkerque (1646) ; maintenu dans sa noblesse en 1666 et de Gasparde d'Espinchal, Dame de Dunières et des Ternes. Marie-Josèphe est leur second enfant.

1.1.1.5a.1.3.2.4a Jean de Fontanges est l'enfant légitime de Jean de Fontanges, Chevalier, Seigneur Comte d'Auberoques, prévôté de Maurs, Lieutenant de Chevau-légers, assista aux sièges de Graveline (1644) et de Dunkerque (1646) ; maintenu dans sa noblesse en 1666 et de Gasparde d'Espinchal, Dame de Dunières et des Ternes. Jean est leur troisième enfant. Il sera Marquis d'Auberoques.

Le vendredi 14 mars 1692, Jean établit son testament à La Besserette (15). L'acte est passé devant Maître Lavergne (3 E 232 848) et par lequel il donne à Messire Jean de Fontanges, Prieur de Saint Hyppolite 2000 livres, à Messure François de Rigaud son entretien sa vie durant et une chambre, à Medemoiselles Marie Jospèhe et Charlotte de Fontanges, ses soeurs, 5 sols. Il institue héritière Dame Gaspar Henriette Despinchal sa mère, voulant qu'elle prenne possession de tous ses biens, qu'elle prenne soin de Louis François de Fontanges, Sieur de Bonastorg, fils naturel à défunt Jean de Fontanges, son père. Jean de Fontanges meurt le dimanche 4 octobre 1693 à Marsaglia.

1.1.1.5a.1.3.2.5b Marie de Fontanges est l'enfant légitime de Jean de Fontanges, Chevalier, Seigneur Comte d'Auberoques, prévôté de Maurs, Lieutenant de Chevau-légers, assista aux sièges de Graveline (1644) et de Dunkerque (1646) ; maintenu dans sa noblesse en 1666 et de N. N. Elle épousa Jean Casse.

1.1.1.5a.1.3.2.6b Guillaume de Fontanges est l'enfant légitime de Jean de Fontanges, Chevalier, Seigneur Comte d'Auberoques, prévôté de Maurs, Lieutenant de Chevau-légers, assista aux sièges de Graveline (1644) et de Dunkerque (1646) ; maintenu dans sa noblesse en 1666 et de N. N.

1.1.1.5a.1.3.2.7b Jeanne de Fontanges est l'enfant légitime de Jean de Fontanges, Chevalier, Seigneur Comte d'Auberoques, prévôté de Maurs, Lieutenant de Chevau-légers, assista aux sièges de Graveline (1644) et de Dunkerque (1646) ; maintenu dans sa noblesse en 1666 et de N. N. Elle épousa Jean Delpuech.

1.1.2.3.3.4.1.1a Marie de Fontanges est l'enfant légitime de Hugues de Fontanges, Seigneur du Chambon & de Hauteroche — Seigneur du Chambon et de Françoise de Saint-Martial de Puideval, demoiselle de Conros. Elle épouse Jean de Bort, Chevalier, seigneur du Theil et de Pierrefitte, l'enfant légitime de Charles de Bort, Chevalier, seigneur de Pierrefitte qui fut maintenu dans son titre de chevalier par M. d'Aguesseau, intendant du Limousin et de Catherine de Chastanier, le jeudi 12 juin 1692.

1.1.2.3.3.4.1.2a Léonard de Fontanges est l'enfant légitime de Hugues de Fontanges, Seigneur du Chambon & de Hauteroche — Seigneur du Chambon et de Françoise de Saint-Martial de Puideval, demoiselle de Conros. Il sera Lieutenant dans le Régiment du Roi (Il fut tué à la Bataille de Steinkerke).

1.1.2.3.3.4.1.3a Charles de Fontanges est l'enfant légitime de Hugues de Fontanges, Seigneur du Chambon & de Hauteroche — Seigneur du Chambon et de Françoise de Saint-Martial de Puideval, demoiselle de Conros. Il sera Seigneur du Chambon, de Peirissac, de S. Hilaire & de Chaslus. Il épousa Marguerite de Bonneval.

Ce couple aura sept enfants :

- Marie (1.1.2.3.3.4.1.3a.1)

- Marguerite (1.1.2.3.3.4.1.3a.2)

- Antoine (1.1.2.3.3.4.1.3a.3)

- Léonard (1.1.2.3.3.4.1.3a.4)

- Jean (1.1.2.3.3.4.1.3a.5)

- Charles (1.1.2.3.3.4.1.3a.6)

- Marguerite (1.1.2.3.3.4.1.3a.7)

1.1.2.3.3.4.1.4a Jeanne de Fontanges est l'enfant légitime de Hugues de Fontanges, Seigneur du Chambon & de Hauteroche — Seigneur du Chambon et de Françoise de Saint-Martial de Puideval, demoiselle de Conros. Elle épouse Charles du Bousquet, Seigneur de Saint Pardoux, le mardi 28 juin 1661.

1.1.2.3.3.4.1.5b Jean de Fontanges est l'enfant naturel de Hugues de Fontanges, Seigneur du Chambon & de Hauteroche — Seigneur du Chambon et de Ne N.

1.1.2.3.3.4.1.6b Marie de Fontanges est l'enfant naturel de Hugues de Fontanges, Seigneur du Chambon & de Hauteroche — Seigneur du Chambon et de Ne N.

10e génération

1.1.1.2a.1.1a.1.2.1 Guillaume Fontanges est né en 1702 à Pailherols. Il est l'enfant légitime de Pierre de Fontanges, Laboureur habitant le village de la Bonettie, paroisse de Raulhac et de Jeanne Salzet. Il sera Charpentier de Pailherols. Il épouse Jeanne Manhès, l'enfant légitime de Hugues Manhès et d'Agnès de La Mastre, le jeudi 14 juin 1725 à Pailherols.

Ce couple aura cinq enfants :

- Jacques (1.1.1.2a.1.1a.1.2.1.1a)

- Jeanne (1.1.1.2a.1.1a.1.2.1.2a)

- Barthélémy (1.1.1.2a.1.1a.1.2.1.3a)

- Jeanne (1.1.1.2a.1.1a.1.2.1.4a)

- Guillaume (1.1.1.2a.1.1a.1.2.1.5a)

On sait aussi que tardivement il épousa Jeanne Maisonneuve. Il n'y a pas d'enfant connu pour ce couple. Guillaume Fontanges meurt le vendredi 20 novembre 1767 à Raulhac (15800) à l'âge de 65 ans. Etaient présents, Antoine Ginioux, Jean Bernard de Lavalette, prêtre de la communauté de Saint Pierre de Raulhac, Guillaume Albaret, Louis Fontanges de la ville de Mur de Barrez.

1.1.1.2a.1.1a.1.2.2 Jeanne Fontanges est l'enfant légitime de Pierre de Fontanges, Laboureur habitant le village de la Bonettie, paroisse de Raulhac et de Jeanne Salzet. Elle épouse Jacques Fraissy, le lundi 20 juin 1718 à Pailherols.

1.1.1.2a.1.1a.1.2.3 Jacques Fontanges est l'enfant légitime de Pierre de Fontanges, Laboureur habitant le village de la Bonettie, paroisse de Raulhac et de Jeanne Salzet. Il épouse Marie Froutier, le samedi 27 juin 1722 à Aurillac.

1.1.1.5a.1.2.2.4.1 Marthe de Nattes est l'enfant légitime de François de Nattes, Seigneur de La Calmontie, de Villecontal et de Marthe de Senneterre.

1.1.1.5a.1.2.2.4.2 François de Nattes est l'enfant légitime de François de Nattes, Seigneur de La Calmontie, de Villecontal et de Marthe de Senneterre.

1.1.1.5a.1.2.2.4.3 Jean III de Nattes est l'enfant légitime de François de Nattes, Seigneur de La Calmontie, de Villecontal et de Marthe de Senneterre. Il sera Seigneur de Villecomtal. Le lundi 8 octobre 1731, Jean III établit son testament. Il épousa Marie Madeleine de Julien de Pégueyroles.

Ce couple aura neuf enfants :

- Jean Louis (1.1.1.5a.1.2.2.4.3.1)

- Cécile (1.1.1.5a.1.2.2.4.3.2)

- Jean Joseph (1.1.1.5a.1.2.2.4.3.3)

- François Félix (1.1.1.5a.1.2.2.4.3.4)

- Etienne (1.1.1.5a.1.2.2.4.3.5)

- Henri (1.1.1.5a.1.2.2.4.3.6)

- Augustin (1.1.1.5a.1.2.2.4.3.7)

- Jean Victor (1.1.1.5a.1.2.2.4.3.8)

- Jean Philippe (1.1.1.5a.1.2.2.4.3.9)

1.1.1.5a.1.2.2.4.4 Henri de Nattes est l'enfant légitime de François de Nattes, Seigneur de La Calmontie, de Villecontal et de Marthe de Seneterre. Il sera Prêtre, docteur de Sorbonne, Chanoine de l'église cathédrale de Rodez qui donna tous ses biens, le 13 janvier 1733 à l'Hôtel Dieu de Rodez.

1.1.1.5a.1.2.2.4.5 Louise de Nattes est l'enfant légitime de François de Nattes, Seigneur de La Calmontie, de Villecontal et de Marthe de Senneterre.

1.1.1.5a.1.2.2.4.6 Jean Baptiste de Nattes est l'enfant légitime de François de Nattes, Seigneur de La Calmontie, de Villecontal et de Marthe de Senneterre.

1.1.1.5a.1.2.2.4.7 Jean Antoine de Nattes est l'enfant légitime de François de Nattes, Seigneur de La Calmontie, de Villecontal et de Marthe de Senneterre.

1.1.1.5a.1.3.2.1b.1 François de Fontanges est né le jeudi 22 août 1715 à Lacapelle Del Fraisse. Il est l'enfant légitime de Louis-François de Fontanges, Ecuyer, sire de Bonastorge, Garde du Corps de son Altesse Monseigneur du Maine, âgé de 50 ans, et de Catherine de Poujoulat, âgée de 38 ans. Il sera Marchand et bourgeois d'Aurillac. Il épouse Toinette Vernholes, l'enfant légitime de Jean Vernholes, Charpentier et de Toinette Bousquet, le mercredi 1 juillet 1744 à Aurillac.

Ce couple aura quatre enfants :

- Dorothée (1.1.1.5a.1.3.2.1b.1.1)

- Jean (1.1.1.5a.1.3.2.1b.1.2)

- Joseph (1.1.1.5a.1.3.2.1b.1.3)

- Thérèse (1.1.1.5a.1.3.2.1b.1.4)

François de Fontanges meurt le dimanche 10 septembre 1786 à Aurillac (15000) à l'âge de 71 ans.

1.1.1.5a.1.3.2.1b.2 Dorothée de Fontanges est née en 1719. Elle est l'enfant légitime de Louis-François de Fontanges, Ecuyer, sire de Bonastorge, Garde du Corps de son Altesse Monseigneur du Maine, âgé de 53 ans, et de Catherine de Poujoulat, âgée de 41 ans. Dorothée de Fontanges meurt en 1765 à l'âge de 46 ans.

1.1.1.5a.1.3.2.2a.1 Scipion Louis Joseph de La Garde de Chambonas est l'enfant légitime de Henri-Joseph de La Garde de Chambonas, Comte de Chambonas, Baron des Etats et lieutenant-capitaine aux gardes françaises, Premier Gentilhomme de la Chambre du Duc du Maine et de Marie-Charlotte de Fontanges. Il sera Marquis de Chambonas, colonel au Régiment du Maine, participa à la bataille de Guastalla en 1734 et celle de Dettingen en 1743, Brigadier d'Armée en 1744, Gouverneur d'Ostende. Il épouse Claire Marie de Ligne, Princesse de Ligne, l'enfant légitime de Procope Hyancinthe Joseph de Ligne, Prince de Ligne et d'Anne Catherine de Broglie, le dimanche 22 mars 1722. Puis il épousa Louise Victoire de Grimoard de Beauvoir du Roure.

Ce couple aura un enfant :

- Victor Scipion Louis Joseph (1.1.1.5a.1.3.2.2a.1.1b)

1.1.2.3.3.4.1.3a.1 Marie de Fontanges est née le samedi 29 juin 1686. Elle est l'enfant légitime de Charles de Fontanges, Seigneur du Chambon, de Peiriffac, de S. Hilaire & de Chaflus et de Marguerite de Bonneval. Elle sera reçue à Saint Cyr le 18 Juillet 1696.

1.1.2.3.3.4.1.3a.2 Marguerite de Fontanges est née le samedi 8 octobre 1689. Elle est l'enfant légitime de Charles de Fontanges, Seigneur du Chambon, de Peiriffac, de S. Hilaire & de Chaslus et de Marguerite de Bonneval. Elle sera reçue pareillement à sa soeur à Saint Cyr le 14 Avril 1700.

1.1.2.3.3.4.1.3a.3 Antoine de Fontanges est l'enfant légitime de Charles de Fontanges, Seigneur du Chambon, de Peiriffac, de S. Hilaire & de Chaflus et de Marguerite de Bonneval. Il sera Seigneur du Chambon, de Peiriffac, de Châtres, de Cantecore. Il épouse Julienne de Loupiac, l'enfant légitime de Charles de Loupiac, Seigneur de la Devéze, Paroiffe de Solommès en Querci et de Jeanne de La Croix d’Anglards le lundi 21 juillet 1704.

Ce couple aura un enfant :

- Jean-Pierre (1.1.2.3.3.4.1.3a.3.1)

1.1.2.3.3.4.1.3a.4 Léonard de Fontanges est l'enfant légitime de Charles de Fontanges, Seigneur du Chambon, de Peiriffac, de S. Hilaire & de Chaflus et de Marguerite de Bonneval. Il sera Chevalier de Malthe.

1.1.2.3.3.4.1.3a.5 Jean de Fontanges est l'enfant légitime de Charles de Fontanges, Seigneur du Chambon, de Peiriffac, de S. Hilaire & de Chaflus et de Marguerite de Bonneval. Il sera Ecuyer.

1.1.2.3.3.4.1.3a.6 Charles de Fontanges est l'enfant légitime de Charles de Fontanges, Seigneur du Chambon, de Peiriffac, de S. Hilaire & de Chaflus et de Marguerite de Bonneval. Il sera Chevalier de Malthe.

1.1.2.3.3.4.1.3a.7 Marguerite de Fontanges est l'enfant légitime de Charles de Fontanges, Seigneur du Chambon, de Peiriffac, de S. Hilaire & de Chaflus et de Marguerite de Bonneval. Elle épouse Charles Louis du Fraisse, Seigneur de Beaufoleil & de Pomiers, le mercredi 3 janvier 1714.

11e génération

1.1.1.2a.1.1a.1.2.1.1a Jacques Fontanges est né en 1727 à Pailherols. Il est l'enfant légitime de Guillaume Fontanges, Charpentier de Pailherols, et de Jeanne Manhès. Il épouse Hélips Masson, l'enfant légitime de François Masson et de Jeanne Sauliac, le jeudi 6 février 1755 à Saint Martin de Valmeroux.

Ce couple aura un enfant :

- François (1.1.1.2a.1.1a.1.2.1.1a.1)

Jacques Fontanges meurt le vendredi 21 décembre 1804 à Saint Martin de Valmeroux (15140) à l'âge de 77 ans. Furent présents au mariage, Pierre et Antoine de Rigaudière de Nozières.

1.1.1.2a.1.1a.1.2.1.2a Jeanne Fontanges est née en 1728 à Pailherols. Elle est l'enfant légitime de Guillaume Fontanges, Charpentier de Pailherols, et de Jeanne Manhès.

1.1.1.2a.1.1a.1.2.1.3a Barthélémy Fontanges est né le lundi 1 mars 1734 à Pailherols. l est l'enfant légitime de Guillaume Fontanges, Charpentier de Pailherols, âgé de 32 ans, et de Jeanne Manhès. Il est baptisé trois jours plus tard à Pailherols. La parrain a été Barthélémy de Roumeyroux, du village de la Bonnettie, la marraine Anne Manhès ; Présents Jean Degoul, Jean Gaston

1.1.1.2a.1.1a.1.2.1.4a Jeanne Fontanges est née le mercredi 1 mars 1741 à Pailherols. Elle est l'enfant légitime de Guillaume Fontanges, Charpentier de Pailherols, âgé de 39 ans, et de Jeanne Manhès.

1.1.1.2a.1.1a.1.2.1.5a Guillaume Fontanges est l'enfant légitime de Guillaume Fontanges, Charpentier de Pailherols et de Jeanne Manhès.

1.1.1.5a.1.2.2.4.3.1 Jean Louis de Nattes est l'enfant légitime de Jean III de Nattes, Seigneur de Villecomtal et de Marie Madeleine de Julien de Pégueyroles.

1.1.1.5a.1.2.2.4.3.2 Cécile de Nattes est l'enfant légitime de Jean III de Nattes, Seigneur de Villecomtal et de Marie Madeleine de Julien de Pégueyroles.

1.1.1.5a.1.2.2.4.3.3 Jean Joseph de Nattes est l'enfant légitime de Jean III de Nattes, Seigneur de Villecomtal et de Marie Madeleine de Julien de Pégueyroles.

1.1.1.5a.1.2.2.4.3.4 François Félix de Nattes est l'enfant légitime de Jean III de Nattes, Seigneur de Villecomtal et de Marie Madeleine de Julien de Pégueyroles. Il sera Seigneur de La Tour.

1.1.1.5a.1.2.2.4.3.5 Etienne de Nattes est l'enfant légitime de Jean III de Nattes, Seigneur de Villecomtal et de Marie Madeleine de Julien de Pégueyroles. Il sera Capitaine au Régiment de Hussards de Beausobre, Chevalier de Saint Louis, Seigneur de Villecontal. Il épouse Louise d'Hortel de Tessan, l'enfant légitime d'Albert d'Hortel de Tessan, Seigneur de Tessan, L'Espigarie, Lacroix en Languedoc, capitaine d'infanterie et de Marie de Serre de Saint Roman, le samedi 27 septembre 1755.

Ce couple aura un enfant :

- Pierre Marie Louis (1.1.1.5a.1.2.2.4.3.5.1)

1.1.1.5a.1.2.2.4.3.6 Henri de Nattes est l'enfant légitime de Jean III de Nattes, Seigneur de Villecomtal et de Marie Madeleine de Julien de Pégueyroles. Il sera Lieutenant au Régiment de Hussards de Beausobre. En 1747, Henri établit son testament à Anvers (99). Fit de son frère Etienne son héritier

Henri de Nattes meurt en 1747.

1.1.1.5a.1.2.2.4.3.7 Augustin de Nattes est l'enfant légitime de Jean III de Nattes, Seigneur de Villecomtal et de Marie Madeleine de Julien de Pégueyroles.

1.1.1.5a.1.2.2.4.3.8 Jean Victor de Nattes est l'enfant légitime de Jean III de Nattes, Seigneur de Villecomtal et de Marie Madeleine de Julien de Pégueyroles.

1.1.1.5a.1.2.2.4.3.9 Jean Philippe de Nattes est l'enfant légitime de Jean III de Nattes, Seigneur de Villecomtal et de Marie Madeleine de Julien de Pégueyroles. Il sera Capitaine au Régiment de Hussards de Beausobre.

1.1.1.5a.1.3.2.1b.1.1 Dorothée de Fontanges est l'enfant légitime de François de Fontanges, Marchand et bourgeois d'Aurillac et de Toinette Vernholes. Elle est baptisée le mercredi 30 juillet 1749 à Aurillac et eut pour marraine demoiselle Dorothée de Fontanges, de la paroisse de Fraissi, parrain Jean "Vauvès" (?)

1.1.1.5a.1.3.2.1b.1.2 Jean de Fontanges est né le vendredi 20 juin 1760 à Aurillac. Il est l'enfant légitime de François de Fontanges, Marchand et bourgeois d'Aurillac, âgé de 44 ans, et de Toinette Vernholes. Il est baptisé le lendemain à Aurillac. Il sera Marchand Bourgeois d'Aurillac. Il épouse Marie Justine Fournier, l'enfant légitime de Pierre Denis Fournier de Laboirie, Conseiller de l'Election Générale d'Aurillac et de Marie Jeanne Burg, le mardi 30 août 1791 à Aurillac.

Ce couple aura un enfant :

- Antoinette (1.1.1.5a.1.3.2.1b.1.2.1a)

Le lundi 14 février 1825, Jean établit son testament. Il entretint une relation extra-conjugale avec Magdeleine Grangeneuve.

Ce couple aura un enfant :

- Raymond (1.1.1.5a.1.3.2.1b.1.2.2b)

Jean de Fontanges meurt le dimanche 7 décembre 1834 à Aurillac (15000) à l'âge de 74 ans.

1.1.1.5a.1.3.2.1b.1.3 Joseph de Fontanges est l'enfant légitime de François de Fontanges, Marchand et bourgeois d'Aurillac et de Toinette Vernholes. Il est baptisé le lundi 15 novembre 1762 à Aurillac

1.1.1.5a.1.3.2.1b.1.4 Thérèse de Fontanges est l'enfant légitime de François de Fontanges, Marchand et bourgeois d'Aurillac et de Toinette Vernholes. Thérèse de Fontanges meurt le jeudi 3 avril 1749 à Aurillac.

1.1.1.5a.1.3.2.2a.1.1b Victor Scipion Louis Joseph de La Garde de Chambonas est l'enfant légitime de Scipion Louis Joseph de La Garde de Chambonas, Marquis de Chambonas, colonel au Régiment du Maine, participa à la bataille de Guastalla en 1734 et celle de Dettingen en 1743, Brigadier d'Armée en 1744, Gouverneur d'Ostende et de Louise Victoire de Grimoard de Beauvoir du Roure. Victor Scipion Louis Joseph est leur premier enfant. Il sera Marquis de Chambonas, Baron des Etats du Languedoc, Ministre des Affaires étrangères de Louis XVI (du 17 jui au 1 août 1792). Il épouse Aglaé Joséphine Amélie Louise de Lespinasse de Langeac.

Ce couple aura un enfant :

- Adolphe Edme Charles (1.1.1.5a.1.3.2.2a.1.1b.1)

1.1.2.3.3.4.1.3a.3.1 Jean-Pierre de Fontanges est l'enfant légitime d'Antoine de Fontanges, Seigneur du Chambon, de Peiriffac, de Châtres, de Cantecore et de Julienne de Loupiac. Il sera Seigneur du Chambon, de Peiriffac, de Châtres. Il épouse Marie Anne de Heere, l'enfant légitime de Claude Denis de Heere, Seigneur de Barneville & de Vaudoi, Gouverneur de la Ville de Brie-Comte-Robert et de Marie Anne de La Motte, le jeudi 13 octobre 1735.

Ce couple aura un enfant :

- François-Alexandre (1.1.2.3.3.4.1.3a.3.1.1)

Jean-Pierre de Fontanges meurt le mercredi 26 septembre 1736.

12e génération

1.1.1.2a.1.1a.1.2.1.1a.1 François Fontanges est né le dimanche 3 septembre 1758 à Saint Martin de Valmeroux (15140). Il est l'enfant légitime de Jacques Fontanges, âgé de 31 ans, et de Hélips Masson. Il épouse Marie Demiche, l'enfant légitime de Christophe Demiche, Marchand, sieur à Chabus et de Marianne Lanugue, le mercredi 18 août 1773 à Saint Christophe les Gorges.

Ce couple aura six enfants :

- Marie (1.1.1.2a.1.1a.1.2.1.1a.1.1)

- Jeanne (1.1.1.2a.1.1a.1.2.1.1a.1.2)

- François (1.1.1.2a.1.1a.1.2.1.1a.1.3)

- Antoine (1.1.1.2a.1.1a.1.2.1.1a.1.4)

- Toinette (1.1.1.2a.1.1a.1.2.1.1a.1.5)

- Gabrielle (1.1.1.2a.1.1a.1.2.1.1a.1.6)

François Fontanges meurt vers 1789 à Saint Domingue. Il était absent lors du mariage de sa fille ; Il fut de ces auvergnats qui quittèrent leurs terres et partirent s'installer aux Amériques. Il semblerait qu'il soit décédé en l'Ile de Saint-Domingue vers le début de la Révolution Française.

On sait que François était mineur lors de son mariage et fils de Jacques et d'Hélips Masson de Saint Martin de Valmeroux ; Marie était elle aussi mineure et fille du Sieur Christophe de MICHE, marchand et de Marianne LACREIGUE, du village de Chabus, paroisse de Saint Christophe. La Table des contrats de mariages de Pleaux (1752-1776) dont dépend Saint Christophe n'a donné aucun résultat dans ces recherches cependant. Le contrôle des actes des notaires de Pleaux a été vue du 11 août 1773 au 11 décembre 1773, sans succès. On a donc recherché sur les tables des contrats de Salers en 1773 et on trouve une notification donnant pour indications : Demiche Marie, de Saint Christophe et F. Fontanges, contrat du 18 août 1773, reçu Maître Cabanes, 1000 livres pour l'épouse. Il s'agissait de Maître CABANES, notaire à Saint Chamand. Cependant, les minutes de ce notaire ont disparu, ont celles de l'année 1773.

On a recherché un éventuel testament de François Fontanges puisque ce dernier devait s'embarquer pour l'ile de Saint Domingue avant 1805. Mais une fois encore, la table des testaments de Salers existant pour la période de 1753 à 1806 ne donne pas de résultats ni celle des testaments enregistrés pour 1780 à 1825. Ce n'est que tardivement finalement que nous avons recherché le procès verbal du juge de paix en date du 6 ventôse An XIII (25 février 1805). Ce procès verbal est un acte de notoriété qui constate l'absence de François Fontanges, parti depuis plus e 20 ans pour l'île de Saint Domingue et dont la famille, restée dans le Cantal, n'a jamais eu de nouvelles directes mais seulement une lettre, reçue de Saint Domingue, il y 15 ou 16 ans (donc vers 1790), lui annonçant son décès.

Cet acte est rédigé afin de rendre possible le mariage projeté entre Gabrielle Fontanges et Pierre Goudeneche et de justifier ainsi l'absence du père de l'épouse et par la même son impossibilité de consentir au mariage. Cependant, cet acte n'apporte pas de détail précis sur les circonstances de son décès, qui sont inconnues de la famille comme des voisins. On sait seulement que François est parti de Saint Martin de Valmeroux après le 2 avril 1785 (naissance de Gabrielle) et serait mort à Saint Domingue vers 1790.

1.1.1.5a.1.2.2.4.3.5.1 Pierre Marie Louis de Nattes de Villecontal est né le mercredi 25 septembre 1771. Il est l'enfant légitime d'Etienne de Nattes, Capitaine au Régiment de Hussards de Beausobre, Chevalier de Saint Louis, Seigneur de Villecontal et de Louise d'Hortel de Tessan. Il était Page du Roi, Officier de Cavalerie, Chevalier de Saint Louis. Il épousa Marie Victoire Joséphine de Montvallat, l'enfant légitime de Jean Joseph Casimir de Montvallat d’Ussel et de Marie Gabrielle de Corneillan, en juin 1803.

Ce couple aura un enfant :

- Jules (1.1.1.5a.1.2.2.4.3.5.1.1)

Pierre Marie Louis de Nattes de Villecontal meurt le lundi 15 mars 1852 à Rodez (12000) à l'âge de 80 ans. Après son retour d'émigration

1.1.1.5a.1.3.2.1b.1.2.1a Antoinette Fontanges est née le dimanche 7 octobre 1792 à Aurillac. Elle est l'enfant légitime de Jean de Fontanges, Marchand Bourgeois d'Aurillac, âgé de 32 ans, et de Marie Justine FOURNIER. Marraine Toinette Vernholes, ayeule. Parrain Laurent Fournier, oncle

1.1.1.5a.1.3.2.1b.1.2.2b Raymond Fontanges est né le jeudi 17 juillet 1800 à Aurillac. Il est l'enfant légitime de Jean de Fontanges, Marchand Bourgeois d'Aurillac, âgé de 40 ans, et de Magdeleine Grangeneuve, âgée de 34 ans. Il sera Tisserand, propriétaire au Bouret. Il épouse Marie Lafon, l'enfant légitime de Jean Baptiste Lafon, Cultivateur, propriétaire à Montagnac, propriétaire à Salès, commune de Vézac et de Jeanne Carrier, le mercredi 28 avril 1830 à Aurillac.

Ce couple aura deux enfants :

- Pierre (1.1.1.5a.1.3.2.1b.1.2.2b.1)

- Jean (1.1.1.5a.1.3.2.1b.1.2.2b.2)

Il reçu la jouissance d'une maison dépendante de la succession de son père par celle de défunte dame Marie Justine Fournier son épouse. Jean, père de Raymond, avait jouissance de cette maison par leg passé devant Maître Guete (?) notaire à Aurillac le 14 février 1825.

1.1.1.5a.1.3.2.2a.1.1b.1 Adolphe Edme Charles de La Garde de Chambonas est l'enfant légitime de Victor Scipion Louis Joseph de La Garde de Chambonas, Marquis de Chambonas, Baron des Etats du Languedoc, Ministre des Affaires étrangères de Louis XVI (du 17 jui au 1 août 1792) et d'Aglaé Joséphine Amélie Louise de Lespinasse de Langeac.

Descendance recherchée.

1.1.2.3.3.4.1.3a.3.1.1 François-Alexandre de Fontanges est né le vendredi 28 décembre 1736. Il est l'enfant légitime de Jean-Pierre de Fontanges, seigneur du Chambon, de Peirissac, de Châtres et de Marie Anne de Heere.

13e génération

1.1.1.2a.1.1a.1.2.1.1a.1.1 Marie Fontanges est née le mardi 13 septembre 1774 à Saint Martin de Valmeroux. Elle est l'enfant légitime de François Fontanges et de Marie Demiche.

1.1.1.2a.1.1a.1.2.1.1a.1.2 Jeanne Fontanges est née le mercredi 13 mars 1776 à Saint Martin de Valmeroux. Elle est l'enfant légitime de François Fontanges et de Marie Demiche. Jeanne Fontanges meurt le dimanche 17 mars 1776 à Saint Martin de Valmeroux.

1.1.1.2a.1.1a.1.2.1.1a.1.3 François Fontanges est né le mercredi 21 mai 1777 à Saint Martin de Valmeroux. Il est l'enfant légitime de François Fontanges et de Marie Demiche.

1.1.1.2a.1.1a.1.2.1.1a.1.4 Antoine Fontanges est né le mardi 15 août 1780 à Saint Martin de Valmeroux. Il est l'enfant légitime de François Fontanges et de Marie Demiche.

1.1.1.2a.1.1a.1.2.1.1a.1.5 Toinette Fontanges est née le lundi 27 octobre 1783 à Saint Martin de Valmeroux. Elle est l'enfant légitime de François Fontanges et de Marie Demiche.

1.1.1.2a.1.1a.1.2.1.1a.1.6 Gabrielle Fontanges est née le samedi 2 avril 1785 à Saint Martin de Valmeroux. Elle est l'enfant légitime de François Fontanges et de Marie Demiche. Parrain Antoine Martrin d’Hautefage de Tulle. Elle épousa Pierre Godeneche, menuisier, propriétaire dans le bourg de Saint Martin de Valmeroux, l'enfant légitime de François Godeneche et de Jeanne Jarrige, le lundi 25 mars 1805 à Saint Martin de Valmeroux.

Ce couple aura onze enfants :

- Antoine (1.1.1.2a.1.1a.1.2.1.1a.1.6.1)

- Jeanne (1.1.1.2a.1.1a.1.2.1.1a.1.6.2)

- Pierre (1.1.1.2a.1.1a.1.2.1.1a.1.6.3)

- Jean (1.1.1.2a.1.1a.1.2.1.1a.1.6.4)

- Antoine (1.1.1.2a.1.1a.1.2.1.1a.1.6.5)

- Marie (1.1.1.2a.1.1a.1.2.1.1a.1.6.6)

- Louise (1.1.1.2a.1.1a.1.2.1.1a.1.6.7)

- Anne (1.1.1.2a.1.1a.1.2.1.1a.1.6.8)

- André (1.1.1.2a.1.1a.1.2.1.1a.1.6.9)

- Baptiste (1.1.1.2a.1.1a.1.2.1.1a.1.6.10)

- Antoine (1.1.1.2a.1.1a.1.2.1.1a.1.6.11)

1.1.1.5a.1.2.2.4.3.5.1.1 Jules de Nattes de Villecontal est l'enfant légitime de Pierre Marie Louis de Nattes de Villecontal, Page du Roi, Officier de Cavalerie, Chevalier de Saint Louis et de Marie Victoire Joséphine de Montvallat. Il épousa Antoinette Donadieu.

1.1.1.5a.1.3.2.1b.1.2.2b.1 Pierre Fontanges est né le mercredi 30 décembre 1835 à Bouret, Crandelles. Il est l'enfant légitime de Raymond Fontanges, Tisserand, propriétaire au Bouret, âgé de 35 ans, et de Marie Lafon. Il est Cultivateur. Il épousa Marie Lavaur, l'enfant légitime de Pierre Lavaur, Cultivateur au Puech de Marze et d'Anne Giraud, le mercredi 2 septembre 1863 à Freix-Anglards, Saint Cernin.

Ce couple aura un enfant :

- Élisa (1.1.1.5a.1.3.2.1b.1.2.2b.1.1)

Pierre Fontanges meurt le vendredi 2 juin 1893 à Saint Illyde (15310) à l'âge de 57 ans.

1.1.1.5a.1.3.2.1b.1.2.2b.2 La date de naissance de Jean Fontanges est l'enfant légitime de Raymond Fontanges, tisserand, propriétaire au Bouret et de Marie Lafon. Il était cultivateur. Jean Fontanges meurt le dimanche 8 juillet 1877 à Saint Cernin.

14e génération

1.1.1.2a.1.1a.1.2.1.1a.1.6.1 Antoine Godeneche est né en 1806. Il est l'enfant légitime de Pierre Godeneche, Menuisier, Propriétaire, et de Gabrielle Fontanges, âgée de 20 ans. Antoine est leur premier enfant.

1.1.1.2a.1.1a.1.2.1.1a.1.6.2 Jeanne Godeneche est née le dimanche 17 avril 1808. Elle est l'enfant légitime de Pierre Godeneche, Menuisier, Propriétaire, âgé de 30 ans, et de Gabrielle Fontanges. Jeanne Godeneche meurt le dimanche 13 janvier 1867 à l'âge de 58 ans.

1.1.1.2a.1.1a.1.2.1.1a.1.6.3 Pierre Godeneche est né le vendredi 20 avril 1810. Il est l'enfant légitime de Pierre Godeneche, menuisier, propriétaire et de Gabrielle Fontanges.

1.1.1.2a.1.1a.1.2.1.1a.1.6.4 Jean Godeneche est né le jeudi 13 février 1812. Il est l'enfant légitime de Pierre Godeneche, menuisier, propriétaire et de Gabrielle Fontanges

1.1.1.2a.1.1a.1.2.1.1a.1.6.5 Antoine Godeneche est né vers 1813. Il est l'enfant légitime de Pierre Godeneche, menuisier, propriétaire et de Gabrielle Fontanges. Il sera Menuisier. Il épousa Marguerite Joncoux.

1.1.1.2a.1.1a.1.2.1.1a.1.6.6 Marie Godeneche est née le mardi 9 février 1813. Elle est l'enfant légitime de Pierre Godeneche, menuisier, propriétaire et de Gabrielle Fontanges. Marie Godenche meurt le lundi 3 avril 1815.

1.1.1.2a.1.1a.1.2.1.1a.1.6.7 Louise Godeneche est née le jeudi 21 août 1817. Elle est l'enfant légitime de Pierre Godeneche, menuisier, propriétaire et de Gabrielle Fontanges. Elle épousa Pierre Jourde.

Ce couple aura trois enfants :

- Marie (1.1.1.2a.1.1a.1.2.1.1a.1.6.7.1)

- Pierre (1.1.1.2a.1.1a.1.2.1.1a.1.6.7.2)

- François (1.1.1.2a.1.1a.1.2.1.1a.1.6.7.3)

Descendance volontairement non traitée ici

1.1.1.2a.1.1a.1.2.1.1a.1.6.8 Anne Godeneche est née le dimanche 9 janvier 1820. Elle est l'enfant légitime de Pierre Godeneche, menuisier, propriétaire et de Gabrielle Fontanges

1.1.1.2a.1.1a.1.2.1.1a.1.6.9 André Godeneche est né le samedi 6 janvier 1821. Il est l'enfant légitime de Pierre Godeneche, menuisier, propriétaire et de Gabrielle Fontanges. André Godeneche meurt le mercredi 11 septembre 1861 à l'âge de 40 ans.

1.1.1.2a.1.1a.1.2.1.1a.1.6.10 Baptiste Godeneche est né le jeudi 7 juillet 1825. Il est l'enfant légitime de Pierre Godeneche, menuisier, propriétaire et de Gabrielle Fontanges. Baptiste Godeneche meurt le samedi 10 janvier 1891 à l'âge de 65 ans.

1.1.1.2a.1.1a.1.2.1.1a.1.6.11 Antoine Godeneche est né le jeudi 28 février 1828. Il est l'enfant légitime de Pierre Godeneche, menuisier, propriétaire et de Gabrielle Fontanges. Antoine meurt le jeudi 10 août 1871 à l'âge de 43 ans.

1.1.1.5a.1.3.2.1b.1.2.2b.1.1 Elisa Fontanges est née le samedi 25 novembre 1876 à Saint Illyde. Elle est l'enfant légitime de Pierre Fontanges, cultivateur et de Marie Lavaur. Elle épousa Jean Dauzet, fermier et châtelain de Lagarde.

Ce couple aura trois enfants :

- Louis (1.1.1.5a.1.3.2.1b.1.2.2b.1.1.1)

- Romain Antonin (1.1.1.5a.1.3.2.1b.1.2.2b.1.1.2)

- Marius (1.1.1.5a.1.3.2.1b.1.2.2b.1.1.3)

Armes

  • de Fontanges : De gueules, à un chef d'or, chargé de trois fleurs de lys d'azur[5]

Référence.png Notes et références

  1. Fontanges (de).
  2. Château de Palamon.
  3. A.D. Cantal 3 E 167 Article 1.
  4. Étude de maître Couffinhal - notaire de Raulhac.
  5. Armes.

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

  • Gustave Chaix d'Est-Ange, Dictionnaire des familles françaises anciennes ou notables à la fin du XIXe siècle, tome 18, pages 284 à 289 Fontanges (de)