Famille de Cormis

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La famille de Cormis autrefois Roux de Cormis était une ancienne famille noble donnée comme originaire de Lombardie et qui s'installa en Provence vers 1270 où elle acquit les terres de Coms et de Courmes. Elle donna deux branches fixés à Aix-en-Provence et ses membres occupèrent au XVIIe siècle les charges de premier avocat-général et président au Parlement de Provence. Elle était éteinte dans la seconde moitié du XVIIIe siècle.

Histoire

Le premier auteur de cette famille est Raymond Roux que l'on dit originaire de Lombardie et qui se fixa en Provence vers 1270 où il acquit les terres de Coms et de Courmes qui se disent en latin de Comis et de Cormis. Il porta ainsi que ses descendants l'un ou l'autre nom et rarement celui de Roux et plus tard ils finirent par ne conserver que le nom de Cormis[1] [2] [3].

Fixée à Aix-en-Provence, la famille de Cormis donna deux branches :

  • La première s'éteignit en 1734 avec François de Cormis (1639-1734) avocat au parlement de Provence qui mourut célibataire et fit don par testament de la totalité de sa fortune aux divers hôpitaux de la ville d'Aix[1] [2] [3].
  • La seconde s'éteignit avec Claude de Cormis, chevalier de Saint-Louis, colonel d'infanterie et sénéchal de Toulon en 1711, fils de Pierre de Cormis, marquis de Brégançon et seigneur de Beaurecueil[1] [2] [3].

Franc̜ois Alexandre Aubert de La Chesnaye-Desbois dans son Dictionnaire de la noblesse (1774)[4] et Artefeuil dans Histoire héroïque et universelle de la noblesse de Provence (1776)[5] écrivent que la famille de Cormis est éteinte.

Pierre-Marie Dioudonnat dans le Simili-nobiliaire de France indique que l'ancienne famille de Cormis qui appartenait à la noblesse de Provence passe pour être éteinte et qu'une famille Decormis en Provence fut autorisée à faire rectifier son patronyme en de Cormis par jugement du tribunal civil de Marseille du 14 février 1911[6].

On peut noter à ce sujet que l'on trouve à Grasse au cours des siècles des porteurs du nom "Decormis" (en un seul mot), tailleurs, huissiers, passementiers, serruriers, perruquiers etc. qui ne sont pas donnés comme reliés à la famille noble de Cormis, comme par exemple :

  • Pierre Decormis, (de Châteauneuf de Grasse), marié à Marguerite Jacques[7] dite sa veuve en 1637[8]
  • Estienne Decormis, tailleur en 1637[9]
  • Gabriel Decormis, huissier en 1692, fils de Jean Decormis et Jeanne Fay, marié à Catherine Sivade[10]
  • Louis Decormis, passementier en 1757, marié à Anne Bouis[11]
  • Joseph Decormis, maître-serrurier en 1757 (fils du précédent) marié à Angélique Muratore, fille d’Annibal Muratore, travailleur[12]
  • Antoine Decormis, perruquier, né en 1753, fils de Jean-Honoré Decormis et d’Elisabeth Raymond, marié le 13.08.1800 à Marie-Anne Ardisson[13]

Personnalités

Généalogie

Armes

  • d'azur à deux lions affrontés d'or, armés et lampassés de sable, soutenant un cœur d'argent[1] [2] [3].
  • d'azur à deux lions affrontés d'or, armés et lampassés de sable, tenant un cœur d'argent dans leurs pattes[1] [2] [3].


Notes et Références

  1. 1,0 1,1 1,2 1,3 et 1,4 Robert de Briançon, L'état et le nobiliaire de la Provence, P. Aubouin, 1693, pages 544 à 549.
  2. 2,0 2,1 2,2 2,3 et 2,4 B. de Maynier, Histoire de la principale noblesse de Provence, chez J. David, 1719, pages 105 à 112.
  3. 3,0 3,1 3,2 3,3 et 3,4 Eugène François Tisserand, Histoire de Vence, Librairie Eugène Belin, Paris, 1860.
  4. Franc̜ois Alexandre Aubert de La Chesnaye-Desbois, Dictionnaire de la noblesse, La veuve Duchesne, 1774, tome VIII, page 368.
  5. Artefeuil, Histoire héroïque et universelle de la noblesse de Provence, volume 2, la veuve Girard, Avignon, 1776, page 51.
  6. Pierre Marie Dioudonnat, Le Simili-nobiliaire de France, Sedopols, 2002, page 158.
  7. Relevé des registres de la ville de Grasse, Numéro d'ordre : 76761 : transaction le 12.07.1629 entre Pierre Decormis et sa femme Marguerite Jacques.
  8. Relevé des registres de la ville de Grasse, Numéro d'ordre : 65450 contrat de mariage de Maguerite Jacques le 14. 11. 1637, veuve de Pierre Decormis, avec Joseph Ferran.
  9. Relevé des registres de la ville de Grasse, Numéro d'ordre : 65450 Estienne Decormis, tailleur, témoin au mariage le 28 01 1637 de Lazare Consolat.
  10. Relevé des registres de la ville de Grasse, Numéro d'ordre : 50281, contrat de mariage le 02.10.1692 de Gabriel Decormis, huissier, avec Catherine Sivade.
  11. Relevé des registres de la ville de Grasse, Numéro d'ordre : 55048, mariage de Joseph Decormis, maitre-serrurier avec Angélique Muratore.
  12. Relevé des registres de la ville de Grasse, Numéro d'ordre : 55048, mariage de Joseph Decormis, maitre-serrurier avec Angélique Muratore.
  13. Relevé des registres de la ville de Grasse, Numéro d'ordre : 74213 mariage d’Antoine Decormis, perruquier le 13. 08. 1800.


Bibliographie