Famille de Bonneval

De Geneawiki
Aller à : navigation, rechercher

La famille de Bonneval est une famille subsistante de la noblesse française.

Origines

Gustave Chaix d'Est-ange écrit que la filiation débute avec Jean, seigneur de Bonneval, qui épousa vers 1300 Alix d'Aix[1]. Cet auteur mentionne des personnages du même patronyme mais plus anciens : Géraud de Bonneval cité en 1055 puis Arnaud de Bonneval puis Roger de Bonneval qui épouse au XIIIe siècle Anne de Lestanges, et qui est supposé mais sans preuves, être le père de Jean, seigneur de Bonneval, marié vers 1300 à Alix d'Aix[1].

Noblesse

La famille de Bonneval est une famille noble d'extraction chevaleresque sur preuves de 1365[2].

Elle fut admise aux honneurs de la Cour en 1770.

Un proverbe disait : « Richesse des Cars, noblesse de Bonneval ».

Possessions

Le château de Coussac-Bonneval (la commune de Coussac-Bonneval (87)) (Limousin) constitue l'un des principaux fiefs de cette famille. Coussac étant dérivé de l'expression "domaine de Coccius", dignitaire gallo-romain ayant eu sa villa à l'emplacement du château[3].

Personnalités

  • Bernard de Bonneval, évêque de Limoges en 1391
  • Gaston de Bonneval, chevalier, seigneur de Bonneval et de Blanchefort, premier chambellan de Gaston de Foix, roi de Navarre et comte de Foix, conseiller et chambellan de Louis XI, Charles VIII et Louis XII, sénéchal et gouverneur du Bas-Limousin, il épouse en 1471 Marguerite de Foix (seconde fille de Mathieu de Foix, comte de Comminges, et cousine germaine de Gaston de Foix, roi de Navarre, comte de Foix et de Bigorre, aïeul du roi Henri IV), décédé en son château de Bonneval en 1505, "fut un des seigneurs les plus puissants de son temps" écrit Gustave Chaix d'Est-Ange[1]
  • Germain de Bonneval, il se distingue à la bataille de Fornoue en 1495
  • Claude Alexandre, comte de Bonneval (14 juillet 1675 - 23 mars 1747, Constantinople), officier militaire français qui se met au service de l'Empire ottoman, se convertissant à l'Islam et devient connu sous le nom Humbaraci Ahmed Pacha, se réfugie en Turquie, prend le turban (1730), fait pacha
  • Gabriel André de Bonneval, marquis de Chastaing, dit le marquis de Bonneval (il vit au moment de la Révolution française)
  • Philippe Armand de Bonneval ( 1773 1852), baron pair de France (1827 et majorat en 1829), exclu de la pairie en 1830, maire de Bourges et conseiller général du Cher

Alliances

Les principales alliances de la famille de Bonneval sont : 1471 de Foix, etc.

Armes, titres

Le blason est surmonté de la couronne de marquis et entouré de la devise de la famille. qui porte pour armoiries D'azur au lion d'or armé et lampassé de gueules et pour devise Victorious a tots lous hazards (Victorieux à tous les hasards), ou (Victorieux contre tous les dangers) selon Gérault de Bonneval.

  • Titres : marquis de Chastaing (titre de courtoisie), marquis de Bonneval (titre de courtoisie), baron (1827/1829)

Référence.png Notes et références

  1. 1,0, 1,1 et 1,2 Bonneval (de).
  2. Régis Valette, Catalogue de la noblesse française au XXIe siècle, 2002, page 46.
  3. "Ce lien avec la première occupation de la Gaule par les Romains est confirmé par la célèbre abréviation S.P.Q.R. «Senatus Populus Que Romanus » signifiant : « Le sénat et le peuple romain », souvent abrégée sous la forme du sigle S.P.Q.R. Plus encore que tout autre symbole, ces quatre lettres représentaient le pouvoir politique romain, que l’on trouve gravée sur les armoiries du XVIe siècle de la famille Bonneval sur la tour de l’entrée. On la retrouve sur la tombe de Bernard de Bonneval dans la cathédrale de Limoges. Il fut évêque de Limoges de 1390 jusqu’à sa mort en 1403" (http://www.chateaudebonneval.com/ Château de Bonneval).

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

  • Gustave Chaix d'Est-Ange, Dictionnaire des familles françaises anciennes ou notables à la fin du XIXe siècle, tome 5, pages 278 à 282 Bonneval (de)
  • Régis Valette, Catalogue de la noblesse française au XXIe siècle, 2002, page 46

Logo internet.png Liens utiles (externes)