Famille Vallentin du Cheylard

De Geneawiki
Aller à : navigation, rechercher

La famille Vallentin du Cheylard est une famille originaire d'Italie qui s'établit par la suite en France dans la province du Dauphiné.

Sources de l'article demandées.
Vous pouvez partager vos connaissances en le modifiant.

Les origines : tradition et filiation

Originaire des environs de Rome, la famille Vallentin du Cheylard abandonna l'Italie à la suite des guerres entres les Guelfes et les Gibelins, vers le milieu du XIVe siècle, et se fixa d'abord à Aix-en-Provence, où une branche de cette maison aurait habité au siècle précédent, et qui forma au XVIIe siècle les branches de Vallentin du Cheylard (alias du Chaylard), de Vallentin de Loche, de Vallentin de Laye et de Vallentin du Villard.

Histoire

Les guerres intestines qui désolèrent la Provence amenèrent ensuite la famille à se réfugier dans une région d'un accès difficile dépendant du Dauphiné.

Le premier membre de cette maison connu avec certitude est Humbert 1er Vallentin, membre du chapitre de l'église de Die, de 1120 à 1129 (ou 1320-1329 ?)

La filiation se poursuit sans interruption depuis Jean 1er Vallentin, né à Ancelon (Drôme) en 1465. La noblesse de la famille aurait été reconnue officiellement en 1687, lors de la délivrance d'une commission de lieutenant de cavalerie à César de Vallentin du Cheylard et lors de sa nomination comme chevalier de Saint-Louis en 1711 ou en 1714.

Néanmoins, cette prétendue noblesse est remise en cause par la qualification de "bourgeois de Barnave" utilisé au sujet de plusieurs membres de cette famille au XVIIIe siècle, dont un membre, Henry Vallentin du Cheylard, était en outre titulaire d'une charge roturière à la fin de l'Ancien Régime, celle de procureur à la cour de Die.

Les Vallentin étaient qualifiés jadis de seigneurs du Cheylard, commune de Menglon, près de Die, où ils s'étaient établis au cours de la seconde moitié du XIVe siècle.

Le nom du Cheylard, abandonné pendant la période révolutionnaire, fut repris par Louis Paul Roger qui obtint par décision de justice le droit de réincorporer ce nom au nom patronymique de Vallentin.

La famille ayant longtemps été de confession protestante, une branche se convertit au catholicisme et une autre émigra en Allemagne et fit souche sous le nom de "von Valentin" avant de s'éteindre.

Au XIXe siècle, plusieurs membres de cette famille furent archéologues et historiens à Montélimar.

Personnalités

  • Cesar de Vallentin, sieur du Cheylard, chevalier de l'Ordre Royal et Militaire de Saint Louis (1711 ou 1714), capitaine dans le régiment de Roquépine en 1694, converti au catholicisme, il participa au moins à deux guerres, celle de la Ligue d’Augsbourg (1688-1697) et celle de la succession d’Espagne (1701-1713)
  • Ludovic Vallentin du Cheylard (1827 1902) (épouse Pauline Odouard), juge d'instruction, historien et numismate, officier d'académie
  • Florian Vallentin du Cheylard (1851 1883) (épouse Adèle Collain), procureur de la République, archéologue, officier d'académie, chevalier de la couronne d'Italie
  • Roger Vallentin du Cheylard (1862 1931) (épouse Isabelle d'Arces), licencié en droit, numismate, bibliophile, historien et archéologue- officier de l'instruction publique en 1900, receveur des domaines à Montélimar, auteur de nombreux traités et notices, d'histoire et d'archéologie
  • René Vallentin du Cheylard (1897 1962) (épouse Odette Gindre, divorcés), Saint-Cyrien, officier d'artillerie, chevalier de la légion d'honneur, croix de Guerre avec étoile d'argent, historien, généalogiste, membre de l'Académie Delphinale
  • Raymond Vallentin du Cheylard (1907 1988) (épouse Ysabelle Lenormand de Bretteville), bâtonnier de Montélimar, archéologue et bibliophile, officier d'Académie, commandeur de l'ordre du mérite civil d'Espagne, membre et Président de l'Académie Delphinale

Alliances

Les principales alliances de la famille Vallentin du Cheylard sont : d'Arces, de Laplane, Blanc Grenette, Odouard, Lenormand de Bretteville, Gindre, Brutté de Rémur, Baboin-Jaubert, Odde de Bonniot, de Bagard, Second, de Bardonnenche, de Perdeyer, d'Armand de Châteauvieux, de Masse, Borel de Ponsonnas, etc.

Armes

  • Vallentin du Cheylard : D'azur a une fasce ondée d'argent, chargée de trois têtes d'aigles arrachées de sable, languées de gueules, et accompagnées de trois coeurs d'or, deux en chef et un en pointe
  • Timbre : heaume ou couronne de comte
  • Devise : Al cuore Valente fortuna

Les résidences

Une propriété à Barnave - le château des Rafaux, à Pennes: propriété de la famille durant 263 ans, depuis la fin du XVIe siècle ou le début du XVIIe siècle - L'hôtel de Vallentin à Die, actuelle sous préfecture, place de la République - L'Hôtel Odouard, rue Quatre Alliances à Montélimar (la famille s'installa à Montélimar lors du mariage de Ludovic Vallentin avec Pauline Odouard (1827 1914) dernière d'une très ancienne famille aristocratique de cette cité - L'hôtel Vallentin du Cheylard, rue Bouverie, à Montélimar - La Maison Odouard à Villeneuve, faubourg de Montélimar ...

Référence.png Notes et références

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie