Famille Théas

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Les Theas olim Cipriany[1], Theasii sont une vieille famille de la bourgeoisie grassoise [2] [3], devenue seigneurs de Gars, de Thorenc, de Caille, d'Angles et d'Esclans.

Première famille Théas

Une première famille Théas a été identifiée par Gilette Gauthier-Ziegler dans son livre « Histoire de Grasse au Moyen Âge 1155-1482 », en effet elle observe que du XIVe au XVe siècle celle-ci faisait partie des familles qui se transmettaient immuablement les fonctions de conseillers au Conseil de ville, Consilium ordinarium[4].

Cette première famille n'est pas reliée par les sources à la famille subsistante.

Origines

La famille Théas trouve son origine à Grasse, en Provence. Nous trouvons deux branches, l'une noble l'autre bourgeoise[5].

Celle noble, la plus représentée, a donné les Théas seigneurs de Gars, de Thorenc, de Caille, d'Angles et d'Esclans anoblie par charge de secrétaire du Roi au début du XVIIIe siècle et les Théas seigneurs d'Andon, agrégée à la noblesse et maintenue noble par Lebret, éteinte avec Jacques époux d'Agathe de Gaudemar en 1716[6].

Celle bourgeoise, constitué principalement de Maître-cordonnier, de marchands, de parfumeur et de négociant, se détache de la branche noble au XVIe siècle par noble Baptiste Théas, époux de Claude Rocomaure, celui-ci teste le 1er mars 1580, période de la peste. Nous trouvons deux siècles plus tard une alliance entre la branche noble et la branche bourgeoise des Théas lorsque Louise Françoise Camille Théas, fille de Claude-François Théas, comte de Thorenc, épousa le 20 avril 1800 Jean Antoine Marie Théas, propriétaire, maire de Saint Vallier, de la branche bourgeoise des Théas présentée à la suite de cet arbre.

Histoire

Généalogie

La généalogie de la famille Théas est la suivante[7], [8], [9] :

Branche aînée

I - Joannes Theassii dit Cipriany, il est dit "Civitatis Grassa" en 1492 au mariage de son fils et teste en novembre 1513, à Grasse.

  1. Raphael , dont l’article suit


II - Raphael dit Cipriany , épousa le 21 janvier 1492 Catherine de Castelan-Guiberii, sa veuve est tutrice de ses enfants le 12 octobre 1517

  1. Honoré , dont l’article suit


III - Honoré, épousa le 2 novembre 1530 Catherine de Griffon de Seillans. Il teste le 16 septembre 1550.

1. François , dont l’article suit
2. Noble Baptiste , épousa Claude Rocomaure, il teste le 1er mars 1580, période de la peste. Il est le premier de la branche bourgeoise présentée à la suite de cet arbre.
3. Antoine , épousa le 15 juin 1559 Honorade d'Isnard.
1a. Capitaine Jehan Théas, cité en 1600, il teste en 27 mars 1610. Il est bénéficié en la cathédrale de Grasse.
2a. Gasparde, épousa Jehan Raibaud, "chirurgien du Roy".
4. Noble Augustin , épousa le 17 octobre 1581 Jehanne Durand de Sartoux. Il teste le 16 janvier 1623.
1a. Jehan-Baptiste, épousa le Jehanne de La Tour.
5. Jehan , épousa Jehanne Taulane puis Marguerite Isnard le 26 janvier 1583. Il teste le 24 mai 1586.
1a. Hermanthaire, épousa le 29 janvier 1601 Peyaine Rocomaure, bourgeois, Maître cordonnier.
1b. Pierre(fille), épousa le 16 mai 1633 Jehan Hameric, Marchand.
2b. Louise, épousa le 12 novembre 1642 Pierre Ainesy.
6. Honorade , épousa en 579 Guillaume Fabre, marchand de Grasse.
7. Alayonne , épousa le capitaine Jacques Mercurin, il teste le 27 mai 1585.


IV - Noble François, épousa le 15 juin 1559 Catherine d'Isnard puis le 4 juin 1664 Honorade Maurel

1. Monet , dont l’article suit
2. Honorade , fille de Catherine d'Isnard elle épousa le capitaine Anthoine Gausent


V - Monet, fils d'Honorade Maurel, praticien puis procureur, il épousa le 31 mars 1599 Antoinette Cavalier

1. François , dont l’article suit
2. Antoine , dont l’article suit
3. Catherine , épousa Esprit de Roberty seigneurs de Seillans


Branche des seigneurs de Gars puis seigneurs de Thorenc, de Caille, d'Angles et d'Esclans

VI - François, premier seigneurs de Gars, épousa Julie de Bompar

1. Paul , dont l’article suit
2. Clere , épousa le 29 octobre 1696 Jacques Mouton, co-seigneurs de Gars
3. Jean , seigneurs de Gars, épousa Françoise de Villeneuve. Sans postérité.


VII - Paul, procureur du Roi, épousa le 3 avril 1683 Marguerite de Lombard-Gourdon et acheta en 1708 la seigneurie de Thorenc. Il fit enregistré son blason à l'Armorial général de France Blason famille Theas.png [10]

1. Jacques , dont l’article suit
2. Louis-François , seigneurs de Gars Officier d'infanterie, consul de Grasse en 1728, il épousa le 16 février 1734 Anne Rossoline de Villeneuve.
1a. Jean, seigneurs de Gars, consul de Grasse en 1773 et 1776, épouse le 7 juin 1773 à Bargemon Therese Elisabeth de Villeneuve-Bargemon
2a. Claude-François, capitaine d'infanterie, premier consul de Grasse 1777 et 1785, maire de Grasse. Il épousa Paule Françoise de Villeneuve-Escaplan
1b. Louise Françoise Camille Théas, épousa le 20 avril 1800 Jean Antoine Marie Théas, propriétaire, maire de Saint Vallier. Celui-ci issue de la branche bourgeoise présentée à la suite de cet arbre.
3a. Jean Paullous, Officier au régiment de Vermendois, chevalier de Saint Louis. Il épousa Marie-Anne de Merigon. Sans postérité.


VIII - Jacques, seigneurs de Thorenc, de Caille, d'Angles et d'Esclans, secrétaire du Roi à Aix en 1713, anoblis à ce titre Blason-1 famille Théas.png [11]. Il épousa le 27 décembre 1713 Françoise de Durand de Sartoux. Il échangea Thorenc contre Caille avec Jean Tardive.

1. Albert , dont l’article suit
2. François , comte de Thorenc, comte du St Empire Romain qui lui fut conférée le 21 janvier 1762[12], Marechal de camp, chevalier de Saint Louis. Il épousa Julie de Montgrand de Nivelle La Napoule. Il construit en 1774 le deuxième Hôtel Théas-Thorenc à Grasse. Il fut un ami des Goethe.
1a. Jean-Baptiste, comte de Thorenc, Chef d'Escadrons, née le 17 décembre 1784, mort fou sans alliance en 1823.
2a. Flore, épousa Antoine Marie Tonduti, comte de l'Escarene, marquis de Blauvac. Elle hérite de son père du château de Thorenc. Sans Postérité.


IX - Albert, seigneurs d'Andon, de Caille, d'Angles et d'Esclans, consul de Grasse en 1755, épousa Gabrielle de Gautier d'Aiguines.

1. Jean-Baptiste , Mousquetaire du Roi, sans alliance.


Branche des seigneurs d'Andon

VI - Antoine, premier seigneurs d'Andon, consul en 1653, procureur, il épousa le 13 mars 1662 Claude de Flour et testa le 7 mai 1662.

1. Arnaud , dont l’article suit

VII - Arnaud, seigneurs d'Andon, Consul de la Roquette, avocat, il épousa le 19 mars 1630 Gabrielle Durand de Sartoux et testa le 7 mai 1662.

1. François , dont l’article suit

VIII - François , seigneurs d'Andon, épousa le 24 novembre 1684 Françoise de Bouteruve. Il fit enregistré son blason à l'Armorial général de France Blason famille Theas.png [13]

1. Jacques , dont l’article suit
2. Catherine , épousa en 1714 Antoine de Robert d'Escragnolles

IX - Jacques , seigneurs d'Andon, épousa le 28 octobre 1716 Agathe Angélique de Gaudemar

1. Marie Gabrielle ,
2. Catherine ,
3. Marie-Françoise ,
4. François , sans alliance. nous trouvons la branche des Théas d'Andon éteinte


Branche Bourgeoise

I. Noble Baptiste , épousa Claude Rocomaure, il teste le 1er mars 1580.

1. Gaspard , dont l’article suit
2. Honoré , marchand, épousa le 5 mai 1618 Marguerite Roux
3. Bertholomette , épousa Honoré Cresp, procureur

II. Gaspard , Praticien, marchand, épousa le 13 février 1614 Isabeau Ricord

1. Baptiste , dont l’article suit

III. Baptiste , épousa le 22 janvier 1643 Louise Aynesi

1. Jean , dont l’article suit

IV. Jean , épousa le 29 juin 1735 Anne Audifret

1. Antoine , dont l’article suit
2. Jean , marchand droguiste, épousa le 28 avril 1728 Marthe Cresp
1a. Marie-Anne, épousa le 8 janvier 1783 Pierre Henry Mougin, négociant

V. Antoine , marchand drapier, négociant, épousa le 29 juin 1735 Therese Aubin.

1. Antoine , dont l’article suit
2. Cyprien , parfumeur, épousa à Paris Augustine Richard
3. Elisabeth , épousa en 1741 Jean Peillon, juge de Paix

VI. Antoine , parfumeur, épousa le 21 septembre 1761 Anne Sauteron.

1. Jean Antoine Marie , dont l’article suit
2. Marie-Claire , épousa le 15 novembre 1785 Louis Pierre Fabre, avocat, notaire

VII. Jean Antoine Marie Théas, propriétaire, maire de Saint Vallier., épousa Louise Françoise Camille Théas, fille de Claude-François Théas, comte de Thorenc.

1. Jean-Baptiste , dont l’article suit

VIII. Jean-Baptiste, propriétaire, épousa le 27 janvier 1833 Marie Marguerite Sabine Pascal. Tous deux inhumés dans La Chapelle Théas.

1. Marie-Camille Fortunée , épousa le 1er février 1853 Paul Jacques Luce, propriétaire.
2. Elisabeth Antonie , épousa le 28 février 1859 Gustave Antoine Cavalier, président du tribunal civil (1827-1897), procureur impérial.

Armes

Les Theas portent
D'azur, à l'arbre terrassé d'or en feu de gueules contre un Griffon d'or[14], [15], [16].
D'or au pin de sinople[17].

Personnalités

  • Claude-François de Théas de Gars[18] (Grasse, 7 mai 1736 + 31 mars 1821) Officier d'infanterie, il prend sa retraite comme capitaine en 1787; il avait été Premier consul de grasse en 1777 et 1785. Suspect, il est incarcéré pendant la terreur, mais n'émigre pas et conserve ses propriétés de Grasse et de Gars. Il est nommé maire de Grasse en aout 1808, succédant à Court de Fontmichel. Le préfet Leroy écrit en 1810 « Domicilié à Grasse, maire de la ville, propriétaire, d'une fortune médiocre. Homme d'esprit et fort instruit, mais très âgé ».


  • François de Théas de Thorenc[19], [20], [21] comte du St Empire Romain qui lui fut conférée le 21 janvier 1762[22], Maréchal de camp, chevalier de St Louis. Il épousa Julie de Montgrand de Nivelle La Napoule. Il construit en 1774 le deuxième Hôtel Théas-Thorenc à Grasse. rendu célèbre, surtout en Allemagne, grâce au jeune Johann Wolfgang (von) Gœthe (1749-1832). Ce gentilhomme provençal séjourna chez le conseiller impérial, le père du jeune Gœthe, à Francfort-sur-le-Main de 1759 à 1762. Dans ses mémoires (Aus meinem Leben. Dichtung und Wahrheit, livre 3), Gœthe dresse à l’officier un monument impérissable.

Chapelle Théas, cimetière Ste Brigite à Grasse

  • Marie, Camille, Fortuné Théas (21 décembre 1834 + 3 février 1883)
  • Antoine Théas, époux Cavalier (1836 + 1905)
  • Jean-Baptiste Théas, époux Pascal (+ 26 mars 1874 à 67 ans)
  • Marie, Marguerite Sabine Pascal, veuve Théas (+ 12 février 1888 à 78 ans)
  • Rose Elisabeth Courmes, veuve Pascal (+ 15 février 1888 à 86 ans)
  • Gustave Antoine Cavalier, président du tribunal de Nice (17 mars 1827, à Ste Lucie + 4 mai 1897 à Nice)
  • Jean Fabre (13 octobre 1888 + 19 septembre 1959)

Hommages

  • Impasse Flore de Théas 06750 Andon : Flore de Théas est la fille de Francois de Théas et l'épouse d'Antoine Marie Tonduti, comte de l'Escarene, marquis de Blauvac
  • Avenue Francois de Théas 06750 Andon : Francois de Théas est le père de Flore de Théas.
  • Avenue Francois de Théas 06750 Thorenc : Francois de Théas est le père de Flore de Théas.

Photos

Bibliographie

  • François-Alexandre Aubert de La Chesnaye-Desbois, Dictionnaire de la noblesse, éditeur Antoine Boudet, libraire et imprimeur du Roi, 1778, Tome XII, 2e édition.
  • Histoire héroique et universelle de la noblesse de Provence, Volume 2, 1776.
  • Fonds Theas de Thorenc, musee de grasse.
  • Gilette Gauthier-Ziegler, « Histoire de Grasse au Moyen Âge 1155-1482 », édition Auguste Picard, 1935.
  • Frédéric d'Agay, « Les notables du premier empire », Var, CNRS, 1987.
  • Hervé Court de Fontmichel, « Le Pays de Grasse », Éditions Grasset, 1966.
  • René Hombourger, « Comment Goethe apprit le français grâce a un officier gentilhomme provençal (1759-1762) ».
  • Michel Bréal, « Un Officier de l’ancienne France », Revue des Deux Mondes, 4e période, tome 145, 1898.
  • Comte Godefroy de Montgrand de La Napoule, « François de Théas, comte de Thorenc. Quelques mots à propos d'une erreur de nom dans les Mémoires de Goethe... »

Notes et références

  1. François-Alexandre Aubert de La Chesnaye-Desbois, « Dictionnaire de la noblesse », Tome XII, 1778, page. 642 (lire en ligne.)
  2. Frédéric d'Agay, « Les notables du premier empire », Var, CNRS, 1987, page. 278 et 279
  3. Hervé Court de Fontmichel, « Le Pays de Grasse », Éditions Grasset, 1966, p. 250. La famille Théas, seigneurs de Caille, de Gars et d'Escales fait partie de la liste de Fontmichel réunissant la haute société grassoise à la vielle de la Révolution francaise
  4. Gilette Gauthier-Ziegler « Histoire de Grasse au Moyen Âge 1155-1482 » page. 137
  5. Hervé Court de Fontmichel, « Le Pays de Grasse », Éditions Grasset, 1966, page. 30. « ... parfois même, une famille comporte deux branches dont l'une sera anoblie et l'autre demeurera roturière. Les Théas offrent le témoignage d'une telle coexistence ».
  6. Frédéric d'Agay, Les notables du premier empire, Var, CNRS, 1987, page. 278 et 279
  7. François-Alexandre Aubert de La Chesnaye-Desbois, Dictionnaire de la noblesse, éditeur Antoine Boudet, libraire et imprimeur du Roi, 1778, Tome XII, 2e édition, page 642 ((lire en ligne))
  8. Histoire héroique et universelle de la noblesse de Provence, Volume 2, 1776, page. 432 à 433. ((lire en ligne))
  9. Fonds Theas de Thorenc, musee de grasse((lire en ligne))
  10. Charles d'Hozier, Armorial général de France. Provence, Grasse. 29e volume, 1ere partie, page. 1264 : Paul Théas, procureur du Roy en la senecahussé de Grasse ((lire en ligne))
  11. François-Alexandre Aubert de La Chesnaye-Desbois, Dictionnaire de la noblesse, page. 643 ((lire en ligne))
  12. Robert Reboul, Biographie de l'arrondissement de Grasse page. 190 à 193
  13. Charles d'Hozier, Armorial général de France. Provence, Grasse. 29e volume, 1ere partie, page. 1281 : François Téas, Sgr d'Andon.((lire en ligne))
  14. Charles d'Hozier, Armorial général de France. Provence, Grasse. 29e volume, 1ere partie, page. 1263 ((lire en ligne))
  15. Charles d'Hozier, Armorial général de France. Provence, Grasse. 29e volume, 1ere partie, page. 1264 ((lire en ligne))
  16. Charles d'Hozier, Armorial général de France. Provence, Grasse. 29e volume, 1ere partie, page. 1281 ((lire en ligne))
  17. François-Alexandre Aubert de La Chesnaye-Desbois, Dictionnaire de la noblesse, page. 643 ((lire en ligne))
  18. Frédéric d'Agay, « Les notables du premier empire », Var, CNRS, 1987, page. 278 et 279
  19. René HOMBOURGER, « Comment Goethe apprit le français grâce a un officier gentilhomme provençal (1759-1762) » ((lire en ligne))
  20. Michel Bréal « Un Officier de l’ancienne France », Revue des Deux Mondes, 4e période, tome 145, 1898 (p. 372-393). ((lire en ligne))
  21. Comte Godefroy de Montgrand de La Napoule, « François de Théas, comte de Thorenc. Quelques mots à propos d'une erreur de nom dans les Mémoires de Goethe... »
  22. Robert Reboul, Biographie de l'arrondissement de Grasse page. 190 à 193