Famille Roussel de Courcy

De Geneawiki
Aller à : navigation, rechercher

La famille Roussel de Courcy est une famille de la noblesse française subsistante.

Origines

La famille Roussel de Courcy est une branche d'une famille Roussel qui à ses origines appartenait à la bourgeoisie de Paris [réf. nécessaire] .

Roussel de Courcy, Ile-de-France (Paris), Orléanais (Chartres).

Noblesse

La branche Roussel de Courcy a été anoblie en 1745.

Elle a été admise à l'association d'entraide de la Noblesse Française en 1943.

Possessions

Fiefs : La Celle de Rocquencourt, Courcy (érigé en marquisat en 1749), Espourdon, Mémillon, Claireau, Monceau, Autry, etc.

Généalogie

I/ Jacques Roussel (v 1605 † 1672), marié 27 ans à Marie Pellegrin. D’où : 1/ Pierre, qui suit ; 2/ Jacques Philippe (1634) ; 3/ Jean-Baptiste (1636) ; 4/ Jacques (1640), marié 1673 à Marthe Gellée, d’où Jacques (1678 † 1759), marié 34 ans à Madeleine Masson, d’où Jacques Jérémie (1712 † 1776), seigneur de La Celle de Rocquencourt, conseiller du roi, marié 27 ans en 1735 à Anne Marie Mareschal de Bievres ; 5/ Claude (1642) ; 6/ Catherine (1645) ; 7/ Eustache (1650) ;

II/ Pierre Roussel (v 1632 † 1…), marié 23 ans en 1656, à Marie Parent, D’où : 1/ Louis François, qui suit ; 2/ Pierre (v 1658) ; Louis (v1660) ; Marie Anne (v 1663) ;

III/ Louis François Roussel d’Espourdons (v 1655 † 1…), seigneur de Courcy, d’Espourdon, etc…, conseiller du roi, greffier en chef de la chambre du trésor (alias de la chambre des domaines), marié 40 ans, le 16 juin 1690, à Anne Marie Barbou († après 1720), fille de François Barbou (ou Barbon ?) et de Marie Gaude, D’où : 1/ Jacques Louis François, qui suit ;

IV/ Jacques Louis François Roussel d’Espourdon (v 1695 † en ou avant 1761), baron de Cléreau (ou Claireau), seigneur d’Espourdon, seigneur, baron puis marquis de Courcy (par lettres patentes du roi Louis XV de mars 1751, alias 1749/ enregistrées 1751), seigneur de Bouillancourt, de Mémillon (paroisse de Saint Maur, par acquisition d’août 1750, conjointement avec sa femme), de Sully-la-Chapelle, trésorier payeur des rentes, anobli en 1745, conseiller honoraire en la cour du Parlement, Marié en 1724 à (Anne Charlotte) Françoise (de) Maillet de Batilly (v1700 † 1783), fille de Pierre Maillet de Batilly, écuyer, conseiller du roi, trésorier de France en Champagne, puis à Orléans, et de Marie Camusat[1] ; Le ménage Courcy habitait le château de Cléreau ou Claireau. D’où : 1/ Louis François Roussel (1727 † 1745), officier, mestre de camp de cavalerie et maréchal général des logis, mort des suites de blessures reçues à la bataille de Fontenoy ; célibataire. 2/ Michel François, qui suit ;

(Michel François Roussel, marquis de Courcy, seigneur d'Espourdon, marié à Marguerite Georges Roussel de Rocquencourt, alias Roussel de La Celle)[2].

V/ Michel François Roussel (1730 ou 1725 ? † 1…), 2e marquis de Courcy (vers 1761), baron de Claireau, seigneur d’Espourdon et de Mémillon, colonel du régiment de Quercy, lieutenant de roi de la ville et château de Foix (alias Foy), chevalier de Saint-Louis Marié en 1757 à Marguerite Roussel de Rocquencourt (1739 † 1…), sa cousine, fille de Jacques Jérémie (1712 † 1776), écuyer, seigneur de La Celle et de Rocquencourt, conseiller secrétaire du roi, maison et couronne de France, fermier général (1735), marié en 1735 à Anne Marie Mareschal de Bievres (1715 † 17..). D’où : 1/ (Anne Marie) Françoise Roussel (1762), dame de Mémillon en partie, mariée en 1787 à (François Joseph) Louis de La Cropte , marquis de Bourzac. D’où : a/ Joséphine de Bourzac (vers 1790 † 1872), chanoinesse. b/ Eugène, marquis de Bourzac, colonel, SP. c/ Albert de Bourzac, chef d’escadron dans la garde royale, SP. 2/ Jean-Baptiste, qui suit ;

VI/ Jean-Baptiste (Marie) Roussel d’Espourdon (16 mai 1765, Paris † 24 juillet 1831, Claireau), 3e marquis de Courcy, baron de Cléreau, seigneur d’Espourdon, du Monceau, d’Autry, etc…, héritier pour moitié de son père, châtelain de Claireau, maire de Sully-la-Chapelle Marié les 6 et 7 octobre 1789 à Orléans à (Marie Élisabeth) Adélaïde Laisné de Saint Péravy (30 décembre 1771, Orléans † 11 novembre 1851, Orléans), fille de Joseph Laisné[3] (1728 † 1792), écuyer, sieur de Saint Péravy, officier de cavalerie marié le 1er mars 1751 à Orléans à Adélaïde Madeleine Claude Baguenault de Puchesse (1730 † 1797), sœur de Gabriel.

Famille d’Adélaïde Laisné de Saint Péravy (1772 † 1851), marquis de Courcy (1789) :

- Petite-fille de Joseph Laisné, écuyer, seigneur de Sainte Marie, conseiller du roi, marié à (Claude) Charlotte de Mareau. Petite-fille de Gabriel Baguenault (1695 † 1762), seigneur de Puchesse, maire d’Orléans (1748), conseiller secrétaire du roi (1750).

- Sœur cadette de Marie Sophie Laisné de Saint Péravy (vers 1755 † 1…), mariée le 20 mai 1783 à Armand Jacques François Guyon, marquis de Guercheville. (DP, trois filles et quatre garçons) - Nièce de Marie Charlotte Laisné de Sainte Marie, mariée le 25 juin 1742 à Charles Joseph de Sailly, officier, chevalier de Saint Louis (DP). Nièce de Gabriel Laisné de Sainte Marie, marié le 7 avril 1761 à Marie Thérèse….. (DP). - Cousine-germaine d’Armand Léon, sieur de Sailly, officier, chevalier de Saint-Louis, marié le 17 septembre 1773 à Charlotte Henriette de Coqueb (orn ??) (DP ; Charlotte, Charles, Marie mariée en 1799, Thérèse, etc…). Cousine-germaine de Charlotte Thérèse de Sailly, mariée en 1769 à Claude de Loynes, sieur d’Auteroche et de la Porte. Cousine germaine d’André Gabriel Laisné de Sainte Marie, qui fit ses preuves pour les écoles royales (1778) et comparut avec la noblesse à Orléans (1789), marié le 9 novembre 1790 à Madeleine Félicité de Tasson (Tassin ?) Seurrat. (DP ; Amédée Laisné de Sainte Marie, 1793 † 1875, président de chambre et Clothilde Laisné de Sainte Marie, 1811 + 1…, mariée en 1830 à Adolphe de Guercheville d’où deux filles et Maxime + jeune). D’où :

1/ Esther Joséphine de Courcy (1790 † 1833), mariée vers 1820 à Jacques Miron de l’Espinay (17.. † 1…), procureur général à Orléans, d’où : a/ Gonzague Miron de l’Espinay, magistrat à Orléans, marié à Mlle Renou, DP b/ Maurice Miron de l’Espinay, officier, marié à Mlle Marteau, d’où Adalbert Miron de l’Espinay, capitaine de frégate, marié, DP c/ Amélie Miron de l’Espinay, mariée à Edmond de Nazon d/ Félicie Miron de l’Espinay, mariée à N… Amédé Bretagne e/ Charlotte Miron de l’Espinay (1827 † 1…), mariée à Émile Sarrebrousse de La Guillonnière, juge d’instruction à Orléans, DP

2/ Adélaïde Françoise Élise de Courcy (née vers 1792), mariée en 1811 à François de Lange de Soudrai, d’où : a/ Edmond du Soudrai († 1845), SP b/ Delphine du Soudrai, mariée à Eugénie de Gouvignon de Basonnière, DP c/ Laure du Soudrai († 1886), mariée à Léopold de Mainville, DP

3/ Sophie Euphrosine de Courcy (vers 1793 † 1835), mariée en 1812 à Pierre (Élisabeth Victor) de Bodin de Boisrenard (179. + 1870)[4]

4/ Marie Hyacinthe de Courcy (vers 1795 † 1…), SP

5/ Paulin (1796 + 1860), 4e marquis de Courcy (1831), marié 1822 à Louise Eugénie de Montbel (1802 † 1850), d’où : a/ Maurice, comte de Courcy (1822 † 1849), sous-lieutenant, mort célibataire ; b/ Marie René (1827 † 1908), 5e marquis de Courcy (1860), diplomate, marié à Berthe de l’Espinoy, d’où trois filles c/ comte Roger de Courcy (1834 † 1894), marié à Berthe de Saint Germain, d’où : Robert, 6e marquis de Courcy (1908), marié à Mlle de La Goublaye de Nantois, DP Comte Gaston de Courcy, marié à Aliette de Malortie, divorce (devient Madame de Noë), DP d/ Marthe de Courcy (1825 † 1853), mariée en 1845 à Gaston Le Blanc, baron de Cloyes (1814 + 1889), DP

6/ Léon (1798 † 1874), comte de Courcy, marié en 1824 à Adèle de Néverlée (1800 † 1886), d’où : a/ Marie Édith (1825 † 1907), mariée en 1845 à Albert du Pouget, marquis de Nadaillac (1817 † 1904), DP b/ comte Henry de Courcy (1827 † 1887), général de division, il commande le corps expéditionnaire du Tonkin en 1885-1886, marié en 1857 à Henriette de Goyon (1838 † 1912), DP c/ vicomte Ernest de Courcy (1829 † 1897), marié en 1870 à Jeanne Marie Victoire de Fay de La Tour Maubourg (1842 † 1907), DP

7/ Marie Jacques (Adhémar) (1800 † 1…), SP 8/ Marie Gabrielle (Céline) (vers 1802 † 1…), SP 9/ Marie Joseph (Edmond) (vers 1804 † 1…), SP

10/ Adalbert (Mathurin François) (1805 † 18 janvier 1839), vicomte de Courcy, dessinateur, voyageur, marié 1833 à Zoé de Biencourt (en 2e noces, comtesse de Néverlée), d’où : a/ vicomte Max († 1887), marié en 1867 à Robertine Terray (1841 † 1923), DP b/ vicomte Georges de Courcy (1837 † 1874), officier de chasseurs d’Afrique (démissionnaire), marié 1870, Marseille, à Marie Émilie Pascal (1850 † 1933), en 2e noces baronne de Fonscolombe[5].

11/ Marie Sophie (Pulchérie) (vers 1807 † 1808), morte en bas âge. 12/ Joseph Gabriel (Albéric) (vers 1809 † 1810), mort en bas âge.

Personnalités

  • Henri Roussel de Courcy (1827-1887), saint-cyrien, général de division, résident général d'Indochine, gouverneur de Nancy, grand officier de la Légion d'honneur

Alliances

Les principales alliances de la famille Roussel de Courcy sont : Pellegrin, 1656 Parent, 1673 Gellée, Masson, 1690 Barbou (ou Barbon ?), 1724 (de) Maillet de Batilly, 1735 Mareschal de Bievres, 1751 Baguenault de Puchesse, 1787 de La Cropte, 1789 Laisné de Saint Péravy, 1811 de Lange de Soudrai, 1812 de Bodin de Boisrenard, vers 1820 Miron de l'Espinay, 1822 de Montbel, 1824 de Néverlée, de L'Espinoy, de Saint-Germain, 1833 de Biencourt, de La Goublaye de Nantois, de Malortie, 1845 Le Blanc, 1845 du Pouget de Nadaillac, 1857 de Goyon, 1867 Terray, 1870 de Fay de La Tour Maubourg, 1870 Pascal, etc.

Armes, titres

  • Roussel de Courcy : D’argent à deux jumelles de sinople accompagnées au centre de l’écu de deux cotices posées en barre et en pointe, de deux cotices posées en bande, le tout d’azur. Alias D'azur à trois gerbes d'or liées de sable
  • Titres : marquis (1749), comte (titre de courtoisie)

Référence.png Notes et références

  1. Cf. leurs portraits peints par La Tour.
  2. J.B. Perroneau (1715 † 1783) "Portraits du marquis et de la marquise de Courcy, 1772".
  3. Armes Laisné : De gueules au château d’or maçonné de sable ouvert et ajouré de gueules et au chef d’or chargé de trois vols ouverts de sable.
  4. Voir Note Bodin de Boisrenard.
  5. Voir Notes Pascal et Boyer de Fonscolombe.

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

  • Saint Pern (tableaux de parenté de mes enfants, 2)
  • Archives du diocèse de Chartres, 13, article Memillon, page 24
  • Frotier de La Messelière (Filiations bretonnes, 5)
  • Intermédiaire des chercheurs et des curieux, 1924, 360-61, 506-507
  • Jougla de Morenas (Grand armorial de France, 6)
  • ANF (recueil des personnes ayant fait leurs preuves, 1)
  • Cuny (les ducs français en 1954, article Lesparre)
  • Valynseele (les maréchaux de la Restauration et de la monarchie de juillet, 74)
  • Gaudeffroy Penelle, chanoine Métais, du Temple de Rougemont : Armorial chartrain, tome 3, 1909