Famille Babé

De Geneawiki
Aller à : navigation, rechercher

La famille Babé est une famille du département du Doubs.

Sources de l'article demandées.
Vous pouvez partager vos connaissances en le modifiant.

Origines

Franche-comté (Clairvalle ou Clerval sur le Doubs, près de Besançon, XVIe siècle).

Principauté de Bâle (Délémont, Porrentruy, fin XVIe siècle).

Egalement Babey (en Franche-Comté), et (à Délémont) Babè, Babbe, Babbé, Babel. Famille bourgeoise de Delémont originaire de Clerval sur le Doubs. Jean Jacques Guillaume Babey (v1555 + 1629 ou 30), avocat, qui quitta Besançon pour la principauté de Bâle (Porrentruy) à la fin XVIe siècle, aurait alors abandonné l’orthographe Babey qui, en Suisse, aurait une signification désagréable. Sa descendance Babé a quitté Délémont après 1800. Les actes de catholicité de Délémont mentionent 108 personnes et 17 couples portant le nom de Babé entre 1600 et 1800.

Pendant deux siècles la population de la paroisse de Délémont (la ville et les fermes alentours ) reste étonnement limitée et oscille entre 1000 et 1600 habitants, présentant une augmentation sensible après la guerre de Trente-Ans et ses épidémies, et une diminution importante dans la seconde moitié du XVIIIe siècle. A titre de comparaison le recensement effectué sur ordre du prince en 1770 compte 921 âmes. Un chiffre donné par Arthur Daucourt dans son Histoire de la Ville de Delémont (p.627) mentionne, en 1710, 853 habitants logeant dans 165 maisons. Ces chiffres ne comprennent probablement pas les enfants en bas âge.

Généalogie

Babé, alias Babey

I) Jean Jacques Guillaume Babey, ou Babé (Clairvalle, vers 1555 ; † La Neuveville, sur le lac de Bienne, 1629/1630) Avocat à Besançon, expatrié à Porrentruy dans la principauté de Bâle à la fin du XVIe siècle à cause des guerres qui ravageaient sa région. Conseiller aulique et procureur général de S.A. le prince évêque de Bâle (vers 1590), toujours en fonction en 1629-1630, époque de sa mort. “C’était alors une désolation à cause de la guerre des Suédois, dans tout le pays, et la peste régnait. Le prince était réfugié au château de Dornach dans le canton de Soleure, mais il perdit la plupart de ses officiers et conseillers.” Il est vraisemblablement enterré dans la petite ville catholique de Landeron (3 km au sud-ouest de Neuveville). Marié à Marguerite Liefroy. D’où :

1) Jean Babé († 1622/1623) Jésuite, curé de Cappelle. Il fonda en 1622 un stipendium pour les études des enfants mâles issus de ses frères mariés. Ce stipendium, au capital de 1 000 livres bâloises, fut confié au chapitre de Sainte Ursane, à Délémont. Il fonctionna jusqu’en 1810. Le chapitre reversait chaque année 50 livres au plus méritant des BABE mâles en âge d’études ; si il n’y en avait pas, il gardait cette rente au bénéfice de l’hôpital de Délémont.

2) Ludovic Babé, prêtre, chapelain de Mont. 3) Pierre Babé, marié. D’où des filles religieuses au nom de Jésus, à Soleure. 4) Marc Babé, marié. D’où Jean Simon Babé, célibataire, et Jean Jacques BABE, licencié en droit, conseiller de S.A. le prince.

5) Oudat Babé, qui suit ; 6) André Babé, marié, d’où une fille. 7) Ursule Babé, mariée à Walther MERTENAT. 8) Claudine Babé, mariée à Marcel GERRALD.


II) Oudat (ou Udat) Babé (Porrentruy, vers 1585) Il s’établit à Délémont. X 1° (vers 1608) Anne BORRE († après 1er juillet 1620) X 2° (vers 1624) Jeannette JOSET D’où, du premier lit : 1) Jean Henri Babé (14 mars 1609). 2) Nicolas Babé (19 février 1615). 3) Christophe Babé (26 janvier 1617). 4) François Babé (1er juillet 1620).

Du second lit : 5) Bartholomé Babé (8 avril 1625). 6) Jean François Babé, qui suit ; 7) Catherine Babé (vers 1628).


III) Jean François Babé (Délémont, 1er novembre 1626) Maître bourgeois de Délémont. Député des états de la principauté de Bâle. Négociateur de l’alliance entre son pays et les cantons suisses. Le prince de RINCK lui fit présent d’un pocal vermeil aux armes des RINCK. Le plus riche bourgeois de Délémont, il greva fortement sa fortune en faisant construire plusieurs bâtiments et creuser des étangs. Ces étangs, rachetés par le prince, sont aujourd’hui convertis en près ; ceux-ci sont encore appelés “viviers Babé”. X (vers 1660) Catherine HEICHMAN, de Délémont. Elle est la fille de Jean Henry HEICHMAN, marié à Catherine BRYAT. D’où :

1) (Jean) Nicolas Babé, qui suit ; 2) Anne Esther Babé (Délémont, 30 septembre 1664 ; décédée enfant). 3) Jacques Laurent Babé (1665), jésuite. 4) Marie Salomée Babé (13 juillet 1666 ; décédée enfant).

5) Marie Catherine Babé (30 janvier 1672) Mariée à Jacques Christophe BENNOT, receveur du prince de Bâle à Délémont. Descendance prouvée. Rarement Bennott ou Benott. Famille de Porrentruy; venus comme représentants du prince, personnalités delémontaines. Bennot 49 personnes et 7 couples dans les actes de catholicité de Délémont entre 1600 et 1800.


IV) (Jean) Nicolas Babé (11 novembre 1661 ; † 1742) Lieutenant-grand bailli du prince-évêque de Bâle pour la vallée de Délémont (1701-1742). X 1° (1700) Catherine de KNOLLBERG (vers 1689 ; † 1704) Dame de KOSTLACH, MORNACH, et ZELINGEN. Elle ne vécut que 4 ans après son mariage. X 2° (1705) Marianne POLLE, de Porrentruy D’où, du premier lit :

1) Joseph) Christophe Babé, qui suit ; 2) Anne Catherine Babé (27 juillet 1706 ; décédée enfant).

3) Alexis Babé (8 février 1712 ; + 2 mai 1792) Avocat à la cour et conseiller aulique du prince évêque ; célibataire. Il vécut toujours dans une large aisance, du fait de la fortune de sa mère Marianne POLLE. A sa mort il laissa tous ses biens à son petit neveu, Nicolas BABE. Il en résultat de nombreux procès avec les cousins BENNOT.

4) Joseph Babé (6 juin 1713 ; décédé enfant). 5) (Marie) Rose Babé (24 août 1715). Mariée à Béat Louis BENNOT, maître bourgeois ; descendance prouvée.


V) (Joseph) Christophe Babé (6 juin 1703 ; + 23 mai 1764, Délémont), co-seigneur de Köstlach et Mörnach (Haute Alsace), Elève à Jugolstatt, en Allemagne. Docteur es droits (Munich). Officier de la garde du prince évêque de Bâle, il exerça la charge de son père pendant quelques années, sous sa surveillance, avec promesse de lui succéder ; mais il en fut frustré après la mort de son père. Le prince lui offrit en dédommagement la lieutenance de l’Ursane, qu’il refusa (1742). Bourg-mestre de Délémont et commissaire général des églises de la vallée (1742). Marié le novembre 1722, à Dévilier, à Marianne Adélaïde Bennot (1697 † 1779), fille de Paul Laurent Bennot (vers 1640 ; † 17..), lieutenant-bailli du prince-évêque de Bâle à Zwingen, et de Marie Sophie Bajol. D’où Conrad Babé, qui suit.


VI) Conrad Babé (1730, Délémont † 1809, Délémont), écuyer, co-seigneur de KÖSTLACH et MÖRNACH (Haute-Alsace), conseiller des finances du prince-évêque de Bâle. Marié le 1765 à Deviler, Élisabeth Choullat, fille de Pierre François Choullat, bourg-mestre de Porrentruy. D’où :

1) (Joseph) Nicolas Babé (30 décembre 1767 ; † 18..) Diplômé de l’université de Besançon, avocat en la principauté de Bâle. X (Jeanne) Geneviève BUREAUX de PUSY, fille de BUREAUX de PUSY, auditeur à la cour des comptes du conseil souverain d’Alsace, et de Reine Élisabeth CHOULLAT (Nicolas et Geneviève étaient cousins germains). Madame Babé était sœur de Jean Xavier BUREAUX de PUSY (1750 ; + Gênes, 1805), capitaine du génie, député de la noblesse du baillage d’Amont aux États-Généraux (1789), président de l’Assemblée Constituante, émigré et prisonnier en Autriche avec LA FAYETTE (1792-1796), établi aux États-Unis (1796-1799), nommé préfet par Bonaparte (1801).

2) Thérèse Catherine Babé (9 février 1776 ; “à six heures du soir, au signe de la balance” ; † 1818) X (Délémont, 26 thermidor an V/1797) Marie Guillaume DAUMAS (1763 ; † 1838) Celui-ci est colonel d’infanterie (1795) de l’armée d’occupation ; il sera par la suite général de brigade (1800), commandeur de la Légion d'honneur (1804), chevalier de Saint louis (1815) et du Lys (1814). Thérèse héritera de la succession de son père : - la moitié de la maison Babé à Délémont ; - diverses terres, estimées à 13 605 francs ; - 16 565 francs en espèces.

Armes

  • Babé : De gueules à la barre échiquetée d’or et d’azur

Référence.png Notes et références

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)