Exposition coloniale internationale

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Historique

Plan de l'exposition

Le projet d'exposition existe dès 1913, impulsé notamment par la personnalité d'Henri Brunel, chef de file du « parti colonial ». Dans son esprit, son intérêt est de montrer les bénéfices que présente la colonisation pour l'économie française. Marseille et Paris se disputent pendant une dizaine d'années le projet. Ce n'est qu'en 1925, pour répondre à la British Empire Exhibition de 1924, que Paris est choisi pour accueillir l’événement. La concurrence entre les deux empires coloniaux fait que les Britanniques refusent de participer à celle de Paris.

Sa direction est assurée par le maréchal Lyautey, résident général du Maroc, lequel confie la direction artistique (peinture) à Jean Bouchaud qui y réalise une composition murale de 1 300 mètres carrés.

La pose de la première pierre a lieu le 5 novembre 1928 et elle est finalement inaugurée le 6 mai 1931 par le Président de la République Gaston Doumergue entouré de rutilants spahis marocains, accompagné du ministre des Colonies Paul Reynaud, du gouverneur des colonies faisant office de secrétaire général Léon Geismar, et du maréchal Lyautey nommé commissaire général de l'Exposition en 1927.

L'exposition coloniale internationale se veut le reflet de la puissance coloniale de la France, de sa mission civilisatrice dans les colonies, ainsi qu'un outil économique au service des industriels métropolitains et coloniaux.

Elle s'est tenue à Paris du 6 mai au 15 novembre 1931, huit millions de visiteurs y sont venus accomplir « le tour du monde en un jour » selon le slogan de l'époque.


Le palais de la porte dorée

Palais de la porte dorée

Le musée des colonies, aujourd'hui palais de la porte dorée, fut construit par l'architecte Albert Laprade à l'occasion de l'exposition coloniale de 1931. Le palais doit à la fois donner une traduction monumentale, pérenne et pédagogique à l'idée en vogue à l'époque du "salut par l'empire". Ainsi les sculptures extérieures doivent démontrer l'accumulation des matières premières grâce à l'empire et la fresque de la salle des fêtes dresse le portrait d'une France universelle, puissance morale et technologique qui répand ses bienfaits dans le monde. 


Détail des fresques de la façade.

Le sculpteur Alfred Janniot (1889-1969) expose les apports impériaux à la métropole. 

La salle des fêtes

Le peintre Pierre Ducos de la Haille a peint l'immense fresque de la salle des fêtes, dans le plus pur style art déco. La fresque avait pour objectif de montrer l'apport de la France aux colonies.

Le toit

Vues d'époque

Quelques cartes postales des pavillons de l'exposition coloniale

Voir aussi


Medaille geneawiki.png
Cet article a été mis en avant pour sa qualité dans la rubrique "Article de la semaine" sur l’encyclopédie Geneawiki.