Ducrocq

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Retour

Le nom de famille DUCROCQ est sans nul doute un patronyme qui nous rappelle au mieux que si nos ancêtres n'étaient pas forcément les Gaulois, du moins les Gaulois étaient-ils bien les habitants de la Gaule il y a 2000 ans.

Porté par environ 7500 personnes en France, DUCROCQ est très fortement localisé dans l'Artois, les Flandres, la Picardie et le Pays de Caux.

Si DUCROCQ est évidemment picard de par sa géographie, il l'est d'autant plus que sa forme est directement rattachée à la langue des Gaulois. Le sens de DUCROCQ en effet est rattaché à un ancêtre qui fut désigné à travers son lieu de vie situé à proximité d'un crocq. Mais que signifie alors ce terme CROCQ qui n'a vraiment rien du tout à voir avec le mot français CROC qui désigne par exemple la dent acérée d'un chien.

CROCQ nous vient en droite ligne de ces chers Gaulois sinon nos ancêtres farouches du moins nos prédécesseurs dans l'occupation de la douce terre de France.

Un CROCQ est une hauteur, une colline, et nous retrouvons la trace de cette désignation dans les langues celtiques modernes car les Gaulois étaient des hommes parlant la langue celtique : En breton KREC'H signifie "colline" et correspond au gallois CNWC et à l'irlandais CNOC de même sens. On remarque dans le cas présent que R et N alternent et que cette alternance est une caractéristique de la langue celtique. Par exemple la ville de LANGRES tient son nom des Gaulois LINGONES. En effet le breton ancien avait une forme CNOCH pour "colline". Ainsi les Gaulois ont possédé un mot qui devait être *CROCCOS ou CNOCCOS selon les régions et ce vocable a évolué en Artois sous la forme CROCQ dans laquelle on découvre que ce CQ note très fidèlement un ancien doublement CC et donc bien à priori un *CROCCOS/CNOCCOS gaulois et atrebate.

Les ATREBATES sont les Gaulois qui peuplaient la région d'Arras et de l'Artois qui tiennent leur nom de cette tribu. Ce nom signifie à peu près "colons", basé sur un mot gaulois TREBOS "village" qui est le mot indo-européen qu'on retrouve dans le latin TRABS "poutre" qui a donné TREF en ancien français d'où ENTRAVER, dans l'allemand DORF et l'anglais THORP "village", dans le breton TREV "village".

Quant à CROCQ, il est aussi un terme indo-européen lié à l'anglais NECK "cou" qui était écrit HNECCA en ancien saxon, et qui remonte à un *CNECCAZ en germanique apparenté au celtique, or nous savons que les mots français COLLINE et COU/COL ont la même origine. Il y a un glissement de sens entre les deux notions, le cou étant peut-être considéré comme une sorte d'éminence du corps tout comme la colline, le crocq est une éminence de la terre.

Texte et analyse de Patrick Jouannès de www.dictionaric.com en contribution pour wiki.geneanet.org